Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Bar
Un thé, un sucre et des créateurs. [Elyon]
Emy
Messages : 42
Localisation : Où le vent me portera ~
Loisirs : T'envoyer bouler (dans les paillettes !)
Humeur : Happyhappyhappy
avatar
Emy Daniels

Personnage...
Pouvoir: //
Dieu: Non renseigné
Age: 18 ans
Dim 4 Oct - 17:17
Un thé, un sucre et des créateurs.
Elyon & Emy


< A million miles from home, I'm walking away. >

Je frissonnai en fermant la porte de l'hôtel où je venais de passer deux nuits. Le froid n'était pas encore tout à fait au rendez-vous, mais j'avais tout de même ressorti un gros pull et une écharpe pour contrer le vent qui se levait de temps à autres. Je levai les yeux vers le ciel d'un bleu parfait, trahissant la présence de souffles froids et capricieux dans la ville. C'était la première fois depuis mon arrivée que je sortais. Deux jours plus tôt, mon avion avait atterrit et je m'étais immédiatement rendue vers l'hôtel le plus proche. J'avais posé mes affaires et j'avais lutté pour me vider le crâne et ne surtout, surtout pas faire naître de créanne. J'aurais pu sortir mais la lassitude m'en avait empêcher. Je ne voulais pas voir Stockholm, je ne voulais pas voir les barreaux de me prison. Alors j'avais trouver la force dans le sommeil et je m'étais endormie sans plus penser à rien. Le jour suivant, j'avais traîné dans ma chambre d'hôtel, et commander un peu de nourriture pour survivre avait été la seule chose constructive réalisée dans ma journée. Le reste du temps, je l'avais passé à m’appliquer à ne pas penser.

Mais voilà, aujourd'hui, je n'y arrivais plus, et je devais trouver d'autres moyens de me vider le crâne. Après avoir pris une rapide douche, je ne m'étais même pas attardée à me maquiller, me coiffer ou choisir mes vêtement avec soin. Et en quelques minutes, j'étais dehors. "Nous y voilà, Stockholm. C'est le moment où nous nous rencontrons enfin, toi et moi", songeai-je, "et crois-moi, je ne suis pas enchantée." Je m'éloignai de mon abri provisoire. Bientôt, je devrais trouver un endroit où me loger. Je devrais aussi signaler à la Congrégation mon arrivée. Je ne savais pas à partir de quel moment ils allaient me penser leur ennemie, mais quelque chose me disait que d'une manière où d'une autre, ils sauraient bientôt que je suis là.

Mes déambulations m’amenèrent bientôt devant un bar. Sur la terrasse, quelques personnes buvaient des thés ou des cafés en discutant bruyamment, et la porte menant à l'intérieur du bâtiment s'ouvrit bientôt pour laisser sortir une famille et j'aperçu l'intérieur chaleureux et les odeurs délicates qui en émergeaient. Sans trop réfléchir, je poussai bientôt la porte et pénétrais dans l'antre du bar. Repérant une table dans le fond, j'allai m'y asseoir, le cœur un peu lourd. Bientôt, un homme d'une trentaine d'année, au visage garni d'une barbe brune s'approcha et me demanda quelque chose en suédois. Ne sachant pas parler un seul mot de cette langue et comprenant qu'il s'agissait du serveur, je commandais dans un anglais un peu hésitant un thé. Il sourit, visiblement content d’accueillir une étrangère, puis s'écarta.

Autour de moi, le monde paraissait distant. J'entendais les voix des autres mais elles ne me parvenaient pas vraiment. Tout restait un brouhaha incompréhensible, et cela n'était pas seulement du à la langue inconnue. Le serveur revint déposer une tasse fumante devant moi ainsi qu'un papier sur lequel je savais que l'addition était notée. Il me sourit et tenta d'engager la conversation, mais je lui fit comprendre par mes réponses évasives mon envie d'être seule. J'entourai alors ma tasse de mes mains et me concentrai sur les bruits alentour. Enfin, je parvins à me plonger dans l'ambiance extérieure. Bientôt, je n'eu plus à réfléchir et mes pensées se mirent à vagabonder, bercées par les vagues de paroles incompréhensibles qui roulaient autour de moi.

Voir le profil de l'utilisateur


Emy te parle en teal.

Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Ven 23 Oct - 1:36
«Je suis pas sûre que ce soit une bonne idée. Y'a des gens en ville. Je suis pas sûre de vouloir qu'on soit ensemble en public. Non mais .. Pas dans le sens youpionestuesuperfamille mais plutôt .. Est ce que vous allez savoir vous gerer ? Je sais Ela que tu es déjà allé en ville tout seule mais, seul tes pas casse couille. Alors qu'avec moi .. Non mais putain c'est vrai mec ! T'es les dernier des connards. Oui nan mais okay c'est vrai t'es galant tout .. Mais c'est casse burne putain ! J'ai besoin d'air ! D'air ! C'est pas compliqué ça ! Non quand un mec passe pas loin de moi ce n'est pas un ennemi potentiel, non quand quelqu'un me demande le chemin ce n'est pas une demande en mariage, non quand je regarde une personne ce n'est pas que j'ai le coup de foudre.. En général c'est plutot parce qu'elle a un chapeau moche. Donc tu vas arrêtez avec tes conneries de ce genre ! J'en peux plus moi ! J'en peux plus ! J'en ai par dessus la tête ! Il y aurait que toi à la rigueur .. Bon okay je pourrais essayer de prendre sur moi. Mais là il y a Neal en plus ! Neal ! Un varan ! Un putain de merde de varan qui saute dans tous les sens, machouille tout ce qu'il voit, est intenanble et complètement hyperactif ! Comment veux tu que j'oses sortir avec trio comme le notre .. Enfin plutôt avec un duo comme vous là ! »

Je marque une pause et respire un bon coup. Zeeeeen. Restez zeeen. Je regarde les deux énergumènes. Elajah me fait sa tête de chien battu et Neal se tient droit comme un piquet contenant tellement ses mouvements qu'on le croirait constipé. Je me sens .. résignée..

«  Bon alors okay on y va. On y va mais ne criez pas déjà à la joie. C'est une sortie test ! Si cette sortie ne se passe pas bien il n'y en aura pas d'autre, jamais ! Alors on fait ce que je veux, quand je dis quelque chose on m'écoute et on fait ce que je dis ! On ne me contredit pas ! Peu importe ce qu'il se passe vous me demandez avant ! Pas de conneries ! On reste sérieux ! On va commencer doucement et aller prendre à une terrasse de café. Une boisson chacun jusqu'à ce que je dise je contraire. Vous ne me brusquez pas, vous n'abordez pas les gens dans la rue. .. Je sais même pas pourquoi je vous emmène  .. Sérieusement je le sens mal .. Je le sens mal.. mais pourquoi  je fais ça .. Mais pourquoi .. Bon allez on y va avant que je change d'avis. Et on prend le bus donc dès qu'on sort de la maison jusqu'au moment où on y revient vous vous tenez à carreaux ! »

Je me dis que le jour où j'aurais des enfants -si je ne meurs pas avant- je les aimerais de tout mon coeur et quoi qu'ils fassent je les trouverais adorables. Après  deux emmerdeurs pareil je ne vois pas comment je pourrais  avoir pire .. Non mais c'est vrai. Enfin bon .. Bref ! Allons go ! C'est parti  les amis, nous allons nous amusez, je sais qu'on peut y arriver ! Goo !

Après une bonne demi heure de bus nous voilà en  centre ville. J'ai peur en vrai .. Non mais genre super super peur .. Je sais tellement pas ce que ça va donner.. Je le sens mal .. Aaah ..  Je m'assoie au premier bar que je vois. J'attends qu'un serveur vienne je le regarde avec des yeux immenses comme si je sortais d'un  placard après deux semaines séquestration complètement  désorientée à la recherche de la moindre âme pouvant me venir en aide ..  je le vois faire un mouvement de recul et  du coup je me rends compte. Allez on se remet plutôt bien ..  euuuuh ..

-Un Thé Tchaï s'il vous plait.

Je regarde Neal qui se trémousse. Je sens la connerie. Elajah parle. Avec une voix d'enfant. Quel connard.

-Un diabolo orgeat monsieur sioupley.

Neal a fini de se trémousser.

-UN COCAAAAA ! AVEC DES MENTOOOOS ! Comme ça je fais exploser la madame là héhéhé !
Je le regarde désespérée.

-Neaaal ..

-Bah quoi .. Elle a la même odeur que toi c'est un cas de force majeure !

Je me retourne vers la fille. C'est vrai qu'on a la même aura ..   Elle aussi ?

Voir le profil de l'utilisateur

Emy
Messages : 42
Localisation : Où le vent me portera ~
Loisirs : T'envoyer bouler (dans les paillettes !)
Humeur : Happyhappyhappy
avatar
Emy Daniels

Personnage...
Pouvoir: //
Dieu: Non renseigné
Age: 18 ans
Lun 26 Oct - 19:49
"I could hear rain comig, I could hear the siren sound | Now my feet won't touch the ground."

Tout était vague et je m'enfonçai dans une douce langueur. Finalement, je parviendrais peut-être à oublier pourquoi j'étais ici, je parviendrais peut-être à oublier ma tristesse. J'étais ridicule. J'avais donné naissance à une créanne de détermination et pourtant j'étais maintenant telle une poupée de chiffon à me battre pour ne plus rien ressentir. Où donc était passé cette fameuse bravoure ? Cette envie d'en découdre ?

Tant pis. J'avais décidé d'oublier, d'arrêter cinq secondes de me prendre la tête avec toute cette histoire. Je n'avais pas abandonné mon téléphone sans raisons après tout. C'est dans cet état d'esprit un peu vague que je vis s'ouvrir, face à moi, la porte du bar, découvrant trois silhouettes. La première à entrer était une femme aux cheveux d'un noir profond. Elle semblait un peu perdue, ou inquiète, j'hésitais. Elle ne paraissait pas vouloir tergiverser, et quelque chose dans sa démarche me donnait une impression d'autorité. C'est fou ce qu'on peut remarquer comme détails quand on s'intéresse un peu à ce qui nous entoure.

Elle se dirigea sans hésitation vers une table, suivie d'un grand homme au cheveux d'un blond éclatant, plutôt pas mal je devais l'admettre, mais je n'étais que moyennement d'humeur à me rincer l’œil. C'était probablement son copain/fiancé/mari. Et dans ce cas, il paraissait logique que la troisième personne soit un gamin. Bien que ses cheveux rouges m'intriguèrent assez pour que je le suive du regard plusieurs secondes. Il paraissait ne pas savoir quoi faire de son corps, comme si, comme tout les gamins, il n'avait qu'une envie : sortir jouer dehors.

Je replongeai mon nez dans mon thé. Finalement, je commençai à m'apaiser, et l'odeur mentholée de la boisson chaude y était probablement pour quelque chose. J'aurais du amener un livre, songeais-je, tant pis, j'en achèterai. Puis je me souvins que je ne comprendrais pas un mot de l'histoire dans un livre en suédois. Et merde.

Je fus sortie de mes pensées par un cri venu de la table des nouveaux arrivant. Je relevai brusquement la tête. Le monde repris de sa constance. Je fixai mon regard vers le trio. La gamin aux cheveux rouges semblait s'être animé brusquement, comme quand une cocotte minute explose. Perdue dans mes pensées, je n'avais pas compris ce qu'il avait crié. De toute façon, je ne comprenais pas un mot de la langue de Stockholm.

La femme au cheveux ébènes -sa mère ?- semblait parfaitement et totalement désespérée, et l'enfant redis quelque chose que je n'entendis pas. Mais ce n'étais clairement pas du suédois. Ce fut ce qui piqua ma curiosité. La femme tourna alors la tête vers moi. Je me détournai brutalement en évitant son regard. Mais deux secondes plus tard, je ne put m'empêcher de la regarder à nouveau... Pour découvrir trois regards braqués sur moi.

Merde mais qu'est-ce que j'avais fait ? Prise au dépourvue, je ne trouvai rien de mieux que de faire un maigre sourire gêné. Avant de replonger mon nez dans ma tasse. Et de boire. Quelque chose me disait que ce trio n'était pas une famille normale. En fait, je ne savais pas bien pourquoi. Mais je ressentais en moi comme une étrange impression de déjà-vu. Très faible, certes, mais tout de même présente. Et quelque chose me disait que c'était le comportement étrange du trio qui me l'avait soufflé. Alors, j'inspirai et les fixai à nouveau. Il était temps de découvrir ce qui clochait.

Voir le profil de l'utilisateur


Emy te parle en teal.

Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Jeu 26 Nov - 1:36
J'observais Neal peut rassurée de ce qui allait suivre. Ce gamin me saoulait tellement bon sang ! C'est pas possible d'agir tout le temps comme ça ! Raah ! Parfois je me dis que je devrais l'enchaîner. Je ne sais pas quoi faire. Je reste immobile. Seuls mes doigts secoués de spasmes traduisent mon état. Je ne me connaissais pas autant de retenue. Je n'ai jamais essayé de tuer une créanne mais je suppose que ça doit se faire j'inspire doucement. Putain mais pourquoi ça m'arrive à moi sérieusement ?! J'en ai marre de cette vie. Je pourrais pas avoir une vie normale. Un job, un copain et on serait dans un petit appart en centre et on s'engueulerait de temps en temps puis on ferait l'amour pour se réconcilier. Qu'est ce que ce serait bien ..

Je jette un coup d'oeil à Elajah. Il sait que la sortie est décisive. Je le vois grimacer. Il aimerait faire quelque chose mais il ne sait pas quoi. Il est trop gentil et simplet pour savoir faire quoi que ce soit. Je vois cependant ses points se serrer. Je lâche un sourire en coin. Finalement il sera peut être un jour capable de répliquer face à un bon appât. C'est toujours bon à savoir. Elajah me saoule aussi mais il est moins fatiguant. A moins que ce soit l'inverse. Il me fatigue mais me saoule moins. Bref je sais pas trop mais deux Elajah ça pourrait être gerable, alors que deux Neal c'est même pas la peine d'espérer. Mais ne parlons pas de malheur. Manquerait plus que ça arrive. Ah ah .. Là je me suicide. Direct. Désolée tout le monde.

La fille en face de nous ne semble rien capter. Je me rapproche d'Ela et lui donne un coup sur le pied. C'est toujours lui le plus à même de gérer les femmes. Moi je suis incapable que ce soit pour les femmes ou les hommes alors bon. Autant profiter de ce charmant gentlemen qui fait souvent effet sur les demoiselles. Tant mieux note. Il y va et s'approche.

-Excusez le, il est sensible avec les auras et la votre semble particulière. Il ne voulait pas à mal. Puis je vous offrir quelque chose pour pardonner ce malheureux événement ?

Connard c'est mon argent que t'as avec toi. Enfin bon .. Vous voyez ça. Bah moi j'aurais jamais été capable de sortir un truc pareil. Je m'approche de Neal qui me regarde nerveux. Je lève ma main et la fait brutalement retomber sur sa joue.

-Tu es vraiment incapable de tenir en place. C'est fatiguant à la longue. Essaye de faire un effort.

Ah ça fait ça quand tout le monde vous regarde. C'est super désagréable. En plus qu'est ce que ça leur fait ? C'est pas leurs problèmes que je sache. Neal me regarde triste et suppliant. Allez rachète toi gamin. J'en ai marre. Bosse.

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Bar
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet