Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Ne jamais croiser mon chemin quand je m'ennuie ! [Lynn/Alex]
Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Ven 29 Mai - 9:21
HRP : Ouais ouais, faut que j'fasse un RP avec ces deux-là, pour que je puisse les utiliser comme bon me semble en tant que PNJ dans les RP de l'autre ! Et nan j'ai pas de problème de santé mentale ! //pan//


Il fait bon, ce soir. Le temps se réchauffe doucement, à Stockholm. C’est cool, je peux enfin sortir en robe, en jupe et en short sans qu’on me regarde de travers ! Short en jean noir et chemisier blanc –j’espère que l’autre abruti de tête à paillettes passera pas par-là, j’ai pas spécialement envie de fini sous la douche en étant vêtue de blanc-, sandales. Mode été quoi.

Je déambule dans la ville sans vraiment de but. Je déambule toujours sans but. Mais je crois que je vais essayer d’éviter de m’isoler ce soir, la dernière fois que je me suis retrouvée seule de nuit je me suis retrouvée face au dieu des Enfers alors bon.

Soudainement, je me fige. Genre, comme dans les dessins animés, quand ils sont en pleins mouvement, et qu’ils s’arrêtent comme si on avait mis sur pause. Et après, c’est comme si on rembobinait pour qu’ils reviennent en arrière, pour qu’ils vérifient qu’ils aient bien vu ce qu’ils ont vu.

Est-ce que j’ai bien vu ce que j’ai vu ? Je m’approche de l’enseigne à ma droite, un restaurant manifestement.

J’ai bien vu ce que j’ai vu. Chemise blanche avec les manches retroussées, pantalon noir –oh, on est assorti-, tenue de serveur un peu classe quoi.

Alexander, le type le plus coincé de la Terre. Qu’est-ce qu’il fout là ? Il bosse ? J’savais pas qu’il était serveur huhu…

Il a l’air d’être en train de discuter très sérieusement avec une fille aux cheveux bruns attachés en une queue de cheval, portant elle aussi un uniforme de serveuse… avec un décolleté hypeeeeer plongeant. Si ça se trouve il matte, l’autre… ah ouais mais j’parle d’Alex le coincé, donc non j’ai rien dit.

Un sourire taquin étire mes lèvres.

Je pousse la porte du restaurant, en scandant haut et fort avec un grand sourire innocent, tout en agitant la main :

Hé oooooh ! Alex le coincééééé !!

Il se fige, avant de se retourner vers moi. Une ribambelle d’émotions passe en travers de son visage. Ahah, il drôle ce garçon, il est super expressif ! Ahah, ma soirée risque d’être amusante… ne jamais croiser le chemin d’une Lynn qui s’ennuie !

Voir le profil de l'utilisateur



Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Ven 29 Mai - 9:32

Je bosse, ce soir. J’aurais préféré m’isoler comme d’ordinaire, mais on m’a demandé, alors bon. Déjà que je n’y vais pas très souvent, à ce boulot… Enfin j’y vais de temps en temps quoi, le midi, là où il y a moins de monde. Je n’aime pas quand cette petite salle de restaurant étroite est bondée. C’est tout petit…

Le patron est un ami de la famille, et il me connait depuis que je suis gamin, du coup il fait souvent l’effort de ne m’appeler le soir que quand sa fille ne parvient pas à gérer la clientèle toute seule. Je lui ai bien sûr déjà proposé de venir plus souvent mais il refuse…

Ce soir-là, justement, il y avait pas mal de clients. Samedi soir, alors forcément…

Malgré le fait que je ne vienne pas tous les jours, les gens ici me connaissent –c’est vrai que c’est une petite adresse, seuls les habitués viennent généralement, rarement des touristes-. Je suis « le garçon qui joue du violon ». Il m’arrive parfois de jouer ici, si on me le demande. Et on me le réclame assez souvent, d’ailleurs. Tous, des enfants aux vieillards sont fascinés par mon instrument. Beaucoup pensent que ce genre de musique se perd, alors ils sont ravis de voir « un p’tit jeune » jouer ainsi.

J’inspire doucement par le nez, et m’approche d’une table, m’efforçant d’avoir un sourire naturel. Je n’aime pas trop aller vers les gens et prendre les commandes, je préfère rester à mon poste de violoniste.

Un vieux couple avec leurs enfants déjà adultes. La vieille femme, une habituée, se tourne vers moi avec un sourire bienveillant un peu tremblant :

— Bien le bonsoir, mon petit Alexander ! Je me fais une joie de te voir ici, mon petit !

Je lui adresse un sourire un peu gêné en balbutiant quelque chose qui ressemble à « merci, moi aussi je suis ravi de vous revoir ».

— Alors, que vas-tu nous jouer ce soir, mon petit ? J’espère bien que tu nous feras le plaisir de nous faire entendre ta si jolie musique !

Je ne sais pas, il faut que j’aide à prendre les commandes et à servir ce soir… mais j’essaierai.

Elle semble contente. Je prends leur commande et m’éloigne vers la porte qui mène aux cuisines. En chemin, je croise ma collègue de travail, la fille du patron. A vrai dire, même si je n’aime pas l’admettre, je ne l’apprécie pas beaucoup. J’ai l’habitude qu’on se moque de moi et de ma timidité maladive… mais elle s’en prend toujours à ma sœur. La brune et elle se détestent, je ne sais même plus pourquoi à force. Et ma collègue sait que je déteste que l’on s’en prenne à ma sœur, du coup elle prend toujours un malin plaisir à la critiquer lorsque je peux l’entendre, entre deux moqueries à mon égard bien sûr.

— Hey, mon petit Alex-chou ! fait-elle avec un ton mielleux qui me donne envie de vomir. Comment va ta stupide sœur égoïste ?

Laisse-la tranquille, sifflé-je entre mes dents. Dis-moi plutôt s’il reste de ce vin pour la table n°5, continué-je en lui montrant le carnet de commande.

— Ahah, j’aime quand tu t’énerves, tu es si mignon ! Et sinon oui, il en reste une bouteille.

Alors, j’entends la porte d’entrée du restaurant claquer. Ma collègue commence une phrase :

— Navrée mademoiselle, nous n’avons plus de pla…

Une voix horriblement familière lui coupe la parole :

— Hé oooooh ! Alex le coincééééé !!

Je me retourne lentement vers Lynn, les joues en feu. J’entends la brune tenter de retenir discrètement un éclat de rire derrière moi.

Je m’approche de la fille aux cheveux blancs, sentant l’intégralité des regards des personnes présentes dans mon dos.

Qu’est-ce que tu veux ? je lui murmure.

J’entends alors la brune se rapprocher et me donner une tape dans le dos. Son contact me provoque un désagréable frisson.

— Bah alors mon petit Alex-chou ! Je ne savais pas que tu avais des amis !

Je serre les dents. D’autres bruits de pas retentissent derrière moi, et la voix du patron s’élève, bien plus amicale et chaleureuse, ayant manifestement entendu les propos de sa fille sans avoir noté la moquerie :

— Oh Alexander, je suis ravi que tu remplisses un peu ta vie sociale ! C’est de la charmante compagnie en plus ! Je suis tellement heureux pour toi… allez, je libère ta soirée, on se débrouillera, ma fille et moi !

Je me tourne vers eux, et la brune commence à râler :

— Quoi ?! Pourquoi est-ce qu’il peut partir lui ?! Moi aussi j’ai des amis et je veux passer ma soirée avec eux !

Il lui pose une main sur l’épaule, et lui intime de parler moins fort, ainsi que de le suivre dans la cuisine. Il me prend au passage mon carnet de commande ainsi que mon stylo et m’adresse un clin d’œil. Je n’ai pas le choix, manifestement…

Je soupire, vais finalement rechercher l’étui de mon violon près du comptoir, et retourne vers Lynn, en adressant au passage quelques mots d’excuses à la vieille dame, lui signalant que je devais partir. Mais elle semble elle aussi ravie que je ne passe pas ma soirée tout seul et me souhaite de bien m’amuser.

…j’avoue que j’ai peur de ce que cette soirée me réserve…

Voir le profil de l'utilisateur



Lynn
Messages : 389
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Mer 10 Juin - 13:21

La fille au décolleté se fout ouvertement de la gueule d’Alexander. Je hausse un sourcil. Hé, y a que moi qui aie le droit d’emmerder mes esclaves, d’abord !

Après discussion avec ce que je supposais être le patron du restaurant, le brun part chercher un… étui ? Oh, ça ressemble à un instrument. Ah bah ouais tiens, il sera gentil de me faire un concert privé mon petit esclave ! Je le prends par le poignet et le tire dehors. Bah ouais, ce serait dommage qu’il décide de faire demi-tour pendant que je ne regarde pas…

Bah alors mon petit Alexander, qu’est-ce que tu faisais là ? J’pensais pas que tu bossais !

Oh, c’est peut-être pas très gentil ce que je viens de dire. Bon, je doute que ce garçon soit vraiment quelqu’un de très susceptible, en fait. Mais c’est vraiii le mec on le voit hyper rarement, et dès que tu le vois, et que tu l’interpelles, sa tête vire au rouge tomate ! Boooon je veux bien que je lui fasse de l’effet, je suis super jolie après tout, mais quand même ! Et puis en plus c’est pas qu’avec moi qu’il est comme ça. C’est avec l’intégralité de la population terrienne. Ouais ouais j’ai déjà eu l’occasion de le voir de loin dans les couloirs de la Congrégation, il est toujours en train de présenter ses excuses pour tout et n’importe quoi, c’est limite s’il ne vit pas le dos courbé, s’inclinant constamment devant les gens ! C’en est presque pitoyable. Aucun caractère ! Bon, mon chéri, j’ai beaucoup de choses à t’apprendre, huhu !

Je tourne la tête vers lui et plante mes yeux dans les siens. Alors, je fronce les sourcils. Tiens, je n’avais pas remarqué avant mais… son aura a changé. Pouf, parti le petit médium. Une certaine puissance émane de lui. Tiens donc, un prêtre-roi, mon petit Alex-chou ! Quel dieu a voulu d’un coincé comme lui ? Probablement un dieu qui n’est pas fan de la discussion ahah. Remarque, est-ce qu’il y a vraiment des dieux qui veulent sociabiliser avec les humains ? Bah, aucune idée.

Tu es prêtre-roi, Alexander ? De qui ?

Je penche un peu la tête sur le côté. Pas d’Enlil, en tout cas. Ce qui émane de lui, ça semble plus… sombre. Je ne sais pas trop comment décrire.

Je le regarde, tandis qu’il lève le nez vers le ciel sombre. Ah bah j’te remercie de ne plus me regarder hein… bon en même temps j’le regardais dans les yeux, ça ne devait pas trop lui plaire, le connaissant un peu.

Voir le profil de l'utilisateur



Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Lun 15 Juin - 12:52

Elle me tient fermement le poignet. Ça ferait presque mal… ça va, tu peux me lâcher, je ne vais pas me barrer…

— Bah alors mon petit Alexander, qu’est-ce que tu faisais là ? J’pensais pas que tu bossais !

J’ai vingt ans, quand même… à mon âge c’est normal de bosser quoi, vu que je ne fais pas d’études... Ma mère pense que c’est dommage d’ailleurs, vu les résultats que j’avais au lycée. Elle pense que je pourrais faire de grandes études, que je pourrais même être médecin, que j’en étais capable. Moi, médecin ? Vous me voyez vraiment médecin ? Avoir la vie des gens entre mes mains ? Non… je ne peux pas. Je ne suis pas capable… de gérer ce genre de responsabilités…

Il faut bien que je serve à quelque chose. Je vis encore chez mes parents, alors il faut bien que je travaille…

Moque-toi de moi si tu veux, j’ai l’habitude. Oui j’ai vingt ans, oui je vis encore chez mes parents, non je n’ai pas envie de partir, non je ne rêve pas d’aventures etc.

Elle se tourne vers moi et plante ses yeux dans les miens. Mes joues se teintent de rouge. Ah, mais ne me fixe pas comme ça, c’est gênant ! Pourquoi… ah… je n’aime pas qu’on me regarde ainsi… enfin, ses yeux à elle n’expriment pas la même chose que ce à quoi je suis habitué mais ça me met mal à l’aise quand même…

— Tu es prêtre-roi, Alexander ? De qui ?

Je hausse un sourcil. Oh. Encore un truc avec les auras ça, non ? Sans même que je dise quelque chose, elle a deviné ce changement chez moi. Que l’on puisse savoir des choses sur moi sans que je ne souhaite spécialement les partager… c’est embarrassant… en même temps, c’est la même chose depuis toujours, prêtre-roi ou pas. Si on me connait suffisamment, je suis un véritable livre, parait-il. Souvent Lily aime s’assoir en face de moi, et s’amuser à deviner à ce que je pense, ce que je ressens. Elle vise souvent juste, elle me connait par cœur après tout.

Je lève la tête vers le ciel. Pas de Lune. Juste l’obscurité et les étoiles. Nanna… depuis l’éclipse… je n’ai plus entendu parler de lui. Même quand je vais dans son temple l’impression de sérénité habituelle a disparu. Cela m’inquiète un peu de ne pas savoir ce qu’il s’est passé, j’avoue. Mais je ne suis pas en droit d’exiger des explications de sa part. Je saurai en temps voulu… s’il le souhaite.

Nanna, dis-je enfin dans un murmure.

Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet