Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Le Monde :: Amérique du Nord
Sous les paillettes et projecteurs... [PV Ka Jehms]
Jake
Messages : 207
Localisation : Dans la congrégation. Je n'y bouge presque jamais.
Loisirs : Tricot et Piano. Uniquement.
Humeur : Stoique.
avatar
Jake Hills

Personnage...
Pouvoir: Caméléon
Dieu: Nin Hursag
Age: 31 ans
Lun 9 Fév - 18:22
On ne l’avait pas uniquement jeté de la congrégation. Non son frère ne fait jamais les choses à moitié, une bribes de la conversation lui revint en tête, il venait de sortir de l’hopital “Tu prends des vacances Jake. Tu te casses. Des vrais vacances, pas à Stockholm, pas en Suède et encore moins en Europe.” Il avait consentie finalement à prendre quatre jours. Il soupira, ne sachant ou se rendre. Puis finalement, il se souvint que Katharina était en tournage à Los Angeles. Il n’avait jamais mit un pied là bas. Jake n’aimait pas prendre l’avion, le passage de la sécurité était toujours une épreuve. Déja, le portique, trop bas et ensuite, il pouvait enlever sa ceinture, mais pas son bras. Alors il sonnait inévitablement. Généralement, on ne l’incommodait pas trop, son billet première classe, sa prestance suffisait à ce qu’on lui foute la paix. Puis, avec sa canne noir chromé, bien trop tape à l’oeil à son goût, il ressemblait à un riche milliardaire. Une idée d’Isaac aussi, son genou se remettait mais il ne devait pas forcer.. L’émissaire était un homme sérieux, il n’allait pas gambader à peine remit.

En sortant de l'aéroport, il se dirigea directement vers le lieu de tournage, Il n’avait pas eu de mal à se procurer l’adresse exacte. C’était un quartier chic de L.A, privatisé pour l’occasion. La jeune femme faisait ses débuts entourées de tête d’affiche. Un monde de paillette, bien éloigné du sien. Une meute de groupies faisait barrage et s’agglutinait aux barrières accompagnés de Paparazzi. Il se tenait derrière, observant la foule. Puis soudain un clic “Regardez il doit être célèbre !”. Dans un reflexe miraculeux, il avait baissé la tête et mit une main devant son visage. Jake fit volte face tandis que les gens criait “Vous pensez que c’est quiiii ? Il a pas un air de Jake Gyllenhaal ?! Non ! Celui dans Iron Man !”. La cohue attira l’attention des vigiles aux alentours, qui s'empressèrent de voler au secours de l’émissaire le faisant passer à travers la meute. Quelle entrée discrète pour un spécialiste de l’infiltration. Le gorille l’invita à l’écart

“Vous êtes qui au juste ? Pourquoi vous n’êtes pas entrée par l’entrée des invités ?” Jake haussa un sourcil. Il n’était vraiment pas coutumier de ce monde et n’avait pas pensé à ces détails annexes. Il refusa de se présenter sous son nom à la congrégation. Alors un vieux nom ressurgit, un nom qu’il n’avait plus utilisé depuis ses huit ans “Je suis Ezequiel Delaunay, un ami à Mademoiselle Katharina Jehms.” Le vigile se renfrogna “Elle ne nous a pas dit qu’elle attendait quelqu’un.” Sans de départir de son sang froid l’homme répliqua “C’est tout le principe d’une surprise Monsieur. Néanmoins, si vous doutez de la véracité de mes propos, vous risqueriez de vous faire remonter les bretelles. J’ai quelques connaissances dans ce milieu”

C’était un gros coup de bluff, mais le vigile sembla marcher. Il entreprit de lui montrer le chemin. Quelques techniciens soufflaient sur son passage, d’autres gloussaient. Il se tenait à coté d’un caméraman, observant la scène. La créanne allait sortir d’un appartement puis se diriger vers la voiture. La porte s’ouvrit, les projecteurs braqués sur elle. Jake esquissa un sourire s’appuyant sur sa canne. Il n’était pas discret. A vrai dire, il espérait ne pas trop perturber le tournage. Il s’était assez fait remarqué.

Voir le profil de l'utilisateur




Garde son calme en #33cc99 ♥
Spoiler:
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Dim 15 Fév - 23:44
Le tournage avait commencé depuis plus d'une semaine maintenant. C'était magique. Un villa lui avait été réservée. Elle avait pour voisin d'un coté un groupe anglais de passage pour le tournage d'un de leur clip et de l'autre coté un grand réalisateur indien. Un réalisateur indien qui lui avait d'ailleurs proposé un rôle dans son prochain film. Le rôle d'une anglaise qui décide de venir en aide à un jeune indien alors qu'elle doit se marier à un riche marchand. Elle avait accepté. Le groupe, lui l'avait invité à plusieurs soirées où elle avait pu accumuler les connaissances. Ces événements utiles et divertissants. Ainsi elle avait rencontré des grandes pointures, fait de la figuration de dernière minutes pour de nombreux clips et avait de nombreux contrats en vue. Ce séjour à L-A se révélait être bien plus constructif qu'elle l'avait imaginé.

L'avantage des lieux c'est qu'il n'y avait que de la grande pointure et donc qu'à chaque personne qui passe on avait une opportunité. Dans ces cas là il faut avoir une certaine culture et connaissance des lieux pour savoir où tomber, où défoncer la voiture de quelqu'un, où mettre un tract pour la soirée surprise des voisins, et où frapper pour avoir  le numéro des voisins. Quand on s'appelle Katharyna et qu'on a demandé à Niloleï de faire tout un répertoire de tout ça, tout va pour le mieux dans le meilleur des mondes. Il y a de quoi ce réjouir.

Les papparazis étaient à tous les coins de rues et Ka étant nouvelle sur les lieux et fréquentant déjà bon nombres de personnalités importantes elle avait eu le droit à bon nombres d'interview, de shooting et tralala. Au final depuis le projet L-A, elle avait eu 9 pages entières la concernant, sans compter les photos A4. Autant dire que c'était plutot bien partit. Surtout compte tenu du fait que le film n'était pas encore sortit. A la sortie du film ce serait l'euphorie. L'actrice principale s'était étrangement déssistée et suite à une légère modification du scénario Ka s'était retrouvé en tête d'affiche. Avec l'homme qui cumulait le plus 3eme plus grand nombre de groopies ici.

Le rôle de Ka était bien simple. Pour situer c'était un film d'action et d'espionnage. Elle jouait une magnifique espionne russe au passé tumultueux. Lors d'une mission elle se retrouve face à un ennemi commun avec bel américain. Bien entendu c'est lui aussi un ennemie mais la situation veut qu'ils s'allient pour leur survie. A cet instant ils se rendent compte que leur objectif est le même. S'en suit donc une course entre challenge et séduction. Bref, du gros blockbuster américain à la Mr et Mme Smith. Enfin quoi qu'il en soit les scènes du bikini sur la plage et de la torture en sous vêtements dans un hangar n'avait pas laissé tout le monde indifférent.

Le tournage devait durer encore une semaine et demi à peu près mais il était fort probable qu'il soit intérompu et délocalisé dans un endroit plus adéquat pour le tournage. Beaucoup de scènes étaient tournées en studios, c'était d'ailleurs impréssionnant de voir la masse de décors de costume ainsi que le personnel qu'il y avait derrière. Mais une autre partie était tournée en plein air. Cela ne rendait pas les choses plus faciles mais ça limitait l'odeur. Parce que oui il faut le savoir c'est une chance de ne pas avoir l'odeur du tournage en studio quand on est au cinéma. Parce que l'odeur des projecteurs grillés plus l'odeur du café par terre, du béton, de la poussière, de la sueur et du maquillage qui fond je vous assure ce n'est pas réjouissant.

Aujourd'hui le tournage était en semi extérieur. On restait dans le secteur mais on n'était pas pour autant en studio et fort heureusement. Après trois jours non interrompus en studio il faut un petit moment avant de récupérer son odorat. La scène était un affrontement dans une rue. Enfin un affrontement, une confrontation du moins. Les yeux bleus de Katharyna renfait apparament très bien à la caméra et tout un travail avait donc été fait là dessus. Quand le « Coupez! »  du réalisateur retentit Ka n'en pouvait plus. Elle avait horriblement envie d'étrangler chaque personne qui était sur son chemin. Chacune d'elle qui gâchait son environnement si pur. Mais bien entendu elle n'en fit rien. Bah autant dire que si elle le faisait ça n'allait pas super bien se terminer pour elle en fait. La scène suivante était bien plus simple et décontractée. Heureusement ils avaient soigné l'ordre des prises.

Une assistante vint lui apporté une sorte de gilet de soie, semblable à un je ne sais quoi de kimono ou truc du genre pour lui éviter tout coup de soleil.  Elle passa par une cabine et changea son costume noir, typé Natasha Romanov, et opta pour un petit débardeur blanc et une jupe légère toujours avec son gilet ultra léger qui lui évitait des heures de maquillage en plus. Elle ressorti. Il y eu quelques flashs qu'elle ignora. L'habitude. John le réalisateur se rapprocha de Katharyna avant le début de la scène.

-Sweet heart. Que dirais tu de passer la soirée avec moi ce soir ? Tu sais on pourrait parler de tant de choses et se découvrir un peu plus.

John était clairement attiré par Katharyna malgré sa femme et ses deux enfants. Non pas que cela dérange Katharyne, elle avait fait bien pire mais plutôt qu'actuellement elle n'avait pas besoin de ça. Cela ne lui rapporterait rien et John était laid et grossier. Ceci sans dire qu'elle s'inquiétait pour Jake. Mine de rien l'emissaire lui avait donné son numéro mais elle n'avait pas de nouvelle depuis plus d'un mois. Avant ce fameux soir cela n'aurait absolument rien fait mais maintenant, un peu plus tout de même. Dimitri l'avait d'ailleurs appelé pour lui dire qu'Hellona avait fait des siennes dernièrement et que cela ne s'était pas bien passé des deux cotés. Qui sait ce qui s'était vraiment passé et qui y avait laissé des biens. Elle se contenta d'un petit « hmm » et avança sur le goudron là où devait se jouer la scène.

Le « action » retentit après quelques ajustements. Elle commença à jouer quand soudain elle se stoppa. Elle se retourna lentement vers la caméra C. Oh mon dieu. Elle douta et comprit que non. Elle n'avait pas la berlue. Un doux sourire se dessina sur son visage et elle murmura le nom de l'homme. Personne dans toute l'équipe ne su ce qui se passait et encore moins quand la demoiselle commença à courir vers l'homme. Elle s'ârreta juste devant lui oubliant tout le tournage. Elle passa sa main dans ses cheveux bruns et lui colla un délicat baiser sur la joue. Avant de l'enlacer le plus doucement possible voyant l'étrange canne qui le soutenait.

-Tu aurais pu donner un signe, imbécile.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Jake
Messages : 207
Localisation : Dans la congrégation. Je n'y bouge presque jamais.
Loisirs : Tricot et Piano. Uniquement.
Humeur : Stoique.
avatar
Jake Hills

Personnage...
Pouvoir: Caméléon
Dieu: Nin Hursag
Age: 31 ans
Sam 8 Aoû - 12:14
Il ne s’attendait pas à ce qu’elle s’élance vers lui ainsi. C’était très cinématographique. Alors qu’elle se pressait doucement contre son torse, l’émissaire passa délicatement son bras libre autour de sa taille pour lui chuchoter quelques mots à l’oreille

- Mon nom est Ezequiel Delaunay, ma belle.

Il lui avait parlé dans la langue de Molière. Ça la faisait fondre. De toute manière son véritable prénom était bien plus beau avec cet accent so frenchy. Il joua l’espace d’un instant avec une mèche dorée puis s’écarta. Avec Ka il se sentait comme un papillon de nuit irrésistiblement attiré par une source de lumière brûlante. Les regards étaient braqués sur eux. Un type toussota, il était plutôt petit et assez trapu. Aucune classe. Oh, vu l’armada d’assistants autour de lui, c’était probablement le réalisateur. Pas difficile à déduire, tout son comportement traduisait sa position et cette manière qu’il avait de fixer Ka… Il n’aimait pas ça. L’idée de lui faire bouffer la perche de prise de son par le derrière lui traversa l’esprit. Oui, en réalité, Jake avait une imagination très fertile concernant les tortures et la mise à mort, même s’il n’aimait pas ça et qu’il respectait profondément la vie, c’était son exutoire, une des nombreuses manière dont il gardait son calme olympien. Jamais il ne mettrait quoi que ce soit en application, il savait qu’il pouvait le faire et cela lui suffisait à rester de marbre. Le petit homme trapu fendit la foule, visiblement mécontent :

- T’es qui toi pour v’nir là et couper l’tournage hein ? On va te flanquer dehors t’vas voir !

Il mâchait ses mots dans un anglais texans insupportable. La créanne sembla vouloir dire quelque chose mais Jake plaça son bras pour l’en empêcher. Un gentleman gère toujours ce genre de situation. Il s’approcha du réalisateur qui peu à peu considérait l’ampleur de l’émissaire. Oui mec, de loin il semble grand mais de près c’est pire. Franchement, on ne cherche pas un mec qui fait près le double de ta taille. Même s’il a une canne. Non, en fait, surtout s’il a une canne. Trois vigiles s’approchaient pour encercler l’homme tandis qu’un semblait vouloir faire reculer Ka de Jake.

- Déjà, pour me flanquer dehors il faudrait que vous réussissiez à pouvoir le faire. Physiquement j’entends. Ensuite, qui je suis ? Ezequiel, fils du PDG de la multinationale qui possède la boite de production pour laquelle vous travaillez.

L’émissaire n’avait pas fondamentalement menti. D’ailleurs il détestait cela. Il était réellement son fils. Un bâtard certes, mais fils quand même. Ensuite son nom d’origine était vrai aussi. Même si le monde avait oublié Ezequiel Delaunay, le gamin qui allait de foyer en foyer.

- Ah ouais c’quoi le nom de ton père ?! grogna le producteur

Quel odieux petit personnage. Techniquement, il n’avait pas de moyen de prouver son ascendance... Hormis, sa ressemblance frappante.

- Regardez mes yeux, regardez ma taille et utilisez votre cerveau. Vous l’avez déjà croisé et ne me faite pas croire qu’il ne vous a pas marqué.

Vu la manière dont le producteur baissa le nez, c’est qu’il s’avouait vaincu. Peut être allait il appeler son père ce soir pour lui parler de l’incident ? Boarf. Ce n’est pas bien grave, cet homme restait un mystérieux inconnu pour lui. Il évacua le sujet rapidement. Et reprit

- Bien. Vous voyez les nuages ? Le temps se couvre. Votre scène est foutue. Hors de question que je laisse Mademoiselle entre vos mains. Veuillez nous excuser. Ce fut un plaisir.

Et sur ces bonnes paroles, il saisit la main de la douce et l'entraîna dans la luxueuse voiture garé un peu plus loin. Pas de chauffeur, Jake aimait piloter. Une fois assis, sa canne posée sur la banquette arrière, il démarra en trombe et se paya le luxe d’un dérapage contrôlé qui envoya de la poussière sur les groupies. Quel enfoiré je peux être parfois pensa t’il.

Mon frère m’a imposé des vacances pour que je puisse me rétablir. Il m’a littéralement bouté hors d’Europe. Mais je n’aime pas ne rien faire. Alors, je me suis permis de te rejoindre. La vie est toujours un peu plus palpitante quand tu es a coté.

Katharyna n’était pas un passe temps. Non. Il aimait sincèrement partager quelques moments avec elle. Et surtout, cette occasion ne se représenterait pas si tôt. Il comptait bien profiter un peu des Etats Unis :

- Tu n’es pas une créanne et je ne suis pas un émissaire pendant ces trois jours que je compte bien les passer avec toi. J’ai joins ton assistant, il a fait déposé tes affaires dans l’hôtel que j’ai réservé. Nous passons y faire un tour, te connaissant tu voudras te changer. Après nous irons dîner. Et ensuite… Je te réserve une surprise.

Et ce ne sera pas la seule de ce week end. Vous savez, si Jake n’a jamais pris de vacances… Ce n’est pas uniquement parce qu’il n’aime pas ça mais aussi parce que quand il se détend, ce n’est pas qu’à moitié. Et ce n’est pas sur un transat. Non c’est en faisant des choses folles. De préférence à l'abris des regards et en petit comité. Et concernant l’exubérance et la folie, qui de mieux que cette belle demoiselle pour l’accompagner ?


Voir le profil de l'utilisateur




Garde son calme en #33cc99 ♥
Spoiler:
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Dim 23 Aoû - 15:47
Le film s'intitulait « L'histoire du soir ». Il racontait l'histoire d'une femme reporter, souvent à l'étranger dans diverses situations mais heureuse de la vie qu'elle menait. Ce début joyeux s'enchaîna par un divorce suite auquel elle décide d'arrêter son travail de reporter pour retrouver l'amour de ses enfants, une jeune adolescent et une petite fille. L'histoire est concentrée sur son expérience à l'étranger, ses découvertes et son expérience de retour, ses surprises. Ce n'était pas en soit un mauvais film. Le scénario était plutôt intéressant. Mais le coté « mes enfants je vous aime ne me laisser pas » était un peu écoeurant. Croyez le ou non mais l'une des scènes flash back nous montre notre chère Katharyna enceinte de son deuxième enfant en compagnie de son mari, un doux couple fort amoureux, et de leur petit garçon voulant à tout prix une histoire de sa maman. La famille parfaite à l'apogée du bonheur. On a parfois du mal à visualiser une telle chose. Là je comprends tout à fait. Je dis pas qu'un jour elle sera pas capable de materner quelqu'un hein ! Juste que .. Bah là.. Ca le fait moyen quoi.. Actuellement le truc qu'elle aime le plus au monde c'est quand même sa baraque qu'Utu lui a offerte et qu'elle s'est permis de rénover .. en grandeur disons.

Il se présenta. Elle fut surprise d'entendre un nom qui n'était pas celui qu'elle connaissait. Mais l'entendre en français et avec ce regard sûr. Elle ne doutait pas. Elle sourit amusée. Il savait être surprenant ce grand brun. Elle resta contre lui à l'enlacer. C'était la seule chose qui lui était permise. Et encore il était plutôt rétissant à tout contact. Jouer avec ses doigts, avec ses mèches brunes, baiser dans le cou .. Mais pas trop de contact attention. Il fallait que ça reste limité. Et un véritable baiser, entendre par là lèvres contre lèvres, damne non. Elle resta un moment contre lui puis se retourna vers la peuplade. Tout le monde les regardait. Elle, actrice principale du film, beauté du moment à la une de plusieurs magazine. Lui, grand homme avec une aura puissante, un regard assuré et les manières d'un prince. Ensemble c'était un couple qui imposait. Qui attirait les regards c'est le moins qu'on puisse dire. Ca amusait Ka. Un couple. S'ils savaient.. Certes leurs baise-mains savaient être sensuels mais bon .. Ca n'en restait pas moins des baises-mains.

Le réalisateur se rapprocha. Il eut droit a un regard noir de la part de Katharyna. Il était hors de question qu'il chasse Jake. Ce n'était pas une possibilité. Son regard était d'ailleurs si dur que l'assistante de production la regarda avec frayeur. Si seulement ce petit lourdeau pouvait avoir la même réaction .. Mais il était trop stupide pour ça. Jake s'assura qu'elle n'intervienne pas. Son coté gentlemen, prince charmant parmi les charmants. Monsieur voulait montrer qu'il savait gérer la situation. Elle le laissa faire avec un sourire malicieux. Alors qu'il répondait au petit homme elle le tint d'une façon très possessive. Hors de question que la moindre femme du tournage ne l'approche. Elle avait déjà bien assez de mal à se faire conscidérer par cet homme pour qu'une autre poufiasse s'interpose. De toute façon son regard ne trompait pas. La moindre humaine qui s'approchait deviendrait sous peu une médium morte. Pas dans l'instantané puisqu'il fallait attendre que monsieur adorateur de la vie ne soit plus là mais elle ne garderait pas espoir et contact. Jamais.

Comme on pouvait s'y attendre Jake eut le dessus. Ka sourit. Il l'impressionnerait toujours. A croire que jamais dans sa vie il ne sera capable de renoncer. Ou alors c'est qu'il se passerait quelque chose de grave. Qu'est ce qui pourraient faire changer ce grand homme de chemin. Hmm.. Bonne question. Ka songea qu'elle payerait bien pour le savoir. Elle lâcha un rire amusé comme un murmure en songeant à diverses possibilités de faiblesses de cet homme. Jake désigna le ciel et sortit une excuse. Bidon. Totalement bidon. Le nuage en question était l'unique dans le ciel et il y avait les projecteur mais peu importe. Il avait dit cela avec tant de fermeté que personne ne sut le contredire.

Il l'entraina plus loin en plus prenant la main. Elle ne put retenir de faire un petit signe de la main à son équipe de tournage. Le geste faisait très mariée partant pour un long voyage de noces. C'était très amusant de se faire invité ainsi par Jake. Note c'était presque enlevé. Cela amusait au plus haut point Ka. Elle n'avait pas l'habitude de voir cet homme d'ordinaire s sérieux se laisser allez ainsi. Demain ils auraient forcement leur photo dans plusieurs journaux et puis le dérapage sur les groupies n'était pas vraiment invisible.

Il lui expliqua la raison de sa venue. Alors comme ça il était en repos. Et ne savant pas où allé il s'était retrouvé à ses cotés. Sa dernière phrase aura su tirer un sourire gené avec un petit rire nerveux. Elle songea que c'était peut être voir même surement une des seules fois où ils passeraient un moment, pour le coup peut être plusieurs jours, ensemble. Un sensation de chaleur l'envahi. C'était bon de savoir une personne attentionnée à ses cotés.

-Trois jours ?! Tu comptes rester autant de temps ?! ..

Elle eut du mal à cacher sa surprise. Son enthousiasme aussi. Un large sourire se dessinait sur son visage, elle jubilait. Très clairement elle jubilait.

-Trois jours .. Juste avec moi ? Je .. mais .. Jake. C'est une mission. Arrête la voiture immédiatement ce n'est pas toi. C'est monsieur Steek qui te manipule ! Enfin note .. Non n'arrête pas la voiture je vais profiter de se moment d'aveuglement de ta part. Effectivement je me change et allons diner.

Elle marqua une pause.

-Tu as réservé une chambre, une suite ou tout l'hotel ?

Elle se demandait qu'elle pourrait être sa réponse. Aucune n'était mauvaise mais elle se demandait tout de même. Elle ne releva pas le mot surprise qu'il avait lâché à la fin de sa tirade mais il était gravé dans son esprit. Elle adorait les surprises. La venue de Jake en était déjà une belle mais alors là, s'il y avait des suppléments ce n'était que pour lui plaire ! Ils arrivèrent à l'hôtel, ses bagages l'attendaient à l'acceuil. Elle ne fit pas la fine bouche pour une fois et alla se changer dans un pièce au rez de chaussée qui n'était pas sa chambre. Elle savait déjà la robe qu'elle porterait. Dos nu comme à l'ordinaire, dentelle pour l'éléguance et transparant pour la séduction. C'était une longue robe agréable et élégante. Elle la revêtit et alla rejoindre son gentlemen. Elle en profita pour lui glisser une épingle de cravate or et rubis sur laquelle elle avait flashé hier. En l'ajustant elle lui sourit.

-Comme ça on dirait presque que je suis ton amante. Je suis à ton bras et je te fais des cadeaux en revanche personne ne sais rien.

Elle sourit amusée et se laisse conduire pour le reste de cette soirée. Après tout c'est lui qui l'avait invité.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Le Monde :: Amérique du Nord
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet