Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 :: Stockholm :: Plaine
La bouffe avant tout, le social après. (Nao + 3 )
Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Sam 27 Juin - 14:17
La décision n'avait pas été trop dure à prendre. Il fallait voir la situation. Ce n'était plus possible il fallait faire quelque chose, remédier à tout cela. Y remédier et vite. Si l'on prenait trop de temps les émotions finiraient par dépasser un seuil et il en serait fini du cocon à trois. C'est hallucinant de voir comment une émotion prend de la place. Il suffit de voir Elajah. Vous saviez que c'était un rorqual ? Ce mec est un putain de rorqual bleu ! Comment je le sais ? Bah parce qu'une fois on se baladait il a vu un .. un je sais pas quoi tout petit. Peut être une petite araignée. Et paf ! Eh beh je peux vous dire qu'heureusement qu'on était dans un champs et heureusement qu'il marchait pas vite et que j'avais une longueur d'avance treeeees conséquante. Sinon aujourd'hui vous seriez en train d'écouter l'histoire d'un tas de chair à pâté. Réjouissant n'est ce pas ?

Comme il n'était plus question de resté avec mes parents il fallait bouger et assez loin de préférence. Pas trop trop pour qu'on puisse venir les voir de temps en temps mais assez pour que s'il se passe une merde avec mes deux pots de colle ils n'en sachent rien. L'idée était donc dans un autre pays. Comme j'ai entendu dire par je sais plus qui dans un café que la police galérait dans ses histoires hyper spéciales à Stokholm je me suis dis "tiens pourquoi pas ?" Et c'est comme ça que je me suis retrouvée devant une maison au bord de la ville, dans un état .. presque convenable. D'un autre coté il fallait plusieurs chambres au moins deux salles de bain et un jardin .. Avec tout ça et une ville comme Stokholm il fallait pas s'attendre à un palace hein ! Enfin bref..

Le regard de Neal s'illumine et je le vois courir en faisant l'avion réellement heureux d'avoir une maison "rien que pour notre petite famille avec papa, maman et enfant." Comprenez mon désespoir.. Avant de partir j'avais prévenu Ernest et adorable comme toujours il a dit qu'il viendrait peut être nous voir. Je souris en me disans qu'ici peut être que tout ces problèmes de merde s'apaiseront .. Je me retourne vers Ela. Mais qu'est ce qu'il fout ? Je le vois mettre des gants en latex et essayer doucement d'ouvrir la porte. Ah ! Cette grimace ! Je la connais ! Monsieur ne trouve pas cet endroit très hygiénique .. Pauvre garçon ! Putain ils m'achèvent ces deux là.

Les déménageurs avaient déjà mis tous les cartons dans la maison. Il faudrait surement allez faire des courses pour la meubler ou du moins la décorer correctement. Parce que là il faut l'avouer .. C'est pas ce qu'il y a de plus sophistiqué hein ! Quoi qu'il en soit on a l'électricité et le gaz c'est ce qui compte. Ah ! Et Ela a son sofa alors là tout est parfait ! Et Neal .. Où il est encore ce gosse putain ?!

-Ela, il est où le gamin là ?!

-Il a dit qu'il allait faire les courses pour manger ma chérie.

Je ne réponds pas.. Il est 23h passé, personne ne sait où est le super marché et j'ai un varan en liberté. Vie de Merde. Je l'imagine bien là dehors en train de courir persuadé qu'il va accomplir la quête de toute une vie. Se délectant de l'air qui coure sur son visage. Sautant dans tous les sens, avalant les mouches.. Mais sérieux ! Si je voulais un chien j'alais voir un punk où l'animalerie et voilà ! J'ai pas demandé ça moi ! Aaah ça me saoule ! Mais qui répartie les rôles dans cette société ?! Je pouvais pas être plutôt la future femme du prince de Monaco où un truc du genre ? J'ai jamais demandé à avoir ..

-CHAIS MOUAAAACH !

Je me fige. Ela sort un oeil de son magazine. Qu'est ce que ce gamin nous a encore foutu ? Il tient un espèce de truc dans sa bouche .. Han y'a des plumes partout .. Ela fait une grimace puis sourit.

-C'est bien mon trésor. Tu as trouvé un nouveau jouet ?

-Nan c'est le repas ! Allez maman fait chauffer la casserole on va manger de la dinde !

-Euh Neal, très cher .. Déjà tu te calmes. En plus c'est pas une dinde et puis .. Je suis pas sûre que..

Je regarde la boule de plume qu'il a ramené. Et dire que j'espérais avoir une vie normal ici..

Voir le profil de l'utilisateur

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Lun 29 Juin - 16:15

Vous savez quoi ? Je m'étais dit qu'à Stockholm, j'aurais pu avoir une vie normale. Enfin. "Vie normale", c'est vite dit. Quand on est une créanne, rien n'est normal. D'autant que j'ai eu la bonne idée de couver des œufs qui ne sont pas les miens. Oui. Je couve. Un problème ? J'aimerais quand même vous dire que je ne sais pas si ces adorables bestioles vont survivre, parce que leur mère n'est toujours pas revenue. Et que je ne compte pas jouer à la nounou toute la journée. Raison pour laquelle je continue à vaquer à mes occupations, en revenant quand même de temps en temps pour poser mes fesses emplumées et endolories sur ces maudits œufs. Pour la bonne conscience, vous savez.

Mais bref. Ce n'était pas le sujet. Je chassais. Parce qu'un jour, deux des œufs ont éclos. Super, me direz-vous ! Sauf que bon. Ces bestioles, ça a besoin de bouffer. Tout le temps. C'est insupportable, mais insupportable, vous ne savez pas à quel point. Vous espérez vous poser tranquille sur la branche d'à-côté ? Mais non. Ces braillards se mettent à piailler en non stop jusqu'à ce que vous vous décidiez à leur donner la becquée. Moralité : ne faites jamais de gosse, c'est trop de boulot. D'autant qu'au bout d'un moment, tu trouves plus rien dans les bois. Alors tu te dis que tu vas aller voir au niveau des plaines, pour être sûr. Et là. Là.

Tu te fais attaquer par une saloperie de créanne varan, qui te chope dans sa gueule et revient en courant jusqu'à ses compagnons en te brinquebalant dans tous les sens. Autant vous dire que j'me suis roulé en boule. Et que j'ai tenté de me faire tout petit. Et en espérant que la chose ne referme pas ses mâchoires sur moi. Trop terrorisé pour bouger ou même réfléchir, je ferme les yeux en attendant la mort. Qu'elle vienne vite, quoi. Mais c'est sans compter sur le fait que cette créanne... comment dire ? Se retransforme en humain ? Ses dents restent plantées dans ma peau sans pour autant la percer, et, en ouvrant les yeux, je croise les regards atterrés de... j'irais pas dire "deux humains", mais on va dire, deux autres gens. De forme humaine.

Je cligne des yeux. Retrouve finalement mes esprits et, battant des ailes, je tente de le faire me lâcher. Désespérément. Avant de me transformer en humain (en me demandant pourquoi j'ai pas eu la présence d'esprit de le faire avant.) De l'écraser à moitié au sol. Puis de me reculer jusqu'au mur le plus proche, le cœur battant et les yeux comme des soucoupes. Mon cou me fait mal, bordel.

- Mais... T'es complètement malade ! Je suis pas comestible ! j'articule difficilement.

Un regard sur le sol m'informe que j'ai perdu pas mal de mes plumes dans le processus. Ahah. Ahah. Non mais, sérieusement ?

- Et vous, vous ne lui dites rien ?!

Dites. Je suis tombé dans une annexe d'asile psychiatrique pour créanne ou c'est juste une impression ?

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Mer 15 Juil - 9:20
Elyon ne voulait pas savoir depuis combien de temps Ela l'accompagnait. Cela ne ferait que la déprimer encore plus. Quand elle voyait ces deux là elle se disait que tout de même.. la vie c'était une putain de poubelle. Et au cas où certains voudraient y voir un jeu de mots positif sachez que « poux belle » ne peut exister. C'est une contradiction. Un poux n'est jamais beau ! Jamais ! Enfin quoi qu'il en soit voilà où ils en étaient. Ela la prenait pour sa femme mais un peu aussi pour sa mère. Neal la prenait pour sa mère mais aussi un peu sa soeur et son jouet. Il n'y avait qu'Ernest qui était plutôt sympa mais voilà lui il était plus mature donc plus solitaire. Elle soupira. Chienne de vie. Qu'est qu'elle avait pu faire pour mériter un sort pareil ? Elle regarda la scène sans saigner lever un sourcil. La vie était tout de même étrange.

Elle n'espérait pas que Neal lui rapporte un repas mais il faut avouer que quand il est rentré comme une furie d'un coup, fier, avec une petite bête emplumée elle eut un espoir. Une caille. Une petite caille ça aurait été chouette. Elle n'aurait eu qu'à trouver un jeu ludique et drôle pour le convaincre de la déplumer entièrement et voilà que le tour est joué. En attendant là c'était un humain qu'il avait ramené. Notes vous me direz les humains ça se mange hein ! M'enfin bon .. J'aurais tendance à dire que c'est un peu plus complexe. Et puis .. Vous savez comme ça se cuisine ? Nan mais sérieux y'a aucune recette sur Marmiton ! C'est du délire.

Bref passons ce tragique fait de société. Y'a un mec inconnu dans le salon, un chouilla déchiqueté et plutôt apeuré .. On fait quoi ? A vrai dire je vois pas trop ce qu'on pourrait faire dans une telle situation. Parce que les humains .. Les humains qui se transforment en animaux ou inverse. C'est pas des trucs que tu ramènes à la SPA. Mais d'un autre coté .. Même dans le cas où y'aurais une possibilité qu'il accepte les humains-animaux, les volatiles ça va à la SPA ? Je sais pas. On pourrait toujours faire le test. Non parce qu'en plus je me vois mal le garder le machin. Bon il a l'air sympathique hein ! Enfin .. Un peu à l'ouest mais bon, pas méchant quoi.

Bon voilà que le petite bête s'énerve. Fait attention la bestiole si Neal comprend que tu as un minimum de répartie baaah... S'en est fini de toi. Bon après c'est ton problème hein. Te soucis pas d'Ela parce que .. Bah il en a rien à foutre. Du coup faut même pas compter sur lui pour t'aider. Tu peux juste te dire que si tu crèves tes plumes seront bien utilisés. En chapeau, en col de manteau.. Hmm.. Doit bien y avoir un plumelier sympa dans le coin. On regardera dans les Pages Jaunes ça ira.

La bêbete s'énerve. Je regarde autour de moi. Je prend la casserole et la pose devant lui.

-Bah tu sais on peut pas lui dire grand chose c'est encore un gamin. Mais tiens j'ai fait des pates si ça te tente.

Ela soupire. Visiblement cette situation le saoule en puissance mais bon. C'est marrant. Neal quant à lui ne pige pas la scène. Bah d'un autre coté il faut le comprendre. Comment peut on rentrer un humain dans une casserole aussi petite. Et puis regardez le .. Il semble si triste .. Sa belle prise sera notre invité. Voilà qui est fâcheux. Je dirais même plus ! Fâcheusement fâcheux.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Sam 18 Juil - 20:30

Bon. Bon. Tâchons de rester calme, ok ? On va essayer de ne pas se mettre en colère. Même si un taré s’est décidé à m’attraper par la nuque et me ramener à sa maîtresse pour me cuisiner. Une dinde. Sérieusement. J’ai l’impression que plus le temps passe, et plus des choses étranges arrivent. Tout le temps. Pourquoi, au juste ? Rencontrer une créanne, d’accord. Deux créannes et un humain, ok. Rencontrer un varan qui essaie de vous bouffer et vous ramène en remuant la queue auprès de ses copains. C’est un poil étrange. Et même carrément flippant, en fait.

Un rire nerveux m’échappe. Les trois gus me fixent d’un œil… étrange. La femme semble assez stoïque. Plutôt en train de s’interroger sur la raison pour laquelle un type est recroquevillé dans un coin de leur cuisine. Le plus grand nous fixe d’un air exaspéré. Profondément. Et l’autre, là, le varan, qui s’est transformé en humain… est complètement déçu. Oh. Pauvre petit. Je lui ai enlevé toute son excitation ? C’est teeellement triste.

Ah… Je sais pas pourquoi, mais je suis désespéré, là. Mon cœur continue à tambouriner dans ma poitrine. Et ma respiration reste sifflante. J’essaie de rester calme. Mais vraiment. C’est un poil plus difficile que prévu. Je crois.

J’essaie de rouvrir la bouche pour parler. Mais aucun son ne sort. La casserole qui atterrit devant mon nez me perturbe, et j’ai un mouvement de recul en la voyant arriver. Un regard dedans. Je relève les yeux vers la femme. Puis fixe la casserole, et retourne sur elle. Ah. Bon. Tout est normal. Tout est normal.

- Vous vous fichez de moi ? je souffle.

Un rire m’échappe une nouvelle fois. C’est nerveux. J’arrive pas à bouger. Au final, j’essaie de me forcer à me déplacer un peu. Je m’appuie contre le mur, et me relève très lentement. Prudemment, je dirais plutôt. Pour avoir l’air moins stupide. Mes jambes tremblent encore.

- Je vais m’en aller.

J’esquisse un geste vers la sortie, en me déplaçant entre la casserole et le mur. Aujourd’hui, j’ai failli me faire bouffer par une créanne varan.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Mer 29 Juil - 17:05
A votre avis ce mec à quel âge ? Je me demande vraiment. Nan en fait je m'en fous. Je sais pas ce qu'il fout là. Oh mais s'il est là c'est surement qu'il y a son créateur pas loin. Oh j'aimerais bien le rencontrer. Peut être qu'on pourrait trouver un moyen pour arrêter ces bestioles qui nous nique la vie. Ou peut être qu'il a trouvé une utilité à ces bêbetes .. M'enfin tu veux faire quoi avec une asperge – piaf comme lui ? Ca mène à rien ces machins sérieux. C'est comme je sais pas moi .. Un vache crabe genre ! Tu fais quoi d'une vache crabe.. Ca ne peut même pas se rendre utile .. Je sais pas moi genre en se coiffant quand t'as la flemme ! Nan le mieux que ça puisse faire c'est .. chier.. C'est pathétique .. Non mais sérieusement qu'est ce que j'ai bien pu faire au bon dieu pour arriver dans une telle situation ..

Je regarde notre invité. Bah ça va il est pas trop amoché ! Neal aurait pu l'avaler hein.. Il nous l'a fait avec une gamine saumon. Je vous raconte pas la galère.. Heureusement que la gamine était petite et qu'un varan c'est gros mais je vous jure c'était pas une mince affaire. Cette histoire m'a achevé. Bon c'était Neal qui souffrait mais voilà. Cette aventure aura au moins su me montrer que je tiens un peu à ces deux là. Mais qu'est ce qu'ils sont relous. Heureusement que des fois ils oublient de manger sinon en plus de ça ils coûteraient cher. Non parce que même si j'en ai un qui va à la chasse moi je mange pas de chouette .. Pas encore. D'ailleurs je devrais regarder sur internet « Que choisir : Viande humaine ou rapace ? ». Je suis sûre que c'est humaine.

Bon c'est pas que j'ai faim mais un peu quand même. Il est sûr d'être une chouette le mec ? Non parce que là on dirait plutôt .. Une autruche un peu. Nan mais je sais pas j'ai essayé d'être sympa. Je devrais peut être essayer de sourire. Enfin je sais pas .. on dit que c'est flippant quand j'ai le smile. Bon bah au pire ça coûte rien. S'il nous fait un arrêt cardiaque au moins on a de la viande pour une semaine et s'il me dit .. je sais pas quoi mais qu'il parle je saurais peut être trouver son créateur. Oh ce serait pas mal ça. Ca ferait au moins une bonne chose.

-Vous vous fichez de moi ? Je vais m’en aller.

Je crois qu'il comprend pas mon geste. Je regarde la casserole. Il aime peut être pas ce que j'ai préparé. Il est peut être allergique. Ca a des allergies ces bestioles là ? Je me demande bien. J''entends un bruissement à coté de moi. Je vois son ombre. Oh. Il doit en avoir marre. Ela s'approche du mec et le soulève. C'est ouf .. Ela est un peu plus grand. Il doit être content.

-Elle se fiche pas de toi. Elle te propose de venir manger avec nous pour excuser le gamin. 'Fin perso je t'aurais laissé crever mais Elyon a toujours été trop gentille. C'est ma fiancée fait gaffe.

Il avance en trainant ce que je dois donc prendre maintenant pour notre invité. Et paf le voilà attablé. J'en déduis qu'il faut servir ? Je suppose que oui. Pff.. J'ai vraiment l'impression d'être mère au foyer. Vivement que le boulot recommence. Ou que j'ai une nouvelle bestiole serviable.. Oh j'aimerais bien ça. Ce serait pratique. Oh et un tatou qui fait des massages. J'ai toujours voulu approcher un tatou.

Je souris de nouveau. Je crois que je suis flippante en vrai. Tant pis.. Ici les gens croient que Neal est mon fils et que je suis tombée enceinte à 13 ans et qu'Elajah est l'âme charitable qui m'a épousé pour s'occuper du gamin. S'ils savaient .. S'ils savaient .. Je sors des graines de courges, du jambon et du ketchup. Un bon repas. Oh.. Des légumes aussi. Tiens il reste des carottes et des courgettes. Bah on va les mettre sur la table aussi.

-Neal vient à table. Et puis .. asperge-man reste avec nous pour le repas. Tu sais c'est pas facile de vivre avec des bêtes hein. On voit pas beaucoup de monde.

-Je veux pas manger à coté du papillon à plumes !

-Neal tu te la fermes et tu viens manger. Je vais m'énerver sinon.

-OOOOH ! Et j'aurais un petit frère ?! Une petite soeur ?!

Parfois je me dis que c'est une chance que je sois aussi blasée a depuis l'accident, ça m'évite certains écarts. Là je l'aurais buté.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Jeu 6 Aoû - 20:24

Calme. Je suis parfaitement calme. Parfaitement calme, oui, tout à fait ; une créanne varan n'a pas du tout essayé de convaincre cette humaine de me déplumer et de me faire rôtir. Pas du tout. C'est un mensonge. Une vue de mon esprit. Une illusion, c'est bien cela : une illusion. Tout à fait. Je tente de reprendre contenance. Impossible. J'essaie de partir, les jambes encore flageolantes, quand le grand blond me soulève du sol par le col. Je m'accroche à son poignet en lui jetant un regard d'incompréhension. Ma tête s'enfonce un peu plus entre mes deux épaules, comme si elle cherchait à y disparaître. L'invisibilité, ça doit être sacrément cool comme pouvoir, quand même.

Ce mec me fait flipper. Il est gigantesque, en plus… Je comprends pas la moitié de ce qu'il dit. Manger avec eux, excuser le gamin ? Fiancée, ok, ok, j'ai compris, je vais pas la toucher ta femme. J'en veux pas. Sérieux. Ils parlaient bien de me bouffer y a cinq minutes, nan ? C'est quoi ? Des cannibales ? Je capte pas non plus ce que fais une humaine et deux créannes ensemble. Peut-être qu'ils la manipulent ? Mais on dirait p- ah… me voilà assis. Tout va bien. Tout va bien. Nerveusement, je me cale contre le dossier de ma chaise et regarde autour de moi plus attentivement. Deux mecs, créannes. Un varan, et un autre… je sais pas. La femme, elle a l'air dépressive. Ce sont des psychopathes. Je sais vraiment pas ce que je fous là…

- Ok …?

Que répondre d'autre, franchement ? Ok, c'est ta fiancée. Ok, on va manger ensemble, même si là j'ai plus envie de fuir qu'autre chose. Reprends ton calme, Nao. Je les regarde s'agiter autour de la table, avec la très ferme impression de ne pas avoir mon mot à dire là-dedans.

- Hum… besoin d'aide ?

S'ils me laissent leur tourner le dos, j'aurai peut-être le temps de courir jusqu'à la porte et me transformer en chouette… Bon plan ça, bon plan.

- Ouais je me doute que ça doit pas être facile tous les… jours… je lâche, avant de grimacer. Je suis pas un papillon à plumes, bon sang !

Il paraît que j'arrive aussi à être susceptible, par moments. Là, c'est un de ces moments bénis où mon humeur rivalise avec de… non. J'ai pas d'exemple en fait…

Je me racle la gorge pour essayer de reprendre contenance. Puis désigne le petit hyperactif qui a failli me bouffer, et qui s'est assis à côté de moi. Je me déplace un peu sur ma chaise, dans la direction opposée à ce dernier.

- Donc… lui c'est Neal ?

Puis je la désigne.

- Vous c'est Elyon… Et lui j'ai pas dû capter…

J'ai un rire nerveux.

- Euh… C'est un peu bizarre comme réunion de famille, là, nan ?

Oh et puis, je crois qu'il ne faut pas chercher. Ça doit être une bande d'allumés. Voilà… Juste une bande d'allumés…

- Merci pour le… repas ? j'articule finalement à nouveau en baissant les yeux sur la montagne de bouffe au milieu de la table.

J’en mène vraiment pas large... Cette situation n'est PAS normale. (Même pour moi !)

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Lun 24 Aoû - 1:38
Elyon Nao Elyon le fixait. Ce mec était chelou. Clairement chelou. Trop chelou pour elle en tout.

Bon il est vrai que la famille qu'elle avait construite était pas des plus normales non plus mais bon .. C'est ainsi. Vous remarquerez que nous avons appelé ça une famille. Oui parce qu'il faut savoir que pour les bons jours elle voulait bien concidérer ces deux putains d'énergumènes qui lui avaient pourri la vie jusque là comme sa famille. De toute façon là où elle en était .. Beh .. Fallait quand même bien qu'elle ait quelqu'un de son coté. Et pour le coup ces deux là étaient de tout coeur avec elle.

Elajah de son coté regardait ses ongles. Il avait le bout d'un ongle éraflé et un fil de vêtement de l'autre .. chouette.. C'était coincé dedans. Il n'arrivait pas à le retirer et cela était vraiment très genant. Pourquoi ce fil c'était donc foutu là ! C'était une malédiction. Il jeta un regard noir à son propréiétaire. Si celui ci avait mi des vêtements de meilleur qualité et de meilleur goût on aurait pas eu ce problème. Pour qui se prend-t-il ce garçon ? Il faudrait presque lui venir en aide. Affreux. Quoi que ces cheveux, si on enlève les plumes restent encore à peu près exploitables. Elajah et le nouveau, la belle et la bête. Ca ferait une amusante couverture de magazine.

Neal quant à lui essayait de trouver une position confortable sur la chaise. Il ne faisait aucun doute que le feng shui n'était pas de son coté en cet instant et que son petit popotin n'était donc pas destiné à se poser sur cette chaise. Cependant il savait que s'il ne se tenait pas convenablement maman Elyon ne serait pas contente. Il tentait donc tant bien que mal de tenir en place. C'était une mission presque impossible. Il se sentit un peu comme Tom Cruise un instant. Il regarda ensuite son assiette et un large sourire apparu sur son visage. C'était l'heure de manger. Manger, manger, et encore manger. Il bâtit des jambes. Il était content. Il avait presque oublier le vilain monsieur chouette. Et pourtant dieu sait que ce vilain l'avait marqué !

Ce dernier essayait de se poser.. Ou du moins d'établir un lien de communication. Elyon n'avait pour sa part pas l'habitude d'établir la communication. Elle savait qu'elle était pas plus humaine des trois et peut être même la plus normal mais ce n'était pas dans ses habitudes de parler. Ce dont elle avait l'habitude c'était de voir Neal courir et crier et Elajah observer et critiquer. A eux deux ils valaient 100 conversations donc bien évidement on apprend pas à parler avec ça. Mais visiblement ici l'on avait un petit problème.

Ela semblait ne pas aimer notre inviter. Peut être parce qu'il avait l'apparence d'un homme de son âge ou peut être parce que c'était l'un des leur .. Allez savoir. Quoi qu'il en soit pour lui sa présence était indésirable et il souhaitait presque l'ignorer, Elyon l'en empêchant. Neal quant à lui l'observait. Non pas qu'il était calme mais il l'observait. On voyait que le petit était en plein questionnement interne. Brave petit. Qui sait ce qu'il trouvera dans sa tête..

La chouette se met à parler. Elle fait les présentations .. Elajah se vexe et sort de table. A la vue de cette réaction deux autres suivent. Elyon fait un large sourire plus flippant que jamais. Elle apprend à se sociabiliser on peut pas lui en vouloir de pas savoir encore sourire. Elle prend la place d'Ela pour se rapprocher du nouveau. Neal fait une tête émerveillée, ahurie ou on ne sait quoi d'autres passant de Ela a la chouette indéfiniment.

-T'AS VEXE PAPA ELA ! T'ES UN OUF ! APPRENDS MOI MAITRE YODA !

Et Neal se jeta sur la pauvre chouette oubliant qu'il l'avait jadis pris pour un diner. Elyon fit cette fois ci un sourire en coin. Simple, discret, habituel. C'était bon. Neal venait d'avoir le déclic. Elle n'aurait pas à trop parler.

- Euh… C'est un peu bizarre comme réunion de famille, là, nan ?

-Bah c'est un peu comme mes gosses quoi.. Depuis que je les ai créé je fais comme je peux pour les supporter. Y'a qu'aux deux qui sont resté pour le moment heureusement. D'ailleurs il est où ton créateur toi ?

Elyon ne faisait clairement pas parti des personnes qui percevait les émotions des gens. La politesse elle appréciait mais elle ne la relevait jamais et les questions elle y répondait une fois sur deux pas « hmm ». Mais l'idée qu'il y en ai un autre comme elle dans le coin était plutôt tentante. Qui sait il voudra peut être leur présenter. Neal sera content on dirait qu'il a trouvé son nouvel animal de compagnie. C'est pas trop tôt parce que depuis la mort du coquillage c'était casse couille de l'entendre tous les jours en mode « je veux un copain. ».

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Lun 14 Sep - 22:00

Pour être tout à fait honnête, je ne comprends plus rien à ce qu'il se passe autour de moi. Il y a cinq minutes à peu près, je me retrouvais dans la gueule d'une créanne, prêt à être cuit à la cocotte-minute - chose très paradoxale pour la chouette que je suis - et maintenant je me retrouve attablé avec cette joyeuse bande de dégénérés. Ils ne semblent cependant pas dangereux outre mesure, sauf si on considère la taille de l'homme, et l'imprévisibilité du plus jeune. J'essaie de rester dans cette optique d'observation très calme et mesurée, qui m'aide à reprendre mes esprits et à calmer les battements de mon cœur. Cela ne m'empêche pas d'envisager toutes les possibilités de m'enfuir, mais j'imagine que l'occasion se présentera d'elle-même. En attendant, tentons de ne pas vexer nos hôtes. J'essaie de me remémorer leurs noms, et, dans le même temps, les interroge à ce sujet. La créanne adulte ne semble pas ravi, au passage, puisqu'elle se lève pour quitter la table. Je reste coi quelques secondes. Bon, un de moins, c'est déjà ça.

Cela dit, Elyon se prend sa place pour pouvoir être plus proche et Neal se jette sur moi. Je manque de tomber de ma chaise à cause de mon mouvement de recul, et ouvre de grands yeux en le voyant faire. Mais. Il se passe quoi au juste ? Il a un dédoublement de la personnalité ? Et elle, elle fait un peu… peur ?

- Mais il n'y a rien à apprendre, j'ai juste… je voulais pas le vexer, moi, j'y peux rien si je ne connais pas son nom… je râle à demi en essayant de le faire me lâcher, avant de lui lancer un sourire un peu crispé. M'enfin ça peut toujours se faire, j'imagine ?

Bon, ça doit être un gamin. Soyons gentil avec les enfants. Comme avec Maja et Emil. Misère… Déjà qu'y a l'autre qui m'aime pas, là… Et le gosse qui veut que je lui apprenne à agacer les gens ? À mon avis, il y arrive très bien tout seul, pas besoin de moi pour le faire. Alors j'essaie de faire comme si on allait être très copains tous les deux et que je vais me faire un plaisir de lui apprendre comment embêter… "Papa Ela" ? Ils ont tous un problème, dans cette maison. C'est un peu comme une famille recomposée, après. Je peux comprendre que des créannes aient envie de former leur… "famille". On connaît pas ça, nous. Pas vraiment, en tout cas. Et quand on a deux cent ans, on sait surtout que la famille ne dure jamais bien longtemps. Les amis non plus. C'est d'un triste…

Mes questions semblent apporter des réponses, et je lève vers la femme des yeux intrigués. Alors c'est une de ces personnes qui peuvent créer des créannes… Depuis la Pologne, je n'en avais pas revus ; et l'idée de me trouver face à un aussi étrange trio me fait dresser les oreilles. La curiosité est plutôt malsaine. Pourtant, comment ne pas être intrigué lorsqu'on rencontre de telles personnes ? Peut-être que partager le repas est une bonne idée, au final…

La question m'est renvoyée et je me retiens de faire la moue.

- Eh bien, je n'en sais rien… Je ne l'ai vu qu'une seule fois, je commence, avec un demi-sourire embarrassé. Les dieux n'aiment pas spécialement leurs créannes. Ils les chassent. Neal et… lui (je fais en désignant la place vide) ont de la chance d'être tombés sur toi, je suppose. On a pas tous des créateurs qui se prennent pour notre mère, je ris finalement.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Dim 11 Oct - 1:17
Il n'y a pas grand chose à dire. Ce serait des squelettes je pourais surement dire des choses. Genre .. Os mal remis il y a 5 ans ou des trucs nul comme ça. Mais là j'ai face à moi des êtres vivants. Enfin .. Si de telles anormalités peuvent être concidéré comme êtres vivants. Je regarde Neal bien trop content de ce qui se passe alors qu'il a failli buter le mec avec qui il parle actuellement. Je pense à Ela qui nous fait une crise de jalousie parce qu'il y a un mec inconnu dans la maison. Je regarde le mec en question et me dit que bien qu'il soit tout à fait charmant il a quand même un grain de ne pas avoir mi plus d'énergie dans l'idée de se casser très très loin de cette maison maudite.

Après réflexion tant pis pour lui hein. Limite il l'a presque voulu. Maintenant il a Neal qui le colle et voilà. C'est tellement bien quand c'est aux autres que ça arrive. Regarde moi ce regard de pauvre animal perdu et apeuré. Vas y. Cri si tu veux. Tu verras il trouve ça drôle. Il pense toujours que c'est un truc différent. Un cri de raliement indien, un code d'espion, un nouvelle race animale qui fait un chant d'amour .. Non mais quand je dis qu'ils sont épuisant c'est vrai hein.

- Mais il n'y a rien à apprendre, j'ai juste… je voulais pas le vexer, moi, j'y peux rien si je ne connais pas son nom… M'enfin ça peut toujours se faire, j'imagine ?

Je retiens un soupir. Je suis pas sûre que c'était une bonne réponse. Bon après la question est y avait-il une bonne réponse ? Je ne suis pas sûre non plus. Neal me regarde étrangement. Ce regard répugnant d'un enfant qui est trop heureux d'avoir trouvé un cadavre de méduse sur la plage et qui va pouvoir se la péter avec et s'inventer toutes les histoires les plus délirantes. Non c'est vrai j'avoue j'aime pas les gosses ou alors juste quand ils dorment et que je ne les vois pas. Et là je flippe un peu. Pourquoi ? Parce que le regarde du gamin saute de notre hôte à moi. Il va nous sortir une connerie. Je suis sûre. Putain .. Je le sens mal.

Je fais comme si de rien n'était. Neal s'ajite. Il trépigne. Raah mais qu'il chie un bon coup hein ! Non de dieu ! Enfin je le laisse à l'autre là moi je vais me concentrer sur le maillet. Où j'ai foutu le maillet. C'est toujours utile le maillet. Ca arrête direct les gens mal intentionné c'est pratique. Ah ! Là ! Neal à l'attaque ! Il entoure de ses deux bras la chouette ! Pauvre homme. Voilà tu as gagné un bébé koala fou. A jamais surtout ! Ah mais nan voilà qu'il me parle.. tu l'éviteras pas comme ça mec tu sais. Et puis .. Oh mais merde il est grave perché ce mec en fait !

- Eh bien, je n'en sais rien… Je ne l'ai vu qu'une seule fois. Les dieux n'aiment pas spécialement leurs créannes. Ils les chassent. Neal et… lui ont de la chance d'être tombés sur toi, je suppose. On a pas tous des créateurs qui se prennent pour notre mère.

Ce mec est super chelou hein .. Même en oubliant Neal qui se frote à lui c'est .. Putain mais .. trop étrange .. D'où les créateurs c'est des dieux ? y'a peut être un culte en suède sur ça ..

-Alors c'est lui qui me prend pour sa mère et pas l'inverse. Moi si j'avais pu avorter je l'aurais fait mais avec ces choses là c'est pas possible. Et puis .. Genre .. Pour toi, moi je suis un dieu ?

Non mais les dieux .. D'où il me parle de dieu lui. Ahaha ! Genre on a des divinités du vin, de l'amour et tout comme chez les romains là ! Non mais faut pas abuser de l'herbe magique mon gars hein. Enfin l'idée est drôle j'avoue. Mais je tiens à dire que ces dieux font mal leur job parce que le monde part quand même vachement en couille hein. Genre .. Non rien .. Laissons Neal qui a sa tête des grandes idées.

-Eeeeeeh ! Vous pouvez vous mariez ! Comme ça tu deviens un dieu chouette et moi je deviens Hercule et vous faites des bébés trop cheum ! Ce serait troooooop cool !

Je reste un instant muette sans bouger. Puis je me lève et murmure.

-Je crois que le maillet est dans ce placard.

Et je sors le maillet en question.
Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Lun 19 Oct - 22:31

… D'accord. Elle n'a pas vraiment l'air de comprendre ce que je viens de dire, ou alors elle me prend sincèrement pour un demeuré. La femme — Elyon, c'est ça ? — me fixe durant quelques longues secondes, l'air de me dire que je viens de prononcer une belle grosse bêtise. En attendant, j'essaie de me dégager de l'étreinte du plus jeune, perturbé par ses gestes. On dirait qu'il essaie de s'accoupler avec un arbre, c'est à la fois déroutant et profondément écœurant… Je fais la moue, me recule violemment lorsqu'elle se lève pour chercher un maillet. Dans le même temps, j'en profite pour définitivement mettre de la distance entre le gosse et moi. D'accord. Il est un peu taré, mais…

- Woooh tout doux ! On est pas obligé de frapper quelqu'un !

C'est quoi son problème ? Mais c'est quoi son problème ?! LEUR problème ! C'est une maison de fous. Il faut que je sorte, sérieux. Je tourne le regard de l'un à l'autre des protagonistes et étire un sourire crispé. Quelque chose dans les mots de cette femme me pousse à ne pas prendre mes jambes à mon cou. Le fait qu'elle ait l'air si débordée et si désespérée par les deux créannes, sûrement.

- On va se calmer, et, anticipant le regard de tueur qu'elle pourrait me lancer, je rajoute : c'est bon, personne ne tuera personne, d'accord ?

Même si actuellement, j'imagine que ça m'aiderait bien. Malheureusement, je crois que je m'en voudrais trop de ne pas réagir… C'est la tristesse de ne pas pouvoir m'en empêcher, hein. Hum.

- Par contre, j'ai deux remarques : non, pas de mariage. Jamais.

Un sourire crispé, alors que j'enlève délicatement le maillet des mains d'Elyon. Et que je le garde. Sait-on jamais.

- Et, euh, non, je ne te vois pas comme un dieu. Tu es juste une humaine un peu… déréglée, j'imagine ?

Ok. Essayons de garder des termes diplomatiques. Diplomatiques… (Pourquoi j'ai failli lui dire qu'elle était dégénérée, déjà ?)

Souris, Nao, souris. Ta vie est en jeu. (Mais maintenant, tu as un maillet.)

- Mais y a des dieux, dehors. Des vrais. Genre. Avec des pouvoirs, tout ça. Ne me dis pas que tu n'es pas au courant, je geins un peu, probablement en train de passer pour un gros taré, moi aussi.

Enfin bon, un peu plus un peu moins…

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Ven 23 Oct - 4:11
Maillet et .. Plus maillet.

- Woooh tout doux ! On est pas obligé de frapper quelqu'un !

Mais .. Non mais .. Mon maillet wesh ! Je fais ça tout le temps en plus .. C'est pas juste .. Je vous jure que qu'il a l'habitude. En plus maintenant il comprend. Quand je prends le maillet c'est qu'il faut se calmer. Et puis dans le pire des cas je lance le maillet et il court le chercher.. Après je ferme la porte et il se calme dehors. Non mais y'a pas de problème c'est pas un soucis c'est vrai Neal c'est un peu comme un chien donc c'est pas grave s'il dort dehors. On va pas en faire tout un fromage ! Ca me fait penser que ça fait longtemps qu'on à pas fait de raclette.. Enfin ça ça n'a pas grand chose à voir.

Je jette un regard vilain, oui parce que je sais être vilaine. Mon hôte n'avait pas à me prendre ce maillet ! Ce maillet est important pour ma survie dans cette maison ! Mais c'est pas possible ça ! Non mais sérieux ! Je vais faire comment maintenant. Je regarde les couteaux .. Non ça c'est pas une bonne idée y'a des doigts qui vont tomber et j'ai mieux à faire de mes doigts que de les garder dans une boîte sous mon oreiller. Donc l'option couteau vous vous la mettez où je pense. Une spatule ? Trop classique. Je dois avoir un truc là .. Oh si ! Le truc pour la crème brulée là ! Le mini chalumeau que ma mère m'a filé ! C'est un bon plan ça !

Bon bien entendu quand mon hôte dénigre le mariage je suis assez contente mais nous ne sommes pas assez proche pour que je le prenne dans mes bras et que je lui sussure un « brave gars ». Du coup j'hoche juste la tête .. Mais l'intention y est hein ! L'intention y est je vous assure ! Par contre qu'il ne croit pas que j'oublie comment il s'est approprié mon maillet.. C'est un héritage de famille ça et pas de mariage, pas de famille, pas de famille pas de maillet ! Tout est logique !

- Et, euh, non, je ne te vois pas comme un dieu. Tu es juste une humaine un peu… déréglée, j'imagine ?

Je le regarde sceptique. C'est gentil ou pas ce qu'il dit ? Je suis pas sûre. C'est pas très gentil de dire que je suis déréglée.. M'enfin je vais pas lui cracher à la gueule non plus .. Putain cette situation est très embarrassante. Je ne sais que faire. Damned !

-Je sais même pas ce que je suis ..

OUAAAIIIS ! Danse de la dépression ! Bravo Elyon ! C'est bien ! Fait une tête encore plus enjouée que ça et tu vas te faire des amis ! Des amis morts ! Faudra que tu penses à aller au cimetière je suis sûre que là bas ils te comprendront ! Genre même longueur d'onde et tout quoi !

-Mais y a des dieux, dehors. Des vrais. Genre. Avec des pouvoirs, tout ça. Ne me dis pas que tu n'es pas au courant..

Je le regarde avec mon visage qui se decompose en grimace. J'aime pas qu'on me prenne pour une conne mais après ce que Neal à fait vivre à ce pauvre gars il est peut ête emotionellement perturbé et demande de l'attention. Je m'approche de lui, le prend doucement dans mes bras et lui tapote l'épaule.

-Ne t'en fais pas, ce ne sont que des petits problèmes, on va trouver une solution.

Pauvre garçon. Et dire que Neal l'attend encore pour jouer.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Ven 23 Oct - 8:17

D’accord. D’aaaccord. Elle me prend pour un fou. C’est bon, c’est fini, c’est posé. Je crois qu’on peut pas vraiment faire machine arrière. Déjà que j’ai cru qu’elle allait m’arracher la tête quand je lui ai arraché le maillet des mains… Est-ce que j’ai fait quelque chose qu’il ne fallait pas ? Neal semble s’être agité à la vue du maillet – et je me demande si c’est parce qu’il en avait peur ou parce qu’il avait vu un nouveau jouet à aller embêter. J’aurais dû la laisser le frapper, je crois…

La femme s’approche après avoir sorti un chalumeau – un chalu- pardon ? J’ai l’impression de me répéter, mais je trouve la situation un poil étrange. Dans le sens où je me trouve dans une maison entourée de personnes cinglées, et complètement à l’ouest quant à ce qu’il se passe dans le monde. Je serais tenté d’adopter un visage surpris, mais je crois que mes zygomatiques fatiguent. Alors au moment où elle me prend dans ses bras pour me tapoter l’épaule, je me raidis et relève vers elle un regard, disons… à la fois perturbé et las. Surtout las, en fait. Pourquoi est-ce que j’essaie de lui expliquer ? Ce serait pas plus simple de la bousculer là, et de partir à tire-d’aile ?

Gentiment, je lui attrape les épaules et l’éloigne de moi, lui lance un sourire tordu.

— Ce n’est pas une blague. À l’origine, il y avait que les dieux qui pouvaient faire apparaître des créannes. Maintenant les humains le peuvent aussi, c’est ça, ce que vous êtes.

Mais pourquoi je m’acharne… J’ai l’impression que peu importe ce que je vais lui dire, elle va me répliquer la même chose – à savoir « C’est bien, c’est bien, bon garçon, et si tu prenais tes cachets maintenant ? »… Après je peux comprendre qu’être avec ces deux bonshommes durant des jours la rende un peu zinzin. Je comprends vraiment. Après… c’est aussi une réaction normale venant d’humains, j’imagine. Créer des créannes, c’est normal ; des dieux, c’est un peu moins normal. Allons-y petit à petit, peut-être ? Ce serait cruel de faire autrement.

… Voire totalement inutile.

Bon. Sa tête de dépressive me fait de la peine, là… Pourquoi je peux pas l’ignorer et partir bon sang…

— C’est la première fois que je parle à un créateur, alors je sais pas trop quoi te dire, je reprends d’un air dépité. Après, j’imagine que si tu sais pas tout, c’est pas si grave que ça…

Je fais la moue.

— … mais ce serait plus utile, quand même. T’as déjà entendu parler de la Congrégation ?

Non, je ne fais pas de pub. Mais disons qu’eux au moins ne risquent pas de la mettre en danger pour utiliser ses créations. Les créateurs sont les cibles privilégiées des créannes malfaisantes, ces derniers temps… Je peux comprendre, après… Mais c’est pas spécialement éthique, on va dire.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Ven 23 Oct - 12:52
D'où il touche à mon épaule lui ? Elle m'appartient hein ? Bon okay c'est vrai je le tien dans mes bras donc je suppose qu'on se partage un instant. Enfin juste un instant parce que du coup il m'éloigne. J'comprends moi non plus je suis pas très tactile. C'est des choses qui arrivent hein ! On peut rien y faire c'est comme.. C'est la vie. J'aime pas la vie. Et lui .. Bah je sais pas s'il l'aime vu qu'il est toujours pas parti en courant et que là il me balance un .. Un .. Un.. Un sourire .. Je crois ?

— Ce n’est pas une blague. À l’origine, il y avait que les dieux qui pouvaient faire apparaître des créannes. Maintenant les humains le peuvent aussi, c’est ça, ce que vous êtes.

Je le regarde et hausse un sourcil. Mouha. Mouhaha. Mouhahaha. Ce mec est timbré ! Comment ça s'appelle déjà les gens qui croient en leurs mensonges ? Aaah je sais plus ! Je lui dirait bien d'aller prendre ses cachets ou de retourner à l'hosto mais comme il n'y a pas eu d'annonce dans le coin stipulant un fou j'imagine que .. On le juge encore apte à se sociabiliser. C'est dingue hein ! On A plus de limite dans ce monde !

— C’est la première fois que je parle à un créateur, alors je sais pas trop quoi te dire. Après, j’imagine que si tu sais pas tout, c’est pas si grave que ça…

Connard dit que je suis stupide aussi.

— … mais ce serait plus utile, quand même. T’as déjà entendu parler de la Congrégation ?

Je fais un sourire moche avec mon sourcil toujours arqué. Putain mais ce mec est en plein délire .. enfin bon s'il a l'air si sûr de lui on va l'écouter hein ! J'ai rien à perdre après tout ! Je lui prend le maillet des mains.

-Tu permets ?

Je pose le chalumeau sur le comptoir de la cuisine et regarde Neal.

-Eh Neal ! T'as vu ce que j'ai là ?

Les yeux du gamin se mètent à briller et un sourire béant fend son visage.D'un coup il se transforme en varan et commence à sautiller dans tous les sens. J'ouvre la porte d'entrée et jette le maillet le plus loin possible dans la nuit. Neal le suit au triple galot. Brave gamin. Je me retourne vers mon hôte.

-On disait ? Ah oui ! On parlait de démengeaisons neuronales ! Attends pour ça j'ai un truc !

J'ouvre un placard, cherche un peu et sort quelques bouteilles et du sucre.

-Des canards. C'est chouette les canards. Ca fait passer les plus grands mal !

Je prends un des vieux alcools de mamie et en met sur un petit sucre que je gobe et j'en pose un identique devant la chouette. Bon revenons à nos moutons.

-T'sais pour les dieux bah .. Chacun ses croyances déjà. Et puis j'ai ma dose de bizarreries avec ça ..

Je montre du menton la fenêtre par laquelle on voit Neal courir après les papillons. Je soupire.

-Congrégation .. C'est dans un film ça ? La mafia genre ? Désolée mais la mafia chuis pas intéréssée !

Alors mes chers amis il faut savoir que passé une certaine heure Elyon devient .. Un peu spéciale. Phenomen de fatique trop accumulé surement.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Lun 30 Nov - 16:31

Ah. Ahah. Ahaha. Non mais aidez-moi. En deux siècles et demi d'existence, il m'est déjà arrivé de tomber sur des personnes étranges ; quand je dis étranges, c'étaient surtout des illuminés qui voulaient m'empailler, mais généralement, il suffisait que je parlemente un peu avec pour qu'ils arrêtent de me poursuivre. Ou alors je m'envolais, tout simplement. Là, je suis face au type de spécimen qui me fait comprendre que, quoi que je dise, ils me prendront toujours pour plus étranges qu'eux parce qu'ils n'ont pas la même vision de la réalité. On appelle ça des psychotiques, je crois. Est-ce que vous êtes psychotique, madame ? Non parce qu'avez vos deux copains je peux comprendre que ça vous déboussole, surtout s'ils vous ont déjà possédée. Ils vous ont déjà possédée madame ?

Elyon attrape le maillet et j'essaie de le lui reprendre mais... elle l'envoie dehors, Neal va courir après d'un air très heureux, et elle referme la porte derrière lui. Un silence. Je suis enfermé, ahah. Ahah. Il se transforme en quoi, l'autre ? Pas en dinosaure j'espère ?

Puis, très tranquillement, elle se dirige vers un placard pour en sortir du sucre et de l'alcool fort. Que je fixe. Bon, après tout, ça ne me fera pas de mal... Elle en boit aussi, c'est que ça ne doit pas être empoisonné. Je suppose. Je prends ma cuillère, avec mon sucre et l'alcool, et le gobe en grimaçant. Erk. Eeerrrk. Le goût est absolument immonde. Un frisson de dégoût me parcourt et j'essaie de me débarrasser du goût persistant sur ma langue.

— Bah... Une espèce de mafia où il y a des gens comme toi, mais dans le monde réel, je dis. Techniquement, là-bas, ils servent les dieux. Et nous, les créannes, enfin pas toutes les créannes, seulement celles qui sont hostiles, veulent les éradiquer. En gros. Pour résumer. Mais comme tu me crois déjà pas...

Oui, c'est difficile d'essayer de convaincre quelqu'un qui est persuadé que vous mentez ou que vous êtes plongé dans votre délire. Vraiment.

— Pourquoi tu croyais que tu avais créé ces deux-là ? je fais en les désignant. D'où tu crois que te vient ce pouvoir ?

Puis je montre le ciel de mon index. On parie combien qu'elle va croire que c'est le plafond ? (Après, le dieu des plafonds, c'est un concept...)

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Lun 30 Nov - 21:47
Il est où ?! Il est où ?! IL EST OU WESH ?! Oh putain ! Là ! Y'a un truc qui bouge ! C'est un lapin ? Je m'approche doucement. Pompon ? Pompon de lapin ? Oh mais oui ! C'est lui ! C'est le copain de Bambi .. Je m'en souviens je voulais regardé Bambi et du coup Elyon a fini par céder .. On a regardé Bambi et elle a coupé à la moitié en disant « Voilà on va pas plus loin parce qu'en fait Bambi il est mort et il reviendra plus. Content ? Maintenant au lit ». Mais j'ai vu que y'avait un deux de Bambi alors ça peut pas être vrai .. Mais tant pis ! Ca a toujours du bien de mentir dans certains cas. Je bondis en essayant de crier « Ton copain bambi il est moooorrt ! Il t'a abandonné ! Il ne reviendra plus ! » mais le truc c'est qu'en varan on peut pas trop communiquer de vette façon.. Du coup ça fait .. Un espèce de bruit bizarre. Oh putain il se casse le con ! Je cours je cours ! Je vais l'attraper ! Je vais l'attraper !

***

A en voir se tête il kiffe pas des masses.. Pauvre coco. Faut picoler un peu plus hein ! Ca fait du bien parfois ! Genre un petit coup de mou et hop ! C'est reparti ! Ca remet un peu de couleurs à la vie c'est pas plus mal. Enfin bon s'il ne se sent pas près à ça tant pis .. Il trouvera bien autre chose pour s'enjailler. Chacun a ses techniques après tout. Moi j'ai choisi la simplicité d'autre .. Choisissent d'autres trucs. Bref. Je me relève ouvre le frigo. Bon alors .. Oh .. Neal va pas être content. Je sors de la limonade, une bière et de la grenadine et pose le tout sur la table avec un verre.

-Ca passera peut être mieux.

C'est triste ce gars à l'air sympa mine de rien. M'enfin je crois qu'il y a une profonde incompatibilité entre nos deux milieux. C'est con .. J'aurais peut être pu avoir un pote. Enfin bon tant pis hein ! Après c'est toujours ça avec tout le monde, ça passe ou ça casse. Là je sais pas encore, on verra bien hein.

— Bah... Une espèce de mafia où il y a des gens comme toi, mais dans le monde réel. Techniquement, là-bas, ils servent les dieux. Et nous, les créannes, enfin pas toutes les créannes, seulement celles qui sont hostiles, veulent les éradiquer. En gros. Pour résumer. Mais comme tu me crois déjà pas...

Je le fixe un instant. Peut être un peu comme je pourrais fixer un poisson qui tourne dans son bocal. Puis, je reprends mes esprit. J'inspire en bon coup. En soit c'est pas impossible .. A quelques trucs près mais ça peut tenir la route !

-Non mais ça me paraît pas impossible ce que tu dis ! T'sais c'est comme dans les écoles pratiquantes hein ! C'est parce que les gens ont besoin de croire en quelque chose ! Mais en soit si y'a un endroit qui peut m'aider avec mes bestioles je suis partante !

Je marque une pause.

-Par bestiole je pense qu'au mienne hein ! Genre .. te vexes pas quoi.

Il me pose une question qui me laisse une grimace sur le visage. Putaaaiin ..

-Les aléas de la vie. Je me suis pas posé la question. Maintenant je pleure sur mon sort et je vis avec.

Je lève les yeux et vois Neal qui s'agite avec un cadavre de lapin à la fenêtre. Il est heureux. Putain ce gosse .. Bah .. S'il le mange pas d'ici là j'irais voir une recette sur marmiton pour demain. Je remarque que la chouette lève son doigt vers le plafond. Euh … Ah ! Okay j'ai pigé !

-Ouais Elajah doit dormir ! Il fait ça quand il boude. C'est une créanne du flirt mais c'est pas pour ça qu'il est sociable avec tout le monde t'inquiète pas c'est pas que pour toi.

Je lui lâche un petit sourire. Non mais quand même ça doit être bizarre pour lui cette situation. Ce qui est bizarre c'est que moi je trouve ça presque normal aussi.. Enfin bon c'est pas comme si j'avais un psy qui pourrait m'aider à gérer ça.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Ven 11 Déc - 0:01

Elyon sort quelques trucs à boire du frigo et je ne refuse pas une boisson en plus pour essayer de ressusciter mon gosier mort. J'ai l'impression d'avoir avalé une rasade de thé glacé sucré à la mort au rat, ce doit probablement avoir le même goût. Je la remercie chaleureusement - oui parce qu'avec ma tête blasée et ma voix qui dépasse pas les trois décibels, sauf quand je hurle à la mort lorsqu'un varan essaie de me bouffer, je peux quand même avoir l'air chaleureux, c'est possible. Je me sers un verre de limonade-grenadine - mélange étrange mais pas désagréable, bien que ce soit vraiment trop sucré - tout en lui expliquant de quoi il en retourne. La pauvre, plus je parle, plus elle a l'air de me prendre pour un fou. Mais je suis sûr que j'arriverai à lui faire entendre raison ! Elle ne peut pas vivre ici avec ces énergumènes, ils sont incontrôlables, ils vont finir par blesser quelqu'un. Surtout Neal. Même s'il est… tellement bête - je suppose, en le voyant courir après un animal non identifié de cette manière - qu'il ne risque pas de fomenter des plans machiavéliques pour dominer le monde. Ohlala, misère...

Je me passe la main sur le visage.

— Mais puisque je te dis que c'est réel, c'est pas question d'une école ou je sais pas quoi. Je ne vis même pas là-bas. Si on pouvait ne pas avoir de dieux, je crois que ce serait beaucoup mieux, je grommelle. Mais ouais, vas-y, ils peuvent t'aider. Ils en connaissent plein, des gens comme toi. Qui créent des bestioles bizarres, je veux dire.

Je hausse les épaules. Je ne me vexe pas pour si peu, il ne faut pas non plus abuser. Puis j'ai conscience d'être un… animal. Même si ça ne m'enchante pas des masses. Ahah...

Avec un soupir, j'essaie de lui faire comprendre qu'elle a tort, mais elle a l'air tellement dépitée par la réponse qu'elle me sort que je ne peux que grimacer. Les aléas de la vie... Pleurer sur son sort et vivre avec... Ah bon...

… Et évidemmet elle ne comprend pas quand je lui montre le ciel. Bon. On va laisser tomber. Ca sert à rien, elle est bouchée. Elle comprendra plus vite quand elle arrivera à la Congrégation… (Ce qui m'amène à me demander pourquoi je préfère la savoir là-bas qu'ici ; sûrement parce qu'au moins, là-bas, ses créannes seraient encadrées ? Mais aussi prisonnières, en quelques sortes...)

— Ah... Ah oui je vois. Une créanne du flirt ? C'est amusant comme concept, mais ça explique des choses.

Je hausse les épaules.

— Par contre, c'est vrai qu'il a l'air ultra susceptible. Il se transforme en quoi, lui ?

Manière détournée de savoir si je dois courir vite ou pas, avec lui. Au cas où. Si jamais il se réveille et que je le mets encore en colère... Ahah.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Ven 25 Déc - 21:47
Bon la situation n'est pas si désastreuse ? N'est ce pas ? Non mais c'est vrai ce charmant énergumène un brin mythoman ou légèrement pété du casque semble se calmer un peu. Il s'est servit un fabuleux diabolo grenadine. Mesdames et messieurs, que demander de plus ? Mais oui ! Que demander de plus ! Bon une discussion bien entendu.

— Mais puisque je te dis que c'est réel, c'est pas question d'une école ou je sais pas quoi. Je ne vis même pas là-bas. Si on pouvait ne pas avoir de dieux, je crois que ce serait beaucoup mieux. Mais ouais, vas-y, ils peuvent t'aider. Ils en connaissent plein, des gens comme toi. Qui créent des bestioles bizarres, je veux dire.

Je lève le menton et regarde pensive le plafond.Bon hormis son trip sur les dieux que je ne pige pas des masses, sa pseudo école m'interesse plutot bien. S'ils connaissent des gens comme moi j'ai peut être un moyen de trouver un job et de ne pas me faire virer ensuite ! Héhéhé !

-Pas con ! J'irais ! Il faudra que tu me montres où s'est !


Il me fait une espèce de moue pour je ne sais qu'elle raison. Ouais bah si j'ai fait un truc de déplacé qu'il me le dise hein ! Je lis pas dans les pensées moi hein ! Déjà que j'ai une vie de merde et que je cré des trucs chelous inutilement .. Il faut pas pousser mémé dans les orties non plus hein !

-Ah... Ah oui je vois. Une créanne du flirt ? C'est amusant comme concept, mais ça explique des choses. Par contre, c'est vrai qu'il a l'air ultra susceptible. Il se transforme en quoi, lui ?

Je bug un instant. Mon visage se décompose progressivement. Cette fois pas de canard. Un verre direct allez hop, cul sec. Je ris nerveusement. Non mais sérieux .. Ela putain .. Ah ah ah .. La créanne de la mauvaise blague.. Déjà qu'il a fouaré mon couple et qu'en plus il se transforme quand il est trop stressé.. Il fallait qu'en plus sa deuxième forme soit une forme de merde ! Putain quoi !

-C'est un Grand Rorqual ..

Je marque une pose.

-C'est horrible ..

J'ouvre une fenêtre et lance un paquet de petits beurres. Je récupère au passage le cadavre de lapin et le met dans le frigo. Ouais cash .. Vous voulez que je fasse quoi d'autres de toute façon ? Ah oui ! La politesse ! Je prends une machette, coupe une patte arrière et la montre au lustucru.

-T'en veux une pour ton prochain repas ? A mon avis c'est bio hein !

Bon par contre y'a encore les poils et c'est pas toujours simple à cuisiner mais c'est bon hein !

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Dim 27 Déc - 21:34

Bon cette fois c'est définitif, elle ne me croira pas. Tant pis ; je ne chercherai pas à la convaincre davantage, il semble que ce soit peine perdue pour le moment. Si elle souhaite tant y aller, elle pourra toujours avoir des réponses à ses questions, ou encore une explication plus claire sur notre univers. Libre à elle de l'accepter au non. Peut-être que ce n'est pas plus mal qu'elle reste à l'écart de tout ça, mais d'un côté... Est-ce que ce n'est pas dangereux de la laisser telle quelle, possiblement à la merci de créannes malfaisantes ? J'aimerais éviter autant que possible de grossir leurs rangs ; mais je crois qu'une telle action est dérisoire et stupide, au final. Une goutte d'eau dans l'océan, un souffle d'air contre une montagne. Mais est-ce qu'on ne pourrait pas faire quelque chose, au final ? Avancer ? Vivre ensemble...

Doucement, j'acquiesce.

— Te le montrer je ne sais pas, mais je peux te dire où c'est. Elle se fait passer pour une école spécialisée dans la culture antique. Ça doit se trouver facilement sur internet.

On enchaîne sur un autre sujet, à savoir sa créanne, celle qui ne veut définitivement pas me voir en peinture. En plus d'être né d'un sentiment un poil bizarre, il a une forme vraiment... Non. Je ne sais pas quoi dire en fait. Un rorqual, c'est censé être une baleine immense nan ? Quelque chose comme ça. Je hausse un sourcil interloqué à cette révélation, avant de me mordre la lèvre pour retenir un rire.

— C'est embêtant en effet...

Bon, elle a l'air pas bien, alors faut vraiment que je m'efforce de ne pas éclater de rire, là. Rien ne tourne rond dans cette maison j'ai l'impression... C'est terrible.

Pas le temps de m'interroger plus cependant ; Elyon ouvre la fenêtre pour jeter un paquet de petits beurre à Neal, et récupère le lapin qu'il lui lance. Ah. Bon. Dans le frigo, ok... Attendez, qu'est-ce qu'elle fait avec cette machette ? La... la patte, ok... Tout est normal. Je souris d'un air neutre en l'attrapant.

— Ah, euh, merci... Ça peut être chouette une fois cuit... Ça me fera mon repas de demain midi...

... J'ai vraiment dit ça ? Pff... Je tente de lui sourire maladroitement, me passe une main sur la nuque.

— Ça a été sympa de vous rencontrer. Mais je pense que je vais pas tarder à y aller, il se fait tard. Merci pour l'accueil, j'espère qu'on se recroisera.

... Et mes oisillons doivent avoir faim.

Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Plaine
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.