Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: La Congrégation :: Bâtiment administratif :: Bureau du Directeur
Dilmun, ou l'art de rendre sa thèse avec 400 ans de retard.
Renzo
Messages : 1284
Localisation : Dans la merde jusqu'au cou... Mais genre vraiment.
Loisirs : Border Ersh avant qu'il se couche
Humeur : Comme une souris asthmatique devant un tigre, haha !
avatar
Renzo Layne

Personnage...
Pouvoir: Primordial et complémentaire, la grande classe pas vrai ?
Dieu: Ershkigal
Age: 380 cette année, ça se fête non ?!
Dim 28 Juin - 17:12
Prenez une formation de serviteurs de Dieux, genre serviteurs badass pleins de pouvoirs et Dieux encore pires. Mélangez les dans une classe, secouez, et demandez leur de vous rendre un rapport sur tout ce qu'ils veulent en fin d'année. Certaines vous feront l'histoire du costume sumérien, d'autres vont sortirons un mémoire de toutes les conneries divines et d'autres encore ne vont pas le rendre. Genre, moi. Et quand on ne rend pas la thèse de fin d'année, on court le risque de ne pas se voir valider son année et donc de devoir assister aux cours jusqu'à ce que le rapport soit validé. D'où mes trèèèèès nombreuses heures de colles.
Mais attendez, j'allais pas rendre un rapport au bout de 18 ans de vie c'est ridicule, j'aurai rien eu à mettre dedans, surtout que je veux pas me vanter mais à cette époque j'étais particulièrement con ! Du coup j'ai attendu d'avoir des trucs à mettre dedans, ce qui m'a pris de ce fait tout de suite un peu plus de temps. Beaucoup plus en fait. Et puis pas mal de recherches à la bibliothèques aussi, et puis quelques voyages que j'ai mis sur le compte de missions, je pense que Steek s'en est rendu compte... Quoique, le jour où il mettra sa tête dans de la paperasse on aura peut-être une chance de s'en sortir.
Mais j'ai ENFIN fini ! J'ai fini et je lui ai donné le titre d'un truc bien classe, bien tape-à-l’œil, DILMUN PAPAPAAAAAM ! Et pour ceux qui se demande ce que c'est, ils n'ont qu'à lire, voilà. Je me suis pas tapé une petite cinquantaine de pages pour en faire un résumé de quelques lignes ! J'aurai peut-être du le faire lire à Ersh avant... Bah nan, il aurait eu la flemme, ou il aurait pas aimé. M'est d'avis qu'il l'aurait brûlé avant de le donner à l'intéressé. D'ailleurs si ma théorie est juste, Steek sera le seul sur qui je pourrais compter pour garder cette thèse en sûreté. Comble de l'ironie, ouais je sais. En tous cas j'aime quand mes théories, enfin quand elles s'avèrent juste. J'enverrai un double à Ersh, voir si il la fait vraiment brûler ou pas.
J'entre dans le bureau de Nath, qui me regarde encore en levant un sourcil comme si je m'apprêtais à faire une connerie -même pas vrai quoi ! Pour une fois en plus ! Et je lui montre la petite pile de feuilles qui se courent après d'un air triomphant.

_ Quoi, tu t'es enfin décidé à rendre ta thèse ? dit-elle d'un air qui se voulait être celui de la blague du siècle (merci Nath, vive la confiance...)
_ Ouaip !
_ Bien sûr ! Et je peux la lire ?
_ Surtout pas !
_ Bon écoute Renzo, tes blagues sont souvent appréciables mais ne va pas mélanger des papiers inutiles à la tonne que M.Steek a déjà à faire.
_ Mais je déconne pas, c'est ma thèse !
_ Renzo...
_ Ho mais c'est quoi le délire ?! C'est ma thèse Nath, tu crois que je m'ennuierais à écrire des pages sinon ?
_ ... Bon d'accord, à qui tu l'as volé ?
_ T'es sérieuse là...

Avant qu'elle ne rajoute un truc qui allait me vexer, je passe dans la pièce d'à côté, soit le bureau sacré de notre proviseur détesté. Avant même d'avoir fermé la porte je m'assois pour éviter un possible objet volant non identifié et commence à parler avant que sa voix glacée ne me coupe dans mon élan.

_ Bon alors, je suis venu pour rendre ma- attends, pas d'objet volant ?

Je regarde le bureau. Ha merde, il est pas là. C'est beaucoup moins drôle, j'aurai trop aimé voir sa tête, POUR UNE FOIS mais voilà, on inaugure beaucoup de premières fois aujourd'hui j'ai l'impression. Je me relève, souffle et dépose le dossier sur la table. J'hésite une seconde à le lâcher. Allez, tentons. Je le pose entièrement sur la table, avec un sourire. Il risque pas de le rater au moins. La question est de savoir si il le lira...
Il le lira.
Une thèse avec Dilmun pour titre, je donne n'importe quoi qu'il la lira.
Voir le profil de l'utilisateur



Steek
Messages : 498
Localisation : Juste derrière toi, pour mieux te manger mon enfant...
Loisirs : Avoir l'air classe et faire ch*er le monde !
Humeur : Va savoir, mon coco~
avatar
Lewis Steek

Personnage...
Pouvoir: Pouvoir ? Quel pouvoir ?
Dieu: Non renseigné
Age: Quand on est poli on demande pas.
Lun 29 Juin - 22:40
HRP : Tu m'as fait peur, l'espace d'un instant je me suis demandé qui avait posté dans mon bureau =)


_ Renzo est passé ce matin.
_ Tu as casé Renzo et matin dans la même phrase Nath...
_ Il a posé sa thèse sur votre bureau.
_ Et il y a le mot thèse, Nath tu as ta journée, vas te soigner.
_ Il a dit qu'il était sérieux.

Je lève la tête, intrigué. Sérieux. Sérieux ? Non. Non, impossible.

_ Il a amené quoi d'autre ?
_ Juste des papiers.
_ Juste ça ?
_ Juste ça.
_ Ils étaient ensorcelés ?
_ Non.
_ Truqués ?
_ Peut-être, j'en sais rien.

Je soupire. Ca ne peut pas être sérieux. On parle de Renzo... Ou non plutôt, on parle de Lawrence Layne. Lawrence, le gamin ingénieux et réfléchi qui aurait pu avoir un A facilement à sa thèse si il s'était pris la peine de la finir. Je n'aime pas le complimenter car je trouve qu'il est aujourd'hui devenu un flemmard indigne d'intérêt, mais il n'a pas toujours été comme ça. Et la personne que je connaissais aurait tout à fait été capable de me rendre une thèse.
C'est à moitié impatient à moitié anxieux que j'entre dans mon propre bureau. Dire qu'il y est entré sans me demander mon avis me révulse. Mais voir cette pile de papiers sur mon bureau libère une certaine excitation. Attendons tout de même, ça pourrait être un piège.
La Créanne Crabe dans son bocal tourne en rond et tape le bord de l'aquarium. Hm, encore là celle là. Je pensais qu'elle finirait par se lasser... J'ai prévu de nourrir le pachyderme qui lui sert de deuxième forme à base de dossiers non classés, ça n'a pas l'air de lui déplaire. Dommage, une poubelle est moins volumineuse.
Je m'assois en soufflant. Bon. Examinons ça. Ça n'a pas l'air d'être un piège. Une pile de feuilles reliées, un document au titre simple. Dilmun. Ce titre me provoque un petit frisson dans le dos. Excellent C'est donc bel et bien sa thèse. Il est le seul fou pour en faire une là dessus et me la donner en mains propres. Mon bureau est considéré comme mes mains, en effet. Je saisis la thèse, ouvre et laisse un sourire se tracer sur mes lèvres lorsque j'en vois le contenu. Il sait donc faire des phrases ! Comme c'est réconfortant.
Je me lance dans la lecture. Voyons voir ce qu'il nous a pondu en 400 ans d'une pitoyable existence...


Je lève les yeux. Souffle. Il n'y a plus un sourire sur mes lèvres. D'une traite. Ça faisait vraiment un moment que je n'avais pas lu quelque chose d'aussi condensé... D'aussi juste et faux à la fois. Il ne lui suffirait que quelques cartes de plus pour vraiment présenter un problème. Quoique ces quelques lignes soient suffisantes à le mettre dans une situation délicate. Je me demande si Ersh l'a lu. Probablement que non. Il doit penser que lire dans la tête de son serviteur suffit à savoir ce qu'il y a marqué. Il doit donc savoir ce que je vais en faire.
Je me lève, ouvre un tiroir et en sors un porte document bordeaux, orné d'un symbole argent. Une bouche, dans les anciennes symboliques sumériennes. J'aime m'entourer de ce genre d'objets, que voulez vous. Je place la thèse dedans et ferme d'un claquement sec, le regard aiguisé. Bien, une bonne chose de faîte. Quelle note cela valait il ? Je suis tenté de lui mettre un F. Mais ça vaut très largement un A+ avec les félicitations du jury. Hm, cruel dilemme. Disons que je lui mets un B. Ce sera sûrement la meilleure note qu'il ait jamais eu, ça devrait le contenter.
J'appelle Fray, qui ne tarde pas à arriver de la bibliothèque, pas très bavard comme toujours. Je préfère quand il ne parle pas, d'un autre côté. Je lui tends le porte dossier.

_ Range moi ça au milieu des bouquins de la section réservée aux Emissaires. Cache le de façon à ce qu'on ne le voit pas. Pas d'emprunts possibles, lectures non autorisées.

Ne serait il pas plus rapide de le garder dans mon bureau ou de le brûler ? Le détruire est hors de question pour moi, et le garder ici attirerait des Dieux beaucoup trop curieux. Personne n'ira les chercher dans les tréfonds de la bibliothèque, si il y a une chose pour laquelle je peux faire confiance à Fray, c'est bien ça.
Il ressort. J'en profite pour faire quelques pas dans mon bureau. Hm, Renzo est toujours aussi inconscient.
Le jour où il déclenche la troisième guerre mondiale comptez pas sur moi pour recoller les morceaux.
Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdesumer.forumactif.org



Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mer 12 Aoû - 22:36
Fray récupéra le dossier dans le bureau de Steek, comme celui ci le lui avait demandé. Ça n'était pas rare d'ailleurs, que le directeur lui demande de classer des documents de façon à ce qu'on ne les retrouve pas, excepté en sachant exactement où chercher. Et l'esprit de Fray était assez tortueux pour qu'on ne s'y retrouve pas dans sa tête, alors dans la bibliothèque pensez vous.
Ainsi, Fray pris le dossier sans rien dire de particulier. Il devait aussi passer à l'administration, celle côté « travaux humains », rien à voir avec les Médiums et les Missionnaires donc. C'était plutôt pratique d'ailleurs, cette séparation, ça permettait de ne pas mélanger les dossiers et que certains encore humains tombent sur un mauvais, au mauvais endroit au mauvais moment...
C'était simple, il devait passer à l'accueil pour demander un document de comptabilité. Il s'arrêta donc chez le comptable, qui lui dit qu'il allait lui chercher. Seulement il ne trouva pas le document en question, il avait du être classé à la mauvaise place, c'était courant en ce moment, la secrétaire avait changé et elle avait encore du mal à s'y retrouver.
Fray déposa donc la charge qu'il avait dans les mains -car trop lourde- sur le bureau du comptable, prenant soin de poser la thèse à côté, pour ne pas la mélanger au reste et la classer en priorité à l'arrivée à la bibliothèque. Et alors que bibliothécaire et comptable avaient tout deux disparu derrière un rayonnage de l'administration, la fameuse nouvelle secrétaire pointa son nez.
On lui avait dit de venir chercher le bilan de l'année sur le bureau du comptable, et en emportant les documents, elle pris bien évidemment cette pochette rouge bordeaux très élégante et gravée d'un insigne doré. Ça devait forcément être quelque chose d'officiel non ? Elle le mit au dessus de la pile et ramena tout ça vers son propre bureau.
A peine fut-elle arrivée qu'un élève demanda à la voir, elle le fit donc entrer et alors qu'elle notait, celui ci eu un temps de surprise. En effet, Thibault était un Missionnaire, et il n'était pas courant de voir un dossier portant l'insigne des serviteurs des Dieux dans l'administration humaine. Pris d'un doute, il fit en sorte de détourner l'attention de la secrétaire et de l'envoyer ailleurs pour récupérer discrètement le dossier et le fourrer dans son sac de cours.
Il pensa à aller directement le retourner au directeur, mais la sonnerie retentit et il dut aller en cours. Malheureusement cette après midi il n'avait pas de cours en rapport avec Sumer, il ne verrait donc ni le professeur Hills ni le professeur Steek, ou encore M.Harper, et à la sortie des cours, il fut tellement heureux d'en avoir fini qu'il regagna sa chambre sans passer par l'administration. Il faut l'excuser, Thibault n'était pas très malin et il n'était là que depuis quelques mois.
En rentrant à l'internat, il se rendit compte de sa faute et voulu la réparer mais ne put pas, tout était déjà fermé, et la perspective de déranger le Directeur chez lui lui fila carrément la frousse. Il tenta d'ouvrir le document, sans succès, et se coucha après avoir regardé un film.
Le lendemain matin, il s'aperçu qu'il avait deux heures de trou avant de commencer, et son Dieu lui avait demandé de lui ramener un pain au chocolat (Enlil, que voulez vous). Comme par hasard la cafétéria n'en avait plus, il devait donc sortir hors des murs pour aller en chercher. Ne sachant pas combien de temps ça prendrait ou même quel ampleur, il ne voulut pas prendre le dossier et le confia à un de ses amis Médium qui avait cours avec M.Steek le matin même, lui disant bien que c'était de la plus haute importance.
Seulement Shiro, une fois le dossier en main, se dirigea vers la forêt et le temple d'Utu avant de se rendre en cours. Là bas, il donna le dossier à la Créanne qui avait eu la bonne idée de s'infiltrer dans sa tête quelques heures plus tôt. Lorsqu'elle en sortit, il voulu le récupérer mais celle ci l’assomma et Shiro tomba dans un rêve pas très cotonneux.
La Créanne regarda le dossier avec intérêt, et, voyant qu'elle ne pouvait pas l'ouvrir, pensa qu'il devait être important. Elle le donnerait à Maître Skiter, elle serait peut-être récompensée.

C'est ainsi que la thèse de Renzo Layne tomba entre les mains de l'ennemi.
Voir le profil de l'utilisateur

Steek
Messages : 498
Localisation : Juste derrière toi, pour mieux te manger mon enfant...
Loisirs : Avoir l'air classe et faire ch*er le monde !
Humeur : Va savoir, mon coco~
avatar
Lewis Steek

Personnage...
Pouvoir: Pouvoir ? Quel pouvoir ?
Dieu: Non renseigné
Age: Quand on est poli on demande pas.
Sam 12 Sep - 23:48
Perdu. Perdu. J'étais sur le point de hurler, vraiment.
Un des documents les plus important de la Congrégation, perdu. Comme ça. Juste égaré au détour d'un chemin, comme si ça pouvait disparaître. Avons nous de telles failles dans notre système, pour que cette foutue thèse finisse dehors avant même d'avoir connu les rangs de la bibliothèque ? Je serre les dents. Si il savait ce que je pense de son document, Renzo serait sûrement ravi, il est toujours ravi pour des trucs affreusement stupide, et c'est ce qui les rend, lui et cette foutue thèse, atrocement dangereux. Un peu plus et la personne en possession de ce truc pouvait l'ouvrir. Au mieux on aurait fait un médium, au pire une ruée de Créannes.
Mais évidemment, à la tête que tire notre informatrice préférée Klimt, ça doit pas être un simple humain. Bien sûr. C'est JAMAIS simple, pourquoi c'est jamais simple ? Je soupire et elle me regarde toujours, muette. C'est rare qu'elle mette les pieds à la Congré, et même quand elle est là, on ne la voit ni entrer ni sortir, et elle s'arrange toujours pour trouver le coin le plus sombre de mon bureau comme si je lui faisais peur. Je suis si laid que ça ? Tsss, humains stupides.
Ma main reste collée à mon front et mes sourcils en l'air, exténués. Bien. C'est perdu de chez perdu. Ça ne servirait à rien de demander une copie à Renzo je suppose, il serait bien trop content. Et je serais obligé de le prévenir de la perte précédente aussi, je suppose. Je soupire encore. Mais quel ennuie, quel ennuie...

- Merci pour les informations, Klimt, tu n'avais pas besoin de venir jusqu'ici pour me l'annoncer.
- Je n'ai pas confiance dans les réseaux de communications, et votre bureau est toujours injoignable.
- Je n'ai pas demandé une critique de ma façon de vivre, merci. Passe dire bonjour à Levy, elle sera peut-être de meilleure humeur, et prends -je cherche un papier dans la pile sur mon bureau- … ça, ton nouvel ordre de mission.
- Pour Levy est ce que-
- C'est un ordre.
- Ok. Et pour le dossier, vous allez faire quoi ?

Je hausse les épaules avec un nouveau soupire. Excellente question.

- Ça ne te regarde plus. J'ai besoin de toi sur des affaires plus importantes pour le moment.
- Bien.

Sans une question de plus, elle observa la porte quelques secondes et sortit. Parfois c'est bien, les gens qui ne font qu'obéir aux ordres, ils ne posent pas de question, on se prend tellement moins la tête. Ils devraient tous être comme ça, serviteurs servils. Ô douce utopie.
Je regarde les notes que j'ai pris sur la conclusion de l'enquête de Klimt. Bien, ça devrait suffire pour envoyer quelqu'un, ça. Je sors un dossier volumineux, tourne les pages lentement. William Burst ? Ha non, il est mort il y a deux semaines, dommage. Agatha Cornell ? Non, une télékinésiste sur le coup, ça n'est pas approprié. Abouh Dargar-Trahim ? Zut, déjà en mission.
Bon, on va chercher autrement. Un guerrier ? Bof, ils sont rarement assez discrets. Un caméléon ça serait parfait. Pas Jake, il serait trop heureux de voir que j'ai échoué, et pour le moment seul Fray est au courant, je tiens à ce que cela reste ainsi. En autres caméléons on a... Pas grand chose, les autres sont trop jeunes, à l'hôpital ou pas assez expérimentés. Je crois que je les utilise un peu trop ceux là. Charmeur non, organisateur trop tard... Tiens, Astre. Bof. Je survole la liste de noms.
Tiens, David Williams. Ancien soldat, sa mission a été de passer la frontière coréenne, a déjà eu une mission, s'est récemment battu avec un Prêtre-Roi de Nanna... Mais Utu est absent. Shit. Bon tant pis, il saura fuir en cas de besoin. Ancien militaire tout de même, on voit qu'Utu ne choisit pas totalement au hasard.
Je décroche le téléphone de mon bureau.

- Nath, amenez moi David Williams dans mon bureau, tout de suite.

J'espère qu'il est de bonne humeur le gamin, parce que moi non.


Voir le profil de l'utilisateur http://leschroniquesdesumer.forumactif.org



Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Dim 13 Sep - 0:14
Les cours, c'est chiant, sérieux. T'as l'impression que tu vas péter les plombs à fixer ton prof vous parler de la civilisation sumérienne. Qu'est-ce que t'en as à foutre de savoir dans quelles poteries vos copains d'y a six millénaires s'amusaient à stocker les céréales ? Certes, la chose aurait pu être d'un intérêt notoire si tu avais été aussi intéressé que ta frangine par la matière - qui, depuis ton récent accrochage avec un prêtre-roi, prenait le plus grand soin à mettre la moitié de l'amphithéâtre entre vous deux, pour te faire comprendre que taper sur les autres, c'est mal, tu vois. Mais honnêtement, toi, avec ton QI d'huître et ta fascination pour le plafond, t'en viens à te demander c'que tu fais là. T'es bien obligé de suivre les cours de temps en temps ; ton absence a été remarquée ces derniers temps, et t'aimerais éviter de te reprendre un savon de la part de l'administration. Encore une fois.

Cela dit, lorsque quelqu'un entre dans l'amphi pour parler au prof, celui-ci semble chercher dans les rangs et accrocher ton regard. La femme en suit la direction, avant de murmurer deux mots et d'acquiescer. Elle s'avance ensuite dans les travées et toi, mal à l'aise sur ton siège et ta feuille blanche, t'essaies de pas regarder derrière toi pour voir si c'est pas le mec derrière qu'elle cherche. Elle s'arrête. Te fixe, et te demande à mi-voix de la suivre. Alors tu prends ton sac, le balances sur ton épaule après avoir hoché distraitement la tête, et la suit dans les couloirs pour te faire guider jusqu'au bureau du directeur. Tu retiens ton souffle, avant qu'on ne te permette d'entrer. L'homme t'intimide, mais tu le salues malgré tout, sans détourner le regard. T'évites de lui demander s'il a vraiment tellement de temps à perdre à gérer son absentéisme. Tu fais bien.

Il se met à parler, et, sans un mot, tu enregistres les informations. Ton cerveau se met en marche, il turbine. Un frisson te remonte le long de l'échine, mais ce n'est certainement pas de l'angoisse. C'est de l'excitation.

- J'accepte la mission.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Renzo
Messages : 1284
Localisation : Dans la merde jusqu'au cou... Mais genre vraiment.
Loisirs : Border Ersh avant qu'il se couche
Humeur : Comme une souris asthmatique devant un tigre, haha !
avatar
Renzo Layne

Personnage...
Pouvoir: Primordial et complémentaire, la grande classe pas vrai ?
Dieu: Ershkigal
Age: 380 cette année, ça se fête non ?!
Dim 26 Juin - 16:06
LA MISSION EST PAR LA *O*
ET ELLE EST SUPER COOL !
ALORS ALLEZ LIRE *^*

http://leschroniquesdesumer.forumactif.org/t456-operation-dilmun#10732




_ Oui, oui, bien sûr. Faîtes les passer à l'infirmerie et demandez au Tea Time de leur préparer à manger et une chambre tranquille. Oui, non, on va les garder un petit peu à l'écart le temps d'avoir leurs témoignages et leur rapport. Oui, bien. Dites leur qu'on est heureux qu'ils soient rentrés. Bien.

Nath me regardait, tout en parlant au téléphone avec je ne sais quel médium de service à l'aéroport.
Et moi, je la fixais, visiblement pas tellement content. Pas content du tout, en fait. Mais je ne disais rien, et je pense que c'est ça qui ne lui inspirait pas confiance. Je la regardais passer son coup de fil avec le regard inquisiteur d'un professeur mécontent.
Elle raccrocha. Et je ne disais toujours rien. Elle soupira.

_ Oui, Renzo ?
_ ... Non. Rien.
_ Non, pas rien, tu es planté là depuis plus de deux minutes, dis ce que tu as a dire qu'on en finisse.
_ Ha ? Parce que j'ai quelque chose à dire donc ! Je t'écoutes, qu'est ce que je dois dire, à ton avis ?
_ Renzo. Je n'ai pas à subir ta mauvaise humeur pour ça, c'est notre Directeur qui a décidé de cette mission, sans mon consentement, je te rappelle.
_ Bien sûr ! Non seulement il a perdu ma thèse et en plus il envoie deux Missionnaires clairement pas du niveau pour aller la chercher dans les mains de Skiter ?! C'est assez inconscient, je dois dire !
_ Je t'ai dit que je n'y étais pour rien, vois ça avec lui s'il te plait, j'ai d'autres dossiers urgents à traiter aujourd'hui.

Je continue à la fixer, l'air grave et en colère.
Je n'ai pas besoin d'insister, elle sait parfaitement ce que je lui reproche. Oui, c'était une décision de Steek, mais Nath voit passer tous les ordres de mission sur son bureau, elle aurait du s'inquiéter plus tôt de ne pas avoir vu passer celui là. Vous vous dites que je lui en demande beaucoup ? Vous la sous-estimez, elle est capable de faire bien plus que ça. Mais enfin, le principal de la conversation, je dois l'avoir avec lui...
Je passe la porte du bureau de Steek sans frapper, comme toujours.

_ Coucou le vieux ! Alors comme ça on a perdu ma thèse ?! Tu sais que je me suis quand même bien fait chier à l'écrire hein, je suis quand même un peu déçu que tu préfères l'offrir à quelqu'un d'autre !

Steek- qui pour une putain de fois dans sa vie est en train de lire un papier - RÉVOLUTION S'IL VOUS PLAIT- claque sa langue, un peu crispé. Bah alors, papy perd son humour en plus ! Il soupire et décide d'ignorer totalement ma remarque, préférant me répondre par une de ses habituelles pirouettes du je m'en foutiste total.

- Si tu veux ta note, tu as eu 11. Sors de mon bureau maintenant.
_ 11 sérieux ?! Ça méritait grave plus !
- Elle n'est basée que sur des suppositions aléatoires et sans intérêt.
_ Ben tiens, parlons en ! Pour une thèse aussi fausse, c'est rigolo que tu aies essayé de la planquer et que ça ait ridiculement échoué ! Et puis j'aimerai bien qu'on parle un peu de ces deux Missionnaires que t'as envoyé-
- Ho, tiens tu as raison, parlons en ! Ha, mais à bien y penser tu ne fais pas parti de la Congrégation, tu n'as donc aucun droit de regard sur son organisation.
_ Et toi tu n'as aucun droit légitime de disposer des Missionnaires comme tu l'entends, ils sont au service de la Congrégation et pas de ton petit plaisir ! Tu n'es pas un Dieu, Lewis.

Ses yeux se posent enfin sur moi, plus tranchants et froid qu'à leur habitude.

- Et ton problème, Renzo, c'est que tu écris des inepties sur un fond de pseudo-vérités qui pourraient lancer toutes les Créannes du monde à la recherche d'un soit disant Graal qui est sûrement le plus grand danger existant pour nous, sans même penser une secondes aux répercutions que pourraient causer tes erreurs sur le monde.

Le ton était cassant. Je m'offusquais, d'un coup mécontent et profondément bafoué.

_ Inepties ?! Ces "inepties" comme tu dis, j'ai mis 400 ans à y réfléchir, à les analyser et à en prouver l'existence, tout ça parce que "certains" refusent de me donner des réponses, je te signale. Ma thèse n'aurait pas été aussi dangereuse si elle avait contenu la vérité ? Certes ! Il ne tenait qu'à toi de m'en dire plus, mais non, monsieur est trop occupé à protéger identité et gains pour se poser même la question de l'importance de la vérité. Et évidemment, ça n'excuse pas le fait d'avoir envoyé des personnes sous-qualifiées à une mort presque certaine ou au moins à un échec cuisant, merci ! Alors, je récupère les informations et je m'occupe avec le conseil des Émissaires - comme il devrait en être A CHAQUE FOIS - de la suite des opérations.

Il me regarde, soupire et balance une main négligée dans les airs.

- Comme tu l'entends, si ça te fait plaisir de courir après un dossier que personne ne peut de toutes façons ouvrir...

Je me stoppais dans mon élan. Il me semblait déjà avoir entendu ça, quelque part, ailleurs... La porte des Enfers. Je me glaçais.

_ La question n'est pas de savoir si on peut ou pas l'ouvrir actuellement. Peu importe le temps qui s'écoulera, il y aura un moment où le dossier s'ouvrira, tout simplement parce qu'il existe.

Steek leva à nouveau la tête, entre le sérieux et le cynisme constant qu'il a l'habitude de montrer.

- Elle ne peut pas être de toi, celle là.
_ En effet. Elle est de Baal.

Et avec un petit rire nerveux, il replongea dans ses pseudo-papiers et je sortais.
Bon, je leur offre quoi aux heureux élus, une bière ? Allez, ça fait toujours plaisir ça, les bières !
Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Bâtiment administratif :: Bureau du Directeur
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet