Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Le Monde :: Europe :: Europe de l'Est
Quand tu es maudis et que tu sais pourquoi et par qui {Little Owl ♥}
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Jeu 31 Juil - 18:36
Je la déteste… Je suis sûr que c’est de sa faute si je me retrouve comme ça. Déjà que j’ai dû faire un putain de détour par l’Italie et la Grèce… Parlons-en de la Grèce tiens. Plus jamais je retourne là-bas. Il faisait une chaleur horrible et j’ai attrapé une insolation : je suis resté cloué au lit pendant deux jours. Enfin au lit… J’appelle pas ça un lit, plutôt une paillasse. Heureusement que les Grecs sont des gens sympas et qu’on m’a aidé un peu, même s’ils parlaient pas un mot d’anglais.
Et encore la Grèce ça va, j’ai pas parlé de la France ou de l’Italie… Non définitivement je la déteste. Et maintenant je suis en plein milieu de nulle part. J’ai arrêté de me demander pourquoi moi à ce stade, j’essaye de survivre jusqu’à Stockholm et après on verra. J’ai déjà eu du mal à éviter les gens louches jusqu’en Grèce et en plus maintenant j’ai plus de fric pour prendre le train donc je dois faire du stop. Du stop ! J’ai pas envie de finir découpé dans un coffre de bagnole par un psychopathe moi.
Je soupire et shoote dans un caillou en pestant. Je m’en souviendrais de la Hongrie, ça fait bien quatre heures que je marche dans cette saloperie de forêt et j’en ai marre ! Ca se passait bien pourtant, j’ai réussi à dépasser Budapest pour aller vers le Nord et mon chauffeur était assez sympa. Il parlait anglais en plus, je crois que c’était un commercial en voyage. Oui, au passé. Cet enfoiré m’a débarqué en pleine campagne juste parce que j’ai fait un compliment sur ses yeux. Sale homophobe va, il croyait quoi ? Que j’allais le violer ? Maintenant je suis coincé ici et la prochaine ville est au moins à deux jours de marche. Je suis définitivement maudit.

-Sale déesse de mes deux, je grommelle.

Et en plus la nuit commence à tomber… J’ai faim… Je suis certain que c’est sa faute en fait. Je la déteste. Je continue de marcher en pestant alors que la luminosité baisse et retiens un bâillement. Il faut que je trouve un coin pour faire une pause. Je plisse les yeux pour m’habituer à la pénombre et distingue une clairière devant moi.
Je m’approche prudemment au cas où… Enfin si jamais y a un ours on sait jamais. Ça peut être dangereux. Une silhouette se découpe dans l’ombre et je me fige, fronçant les sourcils. Ça semble être humain et je retiens un soupire de soulagement avant de m’approcher avec un sourire.

-Salut. Toi aussi t’es perdu ?

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Jeu 31 Juil - 19:04



Quand tu es maudit et que tu sais pourquoi et par qui...
Warren ♥



La lumière commence à décroître à l’horizon, baignant les bois d’une lueur rose-orangée. Mes serres quittent la branche qu’elles enserraient auparavant et je m’envole en rase-motte, frôlant les herbes hautes en battant des ailes. Silencieux, je cherche à repérer de quoi me faire un repas. Aussi frugal soit-il. Les humains se sont installés à plusieurs kilomètres à l’est, et j’ai trop peu envie de m’attarder dans leur village pour m’en approcher et chercher de la nourriture comestible. Depuis des années, j’ai appris à me contenter du peu que je trouvais la nuit. De petits mulots et autres bestioles à poils qui peuplent les forêts dans lesquelles j’élis en général résidence. D’où le fait que je sois un peu mince. Mince. Pas maigre. J’y tiens. L’anorexie est une débilité qui touche les humains. Pas les créannes. Et surtout pas moi. Parce que je ne suis pas comme eux. Tout simplement.
Quelques herbes bougent. Un peu plus loin, là-bas. Mes sens de prédateur se réveillent. Mes yeux se fixent sur l’endroit sur lequel je dois fondre. Vivement, sans bruit. Ma trajectoire est toute calculée. Je fonce en piqué sur le malheureux animal. Celui qui n’a pas eu la chance de retrouver les siens sain et sauf. Mais peu importe. La nature est cruelle. Et je n’ai pas le choix non plus. Je ne fais pas ça pour le plaisir. Mais se nourrir est nécessaire. Ce n’est pas comme tuer pour tuer. C’est une question de survie. Tout simplement.
Mes serres attrapent l’animal. Je l’achève rapidement. Puis m’empresse d’en arracher la chair avec mon bec. Je fouille la carcasse pour en tirer le plus de viande possible. Depuis quand n’ai-je pas mangé ? Un véritable repas, je veux dire. Quelque chose qui me tiendrait sur l’estomac plus de quelques heures. Minuscules heures.
Puis je me stoppe. Me fige net. L’aura d’un de mes congénères. Lui aussi ailé. En apercevant sa forme se découper sur le ciel, je pousse un hululement agressif. Et me défends de mon mieux lorsqu’il se jette sur moi. Cris et battements d’ailes. Coups de serre, de bec ; je cherche à m’éloigner de mon mieux. Le repousser. Finalement, je l’oblige à prendre la fuite après un moment à résister. Je sais qu’il reviendra. Mais qu’importe. Pour le moment. Même en piètre état, je vis encore.
Mon aile est ébouriffée, douloureuse. Un peu de sang coule sur mes plumes et vient les tacher. Et ma cheville me fait un peu mal. Mais une chouette qui ne peut pas voler est une chouette morte. Le temps de trouver un abri…
Je me laisse tomber au sol dans une petite clairière et me retransforme en humain. Respiration saccadée et main plaquée sur mon bras – le même que j’avais blessé quelques semaines auparavant, je me souviens alors. Je m’appuie contre un arbre. Ferme les yeux. La chair est sérieusement entamée. J’ai mal.
Une voix humaine retentit sur le côté et je sursaute, recule un peu. Un humain. Avec un chapeau sur le crâne. Qui me demande… si je suis perdu ?
Je secoue la tête. Encore un peu secoué par ma précédente rencontre. Peut-être qu’il reviendra ? Il ne faut pas… C’est un humain, un simple humain… Qui me voit ? Et qui fait attention à ce que je suis ? Sans pouvoirs… C’est un lucide. Comme Huan. Comme lui…
Mes yeux rencontrent les siens. J’hésite à répondre. Et fuir à nouveau. Mais je suis blessé aussi. Et lui a l’air vraiment perdu.

- Oui… Oui, je suis perdu, je souffle. Et je me suis blessé.

Je marque une pause. Incline légèrement la tête sur le côté en serrant réellement mon bras contre mon corps.

- Qu’est-ce que tu fais là ?

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Mer 13 Aoû - 18:22
Je m'approche, plissant les yeux pour mieux le distinguer dans l'obscurité. Vu sa silhouette je pense que c'est un mec, enfin il faudrait vérifier je ne le vois pas bien et il a l'air d'avoir les cheveux longs. Bon on va essayer de pas faire de connerie cette fois : il semble un peu craintif, tachons de ne pas l'effrayer. Je croise son regard et lui souris doucement, c'est sûrement ma seule chance de m'en sortir ce soir alors autant faire bonne figure. Son comportement m'intrigue et je crois que je "sens" quelque chose : j'espère que c'est pas une sale blague de cette déesse. J'ai franchement pas envie de me taper un foutu monstre déguisé en humain qui essaiera de me bouffer pendant la nuit.

- Oui… Oui, je suis perdu. Et je me suis blessé.

Je fronce les sourcil en le voyant serrer son bras contre son flanc. Il incline la tête d'un air intrigué. Attends il est blessé et il trouve encore le temps de s'inquiéter de ce que je fiche ici ? Ce type est trop bizarre, il a pas l'air de sentir la douleur. Pourtant j'ai cru voir du sang tout à l'heure, s'il est blessé il faut s'occuper de ça d'abord.

-C'est pas le plus important. Tu devrais te soigner, est-ce qu'il y a un endroit où on pourrait s'en occuper pas loin d'ici ? Un médecin ou une pharmacie ?

Il ne doit pas venir de très loin s'il a atterri ici en étant blessé. Je m'approche un peu et lui fais un sourire rassurant. Peut-être que je peux jeter un oeil ? J'ai pas grand chose qui peut aider dans mon sac, à peine une aspirine et des mouchoirs mais c'est déjà ça. S'il me reste de l'eau dans ma gourde je pourrais le désinfecter avec un peu de savon. On sait pas les saloperies qui peuvent traîner dans ce genre d'endroit.

-Tu veux que je regarde, je fais avec un air interrogateur ? Ça a l'air douloureux.

Je me mordille la lèvre, un peu angoissé alors que la nuit tombe, et frissonne de froid : il commence à faire humide. J'espère qu'il y a pas de bête sauvage ici, je tiens pas à me faire bouffer pendant la nuit et j'ai rien pour faire du feu sur moi, même pas un briquet. C'est pas pour dire mais on est particulièrement dans la merde là, et à moins de croiser quelqu'un ça va pas être facile.
Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Jeu 21 Aoû - 15:31


Une grimace m’échappe. Un hyperactif. Encore. Pourquoi les seules personnes que je rencontre en ce moment le sont ? Parlent trop ? Sont trop bruyants… On dirait un touriste en plus. Même s’il n’a pas vraiment l’attirail. Pas d’appareil photo, donc pas un journaliste. De toute manière… Je vois pas ce qu’un journaliste ferait dans ce coin du monde. Complètement perdu. Et en général, ça a un guide. Il parle anglais, aussi… Un natif.
Non, vraiment, je vois pas.
Lentement, je secoue la tête. Je ne veux pas qu’il regarde. Je ne veux pas qu’il touche. J’ai toujours su gérer. Toujours su comment me soigner. La maladresse se paie. Mais on peut éviter des infections quand on sait comment s’en occuper. Et je le sais. Qu’il ne s’approche pas.
Mes yeux se baissent sur mon bras. Dans la pénombre, je distingue la blessure. La chair. Et fais la moue. Bon. D’accord. C’est vraiment très moche à voir. Une vilaine entaille, profonde et longue. C’est encore différent des égratignures que je me fais toujours sur les coudes. En tombant. Parce que je tombe souvent, dans ce corps. Le centre de gravité est différent. Pas place au bon endroit. Et je n’aime pas ça. Il me faut du temps pour m’habituer. Peut-être que je vais retourner au village pendant quelques temps… Et si on m’attaque, je serai entouré. Je vais faire ça, je crois… Me reposer.
Je me mordille la lèvre. Lève les yeux vers l’homme.

- À plusieurs kilomètres je crois… Je sais pas si j’arriverai à retrouver le chemin, de nuit. Il faut attendre demain.

Un lourd soupir m’échappe, un peu douloureux. Je lui fais un sourire tordu, désabusé, qu’il doit à peine distinguer dans la pénombre, et m’appuie contre un arbre proche. J’ai l’impression que je vais m’effondrer.

- Mais si tu as quelque chose pour faire un pansement… Je ne dis pas non.

Pas que l’idée de me vider de mon sang ne m’attire pas. Mais tout de même. Je n’ai pas survécu durant deux siècles pour mourir aussi bêtement.
Dans les sous-bois, un grondement retentit. Mes dents se serrent, et, instinctivement, je me colle contre l’arbre. Ma voix se fait alors plus basse. Je me sens tellement misérable. Je pourrais très bien monter dans un arbre et me transformer en chouette, me blottir dans un tronc jusqu’à demain. Mais là, transformé en humain, et avec lui en plus… Je devrais peut-être simplement le laisser se débrouiller. Mais, bon sang. Pourquoi tous les humains agissent de cette manière ? Je n’ai pas envie de lui être redevable. Pour s’inquiéter. Et éventuellement m’aider. Un service se paie d’un autre service.
Il a l’air tellement perdu. Confus, je veux dire. Sans savoir quoi faire pour survivre.
Heureusement que je suis toujours en pleine nature, hein…
J’ai un soupir. J’ai aucune envie de passer ma soirée avec quelqu’un.

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Mar 2 Sep - 11:22
Je le distingue mal dans la pénombre mais il ne semble vraiment pas à l'aise. J'aurais sûrement pas dû m'approcher aussi prés et je m'arrête à quelques mètres de lui en tentant de lui faire un sourire rassurant. En fait il a plus l'air méfiant que craintif, faut dire que j'inspire pas trop confiance non plus à débarquer comme ça mais bon...

- À plusieurs kilomètres je crois… Je sais pas si j’arriverai à retrouver le chemin, de nuit. Il faut attendre demain.

J'esquisse une grimace, c'est vraiment pas mon jour. Enfin j'imagine que j'ai pas le choix de toute façon, c'est pas comme si j'allais le laisser ici tout seul en pleine nuit alors qu'il est blessé. Surtout qu'il a l'air de connaitre un peu le coin alors que moi... Bon sang j'en ai marre d'avoir la poisse. Comme si le fait de devoir aller jusqu'à Stockholm à pied était pas suffisant faut en plus que ce genre de pépins me tombent dessus...
Il me demande si j'ai de quoi faire un pansement et je hausse les épaules avant de mettre mon sac par terre pour fouiller dedans. Ma trousse de toilette est un fouillis innommable mais j'ai des mouchoirs et, miraculeusement, du sparadrap. Je les sors avec ma bouteille d'eau en continuant de chercher à la recherche d'une lampe.

-Tu veux que je m'en occupe ? J'ai de l'aspirine aussi je c-

Je me fige alors qu'un espèce de grondement sors de la forêt plus loin. Je veux pas savoir ce que c'est. Déesse de mes deux si tu veux que j'arrive vivant à ta foutue ville t'as intérêt à faire en sorte que je me fasse pas bouffer par un loup. Il a pas l'air à l'aise non plus, en même temps qui le serait ?

-Vu qu'on va sûrement devoir passer la nuit tous les deux autant bien commencer. Je m'appelle Warren.

Bon on a fait plus cool comme présentation mais là je dois avouer que j'ai pas trop envie de m'étendre sur les raisons de ma présence ici, il risque de me prendre pour un fou. Mon sourire s'éclaire quand ma main bute sur un objet dur au fond de mon sac et je sors une lampe torche que j'allume en prenant soin de ne pas la braquer sur son visage.

-Ha c'est mieux comme ça.

Je le vois enfin clairement et lui souris. Il est pas mal en fait, et il a effectivement les cheveux longs attachés en une queue basse. Il est plutôt fin comme garçon, pas maigre mais assez longiligne. Je me demande ce que quelqu'un comme lui fabriquait ici.

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Dim 5 Oct - 17:50


La nuit s’avance de plus en plus rapidement. Étend son voile de satin, qui s’opacifie tandis que les secondes s’égrènent. Quelque part, je trouve cette obscurité vraiment belle. La lune offre une légère touche de magie à l’endroit. Tout n’est pas gris, mais argent. Tout a l’air de briller, grâce à elle. Pourtant, la lumière qu’elle nous renvoie est blafarde. C’est à la fois triste et envoûtant. Bienfaisant, aussi. Je ne sais pas si c’est parce que je suis une chouette. Mais la seule chose dont je ne me lasserai jamais est cette lueur inatteignable. On dirait un miroir. Un miroir ponctué de tâches, bosselé, d’une forme étrange, changeante. Un beau croissant sur lequel ce Dieu pourra s’allonger… Et tous nous observer. De là-haut.
Je reporte mon attention sur l’homme en face de moi. Encore une fois, je me dis qu’il a vraiment l’air d’un touriste. Complètement paumé. Si mon bras ne me lançait pas tant, je crois que j’en aurais ri. Mais même mes plaintes ne veulent pas s’échapper d’entre mes lèvres. Sûrement parce que je n’aime vraiment pas qu’on s’inquiète. Ou qu’on me porte assistance. Ça a quelque chose d’agaçant. De toujours devoir reposer sur les autres. Alors un coup on accepte. L’autre on refuse.
Lui s’inquiète – forcément. Je crois que je m’inquiéterais aussi, si ça ne me concernait pas. Ou peut-être que je ferais mine de m’inquiéter. De me poser des questions. De lui faire croire que je veux l’aider, tout simplement. Mais je ne suis pas comme ça. Du moins, je suppose.
Enfin bon.
J’ai envie de lui demander s’il n’a jamais vu quelqu’un de blessé, pour réagir de cette manière-là. D’un côté, ça m’amuse. De l’autre, ça me blase. Il y a bien pire. Enfin, je crois. Je jette un œil à mon bras, grimace finalement. Bon, d’accord. C’est peut-être un peu grave tout de même. Mais au pire, c’est pas grave. S’il veut m’aider, je ne vais pas refuser… Ce serait con de choper une infection maintenant. Surtout dans un pays pareil. J’irai désinfecter mon bras demain. Au village. J’ai déjà expérimenté une infection, une fois. C’était pas très joli à voir. Et autrement plus douloureux que ça. Heureusement que j’au pu me fournir des médicaments, à l’époque. Sinon je crois que ça se serait pas super bien terminé. Au contraire.
Il se baisse pour fouiller dans son sac. En me demandant si je voulais le laisser s’en occuper. S’occuper de quoi ? De ma blessure ? J’hésite. Pèse le pour et le contre – honnêtement, le contre n’a pas beaucoup d’argument. (Je me rends compte que je dois avoir l’air d’un gros asocial insensible. Un sociopathe, en fait… C’est pas mon cas. Vraiment.)
Je m’apprête à acquiescer lorsqu’il se fige. J’ai une moue concernée, le temps d’analyser l’origine du grondement. Ce n’est pas un chat sauvage. Probablement un loup, ou quelque chose s’en approchant. En général, ils ne s’approchent pas trop près des hommes. Mais s’ils sont en meute, ça ne nous aidera pas. Un long soupir.

- Nao, je souffle après qu’il se soit présenté, cherchant à voir autour de nous.

Mais ma vision n’est pas aussi bonne, sous cette forme. Enfin, qu’importe. Ça devrait aller. N’est-ce pas ?
Il sort une torche et l’allume. Mes yeux se plissent un peu, et je me mordille la lèvre.

- On devrait faire un feu… Éventuellement. Pour éloigner les bêtes.

J’aimerais éviter de me faire mâchonner comme un bout d’os.
Un moment, je l’observe. Je ne le vois pas très bien, il est à contre-jour. Mais la lueur de la torche suffit pour qu’il se découpe un peu plus nettement sur le fond ombragé. Puis, je me décolle de mon arbre et grimace un peu.

- Mais je veux bien que tu t’en occupe, je grommelle d’une voix très basse et très lente. De mon bras.

Je grommelle encore. Les humains dépendent vraiment trop des autres. Quoique dans la nature, c’est pire… Si on est blessé, on meurt.

- Désolé. Si je peux aider…

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Sam 25 Oct - 21:48
Il a l'air complètement ailleurs pendant un instant et j'hésite à le faire réagir. On dirait qu'il ne ressent rien, ou alors qu'il s'en fout je ne sais pas bien, c'est assez déroutant. J'ai tendance d'être un peu affolé pour rien peut-être mais en même temps je suis un peu inquiet. Il y a de quoi mais on va essayer de pas paniquer et de faire en sorte de passer une nuit pas trop désagréable.
Il s'appelle Nao alors, ça sonne pas vraiment européen, plutôt chinois ou asiatique. Enfin pour ce que je connais de l'Asie... J'acquiesce à son idée de faire un feu. Ca me parait une bonne idée dès que j'aurais pu le soigner un peu.
Je grimace un peu et m'approche lentement avant de pointer la torche vers son bras pour regarder un peu mieux. Ca a l'air assez moche vu d'ici mais moins pire que je le croyais. J'approche doucement ma main et soulève sa manche pour regarder. La plaie a l'air assez nette et propre, en tout cas il n'y a pas de terre ou de truc comme ça dedans. Je me demande comment il s'est fait ce truc ça ressemble pas à une coupure.
Je roule sa manche pour ne pas être gêné et coince la lampe entre mes dents pour mettre un peu d'eau sur un mouchoir que je passe doucement sur la plaie.

-Je veux bien que tu t'occupe du feu après. Je sais pas vraiment comment faire, je fais en chochotant un peu à cause de la lampe. J'ai peut-être un briquet quelque part mais pas de papier.

J'attrape de sparadrap et colle un mouchoir plié en quatre sur sa plaie que je fixe avec en tentant de ne pas appuyer trop fort. Je me sens gauche et maladroit, sa peau a l'air douce sous mes doigts et je le relâche enfin avant de reprendre la lampe et de ranger mes affaires. Je balaye un peu le sol de ma lampe pour essayer de trouver du bois sec que je commence à ramasser.

-T'as l'air plus débrouillard que moi en tout cas, Nao. Ca t'arrive souvent de passer la nuit en forêt ?

Il semble quand même assez à l'aise, enfin bien plus que moi qui suit un pur citadin. J'ai grandi dans la ville et j'y suis bien, si j'en sort pour plus de vingt-quatre heures je suis complètement déboussolé. Je n'ai pas vraiment de talent pour la survie. Même pas de vrai talent tout court en fait, à part peut-être la séduction et encore... Si on peut appeler ça un talent, ça m'a pas empêcher de finir étalé sur les pages facebook de mes "amis d'enfance" dans des positions que la décence réprouverait. Disons qu'au moins depuis ça je suis plus pudique.

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Mer 29 Oct - 16:01


L’humain – comment s’appelle-t-il, déjà ? Warren ? – s’approche lentement avec sa lampe torche pour examiner ma blessure. Je retiens un mouvement de recule lorsqu’il remonte ma manche. Me tire un léger couinement de douleur. Embarrassé, je détourne les yeux. Ça fait super mal, il pourrait être plus doux bon sang. Lorsqu’il passe son mouchoir sur la plaie, je lève les yeux pour fixer un point invisible derrière son épaule. Essayer de me concentrer sur autre chose en me mordillant l’intérieur de la joue. La plaie est très longue. Nette. Mais assez profonde. J’espère que je n’ai pas un muscle déchiré…
Je hoche lentement la tête. C’est bien qu’il essaie de parler un peu. De me focaliser sur autre chose que mon bras. Du coup, j’essaie déjà de repérer si on peut se débrouiller avec ce qu’il y a autour. Mais me rends à l’évidence : sous cette forme, je ne vois rien.

- Il faudra prendre un peu de petit bois… Je m’en occuperai.

Il me colle le mouchoir à l’aide de sparadraps et je le remercie à mi-voix, embarrassé. Je n’aime pas accorder ma confiance aux autres. Et j’aime encore moins leur demander de l’aide. Je le laisse s’éloigner et essaie de repérer du bois moi aussi, à la lumière de sa torche. Nous rassemblons les petites branches dans un coin, le temps d’en amasser suffisamment pour faire tenir le feu.

- Disons que… oui, assez souvent, je souffle.

Je commence à créer le foyer pour éviter que le feu ne se propage, les gestes un peu malhabiles. À cause de mon bras. Mais aussi parce que je n’ai pas l’habitude de mon corps. Je récupère plus vite mon adresse, cependant. Peut-être parce que je me transforme un peu plus, de nouveau.

- J’habite souvent dans la forêt, je continue, sans pour autant parler de ma condition de créanne. C’est plus calme…

Il devinera peut-être. Au fond, je m’en fiche un peu. Tant qu’il n’essaie pas de me trancher la gorge… Mais bon, il n’a pas l’air comme ça. Je suppose ? Enfin j’espère, surtout. Mais quand on le voit, tout perdu… Je sais pas si on peut croire qu’il puisse être réellement violent. Je ne dis pas qu’il a l’air d’être une mauviette, mais voilà…
Avec un soupir, je lève les yeux vers Warren.

- Tu aurais un briquet, alors ?

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Jeu 6 Nov - 19:30
Il me remercie doucement avec un sourire gêné et je lui souris. Il a l'air mal à l'aise, en même temps pour quelqu'un qui doit être plus souvent dans les bois que devant des gens ça ne m'étonne pas trop. Je suis quelqu'un d'assez sociable en général mais ce n'est pas forcément le cas de tout le monde je le sais bien. Enfin je dit ça mais peut-être que je me trompe mais il a pas vraiment la tête de quelqu'un de vraiment sociable quoi. Plutôt timide et introverti même mais débrouillard aussi.
Je m'accroupis à côté de lui en fronçant les sourcils pour observer ce qu'il fait en continuant de l'éclairer. Il met les branches en tas pour former un foyer et je me redresse pour aller chercher des pierres que je fais rouler avec mes pieds vers le feu pas encore allumé. Je lui passe mon briquet en essayant d'agencer le tout pour faire un feu de camp plus ou moins acceptable. Quitte à faire du feu autant éviter de faire tout cramer à côté je suis pas sur que ma chère déesse approuverait.

-Alors comme ça tu vis ici ? Tu te sens pas un peu seul des fois ?

Je me rapproche un peu du foyer qu'il est train d'allumer et souris en coin quand le feu prend rapidement pour donner des belles flammes. Ce n'est pas un gros feu mais il éclaire déjà assez bien autour ça me permettra d'économiser un peu les piles de ma lampe.
Mon ventre gargouille bruyamment et je lui fait un sourire gêné. J'ai faim. J'ai l'habitude de manger peu à la base donc je peux me passer d'un repas pour une fois heureusement mais j'aurais dû être plus prévoyant et emporter un sandwich.

-Bon j'espère que tu n'es pas cannibale parce que j'ai malheureusement rien à manger, je fais avec un sourire amusé.

Bah on ira au village à pied demain matin et je prendrais un croissant et un café. Je me sens tout nu comme ça en plein nature c'est un peu flippant. Bah il vaut mieux ne pas y penser, il fait bon à côté du feu pas la peine de s'angoisser.

-C'est marrant que tu parles ma langue en vivant ici. La plupart des gens que j'ai croisé ne parlait pas un mot d'anglais. Mais avec un prénom comme Nao je suppose que t'es pas Hongrois.

Je me demande ce que quelqu'un comme lui, avec un nom et une apparence plutôt asiatique, fait e pleine forêt au milieu de l'Europe. Pas que je doute de ses bonnes intentions, il me sauve la mise là. Mais c'est un peu étrange tout de même. J'avoue que je suis pas mieux mais moi... Bah disons que si je pouvais je serais carrément ailleurs.

Voir le profil de l'utilisateur

Nanna
Messages : 865
Localisation : Dans ton ombre...
Loisirs : Il est beau mon Utu hein ?
Humeur : Ils sont revenuuuuus ! o
avatar
Nanna

Personnage...
Pouvoir: LeTemps, la Poussière et l'Annulation... tremblez pauvres humains !
Dieu: Nanna
Age: très très beaucoup !
Ven 7 Nov - 22:14
/!\Halloween !/!\


C'est sympa l'Europe. Il y fait un peu frais, mais après tout moins que dans ma chère Sibérie. A vrai dire ça y ressemble pas mal, le peuplement près. Pas trop de relief, des forêts. Sauf que comme je l'ai dit il y a des humains, donc des villes, donc des champs... Hum. En fait c'est pas vraiment pareil. Mais je m'y sens moins seul. Enfin presque, après tout depuis là-haut plus je vois de monde plus je prends conscience de ma solitude.
Je me gratte pensivement la barbe en songeant à la profonde inutilité de mes pensées en ce début d'automne.
Heu. Ma barbe ?! Je me tâte convulsivement le menton, paniqué. Qu'est-ce que c'est que ça ? Plus mes doigts passent dessus, plus mes poils se rallongent. Je me lève rapidement en faisant les cent pas sur mon coin de poussière. Enlil. Ca ne peut être que lui, un coup bas pareil. Mais que j'ai fait au bon dieu, heu, au grand dieu, pour mériter ça ?!
Je baisse les yeux vers le sol, intrigué par un groupes de jeunes humains. Etrange. Ils sont habillés comme au moyen-âge, ou comme dans leurs films. Simultanément j'en repère quelques autres. Aujourd'hui a l'air d'être un jour spécial. Tiens, pas loin d'ici, une créanne et un... médium ont l'air de s'ennuyer. Peut-être sauront-ils me dire la raison de tout ceci.

Je contemple avec désespoir mon air de père noël junior. Si ça continue à ce rythme, demain j'aurai plus de barbe que ce qui est poussé à An en 6000 ans...
Je me rends avec désespoir près du lieu de leur feu de camp improvisé (plutôt mal, je dois dire; On est bien loin des sensationnels feux de mon frère...) Ils n'ont pas l'air hostile, mais plutôt gênés, tant mieux.
Je m'approche en essayant de conserver un peu de ma classe naturelle. Pourtant je m'étais créé un corps sans entretien, très pratique, pas besoin de se raser...

-Bonjour jeunes gens, pourriez-vous me dire ce qui... J'hésite un moment. Oh mais oui ! Halloween, cette stupide fête qui fait fureur ces dernières années... Agacé, je jette un coup d'oeil vers les deux... créatures. Pas gave, ça allait se régler avec Enlil tout ça...
Voir le profil de l'utilisateur



Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Mer 3 Déc - 23:52

J’attrape le briquet, lentement. Comme pour éviter d’entrer en contact avec sa main. Avec ma maladresse, j’en serais capable. Et ça me semble encore trop étrange. Furtivement, je pense que je ressemble à un petit animal. Le genre à s’approcher seulement quand l’autre est immobile, et à voler la nourriture qu’il lui tend. À chaparder, plutôt. Comme par peur de me faire attraper si je ne suis pas assez rapide. Quelle ironie…
Entre mes lèvres à demi closes, je souffle un léger ‘merci’ qui peine à prendre forme dans les airs. Il s’accroupit à côté de moi après avoir rassemblé des pierres pour faire un foyer, et je fais prendre le feu en soufflant doucement dessus. Puis, avec un demi sourire, je place ma main au-dessus, puisant un peu de chaleur réconfortante. Pas vraiment nécessaire, par ailleurs. Nous sommes encore en été. Mais il arrive que les nuits soient plus fraîches. Et ça nous évitera peut-être de mauvaises rencontres. Les bêtes sauvages sont toujours effrayées par le feu.
La voix de Warren me fait un peu sursauter lorsqu’il s’adresse à moi. Je relève les yeux vers lui, le fixe durant quelques secondes. Un peu bêtement, on dirait. Mais j’avais presque oublié qu’il était juste à côté de moi. Me laissant tomber sur les fesses, je profite de la lumière mouvante pour le détailler un peu. Notant rapidement quelques détails de son visage, comme on scrute une carte. Pour prendre des repères.
Lorsqu’il me demande si je me sens pas seul, parfois, je me contente de hausser les épaules. M’apprête à lui répondre quand son ventre gargouille. Et j’étire un sourire désolé.

- T'inquiète. J’ai déjà mangé.

… des musaraignes. Pas sûr qu’il apprécie le repas. Mais le faire griller, à la limite… Je pourrais peut-être lui en attraper un, éventuellement. Mais avec mon bras blessé, pas sûr que je puisse voler. En plus, il flipperait.

- C’est… je commence, avant de m’interrompre.

Qu’est-ce que je suis censé lui dire ? Que les créatures proches des dieux parlent tous la même langue, à la base ? Je devrais peut-être. Pourtant, je garde le silence. Pas envie qu’il me regarde comme si j’étais une bestiole space. Comme toujours.

- Je viens d’Asie. De Chine, j’ajoute. J’ai migré ici quand… (Je fais la moue.) Enfin il a fallu que je bouge. Je pouvais pas passer ma vie là-bas. Y avait plus personne depuis longtemps. Toi, qu’est-ce que tu fais ici ?

Du bout des doigts, mon bras blessé toujours serré contre moi, je joue avec des brindilles au sol, le regard perdu dans les flammes. Avant de sursauter quand quelqu’un apparaît dans notre dos. Mon cœur bat à toute vitesse.

-Bonjour jeunes gens, pourriez-vous me dire ce qui...

Durant de longues secondes, je regarde le bonhomme barbu qui nous fait face. Puis, il s’évapore dans les airs en laissant de petits éclats argentés dans son sillage, comme s’il n’avait jamais été là. Un moment passe comme ça sans que je sois capable de parler. Les yeux brillant et l’esprit ailleurs. Il a failli me faire avoir une crise cardiaque, sérieux…

- C’était lui alors, hein… je souffle pour moi-même, un sentiment particulièrement fort, à la fois confus et excitant, galopant dans ma poitrine. Et un sourire se glisse sur mes lèvres, à demi amusé. Je le voyais pas du tout comme ça… ça doit être la barbe.

C’était lui. Celui qui m’a fait naître... Ça a quelque chose de très perturbant, comme rencontre. Même furtive, comme ça...

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Dim 7 Déc - 21:28
Il murmure un petit merci avant d'allumer le feu quand je lui passe mon briquet. C'est étrange il me parait si craintif, si... Différent ? je ne sais pas bien comment décrire ce que je ressens. C'est comme si je devais apprivoiser un animal inconnu. Il semble concentré sur le feu, les flammes font des reflets étranges avec ses cheveux roux, ou bien bruns ? J'ai du mal à me décider. Il sursaute quand je lui parle, comme si, l'espace d'un instant, il avait oublié ma présence et relève les yeux vers moi. Je plonge mes yeux dans les siens un instant, je n'avais pas remarqué dans la pénombre mais ses yeux sont un peu étrange : le centre est sombre autour de la pupille alors que l'extérieur est clair. L'effet est inhabituel mais c'est assez joli.
Je souris, un peu soulagé quand il me dit qu'il a déjà mangé. Je me demande quoi et où il a pu trouver de la nourriture quand même... Peut-être des baies ? Je m'apprête à lui poser la question mais il me coupe dans mon élan en commençant une phrase.
La Chine alors, j'étais pas si loin au final. C'est étrange la façon dont il le dit. Enfin je comprend ce qu'il veut dire mais les mots qu'il emploie me semblent... Inappropriés ? J'ouvre la bouche pour répondre à sa question mais n'ai pas le temps d'articuler un mot qu'un... Enfin que quelque chose (quelqu'un ?) apparaît juste à côté de nous. Je le dévisage, en mode bugué, pendant de longues secondes. J'ai l'impression que mon cerveau tourne au ralenti comme à chaque fois que ce genre de chose m'arrive. Pourquoi faut-il que les Sumériens et affiliés se comportent comme si tout ce qu'ils font est normal ? Non mais c'est vrai ça vous arrive souvent à vous de voir un Dieu barbu se matérialiser devant vous pour dire bonsoir avant de disparaître comme ça sans rien dire ?!! Ils ont vraiment aucun savoir vivre.
Je sursaute légèrement, très surpris par la réaction de Nao lorsqu'il disparaît. Il n'a même pas l'air surpris, enfin un peu bien sur mais... Comment dire j'ai l'impression que ça ne lui semble pas si étrange. Je fais la moue et le dévisage un instant. Ca veut dire que lui aussi... Qu'est-ce qu'il est ?

-Tu... Enfin tu sais qui c'était ? Parce que si j'ai ma petite idée là dessus je me demande comment ça se fait que tu le reconnaisse.

C'est complètement surréaliste, d'ailleurs en me paumant en pleine forêt quel était le pourcentage de chance que je tombe sur quelqu'un comme moi ? Les Dieux me les brisent. Je sais que ça se dit pas mais fuck.

-Enfin je suppose que toi aussi tu as quelque chose à voir avec cette histoire de Dieux, de missionnaires et de Stockholm.

En tout cas ce qui est sur c'est que ça doit être fait exprès... C'est ça ton épreuve Inanna ? J'en ai marre, j'en ai tellement marre. Je voulais juste être un mec normal moi, pourquoi il a fallu que je puisse voir les mecs bizarres depuis tout petit ?

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Lun 22 Déc - 23:38

L’être divin repart comme il est venu. Laissant une étrange atmosphère pleine de vide derrière lui. Un silence perturbant. Léger mais pas violent, qui fait frissonner les arbres alentours. Eux aussi se sont tus durant un instant. La lune, elle, m’a semblé briller plus fort. Éclairant d’avantage la petite clairière où nous nous sommes réfugiés. Mon feu paraît bien pâle à côté. Chaud et rassurant. Mais pas aussi beau. Pas aussi profond. À côté de moi, Warren a l’air assez choqué. Oh, je peux comprendre. Mais il devrait s’y faire. C’est courant, de nos jours, j’ai l’impression. Ou alors c’est juste qu’on ne vit pas dans le même monde… C’est sûrement ça.
Un sourire en coin se glisse sur mes lèvres. Lentement, je hausse les épaules et continue à jouer avec du gravier. Il n’a visiblement pas l’air au courant de tout. Je ne sais pas vraiment quoi lui répondre, tout d’abord. Je pourrais dire oui tout aussi bien que non. Mais il n’est pas stupide, j’imagine. Enfin sait-on jamais, je le connais pas.

- Il est…

Je m’interromps. Fais la moue. Je ne connais pas son nom. Mais peu importe. Ce n’est pas le plus important.

- C’est un Dieu, je fais simplement en levant les yeux vers la lune, qui se reflète dans mes prunelles. Il m’a fait naître. Je ne sais pas trop comment ça fonctionne. Ni pourquoi. Mais je l’ai senti.

Un instant passe, et je laisse les cailloux retomber par terre. Peut-être que je n’aurais pas dû lui dire. Je ne sais pas trop comment il va réagir. Mais il n’a pas l’air dangereux. Et je n’ai pas de geste agressif envers lui. Tout devrait bien aller. Mais quelque part, j’ai le doute. Qui me perturbe. Et m’empêche de le regarder totalement dans les yeux. J’ai envie de croire que les humains n’auront pas toujours peur de nous. Les créannes.
Pourquoi on ne peut pas vivre comme on l’entend ? C’en est lassant…

- Tu n’as pas encore tes pouvoirs toi, non ?

Il n’a pas l’air très au courant de tout…




HRP : Pardon pour la longueur, c'est tout petit iwi

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Jeu 1 Jan - 19:18
Le silence semble s'étirer autour des arbres et une aura étrange traîne un instant dans l'air. Les Dieux ont une aura mystique assez impressionnante quand j'y repense. J'ai beau ne pas apprécier ma déesse je dois reconnaître qu'elle a de la classe, enfin ça se voit qu'elle n'est pas n'importe qui. Enfin vous me direz c'est une déesse donc c'est... Normal ? Je n'aime pas l'ascendant qu'elle peut avoir sur moi mais je dois bien avouer qu'il est réel.
Sa réponse me surprend et je hausse un sourcil. Je sais bien que c'est un Dieu mais... Créé ? Il veut dire quoi par là ? Qu'il n'est pas humain ? Genre c'est un Dieu aussi ? Ou un enfant de Dieu ? Je crois qu'une fois arrivé à Stockholm je vais vraiment devoir m'occuper de me renseigner sur la religion sumérienne. C'est un peu flou pour moi tout ça. Déjà que je vais devoir me reconvertir en missionnaire.

- Tu n’as pas encore tes pouvoirs toi, non ?

J'incline la tête avec un sourire amusé. Il est gêné ? Ou il a peur ? Ce n'est pas comme si j'allais l'agresser quand même c'est pas mon genre.

-Non pas vraiment. Mais toi, tu... Enfin t'es quoi exactement ?

Je toussote, un peu embarrassé par la formulation. Ca fait un peu monstre dit comme ça pourtant c'est juste par curiosité, j'aimerais savoir qui il est exactement. Ca semble intéressant, peut-être que c'est un changeur de forme ? Je ne sais plus comment la déesse appelait ça ? Crane ?

-Enfin c'est pas ce que je- Bref, comment tu sais que je suis supposé avoir des pouvoirs ?

Il a déjà dû rencontrer des missionnaires je suppose, et vu que ça semble le faire légèrement flipper j'imagine que ça ne se passe pas forcément très bien à chaque fois. Mais je suis un mec sympa moi, genre il m'a aidé à pas mourir dévoré par des loups je vais pas l'agresser ou je sais pas quoi. Fin il est gentil, j'attaque pas les gens gentils moi !
Je suis sûr qu'en fait c'est cette connasse de déesse qui a fait en sorte que je me retrouve précisément là avec lui. Genre je sais que c'est sa faute, elle aime me pourrir la vie j'en suis sur. Pfff, tout ça parce que je lui ai tenu tête. Non mais sérieux faut voir la taille de son ego à cette nana c'est hallucinant.
Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Jeu 29 Jan - 15:44
Quand on est une créanne, difficile de se rendre compte de l'aberration de certaines choses. Par exemple, croiser son Dieu créateur. Alors que vous vous retrouvez coincé en pleine forêt avec un missionnaire.  Ou medium. Ou que sais-je, hein. Et qui ne semble absolument rien connaître de tout ça. Ce n'est visiblement pas tout à fait normal. Évidemment, je n'avais jamais vu cette divinité auparavant. Il aurait été difficile pour moi de le retrouver. Et ils n'en ont généralement rien à faire de leurs créannes. Du moins, je l'imagine. Ce n'est pas comme si ça m'intéressait, non plus. Je vis très bien sans le voir.
Mais bref. Tout ça pour dire. Il fait une tête bizarre. Comme s'il avait très (mais alors vraiment très) envie de sauter du haut d'une falaise. J'ai un sourire en coin, un peu amusé. Le pauvre. Il doit pas tout comprendre, hein.
Doucement, je hausse les épaules.

- Je suis une créanne.

Dit-il le plus normalement du monde.
Puis je fais la moue. J'essaie de savoir comment lui expliquer. Soupire. J'ai pas envie de me transformer. Ça va me défaire mon bandage. Et à tous les coups, je vais me tuer l'aile. Enfin, le bras. Rah...

- Tu me vois... Généralement, ceux qui y arrivent ont des pouvoirs. Ou alors ils vont en avoir. Ça dépend.

C'est vrai que les humains normaux ne peuvent pas nous voir. Un peu difficile de s'y faire, au début. Mais c'est mieux. On est tranquille. Même si les médiums et les autres créannes sont parfois très chiants. Surtout les médiums. Ceux qui savent pas que tu es une créanne, je veux dire. Qui essaient de te chasser à coup de fusil. Ahah. Amusant...
Observant son visage, je fais la moue.

- Tu as pas besoin de t'inquiéter, hein. J'ai aucune envie de m'en prendre à toi. De toute manière. Je suis pas en état, je rajoute en désignant mon bras.

C'est pas vraiment comme si j'étais masochiste. J'imagine.

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Lun 16 Fév - 13:35
Ma réaction semble l'amuser et je fais une moue un peu boudeuse. C'est ça paye toi ma tête, on a pas tous la chance de vivre dans le surnaturel au quotidien. Enfin techniquement c'est ce qui m'arrive aussi mais quand tu ne comprends rien à ce qui se passe ça n'aide pas.
Je hausse un sourcil, perplexe. Une Créanne. Quel nom bizarre, je me demande si ça signifie quelque chose en Sumérien. Je crois que la déesse avait parlé de quelque chose comme ça. Si il est ce que je pense ça veut dire qu'il peut se changer en animal ? D'ailleurs comment ça marche ça ?

- Tu me vois... Généralement, ceux qui y arrivent ont des pouvoirs. Ou alors ils vont en avoir. Ça dépend.

Je me mordille la lèvre. Tout ça est un peu flou pour moi au final, et j'imagine que je n'en saurais pas vraiment plus avant d'être arrivé à Stockholm. C'est très perturbant, comme le fait de savoir qu'en arrivant là-bas je vais avoir un pouvoir venant de la déesse de- De quoi déjà ? Des plantes de l'amour et de la guerre ? Qu'est-ce que ça peut donner comme pouvoir ça ?
Je lui souris doucement quand il m'assure ne pas me vouloir de mal. On aurait du mal à penser le contraire en le voyant, il a l'air tellement inoffensif. Enfin... C'est plus dans son attitude, sa façon de bouger. Ca se voit que c'est quelqu'un de discret, un peu craintif. On a du mal à imaginer quelqu'un comme lui faire du mal sciemment.

-Je me doute bien que tu ne vas pas m'attaquer ne t'en fais pas. Ca va aller ton bras quand même ?

Même si je lui ai fait un bandage de fortune ça avait l'air d'une vilaine blessure. Je me demande comment il se l'est faite. Ca ne ressemblait pas vraiment à une coupure. Peut-être un coup de griffe ? Si il se change en animal et qu'il s'est fait attaqué ça expliquerait.

-Si tu es une... Créanne c'est ça ? Tu peux te changer en animal ? Je crois que j'en ai déjà vu avant mais je ne sais pas si c'est la même chose.

D'ailleurs il peut se changer en ce qu'il veut ? Genre en loup ou en éléphant ? Les éléphants c'est cool mais je le vois très mal en éléphant je sais pas pourquoi.

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Mer 4 Mar - 1:09

C'est assez rare de pouvoir discuter calmement comme ça. Avec un humain, je veux dire. Même l'un de ces humains liés aux dieux. Ce doit être bizarre tout de même. D'être constamment obligés de suivre la voie de quelqu'un d'autre. Nous aussi, dans un sens, sommes forcés de vivre pour les dieux. Parce qu'ils nous ont créés. Quelque part, ils sont fascinants. Mais ils m'effraient. Ils m'effraient avec leurs pouvoirs et leur ambition. Les missionnaires aussi me font peur. Je ne les aime pas. Ils sont mauvais. Agissent sans réfléchir, simplement pour pouvoir satisfaire la volonté de ceux qui les dirige. Ils sont des marionnettes entre les mains de divinités qui me semblent totalement désuètes. Je suis certain que le monde parviendrait parfaitement bien à tourner sans eux… Ils ne font que tout mettre en vrac. Sans magie, sans pouvoirs, les humains ne se débrouilleraient pas mieux. Mais ils seraient au moins plus authentiques.
Malgré tout, j'essaie de rassurer mon interlocuteur. Il est gentil. Il m'a bandé le bras, et partage mon camp. Enfin, peut-être qu'il fait ça pour se rassurer. Mais quelque part, ça me fait du bien. Je me dis que tous les humains ne sont pas forcément tous mauvais. Pas autant que je le pense, du moins. On a tous une part plus sombre. Moi aussi. Même si on dirait pas trop, avec ma tête de vieille chouette fatiguée.
Doucement, j'acquiesce sans répondre et fixe mon bras un instant. Je déteste avoir les bras immobilisés. Je ne peux pas voler pendant longtemps, après. Toujours peur de me faire encore plus blesser.

- C'est ça.

Je souris faiblement, hausse une épaule. Mes gestes sont plus précautionneux que d'ordinaire, probablement parce que j'ai vraiment peur de me faire à nouveau mal, ou de rouvrir la plaie.

- J'aimerais pouvoir me transformer maintenant. Ma forme humaine est inconfortable. Pataude. Lourde. Ça me rend maladroit.

Puis j'esquisse une moue. Il doit se poser des questions. Vu la manière dont il me fixe. C'est un peu perturbant. Pas trop trop gênant, je crois. Mais bon. On dirait que je suis une bête de cirque. C'est ce qui m'embête le plus dans cette histoire.
D'un air un peu songeur, je lève les yeux vers la lune, une fois de plus. La rencontre de tout à l'heure m'a vraiment retourné l'estomac… Un peu comme deux sentiments contradictoires. L'impression d'être convulsé par la rage et par l'émerveillement dans un même mouvement. Qu'est-ce que les dieux font de nous… ?

- Habituellement, je suis sous ma forme de chouette. C'est pour ça que je vis dans la forêt. C'est plus discret. Et au moins je suis tranquille. Les hommes sont parfois vraiment chiants.

J'approche ma main valide du feu et profite de sa chaleur avec un frisson. Même si les nuits sont tièdes par ici, ça fait toujours du bien.

- Tu viens d'où ? Tu m'as pas répondu du coup. Tout à l'heure, je continue d'un air un peu embarrassé, avec l'impression de beaucoup trop parler.

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Ven 13 Mar - 17:00
Il acquiesce quand je demande pour son bras. Malgré tout ses gestes sont précautionneux, mal assurés et maladroit. Si il n'a pas l'habitude de cette forme ça explique pourquoi en effet. C'est un peu comme de mettre un costume trop serré en fait. Ca te gêne dans tes mouvements, tu n'es pas à l'aise. Il lève la tête vers le ciel et je souris. Le temps est clair heureusement, on voit bien les étoiles et la Lune. Je me demande... Si il y a un dieu de la Lune ou un dieu du ciel est-ce que ça veut dire que tout ce qu'on nous apprend sur ces choses là est faux ? Le Soleil n'est pas un immense réacteur à fusion et la Lune est... Quoi au juste ? Est-ce que ces choses là ne sont au final qu'une représentation de choses qui n'existe pas ?
Je ne crois pas en Dieu, mais je suis bien forcé de croire qu'il existe malgré tout des êtres si puissants qu'on peut les assimiler à ce concept. Pour autant je ne les pense pas immortels. Si c'est ce que je pense alors ils cessent d'exister quand on ne croit plus en eux.

-Une chouette... Ca te va bien ? Enfin c'est un peu stupide de dire ça je suppose si tu es une chouette et un humain en même temps.

Le concept est bizarre. Si il est les deux alors il n'est pas vraiment l'un ou l'autre ? Même si être un oiseau ça doit être tellement bien. C'est le rêve de tous les hommes de voler ! On ne peut le faire qu'avec des machines, des voilures... On singe la nature en fait pour s'en approprier les performances mais au final ça ne ressemble pas à ce qu'on voudrait.

-C'est un peu compliqué. Je suis américain en fait mais je vivais à Londres avant de me faire... Enfin une connasse sexy est entré dans le bar où je travaillais et en fait c'était une déesse.

Je soupire profondément. Je me suis tellement fait avoir au final. Mais bon pas le choix, Madame demande et je m’exécute. D'ailleurs j'ai comme l'intuition que ça va souvent se passer comme ça entre elle et moi.

-Du coup je vais à Stockholm, et ne me demande pas pourquoi je passe par le Sud de l'Europe...

Y a des fois je me dis que j'ai vraiment dû être un gros connard dans une vie antérieure.

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Ven 13 Mar - 19:17

Il me scrute un moment. Se demande probablement comment c'est possible. De voir un humain se transformer en chouette, je veux dire. Evidemment, c'est pas commun. Ça a quelque chose d'artistique, parfois. Et d'autres, ça peut être plutôt flippant. Surtout pour les créannes insectes. La transformation avec rajout de pattes intégré, c'est vraiment glauque. Vous me direz, c'est bien les seules créannes contre lesquelles je peux gagner. Sauf si elles sont d'un niveau supérieur. Mais bon, des fourmis… ça reste des fourmis. Et ça croque sous le bec. Au passage.
Warren réplique que l'animal me va bien. Et j'étire un sourire amusé en inclinant la tête sur le côté. Je sais que c'est un tic. Une habitude prise de ma condition de chouette. Cette fois, c'est fait exprès. Mais ça m'amuse.

- Ah oui, tu trouves ? C'est vrai que c'est bizarre dit comme ça. Mais je préfère ma forme animale. Largement. Même si c'est difficile de communiquer, comme ça.

Dans un sens, je me considère plus chouette qu'humain. Et bien moins créanne qu'animal. Mais il faut bien l'avouer. Je suis autant que les autres soumis aux mêmes lois. Aux mêmes forces. Même si ça a quelque chose d'agaçant. De ne pas pouvoir être maître de ma propre histoire. Au final, c'est ça, je crois. Warren, en face de moi, semble penser la même chose vu comme il en parle. Une "connasse sexy", le terme me fait rire. Je ne savais même pas qu'il existait une déesse. Ça me semble parfois un peu hors de toute logique. Toutes ces histoires de dieux…

- Tu es sûr que je ne peux pas demander ? je l'interroge avec un demi sourire.

Même s'il a l'air de savoir ce qu'il fait, je suis curieux. Curieux de savoir ce qu'un type comme lui fait aussi loin de l'endroit qu'il doit rejoindre.

- Des vacances ? Ou c'est pour le... 'boulot' ?

Pour le boulot, pour sa déesse. En gros.

- Tu es encore loin de ta destination… je continue sur un ton un peu plus neutre.

Loin d'être une question cette fois, c'est plutôt une affirmation.

- Je ne suis jamais allé en Suède. Mais il doit y faire aussi froid qu'en Russie...

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Dim 15 Mar - 14:18
Quand je lui fais la réflexion qu'il ressemble à une chouette il incline la tête et je rigole. Certaines habitudes restent on dirait. Peut-être que d'avoir une nature double c'est le genre de chose qui t'influence dans les deux sens ? Comme une chouette avec un comportement humain ou l'inverse ?

-Oui je pense pas que c'est facile de se faire comprendre en hululant, je rigole.

Mais bon parfois même en tant qu'humain c'est pas simple de communiquer. On peut facilement faire un quiproquo, se disputer parce qu'on a mal compris l'autre. Peut-être que le fait d'avoir un langage ça n'aide pas à se comprendre ? On ne peut jamais se mettre à la place de quelqu'un même si on peut saisir certains trucs.

-En vrai je sais pas bien pourquoi je fais ça. Fin j'ai pas vraiment le choix tu me diras.

Je soupire et balance un petit bâton dans le feu. Je n'aime pas ça. Je me sens emprisonné dans un désir, une envie qui n'est pas la mienne. Comme un papillon attiré par une lampe halogène. On pourrait dire que c'est "pour le boulot" ouais, mais je ne sais pas si le mot convient vraiment à défaut d'un autre.

-On peut dire que c'est pour le boulot si tu veux. Enfin j'ai jamais eu pour vocation de servir une déesse mégalo et arrogante mais parait que j'avais pas le droit de refuser.

Je fais un rire un peu cynique. Ouais, je suis pas arrivé. Faut encore que je remonte jusqu'à la mer Baltique et après je suis pas arrivé. Non parce que évidemment j'ai pas le droit de prendre le bateau ni l'avion ce serait trop facile.

-Il parait ouais, personnellement je suis pas fan des climats polaires mais bon je vais devoir m'habituer. Tu es déjà allé en Russie toi ?

Ca doit être bien de pas avoir d'attache quelque part, de pouvoir aller où tu veux quand tu veux. On reste toujours attaché à quelque chose de matériel au fond. Une maison, des objets, des vêtements. On préfère souvent rester dans un environnement connu plutôt que de risquer de tomber sur des choses différentes. L'inconnu met mal à l'aise.

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Dim 15 Mar - 15:04

Se faire comprendre en hululant, difficile ? Carrément impossible. Du moins c'est ce que je serais tenté de répondre. Après, avec les personnes qui te connaissent un peu. Celles avec qui tu as beaucoup parlé, aussi. Quand tu es sous forme animale, ils te comprennent un peu. Pas ce que tu veux dire dans le détail. Mais dans la globalité. Tu peux prévenir. Dire oui, non, paraître outré ou content. Tu peux demander quelques petites choses. Les désigner de l'aile ou du bec. Huan disait souvent que c'était assez drôle à voir. Les autres, ils ne savaient pas. Je ne pouvais pas leur dire. Mais il était spécial, en quelques sortes. Dans sa manière d'être. D'agir. Il se destinait à être moine. Alors forcément. Sa présence était rassurante. Dans sa religion, ils disaient que la violence ne pouvait engendrer que la violence. C'est ce qui m'a convaincu qu'il ne m'arriverait rien, là-bas. Et que je pouvais être moi-même. Maintenant, c'est différent. Les gens n'ont plus l'air aussi choqués qu'ils l'étaient, en Europe. Probablement l'influence décroissante de l'Eglise a-t-elle eu un rôle à jouer là-dedans. Dans tous les cas. Je suis bien content de pouvoir parler honnêtement, parfois. Se cacher est difficile…

- Oh, ça va, on peut toujours tenter…

Puis je me concentre sur la suite de la discussion. Souris en coin quand il évoque sa déesse. Encore une fois. Il n'a pas l'air de la porter en très grande estime. Ça a un petit quelque chose d'amusant, de le voir râler de cette manière contre elle. Visiblement, les dieux, il n'aime pas trop ça. Je peux comprendre. Se mêler de leurs histoires, souvent, c'est dangereux. Suffit de voir l'état de mon bras. Alors que je me tiens le plus éloigné possible de ces batailles puériles.

- Les dieux sont tous égoïstes, à mon avis, je souffle en haussant les épaules.

Avant de grimacer de douleur à cause de mon bras.

- Après… ce sont des dieux. Ils ont probablement des raisons qu'on ignore.

Mais nous, est-ce qu'on est pas simplement un gigantesque… "bug" ? Je crois qu'ils disent ça de cette manière.
Un soupir m'échappe lorsqu'il évoque la Russie.

- J'y suis né. Et j'y ai repassé un peu de temps il y a quelques décennies, je continue en esquissant une moue boudeuse. On m'a enfermé dans une sorte de cirque. Quelque chose dans ce goût-là. Pas une très bonne période.

Un moment, je marque une pause, le visage lisse de toute expression.

- Mais bon. J'ai échappé à la guerre au moins…

Mon vieil ami en aurait été dévasté, je crois… Heureusement qu'il n'a pas eu à vivre ça.
Un sourire que je veux neutre s'étire sur mes lèvres. Un peu triste, tout de même.

- Ca remonte. Mais c'est un chouette pays. Sans mauvais jeu de mots.

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Dim 29 Mar - 18:48
Je ris doucement à l'idée. Peut-être que si on sait que la chouette en question est une créanne on peut comprendre certaines choses. Enfin dans le comportement, les expressions... Même si une chouette ça doit pas être super expressif avec toutes ces plumes. Mais ça s’interprète aussi. Fin dire oui ou non c'est facile ou même désigner quelque chose. Après si il s'agit de faire des phrases construites ça doit être beaucoup moins facile.
J'acquiesce quand il parle de l'égoïsme des dieux. En même temps je pense que quelque part il y a aussi une différence de niveau de pensée. Genre un dieu va pas s'amuser à te raconter ses motivations profondes ça serait bizarre. Il te dit ce que tu dois faire c'est tout. Bon après j'avoue que je passage à pied par le Sud de l'Europe c'est juste parce que je l'ai énervé. Mais c'pas ma faute cette déesse est une gamine pourrie gâtée faut bien que quelqu'un se dévoue pour lui dire non des fois.
Je m'allonge sur le côté en le regardant au travers du feu avec un sourire. Un cirque... Soit il a pas été doué et il s'est fait attrapé soit les russes sont vraiment des gens étranges. Enfin je vois pas trop quel genre de numéro tu peux faire avec une chouette. Un truc comique peut-être ? Ou un numéro de vol un peu artistique àla limite. Fin personnellement dans le cirque ce que j'aimais bien c'était les fauves quand j'étais petit. Ha et les acrobates aussi. J'ai rencontré un trapéziste une fois ces gens ont une souplesse de dingue.

-La guerre... Ha tu veux parler de la guerre froide ? Je l'ai pas vécu mais c'est le genre de chose qu'on te fait étudier à l'école. Comme quoi les USA sont une super puissance et tout ça. J'ai jamais été très fan de mon pays donc bon...

Je rigole doucement à sa petite blague. Chouette, toussa. Bon c'est vrai que c'est un jeu de mot involontaire mais ça me fait sourire. Je me demande à quoi il ressemble en chouette. Il y en a de beaucoup de sortes je crois.

-Tu es né dans les steppes alors. Parait que c'est beau là bas. Enfin même si il doit faire super froid en hiver. Ca protège bien les plumes ?

Je dis pas ça pour me moquer hein. Je me pose vraiment la question. Parce que les plumes c'est tout léger et tout donc est-ce que c'est isolant ? On fait pas des manteaux en plumes parce que après les pauvres oiseaux mais en plumes synthétiques ? Ca pourrait être cool.

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Mar 7 Avr - 15:45


Il a l'air de rire. D'un côté, ça veut dire que ma présence n'est pas hostile. Peut-être que c'est mieux comme ça. J'aurais été embêté de devoir chercher à me défendre. À fuir encore. Parce que dans mon état, c'est pas ce qu'il y a de plus évident. Et encore. Le problème, c'est pas ça. Si des créannes nous trouvent, on risque de pas réussir à se défendre. Et là, ce sera pas une partie de plaisir. Ni pour lui, ni pour moi. Peut-être encore moins pour moi, d'ailleurs… Mes congénères n'apprécient pas les traîtres, comme ils les appellent. Tous ceux qui ne cherchent pas à dominer les humains. Et à vaincre les envoyés des dieux. Quelque chose comme ça. De mon côté, ça me blase juste. Je sais pas. Quand on les voit, on se dit plus qu'on peut rien y faire. Notre existence n'a aucun sens. Alors de là à réussir à se trouver un but…

Warren s'allonge. Je le regarde faire par-dessus le feu qui crépite. Sa réponse me tire une légère moue. Ce n'est pas de cette guerre que je parlais, mais bon. C'est vrai que celle là aussi, elle était un peu casse-pied. On pouvait pas passer de l'est à l'ouest et de l'ouest à l'est tranquille. C'est là, quand même, que c'est utile de pouvoir survoler les terrains qu'on peut pas traverser en tant qu'humain. Et encore, les humains sont si aveugles… Si tu ne leur parles pas, ils ne te remarquent pas. Tu es comme… invisible ?
Lentement, je secoue la tête.

- En fait, je parlais plutôt de la grande guerre. La deuxième. L'Amérique n'était pas très diplomate pendant la guerre froide. Et la Russie encore moins. C'était… spécial, on va dire. Dès que j'ai pu, j'ai essayé de me mettre à l'écart.

Doucement, je hausse mon épaule valide. Ça paraît si loin, toutes ces choses. Enfin, vous me direz. Ça fait quand même un bail, maintenant. Et j'ai beau être un vieux, j'ai quand même une super mémoire.

- Les steppes sont belles, c'est vrai. Mais j'ai jamais vraiment aimé le froid. Du moins pas à ce point. Je ne sais pas si j'y retournerai. Le duvet aide à garder la chaleur corporelle, alors pas longtemps ça va. C'est fait pour. Mais tout l'hiver, c'est rude.

Un sourire tire mes lèvres en coin.

- Tu devrais dormir. Je peux surveiller les alentours un moment si tu veux. S'il y a un problème, je te réveille.

Voir le profil de l'utilisateur



Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Ven 1 Mai - 12:41
Je papillonne doucement des paupières et retiens un bâillement. Je suis tellement fatigué en vrai. C'est vraiment crevant de voyager comme ça et pas confortable du tout. Sincèrement j'ai pas envie d'y passer des mois mais du coup des fois je dois choisir entre voyager ou dormir. Non parce que c'est hors de question de m'endormir dans une voiture en stop. Je suis pas suicidaire non plus.
Je tique quand il me parle de WWII. Attends... Il est si vieux que ça ? Genre il est immortel ? Enfin je ne sais pas vraiment ce que sont les créannes ni d'où elles viennent mais c'est étrange quand même. Et il a l'air jeune quoi, enfin il fait juste un peu moins que moi donc dans les 20 ans et quelques. Je crois que ce monde a pas fini de me surprendre.

-Ouais les grandes puissances sont souvent comme ça. Dès que les gens ont un peu de pouvoir ça leur monte à la tête et ils font comme si ils pouvaient faire ce qu'ils voulaient sans conséquences.

J'irais pas jusqu'à dire que je suis dégoûté de la race humaine mais des fois... Enfin les Hommes sont souvent très cons. Heureusement qu'il y en a qui rattrapent le coup quand même.

-J'aime bien l'hiver, enfin comme saison. C'est vrai qu'il fait froid mais c'est joli.

Je baille doucement quand il me propose de veiller pour que je puisse dormir. Je suis pas contre mais- Enfin je vais décider de lui faire confiance. Je pense pas que je vais le regretter il a l'air d'un mec bien quand même. Je me cale plus confortablement, un bras plié sous ma tête et ferme les yeux. Je sens la chaleur du feu près de moi et ne tarde pas à m'endormir.

----o----

Je crois que je rêvais d'un monde étrange. Toutes les personnes avaient des têtes d'animaux. Et il y avait une femme genre super bizarre avec une tête de lionne qui me regardait bizarre. Et puis elle me pointait du doigt en rugissant. C'était flippant. D'un coup tout devient noir et j'ouvre les yeux. Nao me secoue l'épaule avec un air inquiet. Je me redresse sur un coude, le regard encore ensomeillé.

-Je suis réveillé. Qu'est-ce qu'il se passe ?
Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Sam 2 Mai - 22:28

Il ne réagit pas réellement lorsque je lui parle de la seconde guerre mondiale. Se contente de me fixer d'un air légèrement embrouillé. Dans un sens, ce n'est pas plus mal qu'il ne me pose pas de question. Ce n'est pas comme si j'étais particulièrement doué niveau cours d'histoire. Ou d'anthropologie. Si on peut appeler l'étude des créannes de l'anthropologie… Comment appelle-t-on ça au juste ? Créatiologie ? Quelque chose du style. (Bon, je parle pas latin, hein. Mais ça doit probablement pas être très loin, nan ?)

Je hausse les épaules lorsqu'il répond que les puissances prennent souvent la grosse tête. Ce qui n'est pas spécialement faux en soi. Mais bon. J'ai rien d'autre à ajouter. Alors je me contente de lui demander s'il ne préfère pas dormir. Lui proposer de monter la garde. Vu l'heure, je n'arriverai pas à dormir. Même si ma blessure me fait gentiment comprendre que je devrais éviter de trop veiller. Tant pis, maintenant c'est proposé. Et il acquiesce.

Il acquiesce, ce qui est déjà un prodige en soi. Ce n'est pas tous les missionnaires qui accepteraient de me faire confiance. La plupart sont méfiants. Peut-être ont-ils raison. Cela dit, je ne préfère pas tenir compte de ça. Tant que je peux vivre ma petite existence tranquillement…

Avec un soupir, je le regarde chercher sa position. Warren ne tarde pas à s'endormir. De mon côté, je scrute les environs, handicapé par ma vue humaine. Cependant, si mes yeux ne m'aident pas, mes oreilles, elles, sont toutes ouvertes sur le monde extérieur. Je ferme les yeux, attentif au moindre bruit. Reste un long moment dans la même position du lotus, mes mains rejointes sur mes cuisses. Je compte mes respirations, ne pense à rien. Respire. Longuement. C'est reposant.

Des auras. Discrètes, mais bien réelles. Mes yeux se rouvrent ; il me faut quelques secondes pour m'habituer à la clarté du feu. Bien que celui-ci soit déjà bien mourant. Plusieurs heures se sont écoulées - je le constate à la position de la lune dans le ciel.

Mais pas le temps de s'éterniser sur de si jolies choses. Le plus rapidement et silencieusement possible, je me relève en m'appuyant d'une main au sol ; déplie mes membres ankylosés. Doucement mais fermement, je secoue l'épaule de l'humain.

- Un groupe de créannes. Elles viennent vers nous. Et je ne tiens pas spécialement à ce qu'elles nous trouvent tous les deux ici, je souffle.

Puis, attendant qu'il se lève, j'éteins le feu en mettant de la terre et de la poussière dessus. L'odeur de brûlé les attirera par ici. Et il y a fort à parier que, si je les ai senties, elles nous ont nous aussi repérés. Mauvais. Très mauvais.

D'un bond, je me remets sur mes jambes et une fois que Warren a attrapé son sac, j'attrape son bras le tire à ma suite  de ma main valide.

- Il ne faut pas que tu me perdes de vue, je continue à murmurer, le plus doucement possible. Fais attention où tu marches.

Nous trébuchons un moment dans l'obscurité, seulement aidés par les rayons de la lune. Dans un virage, je me cogne contre un arbre et serre les dents pour retenir un grognement de douleur. Ce serait plus pratique si j'étais sous mon autre forme, j'y verrais quelque chose au moins… mais pas moyen de se déplacer dans ces conditions non plus. Reste plus qu'à prier pour que l'autre groupe ne nous trouve pas. Ou je ne donne pas cher de notre peau.

Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 2
  Aller à la page : 1, 2  Suivant
Les Chroniques de Sumer :: Le Monde :: Europe :: Europe de l'Est
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet