Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 :: Le Monde :: Europe :: Europe de l'Ouest
Un zoo au bord de la mer... [Elyon]
Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Sam 25 Juil - 10:50
Le vent venant de la mer fouettait le visage du jeune homme. Assis en tailleurs sur un rocher, Leaf regardait distraitement les vagues s’écraser à ses pieds. C’était un joli va-et-vient. Ainsi c’était donc cela, la mer ? Une étendue d’eau semblant infinie, s’étendant par-delà l’horizon, secouée de temps à autre par ce que l’on appelle des « vagues » ? Leaf était encore jeune, il avait encore tout à découvrir du monde. Aujourd’hui, il découvrait la mer. Depuis sa naissance, quelque part en Finlande, il n’avait voyagé que dans l’ombre des bois. Ce soudain changement de paysage le surprenait un peu, et même l’inquiétait, après tout il était soudainement à découvert, sans la protection des arbres. Mais il n’en laissait rien paraître.

Après tout, il n’était pas seul. Il jeta un coup d’œil à l’oiseau blanc à ses côtés, qui était occupé à manger un petit rongeur. Le faucon redressa la tête, comme sentant le regard de Leaf sur ses épaules, ou plutôt ses ailes.

Toujours à tes côtés.

Azur ne lui avait plus vraiment adressé la parole depuis sa naissance. Ou si, elle l’avait fait une fois, pour lui indiquer ce qu’il convenait de faire à présent. Perdu et désorienté, Leaf avait passé un long moment à errer dans la forêt dans laquelle il était né, alternant tantôt sa forme humaine, tantôt sa forme de renard. L’oiseau au plumage blanc volait derrière lui lorsqu’il était sous sa forme animale, et se posait sur son épaule lorsqu’il recouvrait son apparence humaine.

Azur avait finalement décidé de communiquer, une seule et unique fois, pour lui donner l’indication, l’objectif qui lui manquait. « Dirige-toi vers Stockholm, en Suède. C’est le pays voisin. Acquitte-toi simplement de cette tâche. » Puis elle s’était tu à nouveau.

Leaf avait donc entrepris ce voyage. Il demandait aux gens qu’il croisait la direction qu’il devait prendre. Il avait assez rapidement franchi la frontière, puis il avait marché pendant plusieurs jours.

Maintenant, il ne savait pas exactement où il se trouvait, il savait simplement qu’il avait à se diriger vers le sud, pour rejoindre la capitale de la Suède. Il ne savait pas vraiment pourquoi il devait aller là-bas. Mais il savait qu’il devait y aller. Azur le lui avait dit, or Azur était son seul repère dans ce monde qu’il ne connaissait pas. Par conséquent, Stockholm devenait son repère aussi.

Soudainement, Leaf entendit une pierre rouler derrière lui. Il se redressa d’un bond et fit volte-face, aux aguets. Peut-être que cette méfiance est une trace de sa deuxième forme, un animal sauvage qui restait présente même sous sa forme humaine ? Qui sait ?

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Sam 25 Juil - 20:44
Ce n'était clairement plus possible. Ca faisait moins d'un mois qu'ils habitaient Stokholm et tout le monde les connaissait déjà comme la famille bizarre. La moitié des gens étaient persuadé qu'Elajah était un gigolo. Toutes les femmes croisés pensent encore que j'ai été mère à 13 ans parce que ce crétin de varan gueule sur tous les toits que je suis sa mère ! Et puis les gens pensent aussi que c'est un putain d'atardé hyperactif. Oui les deux en même temps ! Sans parler du fait que les grands mères pensent que je suis un fantôme revenant du pays de morts pour faire régner la justice dans ce monde qui va si mal. Nan mais je vous jure c'est flippant. Les gens hésitent encore mais un moment je vais me retrouver au juge des affaires familliales sans savoir quoi dire parce que ces deux là sont référencés nul part ! Génie ! Et franchement si on pouvait évité tout ce qui touche aux papiers administratifs .. Non parce que les offrandes devant la porte et mamie qui te court après dans la rue pour te mettre un collier d'ail ça va cinq minutes mais bon ..

Du coup j'ai décidé d'aller prendre des vacances ! Ouais ! Des vacances. Des vacances de 2 jours où ils dorment dehors et je dors dans la voiture. Fort heureusement pour nous ce sont des animaux et ils sont stupides alors ça ira très bien. Pour Neal il a suffit de dire « Mais tu vas voir dormir dehors c'est trop chouette ça fait super aventurier ! » Et il s'y voyait déjà. Varandianna Jones ! Je plus badass de tous les varans ! Pauvre petit .. C'est beau d'avoir des rêves .. Mais si j'ai bien compris ton physique n'évolue pas alors tu ne pourras pas allez bien loin .. Et il ne pourra jamais prendre son émancipation ! Putain ! Je serais morte qu'il sera toujours au lycée .. Je hais ce gosse ! Enfin bref .. Ela c'était plus compliqué et c'est pourquoi la destination était importante. J'avais choisi la mer. Là où y'a pas grand monde normalement. Pas trop trop loin de la frontière. Bah ouais la mer parce que c'est pas qu'un rorqual dans le jardin ça le fait pas mais un peu quand même .. Nan mais sérieusement .. Quelqu'un peu me dire comment j'ai fait pour mettre au monde un putain de rorqual !? Nan mais je vous jure! Vie de merde !

Arrivé à la mer c'était la belle vie. Il faisait froid mais le vent dans les cheveux c'était super agréable. Neal courait dans le sable comme un fou. Un coup humain, un coup varan. Et Ela .. Ela je crois que je l'avais rarement vu aussi heureux et .. Et aussi bizarre. Il a avancé vers la mer comme si c'était la fin. Que c'était l'Appel .. Et là j'ai compris. Je me suis jeté sur le coté et à un centimètre de mon visage je pouvais voir un peau de cétacé. D'un conard de cétacé. Je me suis donc redressée et j'ai shooté dedans en l'insultant fermement. J'vous jure .. J'aurais pu mourir ! Enfin bon.

Le lendemain après une nuit peu joyeuse .. Bah ouais j'ai pas une voiture super confortable je peux le dire j'ai sorti deux ou trois trucs à manger du coffre. Neal m'attendait sous forme de varan comme un gros chien. Oui ma vie n'a aucun sens. Ela n'était plus en vue. Avec mon sac de nourriture et mon fils varan de compagnie à mes cotés .. Quoi de mieux que d'aller prendre son petit dej le cul dans le sable et les pieds au bord de l'eau. Pas dans l'eau parce que je tiens encore à mes pieds mais voilà. Bon alors .. Oh .. Wait .. Il y a quelqu'un.. Un beau petit blondinet on dirait. Pas très humain et.. Un bel oiseau. Je me retourne vers .. Inquiète oui je pouvais l'être. Depuis la chouette Neal trouve ça super fun de courir après les oiseaux surtout quand il ne les sens pas humains.. Pauvre gamin.

Je m'approche du jeune et le salut.

-Hey salut ! T'as faim ? J'ai deux trois trucs à bouffer si tu veux. Dis moi tu fais quoi dans le coin ?

Remarquer cette humeur sociable qui me traverse. C'est si rare ..

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Dim 9 Aoû - 16:54
Sur le qui-vive, je fixai la fille qui s'avançait vers moi. Avec un enfant, aussi.

...Oui, je savais qu'il était comme moi. J'avais beau être jeune, je le sentais. Lui aussi c'était une... Quoi déjà ? Ah oui, une « créanne », d'après ce qu'Azur avait bien voulu me dire.

Je me forçai à me détendre. Si au moins l'enfant était comme moi, je ne risquais rien, n'est-ce pas ? Était-ce dans les coutumes des créannes de se dresser contre leurs congénères ? Je jetai un coup d'œil inquiet en direction d'Azur, guettant un quelconque signe m'indiquant ce qu'il convenait de faire. Cependant, le faucon ne semblait pas inquiet le moins du monde, ni même agressif. Elle ne cherchait même pas mon regard pour m'indiquer quelque chose. Mes épaules s'affaissèrent légèrement, et j'adressai donc un sourire à la demoiselle qui me proposait de la nourriture, avant de m'incliner légèrement en guise de salutations.

Bien le bonjour, mademoiselle. C'est bien aimable de votre part de me proposer de la nourriture, cependant je ne voudrais pas interférer dans ce moment de complicité avec... Votre fils ?

Je ne savais pas vraiment si l'on pouvait considérer qu'une créanne avait des parents. Peut-être qu'elle en remplissait simplement le rôle. Remarque, je ne savais pas vraiment ce que c'était que des parents. J'avais juste parfois eu l'occasion d'observer des familles, de loin, c'était tout.

Ma voix se faisait un peu hésitante et saccadée, de par le fait que je n'avais pas vraiment pris l'habitude de parler, encore. J'avais appris plutôt rapidement la langue, mais les syllabes s'entrechoquaient encore un peu dans ma bouche. J'espérais que cela ne gênait pas à la compréhension. Mais j'en doutais, jusque là j'avais toujours réussi à me faire comprendre, et je crois que mon timbre de voix avait déjà séduit une ou deux demoiselles, à l'entente du gloussement amusé qui échappait parfois à Azur.

À sa question quant à la raison de ma présence ici, je ne savais que répondre. Étais-je en droit de dire que j'étais en chemin pour cette ville... Stockholm ? Azur parlait si peu, je ne savais pas si ce trajet devait être un secret ou non...

Disons... Que je voyage, fis-je finalement. Je profitais simplement du paysage, je n'ai pas pour habitude de voir... La mer, c'est cela ? Cette immense étendue d'eau est mystérieuse et magnifique, n'est-ce pas ?

Le bruit régulier des vagues s'écrasant sur les rochers remonta à mes oreilles, et un fin sourire étira mes lèvres. J'aimais beaucoup cet endroit. C'était beau. C'était... Apaisant. Je reportai alors mon attention sur la demoiselle et l'enfant. Je me rendis alors compte que je ne m'étais pas présenté. C'était plutôt une forme d'impolitesse, me semblait-il.

Oh, veuillez pardonnez mon impolitesse ! Je me prénomme Leaf. Je suppose que c'est un nom un peu étrange, les gens à qui je l'ai dit m'ont regardé un peu étrangement. Et vous ? Puis-je avoir l'honneur de connaître vos noms, à tous les deux ?

Je sentis alors des plumes effleurer ma joue, et l'instant d'après Azur se poser sur mon épaule. Je souris à nouveau. J'aimais bien la présence d'Azur, même si elle ne parlait pas beaucoup. C'était doux, et apaisant.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Lun 24 Aoû - 1:35
Ah je le sentais ! Je le sentais, je le sentais, je le sentais ! C'était sûr ! Sûr et certains même ! Il était comme moi ! A en voir sa tête il devait même être plus jeune ! Oh ! Chic chic chic ! J'adooore me faire de nouveaux amis ! C'est quoi comme animal à votre avis ? Allez ! C'est sa deuxième forme ? Hmm.. Un varan comme moi ? Ouais nan il en a pas trop la tête.. un vieux papi ? Ca se pourrait hein ! Oh ! Ou une girafe ! Ah moins que .. Hmm.. Un colibri ! Oh je suis sûr que c'est un colibri ! Genre il est trop petit trop frêle pour s'aventurer sous cette forme ici du coup il cherche la forêt amazonienne pour pouvoir vivre en harmonie avec la nature ! En revanche faudrait peut être lui dire que c'est pas par là hein .. Enfin bon ..

* * *

Visiblement il avait du mal à se détendre le petite gars. A en juger l'attention qu'il portait à son faucon c'était son pote. Un pareil que lui. Le grand frère ou la grande soeur qui aide d'un regard sans rien .. Genre en gros qui te dit « bah démerde toi et si t'es vraiment comme un con je viendrais t'aider ». Aaah.. C'est sympa ça. Enfin bon le faucon semble pas trop faire gaffe à nous du coup le gamin à l'air de se calmer. No stress la bête. Je sais pas ce que t'ai mais fourrure, feuilles ou juste peau on en veut pas. J'essaye juste d'échapper à la ville .. Avec deux comme ça c'est pas simple hein ! D'ailleurs je sais pas ce que fout le deuxième .

-Bien le bonjour, mademoiselle. C'est bien aimable de votre part de me proposer de la nourriture, cependant je ne voudrais pas interférer dans ce moment de complicité avec... Votre fils ?


Ooh.. Le brave garçon.. Il galère un peu à parler mais visiblement il a suivit une bonne éducation. C'est impréssionnant même .. Ca pour sûr c'est pas un chartier du nord ma tite dame ! Par contre je ne peux m'empêcher de lâcher un bref rire à la mention « fils ». Ahah .. C'est vrai que la plus part des gens croient ça mais je pensais qu'une créanne comprendrait plus vite.. Enfin bon .. C'est encore un jeune moineau.

-C'est gentil mais Neal n'est pas mon fils tout autant que je suppose que ce faucon n'est pas votre mère. Bon Il me prend un peu pour sa mère mais .. Je suis sa créatrice. Attention hein ! Pas génitrice ! Pas d'ADN, sang ou quoi que ce soit en commun ! J'ai fait gaffe ..

Un regard à Neal qui court toujours autour de nous. Je crois qu'il a envie que le faucon joue avec lui. Ah bah tiens ça y est le voilà de nouveau en varan . C'est putain de moche ces conneries là n'empech.. Pff.. Ersnest était mignon de toute part lui .. Là j'ai un putain de rorqual et un putain de varan.. C'est pas cool franchement ! Je m'attarde un peu sur l'eau.. Impossible de savoir ce qu'il en est d'Elajah..

-Oh .. Tu voyages à pieds ? Tu as bien du courage ! Si ça t'interesse de passer pas Stockholm nous nous rentrons en fin d'après midi en voiture et nous habitons là bas. Tu peux même venir dormir chez nous quelques nuits hein. Tu as l'air bien plus posé que mes deux énergumènes .. Enfin vous.


Décidement le faucon sur son épaule me fait bizarre.

* * *

La sensation de profondeur. La vitesse la puissance. Chez soi, chez moi. J'étais chez moi dans mon univers; Ici j'étais maître de tout. Je glisse, je file. Je ne sais pas où je suis mais je suis bien et quoi qu'il en soit je suis content d'être là ! C'était juste pour ça en fait que nous étions venu ! Je veux sauter ! Je sais que j'en suis capable. Je m'élance et mon corps entier retombe sur l'eau. Entre la bombe à eau et le tsunami.. On est pas loin nan. ..Aaah mais qu'est ce que c'est agréable ! C'est une sensation vraiment inouie. Qui aurait cru que je puisse vivre un instant pareil. C'est si merveilleux !

* * *

Elyon regarde au loin et voit le rorqual faire des bons. Elle soupire et lève lentement le bras le doigt tendu pour désigner l'animal qui se donne en spectacle.

-Lui C'est Elajah. C'est un Rorqual.. Et toi tu es ? Enfin vous .. Je crois.

Elyon n'était pas la fille la plus sociable au monde. Elle se qu'elle aimait c'était les cadavres, les dissections et les endroits calmes avec très peu de gens. N'allez cependant pas croire que c'est une psychopathe.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Jeu 3 Sep - 9:17
Un rire échappa à la demoiselle lorsque je désignai la jeune créanne comme son fils. Je penchai un peu la tête sur le côté.

Navré, j’aurais pensé que vous le considériez comme votre fils.

— C'est gentil mais Neal n'est pas mon fils tout autant que je suppose que ce faucon n'est pas votre mère. Bon Il me prend un peu pour sa mère mais... Je suis sa créatrice. Attention hein ! Pas génitrice ! Pas d'ADN, sang ou quoi que ce soit en commun ! J'ai fait gaffe...

Azur, ma mère ? Oh, peut-être en avait-elle un peu le rôle… Quoique j’aurais tendance à penser que « mère » n’était pas vraiment le terme qui convenait. Azur était plus comme… un guide. Elle ne prenait pas particulièrement soin de moi comme était censé le faire un parent. Elle m’apprenait ce que j’avais besoin de savoir, me disait ce qu’il était bon ou pas de faire. En revanche, pour tout le reste, elle me laissait me débrouiller, me laissait le soin « d’apprendre sur le tas », comme on dit.

Mais… ah… sa « créatrice » ? Pourtant, il me semblait que seuls les dieux pouvaient engendrer des créannes. C’était du moins ce qu’Azur m’avait expliqué. Cette demoiselle ne semblait pourtant pas être une déesse… quoique je n’avais pas beaucoup d’expérience dans le domaine. Peut-être était-elle vraiment une déesse ? Je plissai un peu les yeux, méfiant. Je tentai de répondre à cette question, en me concentrant un peu plus sur son aura.

Hm… non, c’est une humaine. Un faible soupir de soulagement m’échappa, et je lui rendis un sourire. Je n’aurais guère apprécié rencontrer un dieu, ici. Ma naissance avait été douloureuse, et j’en voulais beaucoup au dieu qui m’a engendré de m’avoir laissé ainsi, en proie à cette horrible souffrance, seul dans cette forêt.

Je m’efforçai de recentrer mes pensées sur l’humaine.

— Oh... Tu voyages à pieds ? Tu as bien du courage ! Si ça t'intéresses de passer par Stockholm nous nous rentrons en fin d'après-midi en voiture et nous habitons là-bas. Tu peux même venir dormir chez nous quelques nuits hein. Tu as l'air bien plus posé que mes deux énergumènes... Enfin vous.

Mon cœur fit un bond dans ma poitrine, tandis qu’Azur bougeait légèrement sur mon épaule.

C’est vrai ? Vous pourriez faire ça ?!

Je secouai alors la tête et me raclai la gorge. Hm. Pas très délicat…

Pardonnez-moi. C’est simplement que… oui, Stockholm, c’est ma destination. Si… si vous pouviez raccourcir mon temps de voyage… je vous en serais très reconnaissant…

Il était vrai que ça me faciliterait vraiment la tâche. Même si je ne savais toujours pas ce que je devais y faire, à Stockholm.

Alors, la demoiselle tendit le doigt, vers l’infinie étendue d’eau derrière moi.

— Lui c'est Elajah. C'est un rorqual...

Je me retournai, et observai un temps l’animal qui bondissait, produisant des éclaboussures d’écume. Un sourira amusé étira mes lèvres ; il avait l’air de bien s’amuser. Je n’avais encore jamais entendu le mot « rorqual » auparavant, mais je supposai que cela pouvait se rapprocher de ce que les humains appelaient communément une « baleine ».

— Et toi tu es ? Enfin vous… Je crois.

Je me retournai à nouveau.  J’avais déjà précisé mon nom –pas celui d’Azur en revanche…-, alors j’en déduisis qu’elle me demandait la nature de ma deuxième forme.

Ma deuxième forme, c’est un renard, un renard roux. Et Azur… (je fis un petit mouvement de tête pour désigner l’animal sur mon épaule) a une deuxième forme humaine, simplement elle préfère rester sous sa forme de faucon.

Même si je n’avais jamais trop compris pourquoi, d’ailleurs.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Jeu 22 Oct - 23:23
Je souris. C'est à la fois sympa et frustrant. Regarder ce mec en face là, juste en face de moi. C'est chouette de voir que toutes les créannes ne sont pas des connards pot de colle. En revanche c'était carrément frustrant de savoir que sur le peu de créannes avec qui j'avais gardé contact, celle ci étaient toutes des cassos. Ernest m'a rapporté que Lili après avoir compris que ce n'était pas simple de tuer les humains avait provoqué une créanne pour se faire tuer et que finalement le papillon qu'elle était avaient percuté le pare brise d'une voiture la réduisant à une petite masse immonde jaune emportée dans un instant par les essuies glace et dans l'autre par la décomposition instantané. Ernest quant à lui .. Je crois que dernièrement il avait trouvé refuge dans le terrarium d'un scientifique fou. C'est sûr que logé et nourrit il ne pouvait qu'être content. Ce chercher réservait une pièce entière à ses insectes. La folie quoi .. De temps en temps Ernest se cassait et venait manger à la maison. C'était sympa. Il était déjà un brin plus reposant que Neal et Ela.. Neal et Ela.. Que vais je devenir avec eux dans les pattes ..

Quoi qu'il en soit le gamin blond en face de moi sembla heureux de ma proposition. Je ne savais pas que j'étais capable de faire le bonheur comme ça .. Enfin bon .. C'est marrant qu'on soit tous attiré par Stokholm comme des guêpes par le miel.. Un charmant phénomen d'attraction. Il faudrait même peut être que je songe à m'interroger pourquoi. Non mais c'est vrai c'est bien beau d'y habiter mais en vrai je sais pas trop ce que j'y fout.. J'ai chercher une maison pas trop chère dans un coin sympa avec des relief différent .. et euh .. J'ai finis sur Sto et je n'ai jamais cherché autre part .. C'est très con de ma part.. J'aurais du aller en Sibérie .. Oh .. Ou en recherche anthropologique au groenland ! Les créannes ça peut mourir de froid ?

-Parfait ! Eh bien ecoute dès qu'on a finit la ballade on décolle pour Stokholm !

Le gamin répondit à mes quesitons.

— Ma deuxième forme, c’est un renard, un renard roux. Et Azur… a une deuxième forme humaine, simplement elle préfère rester sous sa forme de faucon.

J'avoue que je ne savais pas trop quoi dire d'autre. Je n'ai jamais été très forte pour faire la conversation. Je mon regard allait d'Elajah à mon interlocuteur. Putain mais je sais pas quoi dire ..

-Oh c'est chou un renard .. Enfin tant que y'a pas de chasseur pour leur mettre une balle dans le crâne et en faire des carpettes !

J'ai ri. Puis j'ai arrêté. Je suis pas sûre que ce soit l'humour de tout le monde. Je jette un regard à Neal. Alors là .. Lui il est plein d'énergie et osef la situation de merde dans laquelle je suis. Je suis son regard avec méfiance. Il a capté la nature animale de nos rencontres et commence cruellement à s'agiter. Humain pour encore peu de temps.

-On joue ? On joue ? On joue ? On jouuuuue ?

Varan. Varan qui court dans tous les sens et fait des allez retour ..

-Je .. Je crois qu'il veut jouer.

Super perspicace Elyon. Il est temps que tu retournes à tes cadavres là au moins on s'en fout que tu es une conversation de merde !

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Mer 11 Nov - 15:39
J’adressai un sourire à la demoiselle, qui me retirait une sacrée épine du pied en me faisant cette proposition. A pied, j’en aurais encore eu pour de longues journées de marche pour atteindre Stockholm. Non pas que marcher me dérangeait particulièrement, après tout je préférais quand même la nature, les bois et la mer aux grandes villes, mais me rendre là-bas s’avérait nécessaire… apparemment. Et, même si cela m’agaçait qu’Azur ne me dise rien, la curiosité me poussait à accélérer le pas pour atteindre ce but.

Merci beaucoup.

Je répondis ensuite à ses questions. Notamment sur nos formes, à moi et Azur, en tant que créannes.

— Oh c'est chou un renard... Enfin tant que y'a pas de chasseur pour leur mettre une balle dans le crâne et en faire des carpettes !

Je battis lentement des paupières, avant de froncer les sourcils, vexé. Ravi de n’être guère plus considéré qu’un potentiel tapis, vraiment…

Je m’efforçai de ne rien rétorquer tandis qu’elle riait de sa propre blague.

Navré, mais je crois que ça ne m’amuse pas beaucoup, finis-je par dire d’une voix un peu froide.

Un silence s’installa ensuite, tandis que le jeune garçon qui accompagnait la demoiselle commençait à s’agiter.

— On joue ? On joue ? On joue ? On jouuuuue ?

Il reprit alors sa forme animale. Je ne savais pas trop ce qu’était cette bête, cela ressemblait comme à un… gros lézard.

— Je... Je crois qu'il veut jouer.

Malgré moi, un sourire étira un peu mes lèvres. Azur sembla comprendre mon intention et prit son envol, pour aller se poser sur l’épaule de la demoiselle. A mon tour, me prenant au jeu, je pris alors ma forme de renard, et d’un bond rejoignis un rocher non loin de la jeune créanne qui ne cessait de courir, avant de m’y asseoir, le pelage ébouriffé pour me protéger du vent marin, pour l’attendre.

Moi, d’humeur joueuse ? On aura tout vu.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Jeu 26 Nov - 2:20
Ce garçon ne m'avait pas l'air de mauvaise fréquentation. Non même il avait l'air plutôt sympathique. Je dirais même que sa tignasse blonde est craquante et ses yeux plaisant. Ouais je suis de bonne humeur je crois. Surement l'air de la mer. Le fait que je puisse laisser les deux sans problème. C'est rassurant et je sens un poids quitter mes épaules. C'est tellement agréable.

Bon ma blague, si on peut concidérer ça comme un blague n'a pas été bien reçue. Et merde. Non mais faut pas faire genre. Je l'ai vu le petit froncement là. Les sourcils. Pouh et sa réponse .. Haan .. Mais pourquoi je parle aux gens moi ? Quelqu'un pourrait me le rappeler ?

-Euh .. Non mais .. Ouais désolée .. Je parle pas aux gens d'ordinaire alors j'ai un peu de mal pour tout ce qui est social.

Rire gené. Putain non mais voilà je vais ruminer ce moment de fail pendant huit cents ans. Haan la loose. Tu m'étonnes que je sois toujours aussi seule. Y'a des cours de sociabilisation ? Non mais je suis sûre que ça doit exister. Note non ça doit être trop casse couille. Et puis j'ai mes deux boulets à traîner. Ho c'est ça qu'il faut pas que je fasse ! Critiquer les créannes .. Non parce que sinon je suis dans la mouistouille hein..

Et là. Pour la première et peut être unique fois de ma vie je crue que j'allais vénérer Neal. Pour la première fois j'étais heureuse d'entendre ses « on joue ? » d'habitude gerbant. Je vis un sourire éclairer le visage. J'y crois pas. Quelqu'un veut jouer avec Neal ..J'en aurais presque la larme à l'oeil je vous assure. Je jette un coup d'oeil à un geyser d'Elajah. S'il savait.

Je sursaute quand le faucon se pause sur mon épaule. La vache .. Ca non plus je m'y attendais pas.

-Yo ! Elyon, sans emploi, passion des cadavre, vingt ans passé. Et toi ?

Je regarde le faucon. Ouais euh ..

-T'es pas obligée de répondre t'sais.. J'comprendrais.

Putain je suis vraiment con en fait.

A coté Neal fit le tour à toute vitesse du rocher sur lequel était posé le petit renard. C'est vraiment trop chou les renards. Bref et Neal bondit. Je crois qu'il joue à chat. Entre Varan et Renard.. Normal .. Bon bah j'ai plus qu'à construire un château de sable moi maintenant. Allez ! On rassemble le sable.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Ven 27 Nov - 22:26

* * Azur * *

En devinant les intentions de mon petit Leaf, je prends les devants et m’envole de son épaule pour me poser sur celle de la demoiselle, la faisant sursauter. Oh bien sûr, elle ne s’y attendait pas. Les humains n’ont pas l’habitude que des oiseaux viennent se poser sur leur épaule… enfin bon, c’est juste de la surprise, elle n’a pas l’air d’être apeurée par moi.

Elle me parle, même.

— Yo ! Elyon, sans emploi, passion des cadavres, vingt ans passé. Et toi ?

J’aurais été sous ma forme humaine, un rire léger aurait franchi mes lèvres. J’apprécie cette jeune femme, elle est amusante. Un peu originale, certes, mais après tout j’en ai rencontré, des gens originaux. Une fois j’ai travaillé avec une jeune créanne qui s’était trouvé une passion pour l’élevage de vers de terre…

Je me contente de pencher la tête sur le côté, une lueur amicale brillant dans mes yeux, bien que je ne sois pas sûre qu’elle sache la déchiffrer. Navrée jeune demoiselle, mais je ne compte pas reprendre apparence humaine pour communiquer avec vous… je ne l’utilise que pour les occasions vraiment importantes. Pour communiquer avec mon maître pour faire mes rapports notamment. Ou encore lorsque les discussions se font vraiment houleuses, et que les personnes qui sont avec moi ne peuvent vraiment plus déchiffrer mes expressions et mon comportement, quand bien même ils me connaissent depuis longtemps. Il m’arrive parfois d’avoir besoin de parler directement, face à face avec la personne…

Or ici ce n’est pas le cas. Je caresse la joue de la dénommée Elyon du bout de l’aile, afin qu’elle comprenne que ce n’était pas contre elle que je ne lui parlais pas.

Je détourne les yeux, pour fixer mon petit Leaf, en train de jouer avec la jeune créanne varan. Cela me fait penser que j’avais rarement croisé de créateurs, tiens…

* * * *

Je fixai le varan courir autour de moi. Il était vraiment énorme, tout de même, vu depuis mes yeux de renard… plus gros que moi, et ses pattes me semblaient immenses. Je présumai qu’il attendait le bon moment pour bondir. Eh bien ? Dépêche-toi, sinon je risque d’agir le premier !

Il attendit d’être dans mon dos, pour me sauter dessus. J’avoue ne pas avoir trop eu le temps de réagir, et le grand lézard abattit son énorme patte sur mon arrière-train. Un glapissement m’échappa, et je tournai la tête pour faire claquer mes mâchoires près de lui, dans un geste qui se voulait menaçant.

Cependant il me relâcha rapidement avant de se remettre à courir. Oh, je vois… c’est comme l’un de ces jeux auxquels jouent les jeunes humains entre eux, où ils cherchent à s’attraper…

Je me remis alors sur mes pattes avant  de m’élancer à sa suite. Bien sûr il avait l’avantage de la taille et de la masse, mais j’étais, me semblait-il, censé être plus rapide et agile. Je pris alors appui sur une grosse pierre et bondit, pour atterrir un peu gauchement sur les épaules de Neal, avant de lui donner un gentil coup de patte sur le sommet du crâne.

* * Azur * *

Mon petit Leaf a l’air de bien s’amuser. Je ne l’avais jamais vu jouer ainsi. Aussi fallait-il dire que ma compagnie devait être fort peu divertissante… enfin. Je n’avais pas à me laisser aller à des jeux, ou quoique ce soit. J’avais une mission.

Elyon entreprend alors de créer diverses formes avec le sable de la plage. Je la regarde faire quelques instants, avant de déployer mes ailes afin de me rapprocher de l’eau. J’observe le sable arrosé d’écume de mes yeux perçants, puis saisis dans mon bec l’objet de ma rapide recherche, avant de revenir vers la demoiselle. Je penche un peu la tête sur le côté, attendant qu’elle se saisisse du coquillage que je venais de trouver, pour son château éphémère.

J’avais une mission, oui. Mais après tout, un peu de détente ne faisait pas de mal.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Dim 27 Déc - 18:15
Je parle avec un oiseau. Bah ouais rien de plus banal. J'ai bien un varan humain en animal de compagnie et un rorqual comme .. Comme.. ami proche je dirais. Elajah si tu entends ça je t'interdis de revenir et de me sauter dessus. En plus du dois être trempé là. Quelle horreur. Il fait assez froid comme ça.

L'oiseau penche la tête sur le coté. J'imagine que c'est une réponse. Ses yeux brillent un peu. Je ne sais pas si ça veut dire quelque chose mais dans tous les cas je trouve ça beau. C'est un bel animal. Ca ne fait aucun doute. Je sens ses plumes sur ma joue. Je laisse passer un petit rire. C'est charmant. Même si elle ne parle pas elle est plutôt sympathique cette Azur. Au final je comprends qu'elle ne parle pas. Et puis de toute façon elle se serait transformé, on aurait échangé trois phrases et je n'aurais plus su quoi dire. Ca aurait été bête tout de même. Inutile surtout. Au final je pense que dans la situation présente nous avons autant de conversations que dans une différente situation.

Elle regarde le petit renard. Je suis son regard et l'observe à mon tour. Puis j'observe Neal. Ela et lui m'en font baver mais au final je m'y fais un peu à cette vie. D'un autre coté je ne sais pas du tout ce que ma vie serait s'ils n'étaient pas nés. Je serais surement encore en Roumanie.

Je regardais les deux jouer et de petits rires amusés m'échapait par moment. Neal trouvait rarement de partenaire de jeux. La plus part du temps il jouait avec des lapins mais ceux ci n'en était pas conscient. Cette fois ci avec Leaf c'était vraiment un jeu. Tout deux étaient conscient et tous deux cherchaient à s'amuser.
Neal se placa dans le dos du renard bondit et se décala au dernier moment. Au contact du varan le renard glapit. A en voir sa réaction le renard n'avait pas l'habitude de jouer. Je ne pu empêcher un large sourire quand le renard arriva sur le dos de Neal et lui assena un petit coup de pattes sur le front. Ce dernier alors qu'il courrait s'arrêta net et fit le mort à terre. Il s'écroula complétement et après avoir attendu quelques secondes il se roula dans le sable avant de repartir.

Voyant qu'il n'y avait pas le moindre danger entre les deux créannes je me reconcentra sur le château de sable que j'avais commencé à ériger. Azur m'apporta un coquillage, je lui souris et l'installa au sommet d'une tour.

-Wow ! C'est magnifique. Ca pourrait être notre future maison !


Je me retourne. Je ne savais pas quand il était sorti mais il était là. Elajah se tenait devant moi souriant, encore trempé avec une simple serviette autour de sa taille et une autre entre ses mains qu'il utilisait pour se sécher les cheveux. Il nous sourrit et le lui sourit. Il fit un salut de la tête à l'oiseau.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Mar 9 Fév - 22:02
Neal s’effondra au sol, faisant manifestement mine d’être mort, comme si je l’avais vaincu. Je sautai au sol avant qu’il ne m’écrase, puis l’observai en penchant la tête sur le côté. Finalement il roula sur le côté, puis se releva pour repartir de plus belle. Wouah, il était plein d’énergie ! Je pris élan sur mes pattes arrières afin de le suivre en courant. Je le rattrapai rapidement, au niveau des rochers. Je bondis dans le but d’atterrir juste devant lui, mais une pierre roula sous l’effet de mon élan. Je trébuchai, et m’étalai de tout mon long sur les rochers. La respiration coupée, je me redressai difficilement.

Je donnai un nouveau coup, peut-être un peu moins énergique soudainement certes, en direction de Neal. Je ne serais que trop vexé de le laisser gagner…

Je visai alors ses pattes, cherchant à le déséquilibrer. Une lueur amusée brilla dans mes yeux tandis que je le regardais, l’air de dire « allez, dis-le que c’est moi qui ai gagné. »

* * Azur * *

La jeune Créatrice semble fière de son œuvre. Elle place le coquillage que j’avais apporté au sommet de… comment disaient les humains dans les histoires de princesses déjà… du plus haut donjon, de la plus haute tour ? Oui voilà. Il ne manquait plus que la princesse, le dragon cracheur de feu et le preux chevalier qui  vient délivrer sa belle. J’ai personnellement toujours trouvé que les histoires que contaient les humains à leurs enfants pour les endormir le soir se ressemblaient toutes un peu. La princesse qui attend de se faire délivrer, qui tombe amoureuse du premier chevalier venu, puis se marie avec, vécut heureuse et eut beaucoup d’enfants. Tiens, par ailleurs, je ne sais pas comment les humains ont eu l’idée d’inventer les dragons. Très sérieusement, même en tant que créanne âgée de plus de deux-cents ans, je n’en ai jamais vu, je n’ai même jamais vraiment vu quelque chose s’approchant de leurs descriptions. Il n’existe pas de créanne possédant une forme avec un animal qui n’existe pas, je crois… sauf peut-être chez les Anciennes, je ne sais pas, je ne fréquente pas énormément ces dernières.

— Wow ! C'est magnifique. Ça pourrait être notre future maison !

Un faible son s’échappe de ma gorge, je crois qu’il pourrait s’interpréter comme étant un rire. Vivre dans une aussi grande demeure… ah, je suppose que ce doit être un peu triste si l’on vit tout seul ! Je préférais la vie en plein air.

Je sens alors une présence. Je lève la tête, pour voir derrière la jeune demoiselle un homme blond, trempé, se sécher la tête à l’aide d’une serviette. C’est une créanne, lui aussi, je le sens par son aura. Il m’adresse un signe de tête poli, auquel je réponds en inclinant légèrement la mienne. Je devine qu’il s’agit d’Elajah, dont la miss nous a parlé plus tôt. Cette créanne-ci semble un peu plus mature que Neal.

Je décide alors de prendre contact avec lui. Il était toujours bon de parler sérieusement avec ses camarades créannes.

Je laisse mon esprit glisser vers le sien. Je ne compte pas contrôler son corps, loin de moi cette idée, simplement communiquer avec lui, par l’esprit, comme il m’arrivait de le faire avec Leaf.

« Bonjour. Tu es Elajah, n’est-ce pas ? Je m’appelle Azur. Je suis navrée de te parler de cette manière, mais je n’ai guère envie de reprendre ma forme humaine, j’espère que tu comprendras. Me permets-tu de te poser une question ? J’aimerais bien savoir… ce que tu connais du monde des créannes, exactement. Et ce que tu en penses. Je suis toujours curieuse quant à l’avis de mes congénères… »


Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Mar 16 Fév - 23:51
Elyon regarda en souriant Neal et Leaf jouer dans le sable. La vision du petit renard qui courrait dans tous les sens était absolument trop mignonne. Elle les observa un instant puis reporta son attention sur l'oiseau. Elle faisait quand même chier cette créanne à ne pas parler. Non parce que c'est pas qu'elle se sentait con à parler à un piaf mais un peu quand même. Heureusement Elajah arriva. Elyon se retourna et le regarda.

-Tu rentres pas dans la bagnole avec tes cheveux mouillés je te préviens. Déjà qu'on va avoir Neal, le sable et ses coquillages ça suffit hein.


Elajah sourit et ébouriffa Elyon en lui disant de ne pas s'inquiéter. Elle l'insulta et il s'assit sur un rocher et regarda Azur. Perplexe. Il n'aimait pas vraiment l'aura qu'elle dégageait. Elle était froide. Soudain une voix résonna dans sa tête. C'était elle. Elle le fixait comme pour lui intimer d'écouté attentivement. Il fit une grimace. La sensation qu'on lui impose une parole à l'esprit n'était absolument pas agréable.

« Bonjour. Tu es Elajah, n’est-ce pas ? Je m’appelle Azur. Je suis navrée de te parler de cette manière, mais je n’ai guère envie de reprendre ma forme humaine, j’espère que tu comprendras. Me permets-tu de te poser une question ? J’aimerais bien savoir… ce que tu connais du monde des créannes, exactement. Et ce que tu en penses. Je suis toujours curieuse quant à l’avis de mes congénères… »

Elajah se releva et regarda de haut l'oiseau.

-Mais tu te prends pour qui le piaf ? On est pas assez bien pour que tu transforme c'est ça. On est faible hein c'est ça ?! Non mais sérieusement ! Et puis je parie que tu n'as pas fait le même coup à Elyon. Bah non c'est une humaine, pourquoi est ce que tu lui parlerais ?! Y'a que les créannes qui t'intéresse hein ! Avoue ! Putain mais c'est pas possible d'être comme ça. Tu veux savoir ce que je connais de ce monde ?! Eh bien ma chère pour ça il faudra me pénétrer l'esprit ou me présenter tes excuses sous forme humain.

Il se retourna vers Elyon.

-Ca y est je suis rentrée et j'ai les cheveux presque sec, on peut y aller maintenant.

Il tourna les talons et commença à marcher vers la voiture. Elyon hocha la tête et claqua des mains pour rappeler Neal. Elle regarda Azur.

-Il faut l'excuser, il n'est pas toujours facile.

Elle n'avait pas complètement compris ce qui c'était passé mais si c'était ce qu'elle pensait alors elle aurait plutot eu tendance à se ranger du coté d'Elajah mais bon ces deux là ne semblaient pas vraiment hostiles pour autant.
Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Jeu 17 Mar - 22:58

* * Azur * *

Hm, je crains que mon initiative ait offensé le jeune homme.

— …Y'a que les créannes qui t'intéresse hein ! Avoue ! Putain mais c'est pas possible d'être comme ça. Tu veux savoir ce que je connais de ce monde ?! Eh bien ma chère pour ça il faudra me pénétrer l'esprit ou me présenter tes excuses sous forme humaine.

J’aurais été sous ma forme humaine, je crois que j’aurais haussé un sourcil. Je m’intéresse aux humains, je les aime beaucoup d’ailleurs –tant qu’ils ne sont pas missionnaires-. Cependant, je ne vois pas l’intérêt de leur poser des questions sur les créannes, sur le monde des dieux. Tant qu’ils sont médiums, je considère qu’ils ne savent pas grand-chose de tout ceci, qu’au fond ils sont juste, malheureusement, les victimes de tout cela. On ne m’a jamais demandé de m’intéresser aux médiums.

Cependant, les mots pleins de reproches de cette créanne me font douter, le temps d’une seconde. Peut-être est-ce une erreur, de prêter aussi peu attention aux humains.

Mon esprit retourne vers mon corps. Je ne compte pas lui soutirer des informations par la force, ce n’est pas dans ma nature. D’autant plus qu’il a raison… mon comportement est impoli, particulièrement envers la miss. Au fond elle ne mérite pas une telle… indifférence de ma part.

Le souci réside dans le fait que rester sous ma forme animale est devenu une habitude pour moi. Une manière de me protéger, mais aussi protéger un tant soit peu mon maître et ses alliés. Parce que ma forme animale est bien moins facilement identifiable que ma forme humaine. Une jeune femme aux yeux bleus éclatants et aux cheveux blancs ne s’oublie pas facilement, n’est-ce pas ? Tandis qu’un faucon passe plus inaperçu, dans la nature du moins. De fait, quand j’en avais le choix, j’attendais de voir si la personne en face était digne de confiance ou non. Parce que la discrétion est souvent gage de survie, lorsque l’on est une créanne.

Mais il était vrai que, en revanche, je n’avais pas pris la peine de communiquer avec la demoiselle, même par l’esprit. Pour ça, je n’avais pas d’excuses.

— Il faut l'excuser, il n'est pas toujours facile.

Un faible sourire aurait étiré mes lèvres si j’avais été sous ma forme humaine.

* * * *

Neal se détourna de moi à un moment donné, avant de retourner vers les autres. Un jeune homme blond les avait rejoint, et se dirigeait maintenant vers ce que les humains appelaient une « voiture » -me semblait-il. Je battis des paupières, avant de reprendre ma forme humaine.

J’interrogeai du regard Azur, puis Elyon. Je sentis que l’ambiance se faisait un peu froide, mais ne demandai rien, cela ne me concernait pas au fond.

Nous nous installâmes dans la voiture –c’était particulièrement étrange, c’était la première fois que j’entrai dans une telle machine-, Azur sur mes genoux.

Elle avait le regard fixé sur la créanne blonde. Je savais cependant que son esprit était toujours dans son propre corps, sinon sa prise sur mes genoux n’aurait pas été aussi forte.

La voiture démarra, et je fixai pendant un moment le paysage au travers de la fenêtre, d’un air ébahi.

Jusqu’à ce que la voix d’Azur résonne dans ma tête.

Mon petit Leaf, une fois que nous serons arrivés, j’aimerais que tu me laisses quelques instants seule avec ces jeunes gens s’il te plait. J’aurai quelques mots à leur dire.

Je restai silencieux. Enfin, bien sûr, je ne pouvais pas faire taire le flot de pensées qui me traversait l’esprit… et je savais qu’Azur l’entendait.

J’étais un peu irrité et vexé qu’elle veuille me tenir à l’écart. Dans ce genre de situation j’avais l’impression que l’on me prenait pour un boulet fini.

Non, tu n’es pas un boulet. Simplement, ça ne concerne que moi et eux. Ne le prends pas personnellement, Leaf… ce ne sera pas long.

D’accord, d’accord, fais comme tu le souhaites.

Je redressai la tête, et demandai, histoire d’entamer une conversation :

Vous vivez sur Stockholm depuis longtemps ? C’est bien, là-bas ? A dire vrai, je n’ai pas tellement l’habitude des grandes villes, fis-je avec un petit rire.

Voir le profil de l'utilisateur



Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Ven 22 Juil - 11:02
Elajah était assis à l'avant de la voiture et tirait la gueule. Il n'avait visiblement vraiment pas aimé l'échange qu'il avait eu avec Azur. Du coup, il ne disait rien. C'était un pro pour tirer la gueule. Il savait très bien le faire, le chantage aussi il savait faire. Elajah n'était quand même pas le dernier des cons. Il savait penser un minimum le rorqual quand même.

Neal quant à lui accourt vers la voiture tout en s'arretant tous les cinq mètres pour voir si le renard était derrière. Le varan voulait encore jouer mais il savait qu'Elyon risquait de ne pas être très contente s'il n'en faisait qu'à sa tête. Et comme il avait faim, il voulait manger ce soir et donc ne pas être privé de bouffe et se retrouver à dormir dans le jardin. Du coup il se rua vers la voiture toujours en varan et sautilla sur place . Elyon lui lança un regard un peu blasé.

-Tu feras attention de ne pas mettre trop de sable dans la voiture hein.

Elle regarda le jeune homme blond et lui sourit.

-Tiens je t'en pris, assis toi. Le trajet ne devrait pas être trop trop long.

Le petit rentra avec l'oiseau sur ses genoux. Cela tira un sourire à Elyon. Etrangement elle kiffait les gosses. Jusqu'à leur 16 ans au max. Mais sinon elle trouvait ça craquant. Même chez les créannes. -tant qu'elle savait que ce n'était pas des vieux mecs de 350 ans quoi-

Neal monta dans la voiture après s'être secoué et avoir reprit forme humaine. Il s'assit sur la banquette arrière au même titre que Leaf. Elyon demara la voiture et let's go. Il regarda un instant l'oiseau puis la fenêtre, puis l'oiseau, puis la fenetre, puis s'endormit. Boum, comme ça.

Elyon se retourna rapidement et fit un sourire à Leaf, ce chanceux. C'était pas souvent qu'elle faisait des sourires gentils comme ça. Ca tira d'ailleurs un grognement à Ela.

— J'ai déménagé avec ces deux loustics il y a environ un an je dirais. A la base je suis roumaine mais quand je suis devenue créatrice les choses ce sont vites compliquées. Mais Stockholm est une belle ville oui. Enfin tu en jugeras par toi même. Et puis si ça peut te rassurer il y a de la campagne et de la forêt aux abords de la ville. Tu ne devrais pas être trop dépayser. Enfin j'espère pour toi.

Les panneaux indiquant la ville s'accumulait.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Mer 17 Aoû - 15:40

J’écoutai Elyon raconter comment elle en était arrivée là, comment était Stockholm aussi. J’eus un petit sourire.

Dans ce cas, je suis rassuré alors. Je préfère la forêt, je m’y sens bien plus… à l’aise. Peut-être comme un instinct de survie, le besoin de se cacher…

Apparemment, nous arriverions bientôt. Les bâtiments aux alentours se faisaient plus nombreux. Le paysage devenait terne, gris et froid. Perdu, le vert des forêts, le bleu de la mer, juste le gris de l’asphalte. Ça ne me plaisait déjà pas…


Je laisse Leaf converser avec la demoiselle, tandis que j’observe le paysage devenu familier de Stockholm se dessiner au travers de la fenêtre. Cette ville, je ne l’aime pas. Trop de missionnaires, trop de médiums susceptibles de devenir nos ennemis plus tard. Ici nous courrons un danger constant, et il nous est plus difficile de rester cachés. Mais c’était nécessaire d’amener les jeunes créannes là-bas, pour leur montrer, leur expliquer le monde dans lequel elles devront vivre. Plus tôt elles seront mises face à des missionnaires, moins elles courront le danger de l’effet de surprise en les rencontrant lors de l’une de leurs « missions ».

Leaf est encore innocent et pur. Il est gentil, quoiqu’un peu impulsif. Cependant, il faut qu’il apprenne que l’impulsivité non réfléchie peut être dangereuse, que la gentillesse sans aucune méfiance peut l’être aussi, quand on est une créanne et que l’on vit à Stockholm. La confiance peut tout autant être une force comme une faiblesse, c’est bien triste. Enfin. Si les dieux ne nous avaient pas traitées comme ils l’ont fait, nous n’en serions pas là, selon moi.

Nous entrons finalement dans la ville. Nous la traversons, passons devant boutiques, parcs et autres bâtiments. En jetant un coup d’œil à Leaf, il me semble à la fois émerveillé et inquiet. C’est sûr que ça change de sa forêt natale.

Finalement, Elyon s’arrête. Leaf prend la parole :

Ce fut un plaisir, merci beaucoup… Elyon, Neal, et Elajah, c’est bien ça ? A une prochaine fois, peut-être.

Il attarde un regard attendrit face à la petite créanne varan endormie, adresse un sourire et un signe de la main à Elyon avant de reprendre sa forme de renard et de détaler vers la forêt non loin.

Quant à moi, je descends de la voiture, avant de reprendre ma forme humaine. Je me retourne vers Elyon, et Elajah, avant d’enfin faire entendre ma voix, un sourire aux lèvres.

Je dois vous remercier sincèrement pour ce que vous avez fait aujourd’hui. C’est bien que Leaf ait pu rencontrer d’autres créannes, et vous nous avez rendu un grand service en nous emmenant ici. Merci. Je vous adresse également mes plus plates excuses, pour ce qui est de mon niveau de communication ; je prends simplement ma forme humaine que lorsque la situation l’exige, en général. Je crois qu’à présent c’est le cas, n’est-ce pas, fais-je en tournant les yeux vers Elajah.

J’incline légèrement la tête, et un autre « merci pour tout » se perd dans le vent tandis que je m’envole à nouveau pour retrouver Leaf.


Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Le Monde :: Europe :: Europe de l'Ouest
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.