Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Collines
♠ La petite maison dans la prairie... Enfin plus si petite, maintenant. [Ka]
Utu
Messages : 185
Localisation : Dans la lumière~
Loisirs : Être avec Nanna, taquiner mes Missionnaires et faire tourner le Soleil
Humeur : Lumineuse !
avatar
Utu

Personnage...
Pouvoir: Celui de te zigouiller la figure si tu m'embêtes ♥
Dieu: Utu
Age: On s'en fout du moment que je suis canon.
Jeu 12 Fév - 0:28

Premier jour, achat de la maison et première visite


Faire construire une maison en moins d'une nuit, rien de plus facile. Envoyer l'adresse de cette maison cossue et très luxueuse à la très charmante créanne qui avait été ma partenaire de soirée, fait et refait, vérifié trois fois on ne sait jamais, les humains sont si faillibles. Faire venir de quoi la faire emménager, très bien également. Expliquer en large et en travers le pourquoi du comment à un Enlil qui n'en avait visiblement rien à foutre, fait également (et il fut dur d'accepter son "Hm. Pourquoi pas" comme une approbation mais je m'en contenterai, il ne nous a pas habitué à plus.) En fait de ce côté là de ma vie tout allait parfaitement bien, tout prenait pour une fois mon sens, si ce n'est que je n'y étais pas encore entré, dans cette fameuse maison.
Comment avais-je pu faire tout cela sans y entrer ? Je suis un Dieu, voyons, cette simple justification suffira. J'enchaînais donc dans cette même journée nombre de procès (mais comme vous le savez les journées avec moi sont extensibles à l'infini puisque logiquement je n'ai jamais vu le jour se finir vraiment), à cela rajoutez quelques Missionnaires qui avaient des réclamations à faire (que j'ai lacement écouté, ils sont trop exigeants) et après un regard haineux de Nanna que j'ai eu le malheur de croiser par hasard au Panthéon, j'ai enfin pu avoir une pause, petite certes, mais une pause. Moins d'une heure.
Je sautais donc sur l'occasion pour aller voir ma seule distraction de la journée, cette chère créanne. Je ne pense pas réellement qu'on puisse dire que je la garde parce que je l'apprécie, du moins pas entièrement. J'ai parfois la désagréable impression de lui avoir offert à la place d'un cocon une prison pour mieux l'étudier... Dans les deux cas en tous cas elle me sera utile, quoiqu'en disent mes frères et sœur.
Mais à peine arrivé dans le champ de la maison que j'ai l'impression d'assister à un chantier de grande envergure. Houla. Les travaux n'ont-ils pas été terminés à temps ? Je m'approche d'un ouvrier, visiblement humain, sous l'apparence la plus normale qui soit, jean et T-shirt, cheveux blonds. Écharpe aussi, pour donner l'impression que j'ai froid (on est quand même censés être en hiver...)

_ Excusez moi monsieur ! Quelle jolie maison on construit là dites moi !
_ On construit pas on agrandit mon p'tiot !

Je balaye l'insulte à mon rang d'un revers de main.

_ Le propriétaire doit être riche pour agrandir autant...
_ Ca pour être riche elle avait l'air la fille, une vraie star ! Elle nous a demandé de refaire toute une aile sur cette parcelle et...

J'écoutais attentivement, le sourire aux lèvres. Hé bien. Il ne lui aura pas fallu 48h pour prendre possession entière des lieux, devrais-je m'en étonner ? Je crois que j'ai pris pour compagnie une créanne plutôt volumineuse...
Remerciant mon interlocuteur je me retire. Je repasserai quand les travaux seront fini, inspecter le travail de ce mégalomane. Si possible, à un moment embarrassant, pour la surprendre...


Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Sam 28 Mar - 22:52
Jour 34, mise au point sur les nouveautés de la demeure.

Le terrain était grandiose. L'air était frais et la pelouse gardait la gelée du matin. Tout était calme. Quelques oiseaux chantaient et au ruisseau dans le fond de la propriété des petites rongeurs s'abreuvaient. On était loin de croire que dans l'immense demeure qui se tenait au milieu une femme était littéralement en train de péter son câble.


- Comment ça vous ne pouvez pas me faire de piscine couverte avant mai ?! Mais vous êtes payé pour quoi non de dieu ! Votre femme est enceinte ? Eh bien quitté là bon sang ! Ou tuer la je sais pas moi ! Faites un truc efficace et venez me faire cette putain de piscine ! C'est un ORDRE ! OUI UN ORDRE ! Je veux cette satanée piscine pour mai ! Si elle n'est pas là pour ce mois je peux vous jurer que votre gosse ne verra jamais le jour ! C'est bien compris ?!


Elle raccrocha, jura, posa le téléphone et alla à la cuisine.  Les artisants étaient tout de même parfois cullotés. Dire non à une dame telle que elle pour le simple prétexte qu'il va être papa.. Non mais franchement. Ils ne savent plus quoi inventer. La femme déplia une petite liste qui était aimantée au frigo.


- Construire une aile droite supplémentaire : OK, Construire une aile gauche supplémentaire : OK, Devis pour la piscine aménagée, couverte avec jacuzzi : OK, Faire construire un chalet avec un espace massage, sauna, hamam et blablabla pour un super qualité de de peau : OK, faire importer les moitiés de mon dressing : OK, Renvoyez la femme de ménage et en prendre une autre : OK, Faire faire la terrasse : OK, Jardin secret avec salon de jardin en fer blanc : OK, Engager un paysagiste pour chaque saison : OK, Commencer à prévoir la première grande soirée : OK (voir autre liste), Mise au point pour les travaux d'aménagement du sous sol : OK, Mise au point pour la construction des étages supérieurs : OK, Réalisation du patio central : OK, Trouver d'autres idées d'aménagements : A voir...


Heureusement qu'il y avait une femme ici pour prendre tout en charge sinon qui sait ce que serait cette maison. Elle enjamba l'aspirateur robot et alla s'occuper de sa personne. Elle revint vers la cuisine près de 40 minutes plus tard, totalement changée, prête pour faire face aux grandes affaires. Ah oui ! Parce qu'elle avait rendez vous dans une galerie d'art pour compléter les murs de la demeure. Les actuels tableaux et statues ne lui convenant pas réellement. Elle prit pour autant le temps de se désaltérer. Un verre de mojito, on te casse jamais une équipe qui gagne. Ceci but elle saisit son sac fit quelques gratouilles à ce maudit chat qui avait désormais pris part à la vie dans la villa et franchit la double porte d'entrée. Elle revint sur ses pas saisit un crayon. Tout d'abord une suite à la liste. « Investir le hall, acheter une autre voiture, voir pour une volière, une écurie, engager de nouveaux serviteurs ou faire venir Nikoleï ». Ensuite la belle dame blonde saisit un autre papier et de sa plus belle écriture entama un court message : « Mon chéri, j'ai besoin de ton avis pour la robe que je revêtirais à une prochaine réception. De plus cela fait longtemps que nous ne nous sommes plus croisé. Arrange toi pour venir jeudi soir prochain pour le diner. Love, Katharynna. » Et suite à ces mots elle franchit pour de bon la porte et alla faire ses emplettes.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Utu
Messages : 185
Localisation : Dans la lumière~
Loisirs : Être avec Nanna, taquiner mes Missionnaires et faire tourner le Soleil
Humeur : Lumineuse !
avatar
Utu

Personnage...
Pouvoir: Celui de te zigouiller la figure si tu m'embêtes ♥
Dieu: Utu
Age: On s'en fout du moment que je suis canon.
Jeu 21 Mai - 8:09

Je regarde la petite maison d'un air complètement incrédule.
Rappelez moi de ne plus offrir une petite maison dans une prairie sympa à une Créanne qui a visiblement des tendances mégalomanes. La petite maison n'est plus si petite. En fait c'est même plus une maison, je pencherai plus pour une espèce de palace ou la maison de campagne d'un milliardaire. Ou les deux. Cette maison à l'origine déjà optimisée pour être entièrement pratique, avec tout le luxe et le confort nécessaire, était devenu le temple de la richesse et de la démonstration pure.
Encore s'il n'y avait que les bâtiments qui avaient poussé comme des champignons, mais non, c'était illusoire de penser que Ka se serait contentée de ça. Il y avait également une populace digne d'un campus universitaire, tous habillés dans des costumes qui auraient soit donné des envies pervers à de jeunes adolescents, soit aurait téléporté n'importe qui à l'ère de l'esclavage. Je haussais un sourcil, toujours regardant cette maison qui avait l'air en effervescence. Hé bien. On ne pouvait pas dire que j'avais les mêmes goûts que ma protégée. Toute cette démonstration de richesses ça ne me ressemblait pas, j'étais plus subtile, tout de même, surtout quand je m'établissais à côté de mes ennemis potentiels.
Mais plus important encore que cette apparence futile et puérile, j'avais quitté mon tribunal de haute instance pour une affaire plus importante. Que la jeunette se contente d'habité sous le nez et la barbe de ses ennemis, gaspillant des richesses pour son confort passait. Mais qu'elle envoie à toutes les personnes possibles du Panthéon, de la Congrégation et de je ne sais où une invitation à participer à un banquet dans cette même maison me laissait perplexe. Je crois même que pour une fois j'étais bel et bien incapable de comprendre les objectifs de ma partenaire. Quel intérêt pouvait elle avoir à réunir dans la même pièce des Dieux qui n'hésiteraient pas à la décapiter, des Créannes si dangereuses qu'elles pourraient tuer quiconque leur volerait un gâteau apéritif et des Missionnaires agressifs qui pourraient aussi lui en vouloir ? Pire, elle invitait également le Directeur de la Congré, dont je savais de sources sûre qu'il l'avait déjà... Comment dire ? Corrompu. Sa spécialité, disons.
Je pénétrais donc perplexe dans la grande maison, apprenant que celle que je cherchais était partie en shooting, et regardait l'intérieur d'un air distrait. Pas mon goût, vraiment, mais bon ce n'est pas non plus ma maison. Je croisais du regard une Créanne visiblement énervée (son agent je crois ? Nikolaï, quelque chose comme ça) qui me demanda ce que je faisais là, je lui dis que j'étais le propriétaire et il pâlit (ce qui me tira un sourire). Je jetai un dernier regard. Et laissai un bout de papier au jeune homme pâle. Visage pâle, haha.
Je sortis. Décidément, cette Créanne apportait des changements amusants...

"Je serai présent, mais ne compte pas sur moi pour gérer les incidents,
Ton amant."


Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Lun 16 Nov - 15:01
« Utu,
Mon cher Utu,
Tu me manques énormément. Chaque jour où je rentre à la maison je rêve de voir ta silhouette, un message, un signe .. Mais chaque jour il en est de même. Rien. Il ne se passe rien, je ne vois rien. Le ciel et le monde sont bien vide sans toi. J'aimerais tant te revoir. Je t'ai écris plusieurs lettres mais celle ci est la première que je te laisse voir. Je sais que les choses vont changer bientôt et je ne veux pas pour autant t'oublier. Oui je suis une créanne stupide et plus le temps passe plus je me trouve sentimentale ce qui n'est assurément pas un bon point.

Il y a quelques semaines à la maison s'est tenu une grande fête. L'as-tu vu de là où tu es ? Quelle sensation cela a-t-il pu te faire ? Personnellement je ne me suis jamais sentie aussi faible. A ces mots tu te moqueras de moi. C'est évident. Qui ne le ferait pas ? Je suis arrivée au bras d'Enlil. C'est un être assez exécrable je crois.. Il a une façon de montrer sa prestance et sa puissance qui est assez désagréable. J'ai rencontré pour la première fois ma déesse. Inanna.. Je crois savoir que dans votre histoire ils n'ont jamais été ensemble. Ce qui explique pourquoi le monde est encore là. Ces deux là sont des bombes. Dans tous les sens du terme. Nin m'a fait une surprise. Il m'a révélé l'identité de mon partenaire de divertissement. Oui je t'ai été infidèle et j'en suis désolée.. Tu sais que je gère mal ces choses là. Imagine au moins ma réaction quand j'ai appris qu'Oz était en fait Ershkigal. J'ai cru mourir. A vrai dire j'ai même failli m'évanouir. J'ai vu Nanna de loin sinon. Oui lui aussi était là. Je ne sais même pas comment je fais pour être encore en vie en fait. Je doute que la cicatrice qu'il m'a laissé le contente sur mon sort. Enki est resté près du buffet. Du moins j'ai cru comprendre qu'il s'agissait de lui. Il a parlé avec Lewis Steek. Le directeur de la congrégation tu sais. Ce dernier me perturbe. Je ne comprends ce qu'il est. J'ai un mélange de haine et d'admiration pour lui. C'est très désagréable. Enfin bon .. Il y a tant de chose à dire sur cette soirée. En plus des dieux j'ai été contactée par Mercutio et Jake est revenu. Tu en conviendras il y a de quoi être vite débordé.

Le lendemain j'ai du faire appel à de nombreux artisants pour réparé les dégats. Je profite donc de cette vraie pause pour t'écrire cette lettre. Tu me manques Utu. Tu me manques énormément. Je ne sais pas ce qu'il va advenir de moi. Je suis en proie au doute sur la moindre chose. Je commence à avoir peur. Je reste la reine de glace pour les médias à coté je me sens de plus en plus faible. Je suis minable n'est ce pas ?

Je ne m'attarde pas.

Je pense à toi,
Reviens vite,
Je t'aime,

Katharyna. »

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Lun 16 Nov - 15:02
« Utu,
Mon cher Utu,

Si tu reviens, est ce que ce sera pour me tuer ? Je ne sais pas si je préfères que ce soit toi qui m'achève ou une personne que je hais. Est ce que je préfères garder à l'esprit ta clarté, la lumière que tu es et tout le bien que tu m'as apporté intact ou est ce que je préfère que ce soit une personne chère qui m'élimine ? Je ne sais pas .. De toute façon ce ne sera pas à moi de choisir n'est ce pas ?

Ce début de lettre peut te sembler étrange si tu n'as rien vu de ce qui m'est arrivé. Mercutio est revenu vers moi. Cette fois ce n'était pas juste pour me dire qu'il était là. Non. Cette fois il m'a donné une lettre venant du conseil. J'avais peur, et j'ai toujours peur d'ailleurs. J'ai reçu ce qu'on peut appeler une mission. Le conseil me teste. Peut il me faire confiance c'est ça ? Je ne m'étais jamais vraiment posé la question. Enfin jusque là. C'est vrai que j'ai toujours cherché la puissance et la reconnaissance mais serais je prête à franchir un pareil pas ? Je n'en ai pas la moindre idée. Je suis pétrifiée Utu. Je ne sais plus quoi faire. Le conseil a bien compris que jusque là je n'avais jamais pris réellement de risques. Certes ce n'était pas fin de vivre si proche des dieux en voulant se faire passer pour une innocente mais jusque là je n'ai rien fait de trop compromettant. Je ne dis pas que je suis blanche. Je sais bien que c'est un mensonge et à quoi bon te mentir. Quand j'écris ces mots je me dis que ça n'a aucun sens .. Si j'ai reçu cette mission c'est que je dois la faire. On dit bien un ordre de mission et non une proposition de mission. Et bien voilà .. Je suppose que si tu reviens et que moi je reviens sauve je ne pourrais pas te demander de reprendre comme avant. De toute façon si tu reviens c'est bien que les choses auront changé non ? Oh Utu .. pourquoi donc es tu parti .. Tu me manques atrocement .. Je ne sais plus quoi faire .. J'aimerais t'avoir à mes en ce moment. Faire ma créanne égoïste et passer une soirée avec toi comme nous en avions l'habitude quand tu venais. Nous étions bien, non ?

Je m'en retourne à mes réflexions.
Je pense à toi,
Reviens vite,
Je t'aime

Katharyna. »

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Lun 16 Nov - 15:03
« Utu,
mon cher Utu,

Ca y est je suis sur le départ. Je fais peut être là la plus grosse erreur de ma vie mais d'un autre coté je me dis que c'est peut être aussi ce qui fera que je resterais en vie. Je quitte beaucoup en partant. Tu le connais. David. David Williams. C'est ton missionnaire si je ne me trompe pas. On a emménagé ensemble dans mon appartement en centre ville. Il est plus qu'un frère pour moi. C'est lui qui fait que je tiens encore mes journées. Il est mon rayon de soleil. N'est ce pas amusant de voir que c'est un de tes missionnaires qui se retrouve aussi proche de moi ? Je ne sais pas s'il y a un rapport entre ces relations mais quoi qu'il en soit tu as de la chance de l'avoir à ton service. Cet homme est merveilleux et attentionné. Je lui souhaite tout ce qu'il y a de mieux. Tout ce qu'il y a de mieux et à coté moi je m'en vais.. Je le laisse comme ça .. Comme si de rien n'était. Je lui ai laissé une lettre et un cadeau. Je doute qu'il me pardonne un jour. Et toi ? Me pardonneras tu ce choix ? Me pardonneras tu mes choix ?

Comme je te le disais je pars. Je pars à la recherche de personnes qui pourront m'épauler. Eh oui .. Je ne suis pas capable d'agir seule sur toute la route. J'ai toujours eu un grand coté faible. Jake me disait que c'est ce qu'il aimait chez moi.. C'est presque triste. L'idéal serait de trouver des personnes voulant m'aider tout en restant derrière moi. Mine de rien je tiens quand même à mon image de reine. Je suis stupide .. Enfin bon .. C'est ainsi et ainsi va la vie.

Je pense à toi,
Reviens vite,
Je t'aime,

Katharyna »

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Lun 16 Nov - 15:04
« Utu,
Mon cher Utu,

Cela fait plus d'un mois que je ne t'ai pas écris et pourtant je pense à toi. Parfois je regarde le soleil et lui adresse quelques mots. Je fais ça souvent même. Comme ça j'ai l'impression que tu as toujours un oeil sur moi. Oui je suis naïve mais que veux tu .. J'ai besoin de me savoir suivie .. Aujourd'hui j'ai mon équipe. Ca n'a pas été une mince affaire. Etrangement certains me connaissaient. En général ceux là ne voulaient pas avoir affaire avec moi. D'autres étaient morts. Certains trop bien cachés. En puis pleins d'autres cas. D'autres ne me convenaient simplement pas. Au final je me retrouve avec quatre personnes à mes cotés.

Tout d'abord, Chêne. C'est un ancien membre de l'armée. Il ne parle presque pas mais sait être efficace. Il pense à l'essentiel et sa prestance est un bon atout. C'est une créanne vautour.

Ensuite Sybile. C'est une créanne grenouille-rosier grimpant. Disons qu'elle est de bonne compagnie et qu'elle aussi sait être efficace.

Après Anzu. Avec elle je me sens comme dans un film américain. Elle me sert de secrétaire mais elle sait faire tellement plus que ça .. C'est une créanne Emeu.. C'est hallucinant ce que ça court vite ces machins. Bon en revanche elle ne sait pas s'habiller mais ça c'est la faute d'Oswald.

Et voilà, Oswald le dernier. Tu le connais probablement. C'est une créanne ancienne .. Je sais juste qu'il a plus de trois cents ans .. C'est un tigre blanc comme moi. Par contre j'ai cru comprendre qu'il avait un petit problème non pas que neuronal hélas. Os' a l'expérience et la notoriété qu'il me faut. Et il a aussi envie de me suivre. Ca a l'air drôle et amusant selon lui. Il a dit vouloir se dégourdir les jambes.

Enfin voilà.. Demain nous quittons sa villa et nous passons de l'Amérique à l'Asie. L'inde pour être précis. C'est là où je vais devoir dépecer des créannes .. J'aimerais dire que j'ai hâte mais pas tant que ça en fait .. Enfin voilà pour les nouvelles.

Je pense à toi,
reviens vite,
Je t'aime,

Katharyna »

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Mer 25 Nov - 22:27
« Utu,
Mon cher amant,
Mn cher amour,

Je suis en vie. Qui l'aurait cru. Je remets moi même cette lettre dans la boîte qui t'est réservée. Je commence à prévoir mon retour. Actuellement j'en suis incapable. Les événements se sont passés si vite. J'avoue et j'en ai honte, sur le moment je n'ai rien ressenti. Peut être même un certain plaisir à découvrir l'intérieur chaud de ces êtres sensés être de la même famille que moi. Ils dormaient à moitié c'était moins difficile. Mais maintenant que c'est passé je ne vois que le sens sur mes mains. Certes l'action est faite et maintenant il ne me reste plus qu'à remettre le tout au conseil mais la peur reste là. Est ce que cela leur ira ? Vont ils me demander autre chose ? Et surtout.. Comment expliquer le fait que je n'étais pas dégoutée au moment de dépesser ces âmes. Dois je avoir peur de ma vie en plus de mon entourage ? Je ne sais décidément plus où j'en suis. Pour le moment je reste donc dans ce monde où personne ne me connait. Le monde où je n'existe pas. Celui où j'ai abandonné tout le monde. Je reviendrais plus tard quand je serais prête. Pour le moment je suis incapable de me regarder dans un miroir sans être terrifiée par l'image que je renvoie. Je n'ai pourtant pas changé je crois .. Mais je ne peux plus supporter de voir ce visage fier et ces mains noires qui cachent tant de sang. Je fuis donc. Est ce si faible que ça ? Je me pose la question. Tout le temps. Que suis je en train de devenir ? Je suis donc si perdue. Ahah .. C'est si pathétique. Enfin bon, voilà la vie que je mène.

Je pense à toi,
reviens vite,
Je t'aime,

Katharyna »
Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Utu
Messages : 185
Localisation : Dans la lumière~
Loisirs : Être avec Nanna, taquiner mes Missionnaires et faire tourner le Soleil
Humeur : Lumineuse !
avatar
Utu

Personnage...
Pouvoir: Celui de te zigouiller la figure si tu m'embêtes ♥
Dieu: Utu
Age: On s'en fout du moment que je suis canon.
Dim 10 Juil - 23:31

J'avais reçu les lettres de Ka Jehms.
Je les avais lu et je les avais regretté. Comme on regrette une erreur de jeunesse, sauf que ma jeunesse, je l'avais déjà bien écoulée dans les erreurs et les mauvais jugements. J'aimerai dire que je suis totalement différent aujourd'hui, mais ça ne fait pas tant de temps que ma situation a changé, juste quelques secondes à l'échelle d'un Dieu, en réalité.
Mais, le fait est que la situation a changé. Que je n'ai plus envie de ressasser ces idées noires, de me faire corrompre par ma propre sensibilité. Je manquais d'amour, je manquais d'attention, en réalité nous manquions de tout, aussi bien elle que moi. Et, n'ayant pas reçu de lettres depuis un moment et m'étant renseigné, je pouvais aisément dire que ses aventures avaient été mouvementées, et que sa situation tendait à s'améliorer. Je trouvais d'ailleurs ça comique qu'elle ait fini dans les bras de mon Missionnaire, coïncidence ? Les liens des créatures vivantes sont toujours surprenants.
Je devais tourner la page. Pour Nanna. Pour moi. Pour Ka. Je ne pourrais pas dire que je regrette de tout mon être, mais ça n'était certainement pas juste, et malheureusement il n'y a pas de façon délicate de réparer ses erreurs. En confère à l'Eclipse. La décision était donc radicale, stricte, méchante, purement et simplement méchante. Mais, pour une fois, juste. Car cette maison n'avait pas de raisons d'exister, ça n'était pas juste vis à vis de mes missionnaires, vis à vis des Missionnaires en général, vis à vis des Créannes et vis à vis des Dieux.
Avec un soupir, je me postais au dessus de la maison. Enfin, pouvait-on encore appeler ça une maison, c'était une bonne question. C'était plus une sorte de château immense et luxueux, à la limite du bon goût, en fait. Trop de luxe tue le luxe, disons. Et puis le côté rococo, ça n'avait jamais été mon truc... Avec un peu de nostalgie, je me demandais ce que j'allais vraiment pouvoir faire... Même si la réponse était évidente, il y avait quand même un peu d'attachements à ces murs...
Hm. Je ne m'attendais pas à ce que ça soit simple mais ma décision était prise avant de venir, de toutes façons. Je ferme les yeux un instant, me concentrant sur les auras. Tout le monde semble avoir quitté la maison, excepté une Créanne. Je m'interroge sur quoi en faire... Ho, trouvé. A la vitesse de la lumière, je fais sortir la jeune Créanne de la maison, avant de revenir dans le ciel. Je ferme les yeux à nouveau, laissant mon corps illuminer la maison dans un rayon direct.
Puis la pierre tombe. Une sorte de boule de feu en fusion, une météorite si vous préférez. Je l'ai appelé de l'astre, mais me débrouille pour qu'elle ne détruise pas plus que la maison. La pierre explose, le feu se mélange à la charpentes, aux meubles, à tout l'environnement de la maison, tout disparaît dans les flammes et la lumière la plus vive. Presque sans bruit, en fait.
Je regarde un instant le feu de bois, des adieux aux souvenirs, aux moments passés. Je recréerai sûrement cette maison quelque part, dans notre ville, dans mon royaume, cachée au milieu des bâtiments bien plus innovateurs que cette simple maison... Si Nanna l'accepte.
Je me dirige ensuite vers la survivante, une lettre à la main. Une lettre que je lui tends.

_ Je vous prie et vous conseille de délivrer cela à la maîtresse des lieux.

Puis, sans un bruit, je retourne dans mon Royaume, laissant derrière moi les restes encore fumant d'une maison bien grande, et étrangement bien vide...


"Ma chère Ka,
Je ne peux malheureusement pas m'excuser de tort que je vous ai causé. Car je suis un Dieu, et rien de m'oblige à éprouver quelque remord ou quelqu'amour pour l'être que tu es. Mais je ne peux pas dire que je ne regrette pas ou que je ne t'ai pas aimé.
Tu n'es pas faible, tu es aimante, et tu n'as pas eu besoin de moi pour devenir une Créanne au combien dangereuse et puissante tu es maintenant.
Je sais que tu iras mieux, je sais que tu t'en sortiras, et j'espère que tu seras heureuse d'apprendre que les choses s'arrangent aussi pour moi, même si cela ne va pas forcément en ta faveur. Premier contre temps, et tu le comprendras sûrement voyant la maison, je ne peux plus vivre comme avant. J'ai fait vœux d'une Justice forte et impartiale à nouveau, qui suivrait les règles que nous Dieux nous sommes imposées depuis des siècles, et qui n'auraient jamais du s'affaiblir sous ma main. Je regrette d'avoir été faible, et mets désormais fin à cette faiblesse.

Ne m'en veux pas et vis ta vie comme tu l'entends,
Celui que tu as aimé,
Utu.

Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Mar 16 Aoû - 17:51
C'était une après midi. La journée n'avait rien de particulier. Un talk show habituel. Des questions assez habituelles. Un sourire habituel. Rien d'original tout dans l'ordinaire. Là ou tout commença a être un peu moins ordinaire ce fut a l'appel d'Oswald. Depuis leur combat c'était très rare que le mari et la femme se retrouvent. Ils avait eu quelques discussions au téléphone et s'était vu trois fois depuis, toujours entouré d'un bon nombre de personnes et toujours pour des événements médiatisés. La presse s'était déjà emparé de sa relation avec David, ce qui la mettait hors d'elle, mais en plus tout ce manège autour du couple au grand destin.. C'était fatiguant. Ce n'était pas agréable pour elle ni pour David mais Oswald s'en foutait. Ca l'amusait et il continuait d'en jouer. Lachant des "Mon amour" par ci des "c'est une histoire compliqué mais notre destin reste commun et ne changera jamais" par là ou encore des "ma femme est ma reine tant que je la sais à mes cotés la vie n'est qu'un jeu de va et viens". Comment ne pas grincer des dents avec de telles paroles..

Donc on était dans l'après midi. Le talk show faisait la pause pub quand il appela. Ce n'était pas courant. En général c'était le soir quand David était là et qu'elle appuyait son regard sur lui ce qui lui permettait de reste digne au téléphone. Oswald le savait et c'était peut être une des seules choses qu'il respectait. Elle décrocha donc.

-Oui ?

-Je te dérange ?

-Viens en aux faits.

-Anzu ne va pas bien.

Ka se crispa. Elle savait qu'Anzu comptait beaucoup pour Oswald. Anzu comptait aussi beaucoup pour elle. Elle grimaca. Au loin un asistant prod lui fit signe qu'il lui restait trois minutes avant la reprise de l'antenne.

-Qu'est ce qu'il s'est passé ?

-Les dieux.

Ka avait eut assez d'aventures avec les dieux pour savoir que quand ça arrivait dans la conversation ce n'était pas toujours bon signe. Même rarement.

-Tu es où ?

-Chez toi.

-Tsss. J'arrive.

Elle du prendre un peu de temps pour expliquer un truc plausible à l'équipe et s'engagea à revenir un prochaine fois au plus vite pour la session humour qu'elle avait jusque là toujours refusé.

Quand elle arrive c'est Chêne qui lui ouvre la porte. Elle le salue par une main sur l'épaule comme elle en a l'habitude et avance dans le living. Anzu est assise sur la canapé elle a l'air assez pathétique. Oswald est assis à coté d'elle mais se lève à l'arrivée de sa femme. Ils se font un signe de tête.

-Qu'est ce qu'il s'est passé ?

Il lui tend une lettre. Sa gorge se serre. Elle la saisie et s'éloigne. Elle sait de qui est la lettre. Elle se doute bien de ce qu'elle contient mais elle prie du contraire. Elle lit silencieusement. Elle s'appuit sur le comptoir d'une main tremblante. Elle lâche une sorte de petit couinement. Choquée, triste.. énervée un peu aussi ? Elle se sent abandonnée d'un coup. Pourquoi ? Bonne question après tout pour elle c'est David. David. C'est avec David qu'elle partage tout. Mais Utu c'était sa découverte du monde qui est le sien actuellement. C'est son arrivée à Stockholm il y a deux ans. Elle serre les dents et relève la tête. Elle fait de son mieux pour resté neutre. Oswald la regarde. Il sait qu'elle a du mal. Ka est une créanne intéréssante et elle a su le réveillé lui redonner le gout de jouer. La voir dans cet état est douloureux. Si encore c'était lui ou David qui avait fait ça, ça l'aurait amusé. Là il a de la peine. Anzu parle.

-La maison .. Il n'y a plus rien.

Ka soupire.

-Je me doutes bien.

Elle lâche un petit rire nerveux. Elle ne sait pas quoi faire. Oswald s'approche. Il hésite un instant. Elle relève la tête et ne réagit pas. Il l'a prend dans ses bras. Elle se repose un peu sur lui. Juste la tête. Oswald songe qu'en Amérique c'était quand même plutôt pas mal. Ils s'amusaient bien et ils passaient du bon temps. Il lui caresse la nuque et joue avec ses cheveux. Elle relève la tête. Il pense pouvoir tenter un truc.

-Arrête.

-Ka..

-Non tu ne comprends pas. Je ne joue pas moi. Je ne peux plus jouer, je ne veux plus jouer. Ma vie ce n'est pas ça, alors arrête !

Il fait une grimace mais au fond il comprend. Il ne veut pas mais il n'a pas le choix. Et puis jouer toutes ses cartes maintenant ne serait pas s'assurer une bonne partie. Plus tard il pourrait retenter quelque chose.  L'adversaire avait un bonus fidélité mais il avait le malus missionnaire. Avec un peu de temps le jeu adverse faiblira et il ne suffira que d'un tour pour que la mise lui revienne. Ka marcha un peu dans le salon un petit moment sous son regard. Ahah.. parfois les dieux font quand même sur bon travail. Elle se retourna subitement.

-Allez dégage ! Dégage !

Il était toujours là quand elle était indécise et dans le mal. Dès que David n'était plus là il apparaissait. C'était un peu son ombre. Elle avait horreur de ça. Il hocha la tête. Il fit signe à Chêne et Anzu de le suivre. Il comprenait qu'elle avait besoin d'être seule. Plus tard elle lui en serait reconnaissante de son geste et ce sera un bon point pour lui.

Elle le regarda partir. Elle fit encore quelques tours sur elle même. La colère et la tristesse se mélangeaient en elle. La Rage naissait. Elle se perdait dans ses sentiments. Cette maison était beaucoup pour elle. C'était son port d'attache. Là bas elle se sentait en paix. Elle ferma les yeux espérant pouvoir se calmer. Elle rouvrit les yeux balança le premier truc qui lui tomba sous la main. Un vase. Elle regarda les bris de verre sur le sol. Sa respiration n'avait plus rien de régulier. Elle regarda autour d'elle. Elle commença a renverser tout ce qui avait pu passer par l'autre maison. Un fois fait ce qui restait debout faisait trop propre. Elle jetait des regards à la fois perdus, effrayés, plein de rage .. Elle ne pensait plus à. Strictement plus à rien. Vous savez ce qu'est un tigre sauvage qu'on enferme dans un espace inconnu trop petit pour lui ? Eh bien petit à petit elle en devenait la plus grande illustration.

Elle vida les placards, brisa les étagères des amoires.. Quand l'écran plat s'éclata sur le sol c'est un tigre qui l'observa. Le canapé et les fauteuils se firent éventrer de toute part, oublions même l'existance des coussins. Le dressing, la chambre, toutes les pièces, les murs aussi.. L'appartement qui semblait si ordonné avant n'était plus rien. Le tigre bondit et décrocha le lustre qu'il envoya sur la baie vitrée. Il retomba sur la table qui se brisa sous son poids. Elle se retransforma et resta comme ça immobile.

Quelques heures plus tard Chêne arriva en vautour et se posa sur le balcon. Comme a son habitude il ne parla pas, il porta quand même un regard sur le carnage, il s'approcha de Ka et la releva. Elle semblait complètement vide. Il lui mit un manteau sur les épaules et la fit sortir. Un taxi les amena dans un endroit familier. Dimitri l'acceuillit il connaissait Ka et sa vie. Elle ne se serait jamais mis dans cette état pour rien. Il savait aussi qu'elle lui dirait tout dans quelques heures donc n'insista pas. Ils passèrent par une petite cour dans l'arrière boutique et il l'installa sur un lit. Chêne partit.

Le lendemain Ka ne se leva pas. Enfin si. Juste une fois. Elle prit le téléphone de Dimitri et envoya une message à David.

"Ils s'est passé deux trois trucs pas cools. L'appart aura surement besoin de travaux. Ne prends pas peur en rentrant. Je suis chez Dimitri pour le moment. Désolée. J'espère que tout va bien pour toi, a bientôt. Je t'aime"

C'était assez froid mais c'était le plus sincère qu'elle pouvait faire. Le surlendemain elle se leva même si elle n'avait aucune envie de voir quoi que ce soit du monde extérieur. Dimitri la vit un thé à la main il fit le signe de tête qui demande "Alors ?". Elle haussa les épaules avec un sourire mauvais.

-Je crois que je suis bientôt morte.

Le silence de Dimitri intimait des explications, c'était évident.

-Je crains que ma situation ne soit pas vraiment enviable et bon nombre de choses jouent en ma défaveur.

-C'est bien que tu t'en rendes compte.

-Je ne veux pas mourir.

-David ?

-Essentiellement oui.

Elle respira nerveusement.  Putain mais comment elle en était arrivé là, c'est pas possible. Elle commença a stresser. Elle ne savait pas où elle en était. Elle s'énervait elle même. C'était elle même qui s'était mi dans cette situation.

-Dim.. Il est hors de question que je perde David. C'est la seule personne qui me permet de faire des choix encore à peu près raisonné.

-Tu es redevable à Mercutio.

-Oui..

-Tu as fréquenté deux dieux et le sous directeur de la congrégation. Et tu as failli être tué par un autre dieu. Sans compter ta soirée bien évidement.

Elle ne répondit pas.

-Tu payes une créatrice pour qu'elle te fasse des créannes fidèles.

Elle ne parla toujours pas.

-Tu es ancienne. Os t'apprécie et avec tout ça tu fréquentes un missionnaire qui fait toute ta vie. J'ai bon ?

-... Oui.

-C'est vrai que tu es peut être bientôt morte.

Il eut un petit rire amusé. Ka elle ne l'était pas vraiment.

-Ne t'inquiète pas ma chérie. Vu comment c'est parti tu pourras d'une belle main. Tout le monde n'a pas la chance de se faire tuer par un dieu ou un missionnaire tu sais. La congrégation n'est pas toujours délicate mais rassure toi je doute que ton petit missionnaire sache te tuer. En attendant si tu veux vivre c'est vrai qu'il faudrait peut être songer à une solution.

Ka hocha la tête et finit sa tasse de thé.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Collines
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet