Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: La Congrégation :: Infirmerie
Good Morning, Merry Sunshine.
Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 1 Juin - 18:29
Les ombres se meuvent sur les murs, lentement, au rythme du temps qui passe. Une respiration plus profonde et vive qu'une autre attire votre attention. C'est celle du jeune homme assis sur la chaise, là-bas. Il est blond, et son regard est vide. Il fixe un pot à crayon sur le bureau qui lui fait face, et fuit les yeux de la femme assise à ce dernier. Elle est belle, cette femme. Ses cheveux sont longs, tressés, et tombent sur son épaule comme si de rien n'était. Elle n'y touche pas, et ne faist preuve d'aucune espèce de crainte ou d'embarras. Elle attend simplement, un sourire aux lèvres, que l'homme se confie.


Good Morning, Merry Sunshine
How do you wake so soon ?


Mais l'homme ne se confie pas. Il ne bouge pas, se contente d'espérer, au fond de lui, que la femme l'autorise à quitter les lieux. Mais elle ne dit rien, n'ajoute rien, ne le reprend pas. Elle attend. Et le temps lui semble de plus en plus long. L'attente de plus en plus insoutenable. Il ferme les yeux, tente de prendre une longue inspiration. Son souffle se brise. Son cœur se serre. Il a mal. Il a mal, mais il ne sait pas pourquoi. Sa tête est comme prise dans un étau. C'est douloureux. Discordant. Il aimerait se recroqueviller, quitte à s'incruster un peu plus au siège sur lequel il croupit depuis ce qu'il lui semble être une demie heure.

- Monsieur Williams ? Comment vous sentez-vous ?

Il vient à peine de rentrer, pourtant. La femme, elle, sent son trouble. Elle lit dans ses yeux une incompréhension rare, qui est pourtant normale dans la situation actuelle. Elle capte sa douleur dans le pli qui barre silencieusement son front. Regardez-le, ce pauvre petit David. Une fois de plus, il ne sait plus ce qu'il fait là. Son regard fuit et son pouls s'agite. Il ne veut pas continuer dans ces conditions, tout simplement car il estime qu'il n'y a rien à faire. Le laisser seul, est-ce si compliqué ? Est-ce si difficile à comprendre ?

Un filet de sueur coule le long de son dos. Il a chaud et froid à la fois, David. Il a mal et se sent hors de son corps en même temps. Il a l'impression qu'on lui a retiré quelque chose du corps, un peu comme si son âme flottait à plusieurs milliers de mètres d'ici. Pourtant, tout va bien. Tout va bien. Son Dieu est simplement parti. Et il a, une fois de plus, l'impression d'être totalement livré à lui-même. Seul.


You've frightened all the stars away
And shined away the Moon


Que va-t-il faire de sa vie, si son Dieu ne revient pas ? Que va-t-il même advenir du monde ? Quoique cette question ne lui effleure pas l'esprit. Il se sent simplement seul. Alourdi d'une peine dont il ne trouve pas l'origine. D'une colère, aussi, qui enfle en lui lourdement. La peur, elle, ne vient que de lui. Il ne veut pas qu'on le sépare de sa sœur. Encore une fois. Il ne veut pas qu'on le renvoie là-bas.

- Monsieur Williams ?

Il n'a pas prononcé le moindre mot depuis l'Eclipse, le pauvre. C'est ce qu'ont pensé certaines personnes, déjà, en voyant sa sœur le faire sortir de la salle jusqu'à sa chambre. Pauvre petite Alice. Elle ne comprenait pas ce qu'il murmurait tout bas. Elle ne comprenait pas, et peut-être qu'elle ne voulait pas comprendre. Parce qu'elle aussi avait peur. Elle aussi avait peur qu'on l'emmène loin d'elle.


I saw you go to sleep last night,
Before I stopped my playing


Un dossier que l'on ouvre. Le bruit d'un stylo qui griffonne sur une feuille de papier. Le sourire de la femme se fait plus doux, attristé. Certainement sait-elle. Lui ne le sait pas. Il est comme déconnecté du monde entier, les doigts serrés sur le siège de sa chaise. Elle avance sa main, et David lève les yeux vers elle. Ses lèvres s'entrouvrent comme s'il voulait dire quelque chose, mais aucun son ne lui échappe. Rien. Le vide.

- David, prenez cette ordonnance. J'ai discuté avec votre sœur. Vous devez aller consulter un médecin, je ne peux rien pour vous.

Son cœur se serre, et il ne comprend pas. Il sait qu'elle ne peut rien pour lui. Ce n'est pas une nouveauté. Mais l'entendre le lui annoncer de cette manière, ça lui fait mal. Il ne comprend pas.

- Je vais appeler Alice, si ça ne vous dérange pas ?

Le blond acquiesce lentement. Il ne bouge pas, reste là, les yeux dans le vague, et il attend. Il lui semble que, toute sa vie, il ne l'avait passée qu'à attendre. Un rire lui échappe, puis se brise dans sa gorge serrée. Deux mains fraîches se posent sur ses épaules pour le rassurer. Ses yeux se ferment.


How did you get way over there
And where have you been staying …?




Précisions:
 

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Infirmerie
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet