Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: La Congrégation :: Temple d'Enlil
Chose promise chose due ! ♥
Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Dim 12 Avr - 20:13
[Gros délire de Lynn suite à sa mission où elle est passée missionnaire. "Je suppose que dans leurs temples, les dieux sont obligés d’entendre ce qu’on leur dit. Alors, j’aimerais bien m’y rendre, pas pour prier ou que sais-je encore, mais pour lui parler. De trucs chiants hein ! Ca l’enquiquinerait. Est-ce une bonne idée de vouloir enquiquiner le dieu des dieux ? Pas vraiment. Bon, j’irai une fois par semaine ? (Une violente et brève bourrasque de vent me fait plisser les yeux.) Rooh ! Une fois par mois ? Alleeeeez, j’ai galéré pour cette mission, j’ai bien le droit de rigoler un peu moi aussi ! Après tout, depuis que je suis petite il essaie de me défigurer ou de m’assommer avec des objets. Moi aussi j’ai bien le droit de m’amuser ! En plus ça va hein, une heure tous les mois ce n’est pas énorme, surtout à son échelle ! Au pire il mettra des bouchons d’oreilles, il doit bien pouvoir faire ça non ?

Pas de bourrasque de vent. Ahah ! Qui ne dit mot consent ! Ou alors, les absents ont toujours tort, comme on veut ! Peut-être qu’il a un peu d’humour en fait.
"]




Chose promise chose due, cher Enlil. Et je n’ai pas pour habitude de trahir mes promesses.

Je me suis aventurée dans le temple d’Enlil. Même entre quatre murs, il y avait du vent. Encore et toujours ce souffle d’air frais. Aujourd’hui en l’occurrence, il était plutôt le bienvenue, parce qu’il faisait chaud, et que ce temple n’était pas vraiment facile d’accès. Une de ces montées, sérieusement !

J’ai attendu quelques semaines après être rentrée d’Inde pour venir. Bah oui, je ne pouvais pas venir ici en n’ayant rien à dire, je suis censée lui raconter ma vie pour l’enquiquiner après tout.
M’enfin, je ne suis pas venue les mains vides ! Ce serait impoli ! Je m’avance d’encore quelques pas et, sur la pierre froide, je dépose mon présent. Ma générosité me perdra. Un sourire presque moqueur se dessine sur mon visage.

C’est cadeau, Enlil !

Un crayon. Oui, un crayon de papier. Mais attention, pas n’importe quel crayon ! C’est un crayon Ikea hein ! Bah ouais, faut faire marcher les entreprises locales après tout !

C’était pour te remercier de la colonie d’insectes que j’ai retrouvée dans mon lit l’autre jour, c’est offert avec générosité.

Je ris doucement, contente de ma connerie. Ce dieu va me détester, mais à un point. Si ça se trouve un jour je vais me réveiller aux Enfers je vais rien comprendre à ce qu’il m’arrive.

Aloooors qu’ai-je à te raconter ? Oui, donc la semaine dernière j’ai été chez Ikea. Je me suis donc procuré des crayons, et j’ai testé des canapés. Très sympas, hein. D’ailleurs je te conseille le deuxième que j’ai essayé, tu dois bien voir de quoi je parle ! Il était très confortable ! Bon, et puis hier j’ai été chez H&M, et puis je me suis acheté un nouveau jean. Bah tiens, c’est celui que je porte aujourd’hui ! Il me va bien hein ? Et puis j’avais vu un joli t-shirt aussi, mais bon, j’ai plus d’argent alors c’était mort. Ah bah oui, je ne t’ai pas raconté ! Parce que du coup aujourd’hui j’ai mangé des pâtes ! Et puis hier aussi ! Et avant-hier ! Et puis de temps en temps j’fais des petites folies, et genre je rajoute de la sauce tomate ou de la crème fraîche ! C’est troooop bon ! Pas forcément super bien pour la silhouette, mais bon, on fait avec les moyens du bord hein. Ahhh et puis aussi ! Le dressage de Renzo se passe bien ! C’est mon premier esclave en Suède ♥. Oh et puis d’ailleurs en parlant du panda, j’vais bientôt partir pour ma première mission pour la Congrégation. Ren m’a dit qu’on irait avec un autre type, ton prêtre-toi aussi je crois, Nabouh. Est-ce que lui aussi tu le traites comme un moins que rien ? Ah bah oui parce que je pourrais presque être jalouse hein !

Un nouveau sourire se dessine sur mon visage et je lève les yeux vers le plafond.

Bon, moi je vais y aller ! Je vais te manquer hein ? De toute façon je reviens le mois prochain !... oh et puis, la prochaine fois que tu me fais un cadeau type insecte dans ma chambre, si tu pouvais m’envoyer des papillons plutôt que des scarabées, j’apprécierais, merci. Sur ce ! A la prochaiiiine !

Je me dirige donc vers la sortie d’un pas plutôt joyeux, une expression de satisfaction peinte sur le visage.


Voir le profil de l'utilisateur



Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Mer 6 Mai - 12:35

Je dépose mon paquet de mouchoirs à la menthe.

Je suis revenue plusieurs fois ici entre temps, mais pas pour les mêmes raisons. Je n’ai pas parlé, je n’ai fait aucun bruit, ni aucune offrande stupide. Non, j’étais plus sage. J’y suis allée respectueusement. Le temple d'Enlil est un endroit qui m’apaise, à vrai dire. J’suis pas que gamine, faut pas croire.

Mais bon, un minimum quand même !

Un sourire éclaire mon visage.

Alooors ! Qu’est-ce que je pourrais raconter… ah ouais, en venant ici j’ai croisé un type, un médium. Alexander je crois. Il a l’air hyper réservé comme type. Maiiiiis en attendant il a des putains d’yeux trop magnifiques. Enfin pas autant que les miens bien sûr. Ah ouais, en continuant sur le sujet des rencontres, l’autre jour j’ai rencontré un prêtre-roi d’Utu. Il veut que je l’appelle Dave, mais j’ai décidé de l’appeler tête à paillettes, parce qu’avec ses pouvoirs il fait des trucs qui brillent, c’est joliii… ah bah ouais, en parlant des pouvoirs ! C’est quoi cette arnaque ?! Tu m’avais pas prévenue que mes pouvoirs marchaient moins bien quand t’étais pas dans les parages ! J’me suis tapée la honte moi devant tête à paillettes ! Bon du coup en attendant j’ai dû faire des trucs sérieux et m’entraîner à les maîtriser, parce que bon voilà quoi. Ah oui comme ça au passage tu pourras être content, tu pourras considérer que je te faire honneur, à maitriser le don que tu m’as offert. Du couuuup maintenant j’peux créer la pomme entière, pas que le trognon, attentiooon ! Bon la pomme est un peu moisie, maiiiis je progresse !

Je m’arrête un instant pour reprendre mon souffle –parce que je parle assez vite…-, et pour réfléchir à ce que j’allais dire ensuite. Un truc inutile, un truc inutile…

Ah oui ! Et puis l’autre jour je suis allée au supermarché et j’ai acheté une boîte de petits pois ! Si tu veux j’pourrais te l’offrir le mois prochain… quoi que non, dans deux mois ! Parce que le mois prochain j’ai déjà prévu un truc ! Bon par contre je te garantis pas qu’ils soient toujours bons à la consommation dans deux mois hein… ah et puis j’espère que tu sais faire cuire des petits pois, parce que moi je suis une vraie nouille –admire le jeu de mot !- en cuisine. Même si je sais faire cuire des pâtes, attention. En parlant de pâtes, j’commence à en avoir marre de bouffer que ça depuis la fin de ma mission, c’est triste un peu quand même.

Je prends une nouvelle inspiration pour conclure mon monologue :

Bon ! Alors… et puis, la dernière fois j’croyais avoir gentiment spécifié que je préférais des papillons… ah mais ouais, j’avais dit que je préférais que je préférais les papillons aux scarabées du coup t’as joué avec mes mots pour m’avoir envoyé une énorme araignée poilue ? C’était pas drôle ! Tu sais pas ce que ça fait de se réveiller avec un horrible truc velu qui bouge sur ton visage ! J’ai hurlé comme pas possible moi, j’ai dû réveiller les gens dans toutes les rues avoisinantes !

Je gonfle les joues pour montrer mon mécontentement.

Bon, je re-spécifie alors. Je préfère les papillons à tous les types d’animaux ! Et ne me fais pas la blague de m’envoyer un papillon venimeux, merci bien ! Allez, à la prochaine ~ ♥

Je souris, recule d’un pas, puis deux, et sors du temple.


Voir le profil de l'utilisateur



Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Sam 15 Aoû - 12:42

J’arrive en sautillant, un sourire aux lèvres.

Puis j’entre dans le temple, ce lieu de calme et de sérénité.

Je n’étais pas venue le mois dernier. Parce que… parce que… parce que. Du coup pour me faire pardonner je lui ai amené deux cadeaux, huhu !

Bon, en vrai il y a eu cette fête là, où je l’ai revu. Je ne m’attendais pas à le voir. Et encore moins à ce qu’il vienne comme une fleur en me disant « Coucou mon limaçon chéri, va ramasser le cadavre au fond du jardin steuplé ». Sans commentaires.

Je dépose mes beaux présents sur l’autel. Qu’ai-je donc amené ? Une boîte de chewing-gum à la menthe ? Naaaan ça c’est pour le mois prochain ! Un caillou ? Nan, il serait capable de s’en servir comme projectile.

C’est avec grande générosité et grand plaisir que je lui offre… Un t-shirt « I ♥ Ikea » et une boîte de petits pois ! Même pas périmés en plus !

Eh bien, mon cher Enlil ! Avoue que je t’ai manqué ! Que ferais-tu donc sans ta missionnaire adorée ? ♥ Bon du coup, je ne suis pas venue le mois dernier. Ça fait deux fois plus de choses à raconter ! Donc on va y aller dans l’ordre hein. Donc, y a eu la mission avec Ren-papillon et Nabouh. Très franchement, pour une première mission en tant que missionnaire je trouve que je me suis pas trop mal démerdée ! C’est bizarre tous ces trucs avec les Créateurs n’empêche ! Qu’est-ce que vous avez foutu ? Depuis quand vous accordez de vos particularités aux humains ? Vous aviez organisé une fête et vous aviez trop picolé, ou comment ça s’passe ? Ou alors vous nous faites une blague ? M’enfin bref ! Bon, et puis j’ai revu Alex le coincé. Ce garçon est… euh… intriguant, disons. Nan mais c’est vrai ! J’pense même pas que toi ça te plairait que je t’adore comme lui il adore Nanna ! Sérieusement !

Je laisse passer un temps, réfléchissant à ce sur quoi j’allais enchainer.

Oh ! Et j’allais oublié le plus important ! La fête de Miss Katharynna ! Alors… je dois avouer que Dave en mouton c’était grave drôle. La personne qui l’a habillé comme ça mériterait une médaille. Hm… y avait un type trop bizarre, genre il se balançait au lustre quoi. Flippant. Ah ouais, et puis… Enlil… c’était quoi cette entrée en scène ? Et puis le tango, c’était perturbant ça aussi.. Et… ET OH PUTAIN ! LE COLLIER ! Genre… genre ! LE COLLIER ! C’est à Inanna que tu l’as donné ? Non mais, la seule déesse du Panthéon ! C’est p’tet bien pour des raisons diplomatiques pour pas vous déclarer la guerre ou quoi, mais… mais t’aurais pu le donner à un autre dieu, genre un dieu qui t’aime pas –parmi vous tous y en a forcément un, nan ?-, ça aurait été tellement plus drôle ! Genre au dieu des coquillages ! Euh… Nin Hursag ? En tout cas, s’il t’aimait bien avant là c’est mort, je crois que t’as perdu un ami. Tristesse.

Je me tais quelques secondes, pour reprendre mon souffle, parce que bon je parle assez vite.

Hm… et puis… le coup du cadavre là… comment te dire ? Ma robe était toute sale après ! Pff ! En plus je crois que j’ai traumatisé Davy. C’était hyper glauque, heureusement qu’il faisait nuit et qu’on voyait pas trop parce que bon. Mais au moins, j’suis sûre que Ren-papillon était content. J’suis sûre qu’il a kiffé s’occuper de Gudule et de Ginette les pelles. Ça lui va bien !

Je penche la tête sur le côté, souriante.

Eh bien ! Je reviens le mois prochain, armée d’un paquet de chewing-gum à la menthe ! See you !

Je quitte le temple, souriante.

Voir le profil de l'utilisateur



Enlil
Messages : 597
Localisation : Au dessus de tout
Loisirs : Te pourrir la tête
Humeur : Méprisable
avatar
Enlil
Dim 11 Oct - 2:20
Il ne faut pas croire que parce que je suis un emmerdeur de première et qu'effectivement Enki se tape une bonne partie du taf des dieux je ne fous rien. Non , non. Détrompez vous. Je vous rappelle tout de même que mon titre est Chef du Panthéon, Créateur des âmes et Dieu du vent.. C'est pas de la merde tout de même ça ! Bon vous me direz le vent qu'est ce qu'on en a à foutre. Bah il y a que de nos jours l'énergie éolienne est de plus en plus importante et utilisée. Eh ouais je nique bientôt Utu avec ses panneaux tout moches là ! Bon okay c'est pas le plus important. Chef du Panthéon ça demande tout de même certains trucs. M'enfin ça c'est classé secret défense alors repassez plus tard les cocos ! Mais bon pour ça aussi j'avoue que notre cher Enki fait de la bonne besogne. Je m'en veux parfois de lui prendre dans sa réserve de nectar. Parfois. Et puis ensuite il y a créateur des âmes. Allez pas me sortir que c'est rien ça hein ! Bon okay ça pète mais c'est quand même un bon gros job de casse couille hein ! Du coup j'avoue que quand y'a des espèces de moustiques qui viennent me faire chier .. Je le prends pas toujours bien.

Aujourd'hui c'est la quatrième fois que je la sens s'approcher de mon temple. J'aime qu'on me prie et qu'on me supplie mais alors qu'on me raconte ça life je m'en contre fou en puissance mais alors là .. D'une puissance.. Tiens un ouragan. Alors du coup je lui ai foutu plusieurs vents. (oui on reste dans le thème de l'air c'est cool ) J'ai donc eu des mouchoirs à la menthe. Charmante attention. Un crayon ikea .. Je ne ferais pas de commentaires.. Juste .. Vous avez vu la taille de ces crayons ? Non mais .. Pff .. Et puis le mois dernier un t-shirt Ikea. Non mais c'est bien hein ! C'est une petite dévouée à son pays . Et pleine d'attentions envers son dieu.. Je devrais lui rendre .. Oh oui .. Je devrais lui rendre. Pour chaque cadeau une semaine de joie à la clé ? Non elle le remarquerait trop vite .. Oh et puis allons y au feeling ! On trouvera au fur et à mesure. Pour cette fois on a qu'a dire .. Humm.. L'idée de la semaine de malheur ne me semblait pas trop mal. Partons là dessus !

Avant qu'elle ne puisse entrer dans mon temple le vent se fait d'une violence extrême et lui bloque totalement l'entrée au temple. Bon voyons ce qu'on va lui faire à cette petite..

Jour un (amour numéro un .. wait no ! ) - Des crapauds avec marqué Lynn <3 sur le dos partout dans le couloir.
Jour deux - Toutes ses robes envolées comme par magie par la fenêtre et accrochées aux arbres.
Jour 3 - Où qu'elle ira elle tachera l'entourage de rose
Jour 4 - Se fera attaquer par des corbeaux toute la journée
Jour 5 - Se retrouvera avec des grelots aux poignets et aux chevilles
Jour 6- Sera brune aux yeux noisettes
Jour 7- La sonnerie du lycée changera chaque heure par une chanson ou un message clamé avec soin par notre petite.

Ooh ! Je sens qu'elle m'aime un peu plus chaque jour cette gamine. Mon en attendant elle m'a offert 3 cadeaux j'ai encore 2 cartes à jouer ! Ahahah !

Voir le profil de l'utilisateur






God's watching you:
 

Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Dim 1 Nov - 20:11

Okay, donc Enlil n'aime pas la menthe.



En vrai si ça se trouve Enlil il est allergique à la menthe. Et du coup il l’a mal pris quand je lui ai apporté des mouchoirs à la menthe. Ah, mais il fallait me le dire ! J’aurais fait un effort et j’aurais amené des mouchoirs basiques hein !

Nan parce que là…  quand Enlil passe en mode « faisons chier le limaçon, youpi ! » bah… bah… vous voulez que je vous raconte la semaine que je viens de passer ? Allez, c’est l’heure de l’histoire du soir !

Il était une fois, une jolie et merveilleuse jeune fille aux cheveux argents qui, comme à son habitude, se rendait en cours, un mardi matin des plus normaux. Enfin. C’était avant le drame.

Pouic. Je lève le pied avec une grimace. Oh merde, j’ai tué un crapaud.

Ah. Un crapaud ? Roh, c’est encore Renzo qui a fait des conneries ? Et non, je ne rejette pas toujours la faute sur Ren-papillon, ce n’est pas vrai. Non ! Seulement neuf fois sur dix. Mais je l’aime bien quand même hein !

Enfin bref. Je lève les yeux et constate avec stupeur que nombre de ces batraciens répugnants sautent paresseusement dans le couloir. Certaines filles s’étaient mises à hurler et se barraient en courant, tandis que j’entendais un mec pas loin prévoir de faire cuire les crapauds au barbecue. Roh les gars, c’est dégueu’ ça… faut au moins le faire au four, comme ça t’es sûr que ça va pas te gicler à la figure !

Je jette un œil dégouté au crapaud que je venais d’écraser.

Et puis là. C’est le choc.

Une élégante déclaration fort charmante et fort…hm… surprenante.

« Lynn ♥ »

Non mais… non. Je ne suis pas d’accord. Il y a plus élégant qu’un crapaud pour déclarer sa flamme ! Franchement ! Ok soit le crapaud est censé se transformer en prince charmant et tout et tout mais… mais euuuuh non ! Berk !

C’est quoi ce bordel là ?

Les batraciens pullulent dans le couloir, et chacun d’eux porte une inscription « Lynn ♥ ». Non mais, écrire ça sur le dos d’autant de bestioles, c’est pas normal. Où tu trouves autant de crapauds d’ailleurs ? Et COMMENT tu les amènes dans un couloir au beau milieu d’une école ?!



Oh…oh.

Enlil, sifflé-je entre mes dents.

Allons. J’étais sûre qu’il m’aimait bien, au fond ! Même s’il aurait pu me le faire savoir autrement que par des crapauds répugnants…

* * * *

Alors là. NON MAIS JE SUIS PAS D’ACCORD.

Je fixe d’un air désemparé la fenêtre. Les arbres non loin.

MES ROBES PUTAIN !

Non mais c’est pas possible, elle était fermée ma fenêtre ! COMMENT ELLES ONT ATTERI LA-BAS ?! Non mais… non…

Grinçant des dents, j’enfile un jean, un t-shirt et des baskets, et me rue dehors, au pied desdits arbres. Je lève les yeux vers eux. C’est haut, quand même.

Un soupir blasé m’échappe. Enfin. Peut-être pas si blasé que ça. CA ME SOULE GRAVE. Genre vraiment ! COMMENT je suis censée faire sans mes robes moi ? Que fait donc une princesse sans robe ?! C’est super triste !

Bon. Ce putain d’arbre est en plein milieu de la cour là. Les gens qui passent autour ils me regardent déjà trop chelou parce que je suis absorbée dans la contemplation d’une branche. OUI BEN OUI C’EST PASSIONNANT D’ETUDIER LA PHOTOSYNTHESE DES FEUILLES OK ? Nan mais, sans dec’.

Résignée, je tends la main, et fais tant bien que mal apparaître une échelle. Ou du moins un truc qui y ressemble. J’ai jamais créé d’objet aussi grand, okay ! C’pas ma fauuuuteuuuuh !

Enfin bref. Je tente comme je peux de caler le semblant d’échelle contre une branche proche de celle où se trouvait l’un de mes biens. Tss. Puis je monte. Tout se passe bien. Au début. Et puiiiis… baaaah… pouf ! Ouais, exactement, pouf ! L’échelle, j’en suis genre au dernier barreau, et elle, cette conne-là –ouais j’insulte une échelle, vous avez un problème ?- elle disparait. Genre banaaaal. Je pousse un cri de surprise et j’vois limite ma vie défiler devant mes yeux. J’attrape, par je ne sais quel miracle, la branche où était accrochée la robe, le cœur battant la chamade. Oh mon dieu. Oh mon dieu. Quoique je suis pas sûre que l’autre monsieur chef du Panthéon veuille réellement m’aider là. Si ça se trouve c’est même lui qui a fait disparaître l’échelle.

J’attrape tant bien que mal un pan de l’une de mes robes blanches, et tire un peu dessus. Et. Et. Et ?  CRAAAAC ! (J’ai toujours eu un don pour les onomatopées). La branche à laquelle je m’accrochais comme je pouvais cède sous mon poids –je comprends pas pourquoi, je suis super légère pourtant-, et je me ramasse comme une grosse merde par terre. Bon, ma robe est foutue hein. Et ma cheville est foutue aussi. J’ai mal, bordel.

Je jette un œil un peu ébahi à ma cheville droite qui avait déjà commencé à enfler un peu.

Putain.

C’était grave pas drôle comme blague.

Mes robes vont pas redescendre toutes seules… la journée va être longue…

* * * *

Bon.

Je me lève prudemment –en grimaçant en posant mon pied droit au sol- ce matin-là. J’inspecte ma garde-robe, sous le lit, dans le placard. Rien d’anormal. La journée semble commencer normalement. J’hésite entre me réjouir ou trouver ça très louche. Enfin ! Allons-y hein ! Du coup hier avec les robes j’avais fait péter les cours –il y a des priorités dans la vie-, aujourd’hui fallait bien que j’y aille hein…

Bref, je jette mon sac sur mon épaule, et prends la direction des salles de cours.

Sauf que. Sauf que ! A croire que je suis maudite cette semaine, sans déc’ ! Enfin… moi je trouve la situation très drôle, mais…

Bref… alors… déjà ! J’AI BESOIN D’EXPLICATIONS. POURQUOI est-ce qu’il y a un putain de pot de peinture ROSE posté pile dans l’angle du couloir ?! C’est pas normal ! QUI a eu l’idée de repeindre les murs en rose ? Genre… non ! Le vert c’est mieux ! Pff ! Ensuite… deuxièmement ! POURQUOI est-ce que je n’ai vu ce pot de peinture qu’APRES avoir magnifiquement donné un coup de pied dedans ?

Je regarde d’un œil surpris les chaussures de la personne devant moi, qui venaient d’être teintes en un joli rose bonbon. Je lève les yeux vers le visage de la personne, et lui adresse un sourire débile :

Wouah, Renzo ! Tu savais que le rose t’allait bien au teint ? Ahah, ça complètera ton costume de papillon !

Je ramasse le pot de peinture et le lui mets dans les mains :

Tiens, si ça te fait plaisir tu pourras aller peindre la porte du bureau de Steek avec ce qu’il reste.

Je m’empresse alors de me casser, parce queeeeeee…euh… j’ai des cours hein ! Je ne voudrais pas arriver en retard en cours ! –bon en vrai j’ai juste pas envie de nettoyer le sol. J’ai qu’à espérer que Ren-papillon soit pas un cafteur.-

Pas d’autres incidents notables dans la matinée. Enfin, si on fait abstraction du mec qui faisait des expériences cheloues dans la cour avec du jus de betterave, et queeeee BAM, collision non volontaire parce que j’étais en train d’envoyer un message.

Puis, le repas du midi. Alors là ! C’était teeeeeeeeeeeeeellement drôle ! Bon, ça ressemblait pas mal à une tentative de suicide… mais ! C’était super marrant !

J’me suis donc magnifiquement cassé la gueule –celui qui m’a fait un croche-pied, j’lui arrache le bras dès que je le recroise-, mon plateau en main. Enfin du coup il est plus trop en main, mais voilà. Et du coup, devinez sur qui mon dessert aux fruits rouges s’est renversé ? Allez, dites un nom ? CETTE CHERE TÊTE A PAILLETTES ! J’ai cru qu’il allait me planter sa fourchette dans l’œil –pas touche à mes yeux !- quand il a vu la tâche rose qui grandissait sur sa chemise… du coup je lui ai adressé un autre sourire débile en sortant un truc du style « Hey fais attention, un jour tu vas te transformer en poney rose à paillettes ! » puis j’me suis cassé, d’un pas assez –très- rapide.

M’enfin… La journée fut longue.

Trèèèès longue.

J’EN PEUX PLUS DU ROSE.

* * * *

Ça vous est déjà arrivé de vous faire réveiller à deux heures du matin ? Pas parce que votre petit frère vient vous renverser un sceau d’eau froide sur la tête parce qu’il veut se venger que vous ayez mangé le dernier kinder bueno hein ! Genre non, te faire réveiller par un truc qui te tire les cheveux. Alors, complétement endormi, tu tends la main pour piger c’qu’il se passe et là… et là ! Ta main elle tombe sur quoi ? DEVINE SUR QUOI ELLE TOMBE ?! SUR UN PUTAIN D’AMAS DE PLUMES QUI CROASSE ! Un corbeau, rien que ça ! Juste… POURQUOI ?!

Puis j’ai rabattu la couette sur ma tête, après avoir viré le piaf de mon lit. SAUF QUE CE CONNARD, bah il avait pas l’intention de me laisser dormir ! Jusqu’à ce que je me lève il m’a donné des coups de bec au travers de la couverture ! Autant vous dire que le lendemain je me lève avec des cernes pas très classes.

…et là. Grosse blague. Sur les meubles, sur le lit, par terre… un, deux, trois, quatre, cinq, six, sept, HUIT CORBEAUX. NON MAIS. NON !

Ils ont passé la journée à me suivre et à m’attaquer de coups de bec ces cons. JAMAIS ils m’ont lâchée. Bon j’avoue, dès dix heures j’ai pété un plomb.

J’ai réussi –applaudissement s’il vous plait- à rentrer dans les toilettes en coinçant les huit corbeaux à l’extérieur. Là ils s’énervent tout seuls comme des cons sur la porte. Héhé ! Oiseaux débiles ! On ne s’en prend pas à ma génialissime personne comme ça ! Pff !

Je souffle bruyamment. Quelle semaine de merde. Hé Enlil, c’était juste des mouchoirs à la menthe, c’était pas la peine d’y aller aussi fort hein… !

Alors, j’entends un bruit chelou derrière moi. Je tourne la tête. Ça vient d’une des cabines. Je hausse un sourcil, et m’en approche. J’étais seule quand je suis entrée, ça ne peut pas être quelqu’un. Je me penche légèrement au-dessus de la cuvette, d’où s’échappe une espèce de bruit de succion.

Un temps.

Puis, avec un hurlement, je tombe pas très gracieusement en arrière, un oiseau à plumes noires, trempé de l’eau des toilettes s’appliquant à me foutre ses ailes sur le visage.

C’EST DEGUEULASSE PUTAIN !

J’attrape le corbeau par le bout de l’aile, et le rebalance dans la cuvette des toilettes d’où il était sorti, me remets debout précipitamment et claque la porte de la cabine –ok ça sert à rien parce qu’il peut passer par au-dessus mais bon-, avant de me pencher avec un haut-le-cœur au-dessus d’un lavabo, et de cracher les bouts de plumes que j’avais dans la bouche.

Puis je lève les yeux vers mon reflet dans le miroir. Cheveux ébouriffés, visage trempé –DE L’EAU DES TOILETTES PUTAIN- avec quelques plumes ébène se baladant par-ci par-là, j’ressemble à rien. A RIEN J’VOUS DIS ! Je me fais de la peine.

Enlil, tes blagues sont pas très drôles.

Des bruits chelous retentissent à nouveau derrière moi, et le corbeau ressort de la cabine, et se fait une joie de venir manger mes cheveux. Mes beaux cheveux, putain ! Agressés par un mélange de bave de corbeau et d’eau de toilettes ! C’est dégueu !

Avec un grognement de rage, je m’empresse de rouvrir la porte des toilettes, dans le but d’échapper au piaf trempé. Sauf queeeeeee petit problème ! J’avais zappé les huit autres corbeaux qui attendaient devant la porte !

MAIS C’EST PAS POSSIBLE PUTAIN !

Autour, quelques missionnaires qui passaient par là se mettent à rire en me voyant batailler face à cette montagne de plumes noires qui m’attaque.

— Ahah, Enlil n’est pas très content de sa petite prêtre-roi ? fait l’un d’eux en riant.

J’comprends pas pourquoi ! fais-je d’une voix aiguë.

Non, je comprends pas. C’est cool des mouchoirs à la menthe pourtant !

* * * *

Enlil… est-ce que j’ai vraiment une tête de chat ?!

Je jette un œil sceptique aux rubans noirs sertis de grelots qui ornent mes poignets et mes chevilles. POURQUOI ?! Je peux pas les enlever en plus ces conneries ! Sans déconner ! Je suis pas un chat, pourquoi des grelots ?! Bon à la limite vaut mieux ça que des cloches, parce que bon je l’aurais très mal pris qu’on me voit comme une vache… mais bon quand même !

Je laisse mes mains retomber sur mes cuisses, et le tintement des grelots m’arrache un soupir exaspéré.

Enfin bref, j’ai passé la journée à ignorer les remarques trop chiantes des gens dans la Congré. OUAIS DES GRELOTS, ET ALORS T’AS UN PROBLEME P’TIT MERDEUX ? Pff. Tu verras quand ton dieu il trouvera drôle de venir t’embêter. Attends, c’est qui ton dieu ? Utu ? Ah bah en fait non t’as pas de dieu pour l’instant. Tu peux pas comprendre ma douleur !

J’en ai marre. J’aime bien Enlil hein, mais là ça devient très chiant toutes ses petites blagues.

* * * *

NON. ALORS LA NON JE SUIS PAS D’ACCORD. ENLIL, JE PROTESTE FORTEMENT !

Je soulève une mèche de cheveux d’un air dégouté. Bruns. Mes cheveux sont BRUNS. Où est passée la belle couleur argentée ?! OU ?! Naaaaaaaaaaaan ! C’est le désespoir là ! MES BEAUX, MES MAGNIFIQUES CHEVEUX ! Ma génialissime personne, avec les cheveux d’une couleur commune ! J’ai rien contre les bruns hein, mais moi j’en étais fière de mes cheveux de princesse ! Enlil a tout ruiné là !

ET PUIS MES YEUX, ON EN PARLE ? Vous voyez mes yeux magnifiques, mes yeux vairons, d’un joli vert pomme et d’un bleu profond ? BAH PLUS LA. Enfin, ils sont toujours là –encore heureux, vous imaginiez si on m’arrachait les yeux, genre comme dans Naruto ?-, mais… mais noisette. D’une couleur des plus banales. NON. NON MAIS NON ! Mes jolis yeux vairooooooooons !

Je serre les dents, sentant mon sang bouillonner dans mes veines sous le coup de la colère qui monte.

Je suis désolée, mais qu’on touche à mes cheveux et à mes beaux yeux, je n’accepte pas. Jamais.

Enlil, on ne va pas s’entendre sur ce point-là. En plus c’est dimanche, vas-y cours toujours pour trouver un salon de coiffure ouvert !

* * * *

A ma grande joie, le lendemain tout est redevenu normal. Mes cheveux, mes yeux. En fait c’était juste pour hier, histoire que je sois bien en colère contre Enlil et que je passe ma journée à faire des recherches sur si ça abimait beaucoup les cheveux de se les faire décolorer.

Pas de grelots non plus. Ni de crapauds dans le couloir. Ni ne peinture rose partout. Rien.

UNE JOURNEE NORMALE LES GARS !

C’est donc d’un pas plutôt joyeux que je vais en cours, ce lundi matin. Tout se passe bien, le cours est chiant, mais pas d’accrochage.

Jusqu’à ce que je me liquéfie sur place.

« PETIT PAPA NOËL QUAND TU DESCENDRAS DU CIEEEEEEEEEEEEEL ! […] ♫ »

Et là, je vous entends demander « mais, qui est le débile qui chante petit papa Noël à la fin du cours, en plein été ?! ». Bah c’est moi ! Enfin… disons que c’est ma voix, qui retentit dans les couloirs ! Je me reconnaitrais entre mille ! Je chante divinement bien, je le sais, m’enfin quand même euuuuuh m’entendre chanter petit papa Noël en public j’assume pas trop ! Surtout que c’était y a grave longtemps ça, c’était à l’anniversaire des dix-huit ans d’une amie en Angleterre ! En fait je crois que j’étais tellement bourrée à ce moment-là que je m’en souviens pas… mais on me l’a raconté…

Autour de moi la classe entière explose de rire, tandis que je sens mes joues chauffer, et que la colère monte à nouveau en moi, tandis que le professeur se demande ce qu’il se passe, pourquoi c’est pas la sonnerie ordinaire etc etc.

Je serre les dents, de rage.

Ainsi, à chaque heure, chaque sonnerie change, en un truc hyper ridicule que j’ai pu sortir. Du style… à la sonnerie de midi, c’est un hurlement hypeeeeeeer strident qui retentit, avec des croassements dans le fond. Ah mais putain, ça c’était quand j’me suis faite agressée par le corbeau l’autre jour là ! Ou encore, à deux heures… « Hey fais gaffe moi j’ai un panneau indiquant une autoroute !   -NAN MAIS TA GUEULE TU PEUX PAS TEST, MOI J’AI UN SENS INTERDIT ! ET OUAIIIIIS VISE MA PUISSANCE ! »… … non mais… ça je l’ai même pas dit à voix haute ! C’était dans le fil de mes pensées !

Au fur et à mesure de la journée, ma colère ne fait qu’augmenter. Entre les trucs que j’ai pu sortir en étant bourrée, ou des trucs qui sortis de leur contexte me font passer pour une folle, ou encore des chansons pour très jeunes enfants que j’ai pu chanter pour la rigolade en étant seule dans ma chambre… Bah maintenant je sais que les murs ont VRAIMENT des oreilles hein !

N’est-ce pas Enlil ?

C’était pas drôle, tout ça. Vraiment.

Je m’écroule sur mon lit, à la fin de la journée.

Voir le profil de l'utilisateur



Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Lun 7 Déc - 20:04


Bon, j’aaaaaaavouuuuuue j’ai un peu abandonné le rythme de « un passage par mois » depuis la dernière fois. Genre depuis la semaine où Enlil s’est trop éclaté à faire chier ma personne là. Je m’étais dit que bon, peut-être que j’étais allée trop loin, tout ça tout ça.

Mais. A chaque fois que je passe devant le chemin qui mène à son temple je suis prise d’une grande tristesse. Allons, mon cher Enlil ! Avoue que ma présence te manque !

Du coup, parce que je suis trop gentille et généreuse et tout, bah je lui ai préparé un truc surprise. Je peux pas garantir qu’il va kiffer –il va jamais aimer t’façon, et puis c'est pas tellement mon but-, maiiiis en théorie c’est pas censé être chiant comme si je lui racontais ma vie –même si elle est hyper intéressante- !

Je rentre dans le temple, souriante.

Bonjour Enliiiiiiiiiiiiiiiiil ! Avoue je t’ai manqué ! Oh, je crois que je sors cette phrase dès que je viens te voir… mais tant que tu ne m’auras pas donné raison, je ne lâcherais pas tu sais ? ♥

Je croise les bras et lève le nez vers la brume qui sert de plafond.

Mais ! Je ne suis pas venue pour parler de ma vie ! Pour une fois ahahah ! Dans ma grande bonté, je suis venue te faire profiter de l’un de mes nombreux talents ! Tu m’en remercieras, j’en suis sûre. ♥

Oui, j’allais chanter. Et j’ai pas choisi n’importe quelle chanson ! Ah ça non ! Un peu… d’humour, si on peut dire, que diable !

Un sourire amusé étire mes lèvres.

Allez Enlil, prépare l’ambiance tragique dans ton palais là. Parce que certes, j’aurais pu choisir une chanson qui bouge et tout, mais… bref !

Je me racle la gorge, et entame la chanson.

Il la reconnaitra.

Vous la reconnaitrez.

Puis vous penserez à moi, et là vous vous direz « Mais putain Lynn c’est un génie ! ». (Enfin si vous ne le saviez pas déjà c’est que vous étiez un peu stupide.)

« …Near, far, wherever you are
I believe that the heart does go ooooon…
»

OUI. OUI C’EST LA CHANSON DE TITANIC. Enfin, on va faire abstraction du sens des paroles, parce qu’on pourrait limite croire que je fais une déclaration d’amour à Enlil –je refuse cette idée, faut pas exagérer hein-, mais le contexte du Titanic, tout ça tout ça, c’est ça l’idée de génie ! PARCE QU’ON A PAS IDEE D’ENVOYER SON MISSIONNAIRE DANS L’EPAVE DU TITANIC… je l’aurai toujours en travers de la gorge ça ! Alors lui faire une piqûre de rappel subtile de temps en temps, ça fait pas de mal !

Je termine la chanson, contente de ma nouvelle connerie.

Hm… l’acoustique n’est pas très bonne dans ton temple Enlil ! Pour les concerts c’est pas top…



OH

UN CONCERT DANS LE TEMPLE D’ENLIL

VISE L’IDEE DE GENIE ! Putain, le mois prochain j’organise un concert dans le temple d’Enlil… je demanderai à Alex-chou de jouer du violon ! Bon en vrai je suis pas sûre qu’il soit d’accord… mais bon c’est mon esclave, alors il aura pas le choix ! Héhéhé !

J’aime mes idées de génie, décidemment.



Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Temple d'Enlil
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet