Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Collines
3 pas, 1 soupir, 100 salsa du démon .. Ni plus, ni moins. Ni pute, ni soumise.
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Jeu 28 Mai - 19:07
Le chemin était indiqué par de doux luminaires. En le suivant on arrivait à un parc devant un immense portail de métal ciselé digne d'un grand manoir. Là les portiers venaient s'assurer de la qualité de l'invitation et invitaient les gens à rentrer. Un grand espace permettait au jaguar, lamborgini, mercedes et autres de se garer. D'ici un fin chemin de pavés japonais, court mais un peu tortueux, entouré de lampions colorés menait jusqu'au lieu des festivités. Il s'agissait là que ce qui servait de parking ne soit pas visible depuis la terrasse.

Une musique s'échappait de l'intérieur. Un grand nombre de personne gesticulait dans tous les sens s'activant pour satisfaire la maîtresse de maison. Celle si était particulièrement à cran suite au dernier événement. Ce qui étonnait d'ailleurs toute personne normale puisque c'est bien connu les migraines des voisins ainsi que les accidents du monde ne sont pas ce qui l'intéresse au plus au point. Pour autant en cette occasion elle semblait tout particulièrement tourmentée et n'avait de cesse de demander si Monsieur était rentré parce qu'on ne sait jamais. Les réponses étaient toujours négatives. Au départ elle s'en énervait et virait les gens depuis maintenant quelques heures elle se contentait de grommeler on ne sait quoi et d'aller voir autre chose. Quoi qu'il en soit sa grande réception n'avait en rien été annulée et elle attendait tout un peuple.

Multiples moyens avaient été déployé pour l'occasion. Deux grandes tentes étaient un peu sur le cotés pour divers activités. Trois barnums avaient été installé en U autour de l'entrée. Le hall ainsi que le premier salon dont les murs avaient été cassé pour ne faire qu'un avec le second salon servait de salle de réception. Des mets de toutes sortes étaient disposé sur de larges buffets et trois fontaines de champagne coulaient. Cinquante serveurs étaient employés pour ce qui serait sans aucun doute l'une des plus grandes fêtes de Stokholm pour l'année à venir. Chacun d'eux était vêtu d'un costume basique et portait un masque blanc neutre sur les yeux. Ce soir tout le monde serait masqué, déguisé.

Un grand nombre de personnes était attendu. Impossible de savoir combien et impossible de savoir qui exactement. Tous les peuples étaient rassemblés. La Dame voyait en grand et tenait surtout à faire une revue de ses connaissances pour des projets futurs. Certains amis, rencontres ou bon coups professionnel venaient même de pays étranger. Dans ceux ci on pouvait retrouver John Megen le réalisateur qui l'avait déjà pris dans deux de ces films et qui avait de réelles visions sur la demoiselle. On pouvait aussi retrouver son grand ami Dimitri, l'insupportable Helona .. Des personnalités sympathique ou banales mais aussi des grands noms du monde. Le premier ministre de tel pays ou bien le prince de la ville d'on ne sait où. Bref tous le monde était convié et la fête promettait d'être jubilatoire.

Dans le second salon un grand escalier digne de celui des palais royaux liait l'étage. Il fallait savoir que cette aile avait été aménagé de façon assez ancienne avec pour modèle ces grands château connu de tous. Les ailes qui n'était pas accessible pour la soirée étaient d'une architecture bien plus moderne et contemporaine. Presqu'un autre monde. Ici il y avait tout de même de larges fenêtres, de grandes terrasses mais les luminaires étaient d'immenses lustres en cristal et les rideaux étaient de satin. Les dorures affluaient et tout était finement sculptés. C'était clairement d'un autre âge mais ça faisait son effet.

Les invités commençaient à arriver. La maîtresse de maison se laissait désirer. Nikoleï vêtu tel un gentlemen vénitien du 18ème siècle accueillait les gens en souriant et en leur indiquant différents endroits pour se restaurer, boire ou se divertir.

Au troisième étage du bâtiment Madame avait finit de se vêtir et guettait l'arrivée de certains invités. Secrètement elle avait l'espoir de voir un rayon de soleil. Elle avait conscience de l'impossibilité de la chose mais continuait de regarder par la fenêtre tapis dans le noir, le regard neutre.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Lynn
Messages : 388
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Dim 31 Mai - 18:59
HRP : Ah, du coup j'suis la première à poster... j'espère ne pas avoir écrit de connerie >>

Je déteste cette fille. Katharynna. Notre rencontre dans les magasins de Stockholm m’inspire une mauvaise image d’elle. C’est moi la plus parfaite, d’abord !

Alors, me direz-vous, pourquoi suis-je en train de me diriger vers sa demeure ? Parce que madame balance des cartons d’invitations à tout va dans la ville, bien sûr ! Et que ça promet d’être une sacrée fête. Et je ne rate jamais une occasion de m’amuser, ahah ! Et puis en plus, je ne suis pas obligée de la croiser, si elle a invité toute la ville –voire plus ?- y aura beauuucoup de monde… héhé !

Ah, et en parlant de « beauuucoup de monde » ! Devinez qui j’ai réussi à traîner avec moi ? Alex le coincé, eh oui ! Il n’est pas hyper enthousiaste mais bon. J’étais bien obligée de l’emmener ! Un endroit où y a plein de monde, quoi de mieux pour l’embêter ? J’aime embêter les gens ! Du coup je le tiens –le tire, serait plus juste- par le poignet tout en marchant sur un chemin illuminé des deux côtés, pour éviter qu’il ne fasse demi-tour sans mon consentement –que jamais je ne lui accorderais, soyons d’accord-.

Au bout du chemin, un portail. Pas un portail de potager hein. Un Portail avec un grand « P » ! Genre comme les manoirs !

Déjà une ribambelle de monde (ravie de t’avoir amené ici Alexander, moi aussi je t’aime). Tous vêtus plus bizarrement ou élégamment les uns que les autres. Ah oui, la tenue, j’en ai pas parlé… La mienne n’est pas vraiment définissable. Une espèce de mélange. Une robe longue en soie, colorée de diverses nuances de bleu, rappelant peut-être la fin du XVIIIe siècle. FIN du XVIIIe j'ai dit ! Pas une de ces robes qui fait des hanches de malade pour une taille microscopique hein ! Enfin bref, sur mes yeux, un masque bleu décoré de paillettes –j’ai décidé de la prendre au mot, quand elle a écrit « n'oubliez pas les masques » sur son invitation-. Sur le côté gauche du masque sont accrochées de longues plumes de la même couleur que le masque. Pour mes cheveux, je n’ai rien fait d’extraordinaire –nan je ne voulais pas me faire une choucroute style XVIIIe, merci bien…-. En fait, j’ai demandé à Alex-chou de me les lisser ! J’ai découvert que ce garçon kiffait coiffer les gens –ouais il est bizarre un peu- ! Nan parce que mes cheveux sont lisses mais… j’ai des mèches rebelles en temps normal, quelques épis de temps en temps, du coup ça contribue à me faire paraître plus jeune que je ne le suis… Ah si, mon cher petit esclave aux yeux bleus m’a fait des boucles anglaises, avec deux mèches sur le devant de mon visage. C’est cool, les boucles anglaises !

Quant à Alexander… pareil, il s’est habillé un peu style XVIIIe. Enfin non, je l’ai habillé style XVIIIe. En fait il serait juste de préciser que je lui ai mis les vêtements dans les mains ! En fait il aurait pu se déguiser en esclave ça serait passé tout seul mais bon… connaissant sa timidité maladive, il va probablement me coller aux basques toute la soirée, alors autant traîner avec quelqu’un un minimum classe quoi. Bon, je lui ai épargné la perruque, dans ma grande bonté… en revanche, lui aussi a droit au masque, noir décoré de motifs gris pailletés. Ça fait ressortir ses yeux clairs, huhu ! Et puis franchement, ça cache à moitié son visage, il devrait me remercier hein !

Au portail, des hommes vérifient les cartons d’invitation. Allez, ce soir je joue le jeu de la fille élégante… J’adresse un sourire à l’un des hommes tout en faisant une petite révérence. Je lui montre les deux cartons d’invitations que j’avais –oui j’avais gardé celui d’Alexander. Il aurait été capable de perdre le sien exprès en chemin, d’arriver devant le portail en faisant « ohhhh je suis fort attristé, j’ai malencontreusement égaré mon invitation ! Je ne peux donc point me joindre aux festivités… » (oui dans ma tête il parle comme ça)-. L’homme m’indique d’un geste que c’est bon. Toujours en tirant mon camarade par le poignet –aucune motivation celui-là-, je me dirige vers la demeure, d’où s’échappe de la musique.

Cette soirée risque d’être amusante ! Ah oui, je ne vous ai pas parlé de mon objectif suprême ? Ce soir, il faut que je fasse picoler Alexander. Que sa fichue timidité tombe, rien qu’un peu ! Héhé !

Voir le profil de l'utilisateur



Renzo
Messages : 1283
Localisation : Dans la merde jusqu'au cou... Mais genre vraiment.
Loisirs : Border Ersh avant qu'il se couche
Humeur : Comme une souris asthmatique devant un tigre, haha !
avatar
Renzo Layne

Personnage...
Pouvoir: Primordial et complémentaire, la grande classe pas vrai ?
Dieu: Ershkigal
Age: 380 cette année, ça se fête non ?!
Mar 2 Juin - 21:33
LA FÊTE ! LES DÉGUISEMENTS !
Vous trouvez pas que ces deux mots vont juste parfaitement ensembles ? Ils s'accordent avec la même harmonie qu'une tartine grillée et de la tapenade (pour ce que je m'en souviens), qu'une sieste et un oreiller, qu'une bouteille d'alcool et Enki, qu'un cours chiant et Steek ! On pourrait jouer aux jeux des ressemblances ouais je sais. 'Fin bref, quand quelqu'un balance une invitation qui recouvre les rues piétonnes de Stockholm à la manière d'une oeuvre artistique éphémère, moi je dis OUI PUTAIN OUI CA VA ÊTRE TROP DE LA BALLE ! Bref, je pouvais pas manquer ça.
Pour le déguisement, je dois avouer que j'avais pas d'idée du tout. Du coup je suis allé traîner du côté de ceux qui ont toujours des idées et qui e revendiquent assez haut et fort pour vous exploser les tympans : les primaires. Il faut savoir qu'à la Congré il existe quelques classes de primaires pour les enfants de Missionnaires, vu qu'ils sont forcément médiums. Je suis donc allé allègrement déranger leurs cours (ils s'en foutent ils m'adorent et m'appellent Morbroder, qui signifie littéralement Tonton du côté de ma mère -ça par contre je sais pas si je dois bien le prendre, du coup dans le doute je souris).
Et là, en regardant un de leurs dessins, c'est venu, l'inspiration divine. Autant dire que ça a pris la masse de temps pour le faire ce costume. Déjà pour le carton renforcé, ensuite pour la peinture, après pour se rendre compte que le patron était pas bien fait et que j'ai du finalement prendre un simple T-shirt décoré à coups de pinceaux... Puis le masque, qui doit peser un kilo à lui tout seul tellement je l'ai bourré de paillettes, de gommettes, de feutres et de peinture. Je mets donc une heure et demi à enfiler ce magnifique costume et trois quart d'heures à me diriger à pied jusqu'au lieu de la fête.
Le lieu d'ailleurs ! Outre le fait qu'il sent vaguement le jour en pleine nuit, c'est un véritable palace qui se dresse là où quelques semaines plus tôt il n'y avait qu'un champ. C'est proche de la Congrégation en plus, ce qui commence à me mettre la puce à l'oreille. Pour passer le portail, tous les invités plantés devant me laissent la place, vu que mon déguisement est assez imposant pour que j'ai besoin de toute la place pour passer. Certains sifflent (pfff, les jaloux !) et je me dirige fièrement vers le bâtiment principal.
Une de mes ailes, percute quelqu'un et je m'excuse. Pas ma faute en même temps, avec je fais 3 mètres d'envergure ! OUI, j'ai des ailes ! Bien rondes, avec deux énormes points dessus. I AM A BUTTERFLY WESH ! Et je pète sa mère, y'a que moi comme ça et j'ai trooooop la classe, na ! Je me dirige vers le buffet et j'aperçois déjà la petite Lynn déguisée comme les petits enfants de ma sœur (ce qui date un max hein) et bifurque dans sa direction. Dire que j'ai été son directeur de mission, elle va pas en croire ses yeux je crois...

_ Buvez pas trop les jeunes !

Je saisis une bouteille, lui foutant un coup d'aile au passage et me dirige sur la pointe des pieds vers un endroit un peu plus sombre et tranquille. Un peu plus en hauteur aussi, on m'a dit que les Dieux viendraient faire un tour. Et il n'y a pas eu de conseil depuis la disparition d'Utu. M'est d'avis que j'aurai du prendre du pop corn...
Voir le profil de l'utilisateur



Urhan
Messages : 173
Localisation : Nul part et tout de même là
Loisirs : Compter les jours et les heures déffiler
Humeur : Serein (pour une fois!)
avatar
Urhan

Personnage...
Pouvoir: Guépard du Sahara
Dieu: Inanna
Age: 157 ans
Mer 3 Juin - 13:16
Comment vous dire que j’étais entre autre obligé de venir. Ah non, pas contre mon gré. Je n’avais même pas d’invitation (oui, ou plutôt je ne voulais pas rentrer comme tout le monde le faisait)! Mais il y a toujours une solution à tout. Apparemment, vu les gens en tenu étrange, c’était tenu spécial… Pas de problème pour ça, ce n’était pas un problème. Il me suffisait de prendre mon pantalon blanc super large –genre qui fait presque penser à un robe lorsque j’ai les jambes serrées entre elle, et un haut qui laissé les bras à l’air ainsi que le ventre. Quelques bijoux en or et l’affaire et réglé ! Ah non, j’oubliais : le masque. Super important ça. Je me devais être discret, il ne fallait pas qu’on enregistre tout de mon visage. J’ai volé un masque dans un magasin, ni vu ni connu. Il était assez beau, j’étais fière de ma prise. Il était blanc, possédant de multiples bijoux de la plus grande qualité. Sa devait coûter un paquet ça. A vrais dire, je n’ai pas regardé le prix. En même temps, à quoi ça sert de regarde le prix si on le vol ? Voilà, maintenant, plus que ma cape et tout fera l’affaire. J’ai placé la capuche sur ma tête, recouvrant ainsi une bonne partie de mon visage. Ainsi il était compliqué de me « mettre » un visage. Qui plus est, le masque cachait mon tatouage, chose d’on on se rappelle facilement après un petit coup d’œil.

Après la virée à Osaka, il s’était passé quelques mésaventures si l’on pouvait le dire. Je n’allais pas à cette fête pour faire le fou. Non, c’était pour les affaires. Je pourrais facilement me dégoté des petits avantages et, surtout peut-être trouver ma cible. On ne sait jamais ce qu’il peut arriver.

Mh, me voilà arrivé. Y’a foule en tout cas. C’est parfait, cela m’avantagera. Comme à mon habitude, j’ai fait le tour de la très très grande parcelle. Mais alors vraiment, ce n’était pas un truc de pauvre ! Ah ça oui, ce n’est pas moi qui aurait un truc pareil. Je suis un clochard si on peut le dire. Pas un seul sou. Bha oui, ça ne sert pas vraiment à grand-chose d’avoir des pièces quand on vie, à la base, dans un désert. Le climat ici, à Stockholm, est bien différent, beaucoup plus frai. Ok, dans le désert il fait très frai la nuit, mais ce n’est pas exactement la même sensation.

Les murs sont hauts mais pas invincible pour une personne comme moi, pros dans l’art de l’infiltration. Il y avait des millions de possibilités pour passer mais pourquoi pas un peu d’escalade, c’est bien pour garder la forme. Je l’ai escaladé sans aucune difficulté – ce n’était pas ça qui m’arrêtait- et j’ai atterrit de l’autre côté. Je m’attendais à ne voir personne à cet endroit. C’était reculé, assez sombre et en hauteur. Parfait, c’était parfait. Un endroit stratégique. On voyait presque tout ce qui se passait de là. Sauf, qu’il y avait une personne là. UNE seule personne. J’ai peut-être un peu la poisse. Bon, j’avais deux tactiques. La première, faire comme d’habitude. Garder le jolie petit masque, celui niais je dirais, celui qui fait croire à tout le monde que vous êtes un gentil. Ou sinon, c’était la 2ème version, celle que je préférais, celle où j’étais moi-même. Celle où je suis le méchant et qui n’apporte d’importance qu’a sa personne ou presque. Mais il valait mieux garder la première solution… avec tout ce monde, mieux ne vaut pas se mette à dos tout le monde et peut-être même disparaître de la surface de la terre par-ce-que vous êtes un créanne. Oui, faut pas trop partir dans cette direction, sinon je suis mal paré.

Alors, je me suis approché silencieusement de cette personne que je ne connaissais absolument pas. Cet inconnu… avait des ailes purée ! Je ne sais pas ce qui lui est passé par la tête mais… je paris qu’il a déjà bousculé plusieurs personne avec… enfin bon. Quand je suis arrivé à ça auteur, ma capuche recouvrant toujours ma tête et une partie du visage, je l’ai salué, souriant.

-Bonsoir. Belle endroit n’est-ce pas ? On peut presque tout voir d’ici.




Edit:
Après la superbe idée de Tyarisse, voici la tenu de Urhan (Qui est en fait presque son habit habituel!):
 

Voir le profil de l'utilisateur


Urhan theme song:
 

Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Mer 3 Juin - 18:47
Une folle en limousine qui balance des invitations à une soirée qui s'annonce mémorable, comment résister ?

Ca faisait plus d'un an que j'étais dans cette ville et c'était bien la première fois que ça m'arrivais, à croire que le froid du nord fait péter des câbles à un bon nombre de la population.
Ou du moins dans ce cas, à une sacrée bourge...

Je regardais pour la vingtième fois au moins l'invitation et l'immense portail qui me faisait face. de toute façon avec tous les gens en costume devant je ne voyais pas trop comment je pouvais me tromper...

Je déglutis et lissais les plis de ma robe. Etrangement je me sentais nerveuse, j'avais grandit entourer de scientifique certes riches comme Crésus mais bon ils faisaient moins dans l'extravagances.

Je m'avançais et donnais mon carton d'invitation à un des types de l'entrée tout en lui souriant puis j'en suivais un autre.
Sur le chemin, je regardais émerveillée tout ce qu'il y avait autour de moi.

Tout était là pour rimer avec élégance et.. Argent. Ouais je sais je dois faire une fixation dessus mais bon quand vous quittez tout à 19 ans vous perdez tout l'aisance matérielle du même coup donc oui maintenant je fais assez attention.

Enfin bref, je remontais l'allée et pris un verre qu'un des serveurs me donna avant de saisir mon reflet dans un miroir. Bon ça aurait pu être pire, rien n'a bougé pendant le trajet c'était déjà ça...

Je remis tout de même ma couronne de plume ou du moins ce qui était sensé me servir d'auréole ainsi que mes ailes en place.

Heureusement pour moi qu'elles ne prenaient pas autant de place que celle du type en papillon que je voyais un peu plus loin. Lui y a pas à dire on pouvait pas le manquer mais après tout il avait un certain mérite ; j'aurais pas assumé de mettre autant de couleurs dans un seul déguisement.

Le mien restait simple et c'est pour ça que je l'avais choisi, une robe longue assez légère même si j'avais préféré avoir des manches longues parce que bon, je viens j'Italie moi, en plein été à Stockholm il fait même pas la température qu'il fait chez moi en hiver...
Pour ce qui est de mon masque, il est blanc avec quelques perles et plumes blanches.

Un vrai petit ange. Du moins c'était ce à quoi j'essayais de ressembler.

Alors que j'étais tranquillement dans mon coin un serveur vient vers moi tout sourire et me fait même une révérence.
Je lui souris en retour et reste bouche bée par ce qu'il va suivre...

- Ma chère demoiselle il semblerait que vous soyez quelques peu endormie. Que cette rose vous apporte tous l'éveil qui puisse être et .. Faites de douces découvertes.

A peine ces mots prononcés que je le vois ramener la main qu'il avait dans son dos devant lui et une rose blanche apparaitre.
Nan mais franchement, la rose est vraiment apparue là dans sa main, pile devant moi ! Je déconne vraiment pas !

Avant même que je ne régisse il me l'accroche au niveau du cœur et je le regarde s'éloigner alors que dans ma tête c'est Bagdad.

Je décroche rapidement la rose et la fixe un long moment.
Elle est réelle...  Oh la vache je vais devenir dingue...

Mon cœur s'accélère et je regarde autour de moi complètement pommée, bon sang dite moi que c'est une caméra caché ou un truc comme ça parce que là je vais vous faire une crise d'angoisse en direct !

Je sais j'ai pas votre talent mais l'important c'est de participer non ? X):
 

Voir le profil de l'utilisateur

Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Mer 3 Juin - 21:24

Je crois que Lynn a des pouvoirs magiques. Autre que ceux accordés par son dieu, je veux dire. C’est vrai, à chaque fois que je la vois que je crois que ça se finit mal pour moi. La dernière fois j’ai fini collé, maintenant je me retrouve au cœur d’une fête costumée dans une espèce de manoir bondé.

Et puis franchement… c’est quoi, le problème des gens avec ma tenue vestimentaire ? La dernière fois c’est Nanna qui a trouvé drôle de m’habiller style Renaissance, maintenant c’est le XVIIIème siècle ? Je n’ai pas une tête à vivre au XXIème ou quoi… Bon c’est un peu moins bizarre que le coup que m’a fait Nanna mais bon… une veste, noire avec des motifs dorés, arrivant à peu près au niveau des genoux, par-dessus une chemise blanche… en-dessous, un pantalon, enfin une « culotte » plutôt, descendant jusqu'aux genoux, et enfin des bas… encore des bas… bon, au moins le masque cache un peu mon visage…

Lynn me tire vers la demeure. A un moment, un garçon déguisé en... papillon ? La bouscule avec une de ses ailes tout en disant avec un grand sourire :

— Buvez pas trop les jeunes !

Pourtant il a l’air plus jeune que moi… surtout avec ce déguisement… Vu la réaction de Lynn (une espèce de « la ferme, vieux cadavre ! »), je comprends qu’elle le connaît. Je hausse les épaules.

Alors, la jeune fille aux cheveux blancs, vêtue ce soir d’une élégante robe bleue, lâche enfin mon poignet et se retourne vers moi, une lueur presque sévère dans le regard.

— Bon, Alexander, je t’interdis de partir de cette fête ok ?

Je me retiens de lever les yeux au ciel. De toute manière, que veux-tu que je fasse… je n’ai pas spécialement envie de rester, mais pas spécialement envie de me balader habillé ainsi dans la rue non plus.
Elle continue :

— Mais bon, je ne te surveillerai pas toute la soirée hein… alors, je te fais confiance ?

Je la regarde, un peu surpris. C’est la première fois qu’on me demande ça. Les gens me font toujours confiance… enfin, vu le sourire qu’elle fait, je comprends rapidement que le « je te fais confiance » servait plus de décoration. Elle sait que je ne partirai pas.

— Enfin bref, faudrait peut-être que t’essaies de sociabiliser, hein ?

Elle me tire la joue, avec un grand sourire. Elle me fait penser à ma sœur…

Puis elle s’éloigne, me laissant seul dans la foule. Ah… sociabiliser ? Je n’aime pas aller vers les gens…

Mal à l’aise, je regarde autour de moi. J’aperçois alors une silhouette qui me semble familière, immobile. Bon, je n’ai pas le choix hein… je m’approche de la fille que je pense être celle avec qui j’ai passé mon heure de colle la dernière fois. Des ailes, des plumes, une robe blanche… oh, un ange ?

Je m’approche et lui pose une main sur l’épaule, elle ne semble pas me voir. Elle semble perturbée et serre une rose blanche contre sa poitrine.

Hé… tu te sens bien ? m’inquiété-je face à son air perdu.

Je ferais peut-être mieux de la laisser… en plus, par « sociabiliser », je doute que Lynn voulais que j’aille vers les gens que je connais déjà… Mais les inconnus… je n’aime vraiment pas aborder les gens, je ne veux pas déranger… ni attirer l’attention sur moi…

Cette soirée risque de me paraître un peu longue…

Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 19
Localisation : à l'université
Loisirs : réviser le droit, refaire le monde dans sa tête, se taire.
Humeur : Calme
avatar
Tsumi Sanke
Mer 3 Juin - 21:46
Je ne comprends pas ce que je fais là, mais alors pas du tout.
C'est de la faute de Leana.
Je me souviens avoir accepté de me promener avec elle dans la ville et éventuellement prendre un verre. C'était sans compter sur ces deux types masqués dans la rue qui distribuaient des prospectus. Moi, évidemment, je les ai contournés car, à moins que ce soit une offre exclusive d'ugrade du niveau de sociabilité, ça ne m'intéressait pas. Leana par contre a semblé follement excitée et s'est dirigée vers eux d'un pas qu'elle tentait de rendre le moins sautillant possible. elle est revenue vers moi 30 secondes plus tard brandissant deux de ces bouts de papier. Elle babillait sans discontinuer, et ses propos ont commencé à m'inquiéter quand elle est parvenue à portée de voix.

- ... en démon et toi en ange et... oh nan nan !  le contraire ! ouais t'as les cheveux noirs, ça le fait carrément ça avec des cornes ! Ou alors on vient en pirates ? NAN EN VAMPIRE ! Oh ouais c'est génia-

- Wow wow wow, déjà tu te calmes et ensuite, est-ce que tu es vraiment entrain de me citer la liste labellisée des déguisement les moins originaux de tous les temps ? En plus, je ne sais absolument pas ce qu'il y a écrit là dessus et n'essaie même pas de m'embarquer dans quoi que ce soit dont les entrées sont distribuées dans la rue et qui nécessite un déguisement.

Pfff, je ne sais pas comment mon cerveau est resté aussi calme alors que je savais, que je voyais dans les yeux de mon amie, que ça allait forcément mal tourner pour moi.
Mais déjà Leana m'avait fourré une invitation dans les main et m'avait embarqué dans les magasin en expliquant à vive allure qu'elle avait cherché une de ces invitations les 3 derniers jours et que enfin elle en avait trouvé, et puisque c'était en ma compagnie, je devais assurément lui porter chance et que pour cette raison il était inconcevable que je ne l'accompagne pas. La seule chose que j'ai eu le droit de décider était la nature de mon déguisement. Dieu merci j'allais éviter les costumes trop remarquables, ridicules ou inoriginaux. Avec un peu de chance, mon amie rencontrera quelqu'un dans cet endroit et je pourrai filer en douce.

Me voilà donc, dans une immense allée effrayante, face à un gigantesque portail terrifiant et surtout, surtout, parmi une foule absolument terrorisante. Je m'efforce de garder mon calme. Le thème de la soirée est masqué et déguisé ? Je n'ai pas eu besoin qu'on me le répète deux fois, je suis parfaitement camouflée par mon costume de sans visage tout droit tiré du mon du "voyage de Chihiro". Hehe, ok, ça ne passe pas autant inaperçu que je le voudrais, mais au moins personne ne peut me voir, et si quelqu'un veut me parler je peux prétendre être totalement dans mon rôle et me contenter de faire des bruits de gorge. Parfait. En plus Leana m'a laissé tranquille parce que "wouaaah, c'est génial comme idée ! Je viendrais bien en Chihiro mais il faut que je m'habille classe pour ce genre de soirée !". Ce qui est parfait puisque ainsi ce n'est pas un déguisement à deux et la voir seule ne mènera pas à se demander où je  suis, J'AI PENSE A TOUT !!
Finalement, Léana qui me maintient fermement le bras pour m'empêcher de partir, donne nos invitations et on entre dans un grande salle richement décorée.

Oh Dieu si tu existes je t'en supplie explique moi ce que je fais là ! Je décide que le comportement le moins à risque est de suivre Leana sans un mot et de ne parler que pour répondre aux questions qu'on me pose. Dès que mon amie aura relâché son attention je me libère, puis si j'en trouve un moyen, je m'en vais discrètement. Ok, plan monté, il ne reste plus qu'à l’exécuter. Mode robot poli automatique activé.
Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Jeu 4 Juin - 18:30
Tout se mélange dans mon esprit, mon sang me bat les tempes, mon cœur tambourine dans ma poitrine et je me sens suffoquer.

J'étais tiraillée parce que tout à coup tout était... Etrange.
Je sentais au creux de mon estomac comme des papillons mais pas dans le genre petit papillon tout plein de couleurs et adorables nan là c'était plus genre tornade de papillons.

J'essayais tant bien que mal de garder mon calme mais la douce odeur de la rose ne m'y aidait pas. Elle me rappelait ce serveur qui l'avait fait apparaitre ou du moins quand je n'avais pas cette étrange sensation dans le ventre à chaque fois que quelqu'un passait à côté de moi.

Après avoir fait tous les exercices de respirations que je connaissais je ne me sentais toujours pas mieux. C'était vraiment la merde...
Je saisis une coupe de champagne et la bu cul sec. Peut être que avec quelques grammes ça ira mieux.

C'est quand j'espérais désespérément que les bulles magiques du champagnes fassent effet je sentais cette sensation étrange m'envahir de nouveau, me serrant même la gorge.

- Eh... Tu vas bien ?

Je le tournais d'un bloc et des yeux bleus aussi particulier que ceux d'Alexander me confirmèrent que j'avais juste. C'était bien  lui.
Il avait une voix grave mais douce à la fois. Le genre de voix qui vous met à l'aise du moins en temps normal parce que là ça ne fait strictement rien.

Je le fixais en triturant nerveusement la rose dans mes mains.

- Non pas trop... Pas du tout même...

Je déglutis difficilement, la boule dans mon estomac ne partait pas, au contraire plus il était proche et plus cette sensation désagréable se faisait sentir.

- Je... Dit moi, y a pas un serveur qui a fait apparaitre devant toi une rose ?

Pitié dit moi que je ne suis pas en train de devenir complètement folle, que c'était un magicien ou un truc comme ça...
Enfin un bon magicien... Un super bon magicien même parce que j'ai quand même vu la rose se matérialiser sous mes yeux : La tige, puis les pétales. Un par un.
Ok c'est officiel je deviens barge.
Ou sinon on m'a drogué et j'ai des hallucinations... Pas crédible.

A chaque théorie que j'avançais ma raison la démontait en pièce. C'est ça d'avoir un esprit scientifique, merci papa maman.
Sérieux j'aurais pas pu avoir des parents artistes au lieu d'en avoir des aussi rigides ! Peut être que là j'aurais été moins... Flippée.
Quoique, j'en doutais...

Bon sang mais dans quoi étais-je tombée ?

Voir le profil de l'utilisateur

Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Jeu 4 Juin - 20:30

De quoi as-tu peur ?

C’est la question que j’aimerais lui poser. Elle semble effrayée, en fait. Les mains serrées sur la rose sans épines qu’elle tient, elle prend la parole d’une voix crispée :

— Non pas trop... Pas du tout même...

Je penche la tête sur le côté. Elle est toute pâle. Euh, si elle fait un malaise, je fais quoi moi ?... Et il se passe quelque chose de bizarre chez elle, en plus. Son aura… c’est si bizarre… c’est comme si ça clignotait.

— Je... Dis-moi, y a pas un serveur qui a fait apparaitre devant toi une rose ?

Je fronce les sourcils. Faire apparaitre une rose ?

Euh… non…

Alors, je comprends. Son aura… une rose qui apparait… je vois. Soit un missionnaire joue avec ses pouvoirs, soit un dieu est passé par là. J’entrouvre la bouche, pensif. Est-ce que je dois essayer de la garder humaine, ou tout lui expliquer ? Est-ce que c’est à moi de faire ça ?

J’essaie de cacher mon malaise par un sourire que je voulais rassurant.

Notre hôte a dû inviter des magiciens pour faire de cette soirée une soirée magique, si je puis dire. De quoi as-tu peur ? Ce n’est qu’une rose.

Je lui prends la fleur des mains, et la lui mets dans les cheveux. Si elle ne la voit plus, elle n’y pensera plus… ? Je ne peux pas faire grand-chose, de toute manière. Si elle est amenée à devenir médium, surtout si c’est un dieu qui l’a voulu, je ne peux pas aller à l’encontre de ça. Et je ne peux pas lui dire que ce sont des tours de magie truqués, puisque ce serait mentir…

Elle semble très mal à l’aise en ma présence. La dernière fois c’était l’inverse… remarque, je ne suis pas plus à l'aise qu'alors mais bon... enfin après tout, si elle commence à sentir les phénomènes surnaturels, elle sent peut-être vaguement la présence de mes pouvoirs…

Je serais tenté de lui montrer la poussière que je suis capable de créer. De lui dire que ce n’est pas un mal, qu’il n’y a pas de raison de les voir négativement. Mais je ne veux pas l’angoisser plus que nécessaire.

Voir le profil de l'utilisateur



Renzo
Messages : 1283
Localisation : Dans la merde jusqu'au cou... Mais genre vraiment.
Loisirs : Border Ersh avant qu'il se couche
Humeur : Comme une souris asthmatique devant un tigre, haha !
avatar
Renzo Layne

Personnage...
Pouvoir: Primordial et complémentaire, la grande classe pas vrai ?
Dieu: Ershkigal
Age: 380 cette année, ça se fête non ?!
Jeu 4 Juin - 22:01
HRP : Trop cool vos dessins, j'aime quand vous prenez votre plume *w*

WOW, de ce que je vois ici, ça grouille vraiment de tout !
Je me demande si la moitié d'entre eux peuvent ressentir les auras, mais vu touuuuut le monde qui s'est pointé, que ce soit Créannes ou Missionnaires à mon avis il doit être dur pour la plupart de différencier une seule aura dans tout ce bordel. Même moi j'avoue j'ai un peu de mal, bon aussi parce que mon déguisement me permet pas de me mélanger troooop à la foule sans bousculer quelques sang chauds ! Une chose est presque sûre, à la fin de la soirée tous les humains sont devenus médiums. Déjà la petite un peu perdue là, y'a je ne sais quel zigoto créateur qui est venu lui foutre une rose en pleine fabrication sous le nez histoire de tester ses capacités cérébrales ("Alors les humains sont si aveugles qu'on le dit ? Et si je lui foutais sous le nez pour voir ?"). Heureusement que c'est moi qui ait vu ça et pas le papi sinon il aurait été furieux...
D'ailleurs, aucun Dieu n'est encore arrivé. Ils traînent ces gros fainéants, je vous jure... Ils attendent sûrement le meilleur moment pour faire leur entrée. Mais siiiii ! Allez, on parie que Ersh et Nanna se la jouent beaux gosses du 73, ténébreux genre je casse l'ambiance je m'en branle ? Que Enlil met la musique disco à fond et descend les escaliers en dérapage ? Que Ina fait son apparition au milieu de la montagne de champagne ?! Ouais ok j'y vais un peu fort, à peine en fait.
Je sens une Créanne s'approcher dans mon dos et je ne réagis pas trop. Ben ouais, sauf si elle est complètement barge elle s'en prendrait pas à moi alors qu'il y a un nombre fou de cinglés (logique, les cinglés ne se comptent que comme ça) qui lui couperaient la tête juste après son acte quoi. Bon et puis je suis pas le plus simple à éliminer, aussi.
Je tire un sifflement devant son déguisement plutôt classe (quoiqu'il me fasse un peu penser à un truc d'assassin quoi) mais arrête bien vite pour reprendre mon activité de voyeur, parce que bon désolé mais personne fait le poids contre mon papillon !

- Bonsoir. Bel endroit n’est-ce pas ? On peut presque tout voir d’ici.
_ Yep tu l'as dit ! Mais j'attends les éminences pour qu'on s'amuse un peu quoi !

Ouais j'attends les Dieux. Parce que je sais qu'ils se sont pas réuni après ce qu'il s'est passé, ça risque d'être explosif.

_ Tu vas pas voir ? T'aimes pas la fête ?

Dixit le mec qui est lui aussi pas dans la fête ouais. Je m'apprête à rajouter encore un truc dans le genre foireux, mais mon regard croise un déguisement particulier. J'ouvre grand les yeux avec un "hoooooooo" sonore et, sans attendre l'avis de mon interlocuteur, le chope par la main pour descendre direct dans la foule, foutant des coups d'ailes à toute personne refusant de se pousser sur mon passage.
Je m'arrête devant le déguisement, comme foudroyé.

_ Naaaaaaaan sérieux ! Mais c'est le fantôme dans le dessin animé là ! Comment il s'appelle déjà, le voyage de Chirico ? Ha nan c'est un peintre ça... Ouais bref, je suis trop fan de lui, j'ai toujours pensé qu'on aurait trop fait des bons potes ! C'est ouf ça c'est hyper classe !

Je dois avoir l'air d'un gamin là.
J'ai l'air d'un gamin.
Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 19
Localisation : à l'université
Loisirs : réviser le droit, refaire le monde dans sa tête, se taire.
Humeur : Calme
avatar
Tsumi Sanke
Ven 5 Juin - 11:26
je suis Leana tout en restant la plus effacée possible. Je dois avouer que les personnes qu'elle va voir sont assez intéressante. Voyant que j'écoute les conversation relativement sagement, mon amie fini par me lâcher le bras. Oh mais je ne suis pas bête, je sais que c'est un test, si je pars dès maintenant elle ne me libérera plus jamais peut importe où nous allons. Je joue donc le jeu et continue de la suivre patiemment.
De temps en temps je regarde les accoutrements des gens autour de moi. Je vois surtout des gens qui se sont arrangés pour maintenir un habit classe tout en étant déguisés, l'importance de l'apparence je suppose. Leana a maintenue son idée de démon. Elle se promène dans une jolie robe noir, lui arrivant un peu au dessus du genou, structurée d'une ceinture rouge (de la même couleur que les cornes qu'elle porte sur sa tête). parmi les vampires, princes, princesses, anges, démons, gangsters, déambule un énorme papillon. Avec ses ailes immenses on ne voit que lui. C'est un costume que jamais, même sous la pire des menaces, je n'aurais accepté de porter. Mais ça n'empêche que je le trouve relativement cool. Ses ailes cognent tout le monde sur son passage et ça me fait ricaner. En fait c'est surtout du aux visages outrés des personnes bousculées. Haha. Voilà un déguisement original et drôle, mais ça attire beaucoup trop l'attention pour moi. je remercie juste le type qui le porte de l'avoir fait à ma place. Par contre il est un peu pâle, peut-être que ça le stress d'être le centre de tous les regards ?

Peu importe, je me retourne mon attention à la discussion. Oh, alors comme ça on est face à un avocat célèbre ? intéressant pour mes études ça, et pour les contacts ! J'écoute avec attention tous les conseils qu'il donne à mon avis. Personnellement je veux devenir juge mai en entendre plus sur le tribunal est passionnant. Cependant, pendant que l'homme parle, je remarque que Leana est totalement absorbée et que c'est le moment ou jamais pour moi de s'éclipser. Je dois faire un choix entre mon avenir et mon appart' protecteur. Haha, trop simple ! L'appart' !
Je me décale donc doucement et, une fois hors de vue, me dirige le plus tranquillement possible vers la sortie. Bizarrement j'entend des bruits sourds derrière moi, comme si les gens se prenaient des chocs à répétition. Je me retourne et Oh grand dieu, mon ami le papillon assomme tout le monde sur son passage et se dirige vers... moi ?
Houla, j'adore ce type, vraiment, mais si il vient à côté de moi, je vais devenir repérable ! Forcément puisque tout les regards se concentrent vers lui !

- Naaaaaaaan sérieux ! Mais c'est le fantôme dans le dessin animé là ! Comment il s'appelle déjà, le voyage de Chirico ? Ha nan c'est un peintre ça... Ouais bref, je suis trop fan de lui, j'ai toujours pensé qu'on aurait trop fait des bons potes ! C'est ouf ça c'est hyper classe !

Merde, j'aime bien ce type, il est complètement barge ! De plus près je remarque qu'il n'est pas seulement pâle mais qu'il a aussi des cernes gigantesques. à bien y penser, on dirait un zombie. Aurait-il fait le combo de deux déguisements cools et décalés dans ce genre d'endroit ?
Juste pour ça, je vais lui éviter les grognements dénués de sens propres à mon costume et discuter tiens !

- C'est Chihiro, et pas mal non plus ton déguisement, très pratique pour libérer le passage ! Si ça n'était pas aussi voyant, je n'aurais pas craché dessus !

Je lui souris mais il n'en a surement aucune idée puisque mon masque blanc ne laisse aucune parcelle de mon visage au grand jour.
Voir le profil de l'utilisateur



Ersh
Messages : 578
Localisation : Derrière toi... BOUH !
Loisirs : Aujourd'hui j'en suis à 1 220 000 suicides... Bon c'est pas encore un record...
Humeur : Joueuse
avatar
Ershkigal

Personnage...
Pouvoir: Je suis le gars qui t'annonce que t'es mort. C'est cool non ?!
Dieu: Ershkigal
Age: Vous aimeriez savoir hein ?
Ven 5 Juin - 14:29
S'il y a bien une qualité que j'accorderais aux humains, c'est leur capacité sans bornes à faire la fête. Toutes les occasions sont bonnes : fêter la fin de l'année, noël, pâques, un anniversaire ou même rien du tout. Mais il reste tout des périodes de l'histoire plus amusantes que d'autres. J'ai pour ma part une légère préférence pour les années folles. Les mondanités devenaient des orgies constantes où l'alcool coulait à flot. Les fêtes étaient énormes et regroupaient toutes les folies et autres comportements frivoles de l'époque. L'insanité des humains m'a toujours fasciné et c'est bien pour cela que j'adorais les années 20. J'ai adoré le Moyen-Age aussi, "l'âge sombre", mais ça c'est une autre histoire.

La fête qui a lieu ce soir n'est cependant pas le fait d'un humain mais d'une jeune créanne tout à fait charmante (et bonne au pieux aussi). Je la soupçonne cependant d'avoir quelques arrières pensées mais au final, peu m'importe. Cette soirée aura au moins le mérite de me distraire un temps de mes devoirs. Ou en tout cas, je l'espère car j'ai la mauvaise intuition que je ne croiserais pas que des humains et des créannes. Et j'ose présager que de recroiser le Panthéon après l'Eclipse va faire des étincelles. Beaucoup d'étincelles étant donné qu'Enlil n'a convoqué aucun conseil depuis. Au moins Utu ne sera pas là, ce qui est déjà un bon point. Mais Inanna sera probablement présente à mon plus grand regret et ne se gênera probablement pas pour me pourrir. Et si je ne vais pas chercher Nanna, il va très sûrement passer la soirée, une de plus, à déprimer seul dans son royaume. D'un autre côté, j'ai presque envie de dire qu'il l'a cherché. Je ne sais pas exactement ce qu'Utu et lui se sont dit mais ils sont tout autant responsables l'un comme l'autre du merdier dans lequel nous sommes.

Bon je vais m'embêter s'il ne vient pas... Et je n'ai surtout pas envie de croiser les autres alors que je suis tout seul. Enfin il y aura Renzo mais ça ne compte pas.

Avec un sourire je me dématérialise avant de réapparaître devant l'entrée du royaume de Nanna. Je toque et la porte s'ouvre silencieusement. Je me glisse à l'intérieur, pénétrant dans la pleine aride et poussiéreuse. Je repère tout de suite mon ami et me dirige vers lui un grand sourire enfantin peint sur le visage.

- Nanna ! Il faut que tu viennes avec moi ! Il y a une fête costumée à Stockholm ! Ça va être fun !

Je lui brandis un costume de style Renaissance sous le nez tandis que je me pars de vêtements similaires, composés d'un collant, d'une jupe bouffante, d'un beau pourpoint brodé au col de fourrure, le tout agrémenté d'un chapeau à plume.
Nanna en revanche ne semble pas très enjoué par ma proposition. Je vais bouder.

Je vais peut-être aussi éviter de lui préciser que Katharina est l'organisatrice, il ne viendrait pas. J'ai cru comprendre qu'il avait eu un différent avec elle. Était-il jaloux qu'elle ait eu une liaison avec son frère, en dépit u fait qu'ils soient brouillés ? Je me demande...

Voir le profil de l'utilisateur



Jolene
Messages : 360
Localisation : Hihi !
Loisirs : Haha!
Humeur : Héhé !
avatar
Jolene Meow

Personnage...
Pouvoir: Informateur
Dieu: Enki
Age: Demandez au chat mort là bas il vous dira 17, demandez à la vieille térifiée là bas elle vous dira peut être 6.
Sam 6 Juin - 0:24
HAN YEAAAH !
C'est la boumba ! La boumba du siècle ! On va danser, on va chanter, on va se faire plaiz ! Ahaha ! Grosse enjaille en prévision ! Bon alors qu'est ce qu'on va faire .. Hmm.. Bonne question ! Déjà quand j'ai vu un mec regarder son papier et faire un petit « Oh une fête » Je lui ai sauté dessus, je l'ai mordu, j'ai pris le papier et je me suis cassé en sautillant. Mon doux quotidien. Alors j'ai vu l'invitation j'ai trouvé ça fun, le petit poème et tout .. hmm bien sympa ! Bon bah il va falloir testé ! Alors qui dit soirée déguisée dit déguisement ! Logique implacable, han yeah ! Bon alors du coup comment ce déguiser ? Ca c'est une grande question .. En princesse ? En pute ? En sadomaso ? En Joker ? Ho nan ! En batman ! Nan .. nan.. Ca va pas .. Hmm.. Oh ! En Leeloo du cinquième élément ! Et pour les seins je mets des oranges ou du coton ! Han ce serait trop trop bien ! Mais nan ça va être pas super confort .. En singe ! Oh Oui en singe !Singe c'est grave bien ! Genre Abou le coupin d'Aladin ! Je suis sûre que je vais me toper un Jafar ou une Jasmine dans le coin ! Ou une cougar pour faire le rôle de Rabah .. Cougar et Tigre .. Même combat quoi ! Enfin bon .. Oh Nan ! Finalement j'ai une meilleure idée ! Bref on verra bientôt ! Ca va être complexe mais je suis sûre avec mon look de junkie ce sera parfait !

Il a fallut du tissus plusieurs couleurs ou du moins nuances, matières différentes. Le patron je l'ai fait tout seul comme une grande personne ! Ouais parce que c'est pas tout de se dire « Je fais ça ! » après il faut le faire et le faire c'est pas une mince affaire ! Mais j'ai réussi ! Et en sautillant ça fait vraiment son effet. Oh je vous jure chaque petit bout de tissus qui vole c'est ouf ! En plus j'ai un pistolet à bulles et ça ça pète ! Un putain de poulpe avec un pistolet à bulle. Et plein de bubulles par ci et plein de bubulles par là ! Nan sérieusement c'est trop ouf je suis trop fière ! Un beau poulpe violet et rose ça pète ça race ! AAAAH ! Je suis contente ! Bon allez let's go on y va ! Ahah ! Les gens me regardent trop bizarrement uhuh ! C'est super rigolo ! Allez on passe le portail et avec des petits gémissements rigolos ! Ooooh ! Mais c'est trop trop chouette ! Y'a des gens partouuut ! Je prends une coupe de champagne et je la descend. Je passe devant une espèce de couple qui s'agite autour d'une rose. Je prend la rose et me en courant et gueulant « Je suis un poulpe à fleur ! Ouuuuaaais ! » Après j'ai foncé sur plusieurs personnes des costumes chelous, des costumes bateaux .. Oh ! Nan ! Je suis passé devant un putain de papillon ! Je lui ai sauté dessus et lui ai fait un gros câlin « Couuupain ! » Et je lui ai donné la rose parce qu'il faut qu'il butine ! J'ai serré la main au fantôme noir qu'était son interlocuteur et je suis monté comme une furie au premier me pendant à la balustrade ! Oh cette soirée est chouette ! Même la tête dans le vide c'est ouf ! Héhéhé !

Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Dim 7 Juin - 18:45

...............................  ~ ENKI ~  ...............................
- Dieu de l'eau et organisateur du monde -



Dire que je n'aime pas la fête serait sûrement un peu mentir. Un peu beaucoup, peut-être. Je crois que de toutes manières même si j'essayais de reforger entièrement ma réputation au sein du Panthéon en prônant une abstinence à l'alcool, aucun de mes frères et sœur ne me prendraient au sérieux deux secondes. Et encore. Mais qu'y puis je exactement ? Je croule sous leurs foutus dossiers il y a bien des jours de détente pour les Dieux non ?! Si il y en a messieurs, et je suis le seul je crois à en profiter !
Je soupire en balançant un dossier (encore un) sur la pile des non résolus. Qu'est ce que vous voulez que je fasse aux déserts que se refroidissent ? A la limite, les marrées je peux encore agir mais ça... Ha suis je bête, Utu les a pris lui aussi, ses jours de vacances ! Indéterminés ! Et il imagine quoi, qu'il a le droit de cumuler comme ça et partir sans poser ses congés ? Et qui se retrouve (encore) à régler tout ça ? Je crois que je commence à détester la réponse à cette question...
J'engueule grassement un subordonné aquatique qui a du mal à trouver une forme (c'est un poisson ou un mollusque ?) et qui a visiblement du mal à suivre le rythme en terme de paperasses. Un autre arrête pas de me rabattre les oreilles avec tous les problèmes qui arrivent toutes les trente secondes dans le monde, comme si j'en étais non seulement la cause mais aussi le sauveur. Pitié, dites moi pourquoi Enlil n'a pas trouvé bon de répartir les tâches après la bataille de ces deux enfoirés ?! Ça m'aurait permis d'échapper quelques minutes à ce palais qui grouille de panique depuis. C'est insupportable. Déjà que d'ordinaire c'est pas la joie, là je me commence à fatiguer. VRAIMENT fatiguer.
Alors j'ai décidé de me détendre. Qu'ils aillent se faire voir au Panthéon si ils pensent que je vais gérer ça tout seul, comme si j'avais les capacités de gérer en l'absence des més. J'ai l'impression que chaque action que je fais est plus inutile que frapper un coup dans l'eau (et je sais de quoi je parle). Je commence à quitter mon palais quand je vois avec une grimace "masque". Pfff, il en ont de ces idées. D'un claquement de doigts, un masque de renard japonais apparaît sur mon visage alors que je garde mon costard habituel. Ne dis ton pas que c'est un costume, justement ? Ben voilà. Je suis pas compliqué, j'ai pas envie de me la péter comme le feront probablement les autres.

Je fends la foule, discret et droit, me faufilant entre les gens pour atteindre le paroxysme de la soirée. Le banquet. Je jette un regard mesquin sur la bouteille de vin et me fais servir avec un sourire complice. Avec ma coupe, je me mêle à nouveau à la foule, toujours aussi discret. Qu'avons nous donc là ! Des hommes, des Missionnaires, des Médiums, des Créannes... Un beau ramassis de gens comme je n'ai plus l'habitude d'en cotoyer. Trop de monde, si vous voulez mon avis. Un papillon et un poulpe aussi, les jeunes de nos jours (quoique le papillon n'est plus tout jeune, ce qui confirme la théorie qu'un homme n'est pas fait pour dépasser les 200 ans, danger de digression mentale). Je me mets donc à part, près d'un des piliers de la demeure. Ça sent le luxe, tout ça. A un niveau différent de ce que pourrait faire une Créanne si jeune. Bref, les affaires de sexe des autres ne m'intéressent pas. Je préfère les valeurs sûres, vous savez l'alcool, ce genre de choses.
Je sirote gentiment ma boisson. Je suis encore le seul Dieu ? Ha mais que dis je, ils vont soigner leur entrée. Et ils vont râler probablement...
Tiens, voilà Ersh et Nanna. Je leur adresse un signe de tête ailleurs. Nanna... Je pensais pas qu'il viendrait tiens. J'aurai bien envie de le forcer à faire mon boulot une ou deux heures pour lui faire comprendre mon actuelle douleur. Mais ce soir, je suis clément. Mes heures de congés, je les prendrai plus tard. Quand ils l'auront aussi tous bien profond.
Voir le profil de l'utilisateur

Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Dim 7 Juin - 19:16

Je me surprends à scruter le moindre mouvement d'Alex comme si c'était lui qui pouvait détruire ma vie en un simple mot. J'entend très distinctement mon cœur battre à un rythme régulier bien que trop rapide et je me concentre sur les yeux d'Alexander pour me calmer.

Quand je le vois froncer les sourcils je me liquéfie sur place.

- Euh… non…

Je ferme les yeux et serre un peu plus la rose. M*rde m*rde et m*rde.

- Notre hôte a dû inviter des magiciens pour faire de cette soirée une soirée magique, si je puis dire. De quoi as-tu peur ? Ce n’est qu’une rose.

Cette phrase suffit à me faire rouvrir les yeux. Peut être qu'il a raison après tout... j'aimerais tellement que ça soit le cas...
Mais une chose m'échappait, si j'étais folle et que ce type n'avait pas fait apparaitre cette rose, comment Alex pouvait la voir ?

Trop de questions embrouillaient mon esprit et je détestais ça. Ca me donnait envie de taper dans quelque chose pour me défouler... Ou de boire... Ou de coucher avec quelqu'un...
Mais bon pour la première je me voyais mal détruire quelque chose qui n'était pas à moi et la dernière je ne me voyais pas non plus sauter sur le premier type qui passe... A moins qu'Alex soit partant... Mais ça, ça m'étonnerait...
Enfin bref me restais plus que l'alcool, je lâchai un soupire et secouai la tête avant de saisir un verre sur le plateau d'un des serveurs qui passait par là et de le vider cul sec.

- Ce n'est pas de la rose dont j'ai peur. C'est de voir ce mec la faire apparaitre comme ça devant mes yeux, pétales par pétales. Tu sais, mes parents sont tous deux chercheurs alors autant te dire que j'ai toujours été élevée dans le "ne croit que ce que tu vois" et là j'ai vu quelque chose qui me dépasse et dont je n'ai pas la moindre explication... Et puis depuis je sais pas je sens pleins de trucs bizarre là.

Je touche mon ventre au niveau du diaphragme et déglutis de nouveau. C'est alors que je le vois prendre la rose de mes mains et la glisser dans mes cheveux.
Je cligne des yeux, étonnée de le voir faire un tel geste. Après tout j'avais appris au cours de notre heure de colle qu'il était très timide alors je n'osais imaginer ce que ce geste représentait comme effort pour lui.
D'ailleurs pourquoi il avait fait ça ?
Pour me changer les idées sûrement mais pourtant une seconde théorie se forme dans mon esprit et je sens mes joues me chauffer pour devenir écarlates.

Pas que je sois du genre petite fille innocente, loin de là mais je sais pas, à ce moment précis je me sentis rougir.

Alors que je plongeais mon regard dans le sien, une bestiole aux tentacules violets et roses se jeta sur moi et pris la rose avant de s'éclipser en criant.

- Je suis un poulpe à fleur ! Ouuuuaaais !

Je restais stupéfaite un petit instant et suivais du regard cet étrange phénomène qui finit par donner la rose à un papillon pour ensuite se suspendre à la balustre du premier étage.

- C'était peut être pas une bonne idée de notre hôte de jeter les invitations comme ça...

Apparemment tous les fous du village c'était donné rendez vous et bizarrement j'avais l'impression de faire tâche.


Voir le profil de l'utilisateur



Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Dim 7 Juin - 20:18

Beaucoup de choses se passent dans ses yeux. Mais n’ayant pas l’habitude de rester avec les gens, je ne sais pas les déchiffrer. Cela vaut peut-être mieux, après tout. Si elle ne dit rien, c’est qu’elle ne veut pas que je sache.

Mes mots ne semblent pas pour autant la rassurer. En même temps, je n’ai pas non plus l’habitude de calmer les gens… généralement c’est moi qu’on essaie de rassurer…

Elle saisit un verre sur un plateau et le boit cul sec. J’écarquille un peu les yeux. Wouah, elle doit disjoncter sérieusement là non ? Cela lui fait peur à ce point ? Personnellement, n’ayant jamais bu, je ne devrais pas trop être apte à juger… après tout si l’ivresse l’aide… elle fait bien comme elle veut…

— Ce n'est pas de la rose dont j'ai peur. C'est de voir ce mec la faire apparaitre comme ça devant mes yeux, pétales par pétales. Tu sais, mes parents sont tous deux chercheurs alors autant te dire que j'ai toujours été élevée dans le "ne croit que ce que tu vois" et là j'ai vu quelque chose qui me dépasse et dont je n'ai pas la moindre explication... Et puis depuis je sais pas je sens pleins de trucs bizarre là.

Elle pointe son ventre. Je soupire. Je suppose que la laisser dans le doute ne ferait que l’inquiéter d’avantage. L’incertitude peut parfois être très angoissante. Je prends une inspiration mais, à cet instant-là, un type bizarre passe en courant, s’empare de la rose et part en courant en hurlant « Je suis un poulpe à fleur ! Ouuuuaaais ! ». J’écarquille un peu les yeux. Oh, où suis-je tombé ?!

— C'était peut-être pas une bonne idée de notre hôte de jeter les invitations comme ça...

Je hausse les épaules, puis je me décide à reprendre le sujet de conversation précédent :

Pour ce que tu dois croire… tu ne dois pas avoir peur…

Je passe mon poids d’un pied sur l’autre, mal à l’aise. Est-ce que c’est vraiment à moi de le lui montrer ? Est-ce que cela ne risque pas de l’effrayer encore plus ? Je ne veux pas qu’elle ait peur de moi. Je ne veux pas faire peur aux gens… mais là…

Je lève la main, paume vers le ciel.

Regarde.

De la poussière apparait doucement et se met à tourbillonner dans ma main.

Tu n’as pas à avoir peur, je répète. Tu n’es pas toute seule à les voir, à les sentir. Beaucoup de gens à la Congrégation sont comme ça.

Je bats des paupières et la poussière disparait. Je laisse retomber mon bras le long de mon flanc, et lève à nouveau les yeux vers Tyarisse.

La Congrégation est là pour t’aider. A comprendre tout ça. Je t’expliquerai peut-être tout un jour, mais peut-être pas ce soir ? Manifestement, je crois que tu as surtout besoin de penser à autre chose…

Après tout, si moi on m’a forcé à venir, elle, elle doit être venue pour s’amuser. Ce serait stupide qu’une fleur sortie de nulle part vienne lui gâcher sa soirée.

Voir le profil de l'utilisateur



Nanna
Messages : 865
Localisation : Dans ton ombre...
Loisirs : Il est beau mon Utu hein ?
Humeur : Ils sont revenuuuuus ! o
avatar
Nanna

Personnage...
Pouvoir: LeTemps, la Poussière et l'Annulation... tremblez pauvres humains !
Dieu: Nanna
Age: très très beaucoup !
Mer 10 Juin - 17:19
Nanna soupire lentement, agenouillé au pied du long fil du temps. Infiniment plus loin, le fil s'arrête brusquement. La fin du Temps. La sienne et celle de tous les autres. Mais il ne s'y est jamais aventuré, par peur certainement. Personne ne sait ce qu'il y a après.
Ses longs doigts travaillent doucement à défaire un énorme nœud dans la course du Temps. L'écheveau est apparu après l'Eclipse, bien sûr. Le fil est cassant et décrit d'immenses boucles, autant de paradoxes et de passages temporels que ne doit absolument pas emprunter la petite perle de pierre noire qui avance en silence vers la fin du Temps. Le Présent, rien de plus. Depuis toujours il veille à dégager la course inexorable de la petite perle, dénouant les sections emmêlées. Il lui suffit de tourner la tête pour voir tout ce qui lui reste à faire, mais depuis longtemps il a renoncé à regarder.
Son regard vide se perd entre les boucles de fil, vaguant peut-être au plus profond de ses souvenirs, ou encore fixé sur la même scène, éternellement. Rien de particulier dans son attitude, dos droit et épaules détendues. Vide, c'est la seule manière de le décrire. De temps à autres il s'effondre sans un bruit, fixant le vide de ses yeux morts, victime des fluctuations de sa puissance. Ensuite il se relève pour continuer sa tâche sans fin, sans aucune expression ne venant troubler son visage grave.

Une ombre, véritablement. Rien qu'une pâle copie, une absurde créature qu'est un Dieu séparé de sa moitié.

Il ouvre machinalement son royaume comme Ershkigal arrive devant. Un ami ? Quelqu'un peut-être qui saura lui montrer autre chose que le vide ? La peau aussi noire que l'ébène et les cheveux d'ivoire, un grand sourire naïf aux lèvres, le Dieu de la Mort s'avance vers lui. Nanna se lève lentement, grandi de la puissance gagnée par la défaite de son frère, regardant Ershkigal sans le voir.

"- Nanna ! Il faut que tu viennes avec moi ! Il y a une fête costumée à Stockholm ! Ça va être fun !"

...Fun ? Le Dieu de la Lune saisit sans comprendre les vêtements que lui tend son ami. Il observe sans un mot Ershkigal se déshabiller puis revêtir un antique costume, de ceux que l'on portait il y a bien longtemps dans la douce Florence. Quelque chose s'allume tout au fond de ses yeux, qui reprennent un peu de leur profondeur. Il ébauche l'ombre d'un sourire en écho à la mine radieuse de la Mort puis se change lui aussi. Chemise amble et gilet brodé par-dessus, un pantalon en coton ciré et de hautes bottes de cavalier. Un beau Lorenzaccio, assorti de son Alexandre.

Sans un mot Nanna saisit le bras de son acolyte et les emmène tous deux hors du royaume, aux environs de Stockholm. La fête de la Créanne, bien sûr. Certes il le savait et ne l'apprécie guère, mais la soirée permettra peut-être de passer du temps avec Ershkigal, voire d'oublier. L'oubli. Voilà ce que fixent ses yeux vides lorsqu'ils franchissent les portes du grand salon.
Voir le profil de l'utilisateur



Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 10 Juin - 22:37
- Dave ! Dave ! Allez, viens, c'est qu'une fête ! Une fête je te dis ! Tu as toujours aimé ça, non ? La moitié de la Congré y va en plus ! Tu peux pas rester dans ta chambre comme ça ! lance une voix insupportablement féminine à travers la porte de ta chambre. Allez, Dave, ouvre-moiiii, pourquoi tu réponds pas ?! Je sais que tu es dedans ! Je t'ai entendu pousser le verrou tout à l'heure !! C'est parce que tu aimes pas le costume que je t'ai pris, c'est ça ? On peut échanger si tu veux ?

Ton gémissement de désespoir parvient tant bien que mal à s'échapper de sous le coussin que tu utilises comme casque antibruit. Depuis quelques jours, ta migraine ne te quitte pas. Aussi, entendre ta charmante frangine s'acharner sur la porte comme un rhinocéros enragé tout en faisant profiter toute l'aile de sa si douce voix, je peux comprendre que ça te dégomme un peu le cerveau. Un peu comme un marteau-piqueur qui aurait décidé que là, maintenant, tout de suite, il fallait rénover ton lobe frontal un peu abîmé. D'abord on casse tout, et après, peut-être, éventuellement, on pourra remettre une couche de goudron dessus. Histoire que les bosses se voient moins. C'est bien comme ça que ça fonctionne, non ?

- Garde ton costume de vachette, j'en veux pas non plus, grognes-tu en appuyant un peu plus sur tes oreilles pour couvrir le vacarme.
- Ohh, mais allez ! Ivan aussi il a un costume nul ! Puis c'est mign–

Tu as balancé ton coussin dans un coin et ouvre violemment la porte en assassinant la jeune femme du regard. Tes joues s'empourprent, et tu ne sais pas si c'est d'embarras ou de colère. Elle n'aurait pas pu te laisser crever dans un coin tranquille, nan ? C'était pas possible ?!

- Mignon ?
- Maiiis… Tu veux pas que je te dise que c'est super viril aussi ?! Je vais pas te mentir ! Puis c'est pas comme si c'était grave !

Est-ce que c'est censé le rassurer, au juste ? Non parce qu'il se pose la question, tout de même. Habituellement, on tente de rassurer les gens sur leur crédibilité ; on ne leur dit pas qu'ils auront forcément l'air ridicules dans leur costume sitôt celui-ci enfilé. Il avait envie de lui rappeler qu'il n'était pas un gosse de trois ans, et que donc, ce genre de déguisement n'allait vraiment pas le faire.

Ton regard la scanne de haut en bas, alors qu'elle-même, engoncée dans son costume de petite vache, croise les bras en gonflant une joue. Retourner la situation à son avantage, vite...

- Tu m'énerves, Dave ! T'es vraiment pas marrant. Mets ça maintenant, ça te fera du bien ! râle-t-elle en te fourrant le tissu entre les bras, adoptant une expression exagérément sévère. Allez ! Tu vas finir par nous mettre en retard.

Ton visage se tord en une moue dépréciatrice, alors que tu lui claques la porte au nez. Quelques minutes plus tard, tu sors de ta chambre, maladroit dans ce costume un peu trop encombrant, et esquive le sourire ravi de ta frangine qui s'accroche joyeusement à ton bras en pépiant de bonheur.

Lorsque vous les avez rejoints, Ivan et Mel ont vraiment tout fait – vraiment tout – pour ne pas éclater de rire face à ta mine déconfite. Mais, alors que tu boudais dans ton coin en te dirigeant machinalement vers le buffet pour te prendre à manger, tu entendis quelques éclats de rire dans ton dos. Sales traîtres.

Alice va vraiment payer de t'avoir déguisé en un putain de mouton. Mais plus tard. Là, tu savoures toute ta honte en baissant la tête pour que tes cheveux te cachent, tout en essayant de ne pas te sentir mal avec toutes ces auras bizarres et trop puissantes autour. Ton ventre se tord.

Soirée merdique.



♥:
 

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Enlil
Messages : 597
Localisation : Au dessus de tout
Loisirs : Te pourrir la tête
Humeur : Méprisable
avatar
Enlil
Ven 12 Juin - 12:49
Les enfants la terre va mal ! Il y a des morts, un max de guerres, des fourberies dans tous les sens, le mensonges est la race dominante, l'argent pourri tout .. Aaah. Je vous le dis moi. Ca va mal, très très mal ! Regardez moi la pourriture de ces humains .. C'est triste à voir vraiment ! Vraiment, vraiment, vraiment ! Je dirais même vraiment plus ! Enfin bon .. Jusque là ça se tenait. C'était déplorable mais ça se tenait. Sauf que .. je sais pas, vous l'aurez peut être remarqué mais les dérapages se font de plus en plus nombreux. Je ne parle pas spécialement de ces crétins qui pense être nos porte paroles et qui butent comme ça n'importe qui. Non ça se sont de pauvres marionnettes qui font parti d'un triste réseaux où le celleste n'a rien avoir. Et croyez moi j'aimerais pourvoir me passer de tel spectacle. Certes c'est amusant de voir les humains faire joujou mais il y a des limites à ne pas dépasser. Mais ce n'est pas le sujet ! Moi ce dont je voulais parler c'est justement des dieux.

Bon on a eu cette petite bataillounette entre Ina et Ersh mais entre nous .. C'était plus fun qu'autre chose ! Bon okay Steek n'a pas trop kiffé mais moi j'ai trouvé ça drôle ! Bon c'est triste de voir que les dieux on perdu autant de pouvoir mais franchement je suis sûre que mes frangins on kiffé la bataille ! Bon Ina n'avait pas ça langue dans ça poche et a pas dit toujours ce qu'il était bon mais que voulez vous ? C'est d'Ina qu'on parle là ! Elle kiffe ça .. En revanche et je pense parler au nom de tous les dieux, les derniers faits sont un peu empapaoutant si je puis dire. Comprenez que des humains qui font des créannes c'est rigolo deux minutes mais ça l'est beaucoup moins quand les créannes « célestes » pigent qu'elles peuvent se servir de ces gentils créateurs pour se faire une armée de créannes « terrestres ». Un Eugène et un Mercutio c'est encore à peu près fun mais une armée de ces deux là .. On est pas dans la merde moi je vous. La faute de qui hein ?! HEIN ?! C'est qui qui fait dodo pépouze là ? Allez réveille toi vieux snock !

Et puis comme ça stagnait chez les dieux bah y'a une sorte de couche de pourri qui s'est développé. On savait tous qu'un de ces quatre il faudrait décapper mais on attendait le bon moment. LE BON MOMENT ! Pas l'Eclipse quoi ! Du coup beh .. On a notre superbe couple incestueux qui a cru bon de se faire un combat de catch au pire moment possible. Autant on leur a souvent reproché de fermer leurs gueules mais alors là .. Le seule moment où on leur aurait été reconnaissant de le faire ils l'ouvrent bien grand et crachent ! Putain sérieux ! Et avec ça on en a un qui se casse sur son Astre. Enfin si c'était que ça .. Non parce qu'il s'est AUSSI cassé avec les Més ! Le mec il peut pas se barrer normalement, nan nan ! Il faut qu'il se barre avec les lois qui régissent le monde, bah oui tout est normal ! Raaah putain je déteste quand je ne sais pas prévoir un truc ! Fin je m'y attendais pas .. Les Més quoi .. On se barre pas avec les Més Utu .. C'est pas gentil ça !

Fin maintenant on doit faire avec. Soit, rien faire. Enfin rien.. Non ! On peut observer les changements qui se font ! Mes missionnaires devraient m'en être reconnaissant, ce ne sont pas eux qui ont des migraines abominables et qui ne comprennent plus leurs pouvoirs. Pff.. Les dieux sont un poil égoiste n'est ce pas ? Je sais qu'à la fin de cette pseudo catastrophe on m'attendait en tant que chef du Panthéon, le grand réformateur porteur de solutions. Mais .. Mes chers frères, ma chère soeur comprenez que la table du conseil est en réparation. Comment ça c'est pas une excuse ? Elle est parfaite mon excuse ! Sans notre table ronde on ne peut pas se réunir ! Et promis j'ai pas fait exprès ! J'étais juste un peu à cran ! J'ai pas eu beaucoup d'occasion de me détendre dernièrement.. Ah mais c'est ça ! Je m'en souviens, cette petite créanne, la blondinette là. Celle dont Utu était venu me parler. Oooh .. Mais elle a perdu son amant .. Mais c'est trop triste ! Je pourrais peut être la consoler ! Nan ce n'est pas raisonnable et puis je suis sûr que d'autres sont déjà sur le coup. Je crois savoir que notre second de la congrégation s'est fait avoir. Je serais prêt à parier qu'il va le regretter. Pauvre homme.

Bon allons ! Voyons cette invitation ! Oooh .. Bal costumé .. Eh bien on va s'amuser ! Allez ! Le king arrive dans la soirée ! En revanche pas question de se faire remarquer pour les débuts. La tenue de serveur n'est pas trop mal ! Allez faisons ! Oh mais attendez que vois je ?! Une humaine ! Ohoh ! Voilà une chose bien intéréssante ma foi. Je ne pensais pas en voir une dans un tel endroit. Certains dieux sont déjà là en plus. Oh, je suis d'humeur joueuse ! Ne laissons pas se pion aux mains des autres ! Je me place devant elle, lui sourit et d'une main fait apparaître une douce rose blanche et lui offre en glissant une belle phrase de gentlemen. Quel homme parfait je fais ! Allez vas y ma belle ! Je t'ai niqué ta soirée maintenant tu vas percevoir toutes les puissances ça va être magique ! Ahah ! Je suis une génie. Je regarde tout autour de moi. Hmm.. Il y a beaucoup de missionnaires on dirait. Ah ! Je vois Enki là bas ! Oh et Ersh et Nanna.. Putain Nanna tu vas te faire lyncher.. Bon ce n'est pas le tout il faut que je me fasse remarquer de façon convenable. Allons trouver l'hôte de cette soirée il faudrait quand même bien que je la rencontre une fois cette demoiselle si particulière.

Voir le profil de l'utilisateur






God's watching you:
 

Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Sam 13 Juin - 14:00
Bon nombre d'invités étaient déjà là. Certains étaient encore curieux de découvrir la demeure, d'autres découvraient les diverses personnalités qui les entouraient. Manque de chance pour les curieux la maison ou devrais je plutôt dire la villa ou encore le manoir était bien gardé et seule une aile demeurait accessible. Le flot de personne commençait à s'apaiser doucement au portail et la salle était plus que remplie. Un orchestre servait de musique de fond mais les conversations le couvraient et l'on avait peine à entendre la moindre note.

Il y avait peu de créannes. Ce qui était presque étonnant. La maîtresse de maison attendait pourtant Evan et ses sbires à la réception. Comment avaient ils pu rater une telle occasion de la faire tomber ? Telle était la question. Pour autant ce n'était pas plus mal. Une réception comme celle ci est faite pour rencontrer les gens, passer du bon temps avec eux, s'amuser. A vrai dire c'était assez mal parti pour dans le sens où il y avait quand même des créannes, que les missionnaires affluaient, qu'un bon nombre de médiums étaient sur le point de faire une malaise tant on pouvait ressentir diverses puissances et que pour autant il y avait encore de simples humains. M'enfin c'était sans compter sur les dieux, puisque figurez vous que oui, certains étaient là. Des dieux. Mais a savoir du point de vu de notre hôte dans la salle de réception on ne voyait que cette ignoble dieu nocturne. Qu'il tire la gueule ce gamin.

La femme tourna sur elle même. Dimitri l'avait aidé à mettre sa robe. C'était une fort complexe dont ou pouvait retirer des parties pour faciliter les mouvements. Ainsi l'on pouvait enlever la cape et la jupe longue. Tout était plumes, perles et tissus de grandes qualités. Blanc et bleu glacial étaient ses couleurs. Son bustier était comme deux ailes qui partaient du bassin pour recouvrir ses seins -et uniquement ceux ci-. Elle portait un fin diadème d'argent et de douces plumes étaient habilement placées dans sa chevelure or en compagnie de luxueuses perles de nacres. Des plumes remontaient le long de ses bras tout comme elles entouraient délicatement ses chevilles. Autant si le haut laissait presque tout voir, le bas était lui un composé qui pour le moment, tant qu'il y avait la jupe aux perles brodés, ne laissait voir que l'avant de ces longues jambes. Elle était magnifique, unique et elle le savait. Elle se regarda une dernièrement fois dans le miroir. Saisit la cape aux épaulettes de plumes et avec un fin col en hermine qu'elle avait fait rectifié pour l'occasion et recouvra l'intégralité de son habit. Enfin elle se retourna vers l'homme qui souriait, amusé par tant de préparation.

-Que veux tu ?

Enlil n'avait pas eu de mal à trouver l'hôte. C'était une créanne et il n'y avait personne à l'étage mis à part elle. Madame avait des goûts de luxe c'est le moins que l'on puisse dire. Elle n'était certes pas désagréable à regarder, c'est le moins que l'on puisse dire. En y pensant bien, une beauté froide comme celle ci s'accorderait bien avec le style du king du panthéon pour une sortie prestigieuse. Cette pensée amusa monsieur qui s'approcha toujours aussi souriant de la dame et lui toucha le bout du nez comme on le ferait a une gamine. Désormais chère dame tu es non seulement une créanne d'Inanna mais tu as aussi de la poussière de Nanna, un rayon d'Utu, un fragment d'Ershkigal et tu es l'une de des propriétés de ce bel et grand homme. Avouez qu'on dirait un fake quoi.. C'est à mourir de rire. On devrait pas avoir le droit de faire de tel mélange !

-Hum.. Il ne s'agit pas de ce que moi je veux mais de ce que toi tu veux. Que dirais tu de faire une magnifique entrée à mon bras ?

Elle n'eut pas à poser de questions et il n'eut pas à répondre. L'aura de l'homme se déploya d'un coup. Oppressante. Il n'y avait pas a y réfléchir, une entrée au bras du dieu des dieux étaient ce qu'il y avait de mieux. Elle hocha la tête et tendit sa main avec grâce et vanité. Le costume de l'homme se changea en une seconde et une cape d'hermine et de velours rouge se mit sur ses épaules, une imposante couronne à la dominante or se posa sur sa tête et un habit distingué recouvrit son corps. Les deux sourirent. L'ombre d'un instant on aurait pu les croire sur la même longueur d'onde. Dans le fond c'était peut être vrai mais le rang n'était pas le même. Plus les secondes où ils étaient en contact passaient plus ils comprenaient que le jeu sympathique ne marcherait pas entre eux. Ils semblaient chacun trop expert en matière de vice et fourberie. Quand tu pèses dans le game tu n'aimes pas toujours rencontrer un concourant. En général tu le gardes simplement à l'oeil ou parfois même tu le testes mais vigilance et suspicion avant toute chose.

La porte s'ouvrit. L'orchestre reçu le signal de jouer plus fort pour annoncer la venue de l'hôte et le couple d'un instant apparu en haut de l'escalier. Papillon tractopelle, poulpe grimpant, animaux de la boue, dieux d'ici et là, couple d'on ne sait quel temps, personnage pseudo céleste, gens du désert ou du monde de l'animation.. Il y avait de tout. Un bref sourire sur les deux visages et en rythme avec l'orchestre ils descendirent les marches. Ils imposaient grave leur style ces deux tarbas en vrai wesh.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Lynn
Messages : 388
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Sam 13 Juin - 15:34

Débile.

Pourquoi l’un de mes seuls amis à la Congrégation est l’un des types les plus stupides de la Terre ? Renzo, t’es con. Un papillon quoi… Aucune classe ce garçon !

Bref, je laisse Alexander en plan. Qu’il se débrouille un peu ! Oh et puis s’il essaie de se barrer, d’une manière ou d’une autre je le saurais.

Je me saisis d’une coupe de champagne qui passait sur un plateau, et trempe mes lèvres dedans. Bah. C’est amer, quand même. Enfin, je dois bien avouer qu’il est de très bonne qualité. En vrai je tiens bien l’alcool ! Bon c’est du champagne là ça compte pas mais… quand j’étais en Angleterre et que je me rendais à des fêtes, j’étais l’une des seuls qui finissait avec l’esprit lucide à la fin. C’est assez drôle d’ailleurs, de voir tous les autres tituber et dire des conneries autour, alors que pour toi ça passe crème.

Je regarde les gens, au travers de mon masque. Gens bizarres, gens classes… en fait je cherche des gens que je connais. Ou alors des gens qui ont une aura différente des simples humains. En fait il y a pas mal de missionnaires… et euuuh au vu de ce que mon instinct de prêtre-roi me hurle, des dieux aussi. Mais je ne sais pas qui.

Je m’approche du buffet, toujours en fixant les gens. Mes yeux tombent alors sur… un mouton ? Je hausse un sourcil en m’approchant. Et finalement, sous le déguisement, je reconnais la tignasse blonde de tête à paillettes. Allons donc ! Je ne pensais pas qu’il viendrait lui ! Suffisamment de côté pour qu’il ne me voit pas arriver, une fois que je suis assez près, je tends la main et… lui tire la joue. Oui, comme la première fois que je l’ai vu, huhu ! Je sais qu’il n’aime pas ça !

Bien le bonsoir, tête à paillettes !

Hm… n’avais-je pas dit que je jouerai la jeune demoiselle élégante ce soir ? Oh, il en va de même pour le langage alors, je suppose… je soupire un peu, et reprends :

Ou plutôt devrais-je dire… bonsoir, Messire Dave.

Je ponctue ma phrase d’une petite révérence. Ça craint un peu de s’incliner devant un mouton quand même. Le désigner par un titre de noblesse aussi, au passage. Mais bon, le jeu c’est le jeu !

Je tourne alors la tête en entendant l’orchestre jouer plus fort. Ouais ok les gars, vous jouez bien, je vous l’accorde, mais baissez d’un ton histoire de laisser les gens discuter quoi !

Des exclamations fusent alors de part et d’autre de la salle. Des exclamations admiratives. Je hausse un sourcil et suis le regard des gens, vers les escaliers, avant d’écarquiller les yeux. Oh. Alors là.

Un couple descend les marches. La fille, la peste, Katharynna. Ça m’en coûte beaucoup de le dire, croyez-le bien, mais j’suis bien obligée d’admettre qu’elle est à couper le souffle. Ah, je la déteste !

Quand je pose les yeux sur l’homme… bah… j’ai l’impression qu’un courant électrique me parcourt la colonne vertébrale. J’ai comme l’impression qu’une petite voix, au fin fond de mon esprit, m’intime de m’incliner. Enlil. J’aurais dû me douter qu’il viendrait, ça lui ressemblait bien. Toujours aussi extravaguant à ce que je vois. Grande classe, j’ai envie de dire. Ce n’est pas mon dieu pour rien, huhu ! En même temps, si j’avais eu un dieu qui se serait pointé déguisé en poireau, j’aurais eu un peu honte, quand même.

Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Mar 16 Juin - 15:10


- Pour ce que tu dois croire… tu ne dois pas avoir peur…

Je relève la tête vers lui et fronce les sourcils. Je ne comprends pas vraiment ce que je suis sensée traduire de ses paroles.
Trop de choses  se mélangent et menacent de faire éclater mon cerveau. Je pense que je serais prête à tout pour revenir en arrière. J'aurais sûrement dû rester chez moi, dans mon lit, en pyjama, avec un pot de glace devant un bon vieux film.

Je regarde Alex qui semble mal à l'aise face à moi. Dans ses yeux turquoises je peux lire de l'hésitation, il semblait même en plein combat intérieur.
Il lève alors sa main devant lui, paume tournée vers le ciel et me dit de regarder, ce que je fais.

Mes yeux s'agrandissent de surprise et d'effroi en voyant une mini tornade de poussière se former dans sa main. Je sens mes jambes s'affaiblir et ma lèvre inférieure qui me fait mal à force que je la morde de cette manière.
J'ai toujours eu ce tic nerveux de me mordiller la lèvre.

- Tu n’as pas à avoir peur. Tu n’es pas toute seule à les voir, à les sentir. Beaucoup de gens à la Congrégation sont comme ça.
La Congrégation est là pour t’aider. A comprendre tout ça. Je t’expliquerai peut-être tout un jour, mais peut-être pas ce soir ? Manifestement, je crois que tu as surtout besoin de penser à autre chose…


Je le regarde sans réussir à dire un mot.
Putain de bordel de merde.
Mais où est ce que je venais d'atterrir ?!

- Penser à autre ? dis-je d'une voix complètement brisée qui montait sévèrement dans les aigues. Tu m'expliques comment je suis sensée penser à autre chose là ?!

Un poids immense m'oppresse la poitrine et je lève la tête pour fixer le plafond en essayant d'inspirer et d'expirer lentement.

- Je... Je veux comprendre Alex alors si tu peux m'aider j'ai besoin que tu le fasses, murmurais-je avant de le fixer d'un air à la fois suppliant et désespéré.

C'est alors qu'une femme des plus sublimes s'avancent au bras d'un homme tout aussi... Imposant. Il ne me faut pas plus d'une fraction de seconde pour le reconnaitre.
Lui.
La colère afflue de nouveau et mes envies du début reviennent au galop ; frapper, coucher ou boire ?
Cette fois si la première me tente le plus, tout est de sa faute après tout, il a fait apparaitre cette rose et tout est partie en live total à partir de ce moment.

- Je vais la lui faire bouffer sa couronne à celui là, grognais-je avant de faire un pas dans la direction de ce type.

Il avait peut être changer de costume et il était peut être à côté de la femme la plus somptueuse que je n'avais jamais vu mais là pour le moment je voulais lui coller une bonne gifle.
Je fais à peine quelque pas que je sens cette boule au creux de mon ventre s'agrandir toujours un peu plus. Je ne savais pas ce que ça signifiait mais je me doutais que ce n'était pas bon signe pourtant je ne m'arrêtais pas.


Voir le profil de l'utilisateur

Renzo
Messages : 1283
Localisation : Dans la merde jusqu'au cou... Mais genre vraiment.
Loisirs : Border Ersh avant qu'il se couche
Humeur : Comme une souris asthmatique devant un tigre, haha !
avatar
Renzo Layne

Personnage...
Pouvoir: Primordial et complémentaire, la grande classe pas vrai ?
Dieu: Ershkigal
Age: 380 cette année, ça se fête non ?!
Mar 16 Juin - 21:17
Y'a pas à dire, ils ont le don pour les entrées de ouf.
Je suis sûr que c'est un métier en vrai. Autant nous on a des cours d'histoire de je ne sais trop quoi de divin, autant je suis sûr que les Dieux ont des cours de "comment ne pas rater son entrée en scène". Bon après, chacun leur style. D'abord...

- C'est Chihiro, et pas mal non plus ton déguisement, très pratique pour libérer le passage ! Si ça n'était pas aussi voyant, je n'aurais pas craché dessus !

Je lève un sourcil. Hm. Ca veut dire qu'elle l'aime ou qu'elle l'aime pas mon papillon ? Je sais pas c'est un peu flou là dans ma tête, elle peut pas me le dire clairement si elle aime pas ? Je sais pas, avec mes connaissances normalement ça se passe pas comme ça, y'a pas de subtilité vous voyez. Genre si ils aiment pas ils m'arrachent un bras. Si ils aiment bien ils sourient. Autant dire qu'ils sourient rarement, je choisis assez mal mes connaissances...
Mais enfin, essayons de faire aussi ambiguë qu'elle !

_ Hé bien content que ça te plaise ! Si le tien était plus sympathique, peut-être que j'aurai regretté mon choix en m'habillant ainsi !

Si je risque de la froisser ? Heu, allez savoir. Le tact non plus, c'est pas trop mon truc.
Alors qu'un poulpe me tombe littéralement dessus en hurlant, une aura me fait d'un coup froid dans le dos. Arg, je pensais pas qu'il se pointerait, tiens. Enfin, ils. Parce qu'autant ça dérange personne qu'Enki se saoule tout seul dans un coin autant quand les deux dépressifs débarquent... Quoique là pour le coup le seul dépressif au regard dans le vide c'est Nanna. La nuit semble d'un coup prendre 3 degré de noirceur en plus. Sa nouvelle aura est complètement flippante, ça se rapproche de plus en plus des ténèbres qu'on trouve aux Enfers. Froids, obscurs, vides. Piouf, j'aime pas ça ! Un peu de gaieté dans les cœurs nan ?
Je me retourne et... Explose de rire. Nan. Sérieux. Les costumes, putain ! Mon arrière arrière grand père devait porter des trucs dans le style, alors voir Ersh dans ces fringues ! Bordel le fou rire ! En plus, on dirait Alexandre et Lorenzo... LORENZO QUOI ! Nanna joue un espion chercheur de putes et Ersh un consommateur de chair gay ! Je vous en prie, tuez moi ou trouvez un appareil photo ! Ho oui, un appareil photo pitié...
Plié en deux, je manque de rater l'entrée de Miss Ka (ha mais c'est elle ! Je l'ai déjà vu nan ? Ha ouais, New York ! Houla, pas un super souvenir), à son bras... Enlil ?! Bordel ils ont quoi tous là au juste ? Je sais qu'elle avait séduis Jake, que cette baraque appartient visiblement à Utu et qu'elle est entrée en conflit avec Lewis mais là... C'est abusé quoi. Ils veulent donner quoi comme image à leurs missionnaires, surtout Enlil quoi ! Je fronce les sourcils. Puis repars en rigolant. C'est tous des oufs en ce moment, faudrait leur dire d'arrêter de fumer hein...
J'allais en profiter pour rejoindre le banquet pendant que tout le monde regardait ailleurs quand j'ai senti cette... Médium ou Humaine ? Entre les deux il me semble ? Bref, se diriger vers le Dieu des Dieux, visiblement pas contente. Houla. Danger en approche. Si elle fait foirer son entrée elle en a pour des centaines d'années de pénitences, je sais de quoi je parle.
Discrètement, les ombres m'absorbent, je disparais sans un bruit  pour me retrouver derrière elle. Sans que personne ne semble m'avoir vu. Il suffit de se glisser entre les ombres, ça passe tout seul en pleine nuit, même si j'ai le déguisement le plus voyant de siècle ! Je lui attrape la main doucement, la tirant en arrière pour la ramener dans les rangs.
Je lui murmure à l'oreille.

_ Mademoiselle, ce n'est pas conseillé d'embêter cette personne, d'accord ? Si vous avez des questions, il faut s'adresser aux gens autour de vous, le contraire serait du suicide.

Je la lâche. J'espère que mon contact a pas été trop froid, trop morbide, enfin ! J'ai l'impression d'avoir fait une bonne action là ! Attendez voir, généralement en échange de mon aide les gens me frappent. Je pense que là aussi je vais pas y échapper.
Voir le profil de l'utilisateur



Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Mer 17 Juin - 12:03

Objectif apaiser Tyarisse = échec des plus total. La voix cassée et un peu sèche je crois, elle reprend :

— Penser à autre chose ? Tu m'expliques comment je suis censée penser à autre chose là ?!

Ah, elle a raison… t’es con Alex…

Je… je suis désolé…

Elle lève le nez vers le plafond, tentant manifestement de retrouver son calme. J’ai l’impression qu’elle va pleurer. J’avoue que j’ai un peu de mal à me mettre à sa place… j’ai quasiment tout accepté tout de suite lorsque j’ai appris pour tout ça… c’est presque comme si je le savais déjà avant… je le sentais, plutôt…

— Je... Je veux comprendre Alex alors si tu peux m'aider j'ai besoin que tu le fasses.

Je détourne un peu les yeux, mal à l’aise. Mais je n’ai pas le temps de tenter une réponse que la musique se fait soudainement plus forte, et qu’un couple descend les marches. La femme est vraiment très belle, même moi je peux le dire… et l’homme… un frisson me parcourt de la tête aux pieds. Ce n’est pas exactement la même sensation qu’avec Nanna, mais c’est quelque chose d’assez similaire quand même.

Du coin de l’œil je vois Tyarisse serrer dents et poings, tandis qu’elle fixe l’homme.

— Je vais la lui faire bouffer sa couronne à celui-là, fait-elle, la colère perçant dans sa voix.

Je pense d’abord qu’elle rigole. Mais elle commence vraiment à s’avancer vers les escaliers d’un pas déterminé. J’écarquille un peu les yeux et esquisse un mouvement pour la rattraper mais manifestement quelqu’un a eu l’initiative de le faire avant moi. Je bats des paupières. Le papillon, que Lynn a appelé « vieux cadavre »… oh, je n’avais pas fait attention avant mais… c’est un missionnaire… en même temps, pour apparaitre d’un coup comme ça…

— Mademoiselle, ce n'est pas conseillé d'embêter cette personne, d'accord ? Si vous avez des questions, il faut s'adresser aux gens autour de vous, le contraire serait du suicide, murmure-t-il.

Tant de sérieux venant d’un type déguisé en papillon, c’en est presque comique. Mais je ne peux qu’être d’accord avec lui. Aller provoquer un dieu, et puis quoi encore ? Déjà quand Lynn me parle de ce qu’elle fait avec le sien ça me révolte presque, alors là…

Je me rapproche.

Il a raison, tu ne peux pas faire ça. Il y a…certaines personnes ici… contre lesquelles tu ne peux pas te permettre de faire n’importe quoi.

En disant ces mots, un autre frisson, plus violent encore que celui que j’ai ressenti en regardant le dieu descendant les marches, descend le long de ma colonne vertébrale. Je redresse la tête. Cette sensation, je la reconnaitrais entre mille… même si ça semble… légèrement différent quand même… Nanna… ? Instinctivement je le cherche des yeux. Puis je le trouve. A l’origine, si ça n’avait pas été lui, j’aurais eu envie de rire, après tout voir quelqu’un vêtu ainsi n’est pas vraiment très courant. Mais premièrement c’est mon dieu et je n’en ai pas le droit, et deuxièmement ce qui se dégage de lui, ainsi que les récents évènements le concernant ne me donnent pas du tout envie de rire. Je serre un peu les lèvres. J’aurais voulu aller le voir, lui poser enfin les questions qui me tracassent depuis l’éclipse. Mais je me vois mal aller le voir comme une fleur, surtout pour lui rappeler ça.

Je détourne le regard et reporte mon attention sur Tyarisse et le garçon-papillon.

Voir le profil de l'utilisateur



Steek
Messages : 497
Localisation : Juste derrière toi, pour mieux te manger mon enfant...
Loisirs : Avoir l'air classe et faire ch*er le monde !
Humeur : Va savoir, mon coco~
avatar
Lewis Steek

Personnage...
Pouvoir: Pouvoir ? Quel pouvoir ?
Dieu: Non renseigné
Age: Quand on est poli on demande pas.
Jeu 18 Juin - 19:18
Je respire calmement.
C'est une révélation, c'est la première fois que je respire calmement en un demi siècle. Quoique, je ne suis pas si vieux. Je penche la tête devant mon miroir, m'attendant moi même à m'entendre prononcer un « Miroir, dis moi que je suis le plus beau » tellement la scène me paraît absurde. Absurde et apaisante à la fois. Je ne pourrais vous expliquer. Je sens que cette fête va remuer tant de vieux souvenirs, comme des tous récents, ça risque de péter comme une bouteille de champagne ouverte après avoir été secouée. Ou comme un mentos dans une bouteille de cola, mais c'est déjà moins classe.
J'arrange une dernière fois la mèche que j'ai attaché derrière mon cou d'une petite tresse. Je repasse une main sur les drapés tantôt fins tantôt épais, s'entremêlant avec grâce et savoir faire. A priori je ne devrai pas avoir trop froid, c'est déjà cela. Je passe en revu la ceinture de pierreries, les nombreux colliers et autres breloques qui pendent de ma tenue bleue nuit et de ses innombrables motifs dorés. Je fais un bruit du tonnerre par contre. Je crois que j'ai un peu oublié comment être discret avec ça... Ça fera tout de même l'affaire.
Puis je repasse encore tout en revu. Et encore. Ne vous imaginez pas des choses, cette petite cérémonie ne me rends pas nerveux, loin de là. Ce n'est pas une petite fête déguisée organisée par une pimbêche de Créanne, ou devrais-je même dire la pouf du Panthéon, qui va me mettre mal à l'aise. J'ai plus peur de Nathan que de cette femme. Non, c'est... Le costume. Perturbant. Je ne m'était pas vu avec depuis... Il suffit les comparaisons de temps. Sachez juste que ça remonte. Et que je ne pensais d'ailleurs jamais le remettre. Tous les motifs traditionnels tels que la bouche, le taureau, l'oiseau, les roseaux... vont sûrement faire l'effet de broderies abstraitement organisées pour la plupart des hommes. Je soupire, prenant plaisir à me mouvoir dans cet habit étrange.
On toque. Sans attendre mon accord, Nathan entre.

- Monsieur, j'ai fini les dossiers supplémentaires, je vais aller-

Elle lève la tête, coupée dans son élan.

- A la fête, je suppose, fis je en me retournant vers elle. J'y vais aussi. Je suis surpris que vous soyez resté si longtemps, je compterai cela dans vos heures supplémentaires.
- Monsieur, on dirait...
- Oui, c'est exactement ça.
- C'est... Incroyable. Où l'avez vous eu ?
- Vous disiez avoir fini ? C'est le moment pour vous d'y aller n'est ce pas ?

Elle a un petit mouvement de recul, impressionnée, et acquiesce en sortant. Elle est très douée, sûrement plus que je ne le pensais. J'aurai du me méfier un peu plus mais bon, je n'en attends pas moins de mes collaborateurs, savoir identifier un rang via un costume... Elle a du faire sa thèse sur ça. Oui probablement, ça lui correspondrait bien.
J'enfile une dernière bague à mon doigt et souris.
J'en connais qui vont être surpris, là bas.


Il ne me faut pas bien longtemps pour y arriver, une telle lumière en pleine nuit, c'est essayer d'invoquer le Soleil là où il n'est plus et ça se voit. Je sens les auras d'un tel nombre de connaissances que je me dis que demain, l'infirmerie va être prise d’assaut par des élèves avec des maux de crâne. J'aperçois quelques Dieux, tels que nos deux ténébreux et le très original Enki qui a enfilé son « costume » de travail, bien vu. On ne peut manquer non plus l'espèce de freluquet qui se pavane au bras de la maîtresse de partouze d'un air sadique, j'ai nommé le grand et visiblement pas très intelligent Enlil. Qui va encore se taper l'explication ensuite, quand les petits Missionnaires viendrons me dire avec un grand sourire « Alors on peut faire la fête avec les Créannes ! C'est cool ! » jusqu'à ce qu'un ou deux se fassent décapiter à cause de leur humanisme. Fatigant.
Mais ce soir, ce sera différent. Je promets de ne m'énerver contre personne. Excepté peut-être Inanna, l'affaire du bureau m'est un peu restée en travers de la gorge. Je pousse d'une main agile un des drapés pour me glisser dans la foule, complètement incognito, fluide. Enfin, incognito, c'est sans compter sur certaines personnes présentent. En souriant, je fend la foule qui s'ouvre d'elle même sur mon passage pour aller m'accouder auprès de l'homme au masque et costard.

- T'es sacrément gonflé.
- Ce n'est qu'un costume sumérien. Tu es mal placé pour parler, te ramener en habits de travail... Tu n'as pas peur des tâches ?
- Tss. Ça m'étonnerait qu'ils apprécient tous le geste...
- Vous êtes trop susceptibles...

Je saisis une coupe au passage, du bout des doigts, observant les êtres autour de moi, dont certains se tournent vers moi, sans même qu'ils ne comprennent pourquoi. C'est amusant. Même en essayant de me cacher, ils sont attirés. Comme des papillons de nuit devant une lanterne. Je me concentre pour masquer d'autant plus mon aura, disparaître. Je m'en voudrais d'éclipser Enki, tout de même. C'est le costume, que voulez vous.
Pourtant ce ne sont que des habits sumériens.


HRP : le monde, c'est fou ! Puisque apparemment il faut mettre une image, je dirai que celle du gars endormi est assez ressemblante. Sauf pour la tête.
Spoiler:
 

Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdesumer.forumactif.org



Page 1 sur 4
  Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Collines
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet