Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.
 :: La Congrégation :: Internat
Entre les ombres. || Warren ♥
Aller à la page : 1, 2  Suivant
Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 30 Nov - 21:41

Entre les ombres

Le miroir de la salle-de-bain est craquelé. Il renvoie un visage déformé sur des dizaines de facettes, qui te donnent l'impression de te diviser à l'infini. Ça te donne le tournis, un peu ; toi qui ne voulais plus voir ton visage, tu te retrouves devant, comme bloqué, sans pouvoir détacher tes yeux de ton image, multipliée par mille. Cette image, c'est ce que tu es, depuis que tu es rentré. Il n'y a pas grand-chose à dire ; rien ne va comme tu le souhaites, t'as l'impression que tout s'écroule. Tout est vide, tout fade ; t'as le cœur qui balance, l'âme qui fuit, l'esprit qui s'envole et même tes démons ne veulent plus te parler. Ils sont là, rendent le silence oppressant, et tu les sens qui t'observent, qui te tuent, tout doucement, comme on agonise d'une maladie, cachée, dissoute dans tes veines et dans ta tête. Tu fermes les yeux, appuies ta main douloureuse sur le mur. Tu respires, Dave ; tu respires, et tu ne saurais pas dire à quel point ça te fait mal.

Au fond, tu sais que t'as besoin de quelqu'un à qui parler, ne serait-ce que parce que tu te retrouves à discourir seul, probablement pour t'exhorter au calme. Mais tu parles vite, et tes mots s'entremêlent ; ils se chevauchent, se mélangent, offrent un spectacle affligeant d'incompréhension à celui qui aurait le malheur d'entrer dans la pièce, ou de t'observer de loin. Mais comme toujours, personne ne rentrera, et personne ne t'observera. "Pas vrai, chou ?"

Tu serres le poing, et seulement tu te rends compte que ce n'est pas ton coeur qui irradie de douleur, mais ta main, où se sont logés quelques éclats de la glace. Tu observes le sang goutter de ta main, laisse ton bras pendre le long de ton corps. Et tu attends. Tu observes et tu attends, tu pourrais d'ailleurs attendre longtemps, comme ça, mais ton sol est salopé, et ça te fout la haine, parce que t'as déjà passé des heures à nettoyer cette foutue pièce en rentrant de mission, pour te changer les idées.

Pathétique. Non, vraiment, tu es pathétique, David. À quoi est-ce que tu t'attendais, au final ? Les happy end, ça n'existe pas ; de toute manière, il existe qu'une seule issue, tu la connais aussi, et tu sais qu'au moins, elle, aura le bon point d'être définitive quand elle arrivera. Quand t'es mort, tu te demandes plus ce qu'il va t'arriver. Tu n'existes plus. Peut-être que tu souffriras, parce que t'as été un connard, une fois que t'atteindras les Enfers ; mais t'espères quand même qu'ils feront ça vite et bien, et qu'ils te feront pas chier. Y a pire que toi. Y a des gens qui agressent les autres - mauvais exemple - ou qui tuent - très mauvais exemple. Y a des gens qui tuent pour le plaisir et qui violent, on va dire. T'es presque normal, à côté.

Presque normal, mais franchement, qu'est-ce que tu en as marre. Il y a cette colère, cette tristesse qui te soulèvent la poitrine. La lettre que tu as reçue pour ton anniversaire, avec toutes ces attentions, tous ces mots, un espoir que, quelque part, tout n'est pas terminé. Ca t'a fait plaisir, un peu. Ca t'a rendu triste, beaucoup. Mais tu portes cette chaîne à ton cou, avec l'anneau au bout, comme tu aurais porté tes plaques. Elles montrent qui tu es et te raccrochent un peu à la réalité, le collier aussi ; et tu as du te faire violence pour ne pas l'arracher de rage.

Le miroir en a pâti.

Mieux valait le miroir que la chaîne. C'est ce que tu te dis, du moins.

T'es épuisé. Epuisé moralement et physiquement, parce que tu ne fais que courir et taper dans un sac de frappe, continuellement. Tu supposes qu'à partir de maintenant, ce sera pire.

De toute ta vie, tu n'en as jamais autant voulu à Alice. C'est pas comme si tu lisais la presse people ou que tu regardais les infos sur le net, en même temps ; mais quand t'es tombé sur ce magazine, dans sa chambre, tu es resté bloqué. Ils parlaient d'un mariage, d'une interview. T'as vu les photos, et tu as cru que tu allais t'effondrer. Parce qu'elle était là, en vie, et préparait simplement ce...

Mariage.

Tu n'arrives même pas à prononcer le mot tellement ça te semble incongru. Tellement ça te semble loin de ce que tu as connu. Pourtant son sourire est le même. Il porte loin et illumine beaucoup. Troublé, tu as relevé les yeux, et tu as fixé ta soeur, coupable, qui ne savait pas trop comment te le dire. Pas un mot. Pas un bruit. Tu respires profondément, ferme les yeux. Puis tu as simplement pris le bouquin et es parti à la bibliothèque pour accéder à un des ordinateurs, là-bas. Vérifier si c'était vrai.

C'est vrai.

Tu t'es appuyé sur le bureau, les écouteurs dans les oreilles, et tu l'as écoutée faire son interview à la télé. Parler de ce mariage, de ce bébé. Tes yeux sont restés grands ouverts, alors que tu essayais de trouver du sens à ce que tu entendais. Tes oreilles bourdonnaient.

Elle t'a menti.

Elle s'est servie de toi.


Revenir à Stockholm.

"Reviens."

Ne reviens pas.

Une respiration tremblante. Tu te passes la main sur le visage. Tu passes ta main sous l'eau et grimace. Enlève les bouts de miroir en grognant. Les mets à la poubelle en épongeant le sang comme tu le peux, désinfectes. Puis tu prends une serviette que tu enroules autour de ta main, avant de te laisser tomber sur le lit. Tu fermes les yeux. Le temps passe. Puis quelqu'un toque à ta porte. Tu te lèves en te traînant, passe une main sur ta barbe de quelques jours et ouvre le battant, légèrement. Dans l'embrasure, tu vois Warren, et restes un instant sans bouger. Silencieux. T'as pas vraiment la foi de lui sourire, et te contentes d'étirer un rictus. Un semblant de rictus. Bon, un truc où le coin de tes lèvres se surélève. Mais ça ressemble à rien.

— Salut.

T'es dans le coin de la porte, et ta main droite est cachée par le mur. Tu te colles un peu à lui pour qu'il le voit pas.

— Ecoute, j'ai un peu de boulot... tu voudrais pas repasser ? On se voit lundi en cours, de toute manière, tu fais, un peu dépité. Enfin... j'espère que ça va, sinon. Ca fait un moment.

Reste calme. Regarde-le dans les yeux. Ne lui donne pas l'illusion que tu vas mal.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Lun 30 Nov - 22:32
Je réfléchissais à ce que je pouvais faire pour me sentir exister. Je crois que c'est un problème récurrent chez moi. Avant je me sentais seulement un grain de sable dans la masse. Je me contentais de faire mon petit chemin de mon côté sans penser vraiment à ce que je faisais.

Il fallait bosser pour pouvoir manger, se loger. Il fallait finir ses études pour avoir un vrai travail qui nous plaît. Alors j'ai fait des études de littérature anglaise. J'ai bossé dans un petit bar pour pouvoir sortir le soir et payer mon loyer. Tout se passait bien en fait. Sauf que je me rend compte maintenant que j'étais vide. Que cette vie n'avait pas de sens.

Maintenant je me retrouve élu parmi le peuple pour être un représentant d'une Déesse antique. J'ai un pouvoir étrange qui fait que je peux influencer les décisions des autres, contrôler leur volonté si je le veux. Et tout ça me terrifie. J'ai le droit de me sentir anormal, de sortir de cette masse en quelque sorte. Et il n'y a de chemin tracé que par la congrégation ici. Ou par Inanna. Le carcan est plus étroit mais aussi plus visible.

Je n'ai plus ma liberté quelque part. Pas celle de décider ce que je vais faire de ma vie puisque je dois être Missionnaire. Mais peut-être est-ce une bonne chose ? Je pourrais donner un sens à ma vie. Faire en sorte de saisir cette chance ? C'est ce que Nao m'a appris. J'ai envie de l'aider à faire ce pont entre les créannes et les humains, la congrégation.

Je dois juste être un peu con. Et aveugle aussi. Encore une fois je suis passé à côté de pas mal de trucs. Je suis Prêtre-Roi depuis plusieurs mois maintenant pourtant je suis toujours aussi peu doué. A peine si j'arrive à distraire quelqu'un avec des ordres contradictoires si on m'attaque.

Puis les entraînements n'en parlons pas. J'ai jamais été doué pour cogner. Je préfère négocier. Peut-être que c'est ça ma voie ? Diplomatie ? J'avoue que ça me plairait déjà plus. Éventuellement de l'espionnage mais je pense pas être fait pour ça, j'ai pas les nerfs à mon avis. Suffit de voir la mission à Londres...

D'ailleurs en parlant de ça je crois que ça fait un moment que j'ai pas pu parler avec Dave. On se croise en cours bien sûr mais... Enfin il est un peu comme moi, il ne parle jamais de lui. Je l'aime bien pourtant. C'est quelqu'un de sympa malgré... Enfin son côté un peu rentre dedans ? Non pas vraiment ça. C'est ps quelqu'un de violent Dave. Je crois pas en tout cas. Mais ces derniers temps il a l'air tendu quand je le vois.

Peut-être que ça le détendrai un petit entraînement ? Ou un truc du style. Je m'inquiète un peu pour lui honnêtement. Depuis qu'Utu a disparu ce doit être dur. Et il parait qu'il était en mission y a pas longtemps je vais lui demander comment ça s'est passé.

-Wah mec t'as une de ces têtes !

Je me plaque la main sur la bouche d'un air embarrassé. La délicatesse Warren comme toujours. C'est sorti tout seul là. Mais en même temps il a une de ces têtes... Je soupire doucement.

-Mais sinon ouais ça va. J'ai pas le droit d'avoir envie de passer un peu de temps avec mon pote ? Ca fait un moment qu'on a rien fait en dehors des cours. Enfin sauf si tu as pas envie ?

Nan parce que le coup du "j'ai pas le temps" j'y croit pas trop hein.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 7 Déc - 13:48

Entre les ombres

Warren est là, dans l’encadrement de la porte, et il te regarde d’un air un peu surpris, sûrement par ton apparence dégingandée. Il te voit et s’exclame, avant de plaquer sa main sur ses lèvres, comme pour s’empêcher de prononcer ces mots. Bon, trop tard, c’est déjà dit. T’as un sourire un peu piteux et te passes la main gauche sur la nuque pour te la frotter, un peu mal à l’aise. Tu te doutes que tu dois pas avoir l’air très frais, mais l’entendre te le dire de cette manière-là en guise de salutation est un poil vexant. Juste un poil. Surtout vu la journée de merde qui s’est annoncée. Dire que l’aprem est pas encore terminée…

Il soupire et tu lui fais signe que c’est pas grave. T’as l’habitude – enfin non, pas l’habitude, mais il a tellement pas tort que ça ne fait que te conforter dans l’idée que tu as vraiment une tête de cul aujourd’hui. Il te répond, pas vraiment vexé de ta tentative de dérobade, mais il pointe suffisamment le doigt dessus pour que tu comprennes qu’il te laissera pas partir tout de suite.

Le moment est mal choisi. Bien sûr, au fond, tu l’aimes bien et ça te fait plaisir qu’il vienne prendre de tes nouvelles ; on va dire que ça prouve que ton sort est pas totalement indifférent à ceux que tu considères comme des amis. T’esquisses un sourire embarrassé, resserres instinctivement ton poing blessé contre la serviette. Tu tressailles un peu, et malgré tout, tentes de trouver une échappatoire. Réfléchis, réfléchis…

— Non, non, bien sûr que non, c’est pas ça, tu commences en essayant de trouver tes mots, difficilement. Bien sûr que je veux.

Sérieusement, il n’aurait pas pu venir… plus tôt, plus tard, un autre jour ? Tu jettes un regard vers ta main et te dis que de toute manière, au point où t’en es, il le remarquera bien à un moment donné.

— Qu’est-ce que tu aurais aimé faire ?

Gagner du temps, juste un peu. À cette pensée, tu te rends compte d’à quel point tu es stupide de penser de cette manière ; tu te comportes trop étrangement, il se doutera que tu lui mentiras si tu commences à te justifier. Alors tu te racles la gorge, hésites un peu, avant de t’écarter pour le laisser entrer. Tu lui montres ta main, toujours enveloppé dans son tissu, et tu remarques que les tâches rouges se sont étendues sur la serviette. Tu tiques.

— Putain, merde…

Ce faisant, tu dégages ton poing de la serviette va le passer sous l’eau, rapidement, avant d’appuyer à nouveau le tissu dessus.

— Ça pisse le sang, tu grommelles depuis la salle-de-bain. J’ai… cassé un verre.

T’essaies de te dépêcher de retourner dans la chambre avant qu’il n’essaie d’entrer dans la salle-de-bain, trop mal à l’aise.

— Ça te dérange d’attendre que ça coagule un peu ? tu ris nerveusement. J’ai vraiment pas envie de retourner à l’infirmerie.

Ahah. Ahaha. Nan mais là… Tu te laisses tomber sur le lit, soupires. Tente un sourire. Vois le magazine, croise le regard inanimé d'une photographie, tiques encore. Tu le prends et le jette dans un tiroir de ta table de chevet que tu claques avec rage et fracas. La rage retombe alors que le claquement résonne encore. Tu relèves les yeux vers Warren, troublé. P’tain.

— Désolé, souffles-tu, mortifié. Je suis tendu, en ce moment. Tout se passe... bien, de ton côté ?

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Jeu 10 Déc - 21:47
C'était vexant hein... Bon tant pis maintenant que c'est dit. Je lui souris doucement. Il a pas l'air bien, on va essayer de lui changer les idées. Je roule des yeux quand il dit que ça le gêne pas. En vrai c'est le contraire et ça se voit. Il jette un oeil à sa main caché derrière l'encadrement. Son comportement est perturbé en réalité. Il s'est encore passé quelque chose ? Enfin à part son dieu, sa mission, bref tout quoi.

-Heu je sais pas moi. Je me disais juste qu'on pourrait aller marcher, parler un peu.

Un truc de gonzesse c'est ça ? Bah vous savez des fois les mecs aussi ont besoin de parler. Communiquer tout ça. Même si j'admet que c'est carrément pas le fort de David. Il est assez renfermé ce gars. Il m'invite enfin à entrer en se poussant et je le suis à l'intérieur. Sa main est enveloppée dans une serviette. Et c'est surement pas pour rien vu qu'elle a l'air tachée. Je reconnais l'odeur immédiatement, fronce les sourcils alors qu'il jure.

Il va vers sa salle de bain pour passer sa blessure sous l'eau. Je m'apprête à le suivre mais il retourne dans la chambre. Son comportement est incohérent, nerveux, stressé. J'acquiesce doucement à ses mots.

-Je comprends. Tu devrais t'asseoir. On sortira plus tard au pire.

Ce qu'il fait, s'affalant sur son lit. Je m'assois à côté de lui. J'ai à peine le temps de me reprendre qu'il se redresse pour jeter rageusement un magazine qui traînait dans un tiroir. Je n'ai même pas le temps de voir la couverture glacée. Seulement un éclair coloré et le bruit de la commode qui proteste devant le traitement violent.

-Ca va ouais. Dave, tu es sûr que ça va honey ? T'as vraiment l'air perturbé.

Le petit surnom est sorti tout seul, une habitude. Je me suis remis à donner de petit noms doux à un peu toutes les personnes que je côtoie récemment. Quelque part je suppose que ça veut dire que je me fait enfin à me nouvelle vie, que mes réflexes prennent le dessus.

-J'me doute que j'suis pas forcément la meilleure personne à qui parler de tes problèmes mais si t'as besoin je sais aussi tenir ma langue.

Je lui lance un petit clin d'oeil amusé. C'est vrai qu'à première vue on me prend facilement pour une commère. Mais je connais la valeur des secrets et celle des confidences. Je sais garder les choses sensibles pour moi.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 14 Déc - 15:31

Entre les ombres

Heureusement que Warren est quelqu'un de compréhensif. Il ne pose pas beaucoup de questions, contrairement à ce qu'on pourrait croire. Dave le pensait bien plus fouille-merde, avant, quand ils se sont rencontrés. Maintenant qu'il le connaît un peu mieux, il doit bien avouer qu'il apprécie sa discrétion. En réalité, il est même bien plus calme et réfléchi qu'on ne pourrait le croire au premier abord ; il lui permet régulièrement de retrouver un semblant de cohérence, d'arrêter de s'agiter inutilement pour se concentrer sur autre chose, comme le ferait un obsessionnel. Il est là, il regarde, il sourit un peu, parfois, il demande si tout va bien. Mais il ne posera jamais de question déplacées ; il ne dira pas "c'est encore à cause de ton dieu ?", peut-être parce qu'il sait qu'il ne s'ouvrira pas s'il lui parle de cette manière. Pour être honnête, Warren est un très bon psy, en plus d'être fun ; lui au moins lui transmet un peu de bonne humeur, malgré tout ça. Il se dit qu'il en aurait bien besoin aujourd'hui. Pourtant, il sait qu'il ne serait pas allé le voir de lui-même. Sûrement parce qu'il n'osait pas le déranger.

David lève les yeux vers le missionnaire d'Inanna pour le fixer, un instant, sans rien dire. Il lui offre un sourire piteux, malmené par la tristesse et la douleur, et acquiesce légèrement. Dire qu'il n'a même pas fait attention au surnom...

— Ouais, je sais bien. Ca… va, on va dire ça comme ça.

Il sait qu'il lui en parlera. Il redoute juste un peu le moment, parce qu'il se doute que Warren est pas ici pour ça. Parler, marcher un peu... Il voulait se changer les idées, pas écouter le discours d'un dépressif. Dave s'en veut un peu de se mettre dans un tel état. Parce qu'il sait qu'en plus, ça ne changera rien.

Il se redresse un peu et enroule ses bras autours de ses genoux, qu'il ramène contre son corps.

— Je crois juste que j'ai pas beaucoup de chance depuis quelques temps, ajoute-t-il d'un air piteux. On dirait que quoi que je fasse, ça ne fera qu'empirer. J'ai même pas réussi à remplir cette foutue mission. Et maintenant ça...

Le blondinet dit "quelques temps", mais il pense "quelques années". Cela dit, il faut bien avouer que ça empire de plus en plus depuis qu'il a été mis en contact avec la Congré. Faut pas être devin pour s'en rendre compte.

Il ne continue pas, cependant. Il essaie de se contenir, parce qu'il sait qu'il commence maintenant, il ne s'arrêtera pas. Sa gorge se serre alors qu'il lui dit :

— C'est sympa d'être passé me voir, d'ailleurs. Merci, souffle-t-il.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Mer 16 Déc - 19:10
Il sourit un peu faiblement. Non décidément ça va pas. Même s'il dit le contraire ça se voit. Je sais pas trop quoi lui répondre. D'un autre côté je crois que c'est normal qu'il ne veuille pas m'en parler. Enfin ça a l'air assez personnel. Mais bon je le trouve quand même mal. C'est pas cool de le voir comme ça et j'aimerai l'aider.

Il se roule en peu en boule, assis sur son lit. On dirait un enfant traumatisé qui essaie de se protéger. Pourtant Dave n'a rien d'un enfant. Depuis que je l'ai rencontré il a même beaucoup changé. Physiquement en tout cas. Il a pris du muscle et de la carrure. Il n'a plus l'air d'un ado paumé en pleine déprime. Enfin sauf aux moments comme maintenant.

Je pince un peu les lèvres. Sa mission... Son Dieu réalise le bol qu'il a j'espère, d'avoir quelqu'un d'aussi loyal. Ce serait pas moi qui me mettrait dans cet état pour Inanna c'est clair. Le "ça" me fait un peu tiquer. J'ai du mal à saisir de quoi il parle. De sa blessure à la main ? Probablement. Je ne vois pas trop ce que ça peut être d'autre à vrai dire.

-Me remercie pas pour ça Honey. Après tu vas le regretter~

Je souris en coin et lui ébouriffe les cheveux pour l'embêter un peu. Autant le faire sourire.

-On est amis, non ? Fin ce serait con de pas pouvoir se voir de temps en temps.

J'avoue que j'aime bien traîner avec lui et Tim. Bon lui il m'aime pas trop, je crois que je lui fait peur. Ca doit avoir un rapport avec le fait que je l'ai un peu dragué la première fois qu'on s'est vus. Oui je colle une mauvaise réputation aux missionnaires d'Inanna mais pour ce que je m'en fous...

-Alors dis moi, quoi de neuf dans ta vie ?

Officiellement c'est parce que j'ai pas d'idée autre que lui demander quel est son problème. Sauf que je commence à le connaître. Si je lui pose des questions il va surement se braquer. Surtout qu'il a pas l'air bien. Donc autant lui remonter un peu le moral d'abord. On verra bien après s'il a envie de me raconter autre chose.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 21 Déc - 0:44

Entre les ombres

Pourquoi est-ce qu'il reste ? se demande Dave en voyant son ami le fixer, sans rien dire, simplement en se mordant la lèvre. Il lui en est reconnaissant et le lui dit, d'ailleurs, mais quelque part, il se sent mal de lui imposer ça. S'il avait eu des couilles, il serait directement allé voir son psy et lui aurait déballé sa vie. Il lui aurait dit qu'il en avait assez et qu'il avait failli faire une bêtise plus grosse que lui, une bêtise qui lui aurait certainement valu quelques points de suture dans le visage et au niveau du ventre. Il se fait peur, parfois, Dave ; il se fait peur parce qu'il ne comprend pas ses réactions, il ne comprend pas comment il doit faire, comment il doit se contrôler. Il ferme les yeux, parfois, pour essayer de prendre une plus longue inspiration et recouvrer son calme, recouvrer un peu ses esprits. Arrêter d'avoir peur de lui-même et de ses réactions.

Il ne peut pas lui dire tout ça, à Warren. Il l'apprécie beaucoup et c'est, pour être très honnête, l'un des seuls amis qu'il a réussi à se faire ici avec Timéo. Ses deux partenaires de mission ; ils s'entendent bien tous les deux aussi, même si Tim a parfois un peu peur des réactions de Warren. Il doit pas être très habitué ; Dave s'est habitué, lui, et c'est quelque chose de rassurant. C'est un peu comme un frère, le genre de frère qui t'accompagne plus qu'il ne te protège. Ils ont pas besoin de se protéger, à part peut-être se protéger contre la filsdeputerie de la vie.

Warren lui ébouriffe les cheveux et ça lui tire un semblant de demi sourire. Tssk. Il essaie de le faire parler, hein ?

— Pas grand-chose, soupire-t-il finalement. Je retrouve mes marques tout doucement. Puis j'ai... récemment eu des nouvelles de Kat. Ca n'aide pas trop, on va dire.

Kat, il lui en a déjà parlé, quand il était en coloc avec elle. Il en parlait souvent, trop peut-être ; parce qu'il était heureux, un peu, au moins. Il lui a dit qu'elle était partie, aussi. Parce qu'il savait pas quoi faire, ni à qui en parler, que son dieu était pas là et que taper dans un mur ne l'aidait pas. Il sait pas qu'il la connaît déjà, et peut-être que Warren ne sait même pas que c'est elle ; au final, c'est pas ce qui compte. Ce qui compte c'est qu'elle lui a menti.

En fait, ce n'est même pas ça qui le dérange. Ce qui le dérange, c'est ce magazine et ces photos qui lui donnent envie de fermer les yeux, rien qu'à les imaginer. Il tremble un peu. Sourit, difficilement, et désigne le tiroir d'un air à la fois agacé et désemparé. Puis il regarde sa main pendant qu'il parle et défait le bandage de serviette :

— Enfin bon, on s'en fout. C'est pas grave, j'm'en remettrai. Ah. Je saigne plus trop, on peut sortir un peu, si tu veux. Faut juste que j'me mette du sparadrap...

"Comme pour les enfants", il pense avec un demi-sourire, avant de se lever, et de regarder Warren d'un air piteux. Il cherche sa trousse d'urgence et se repasse du désinfectant-qui-pique, et sort du sparadrap avec des ciseaux.

— Comment ça se passe, de ton côté ? Qu'est-ce que j'ai loupé depuis le temps ? J'ai pas trop eu de nouvelles de Tim non plus, depuis la fin de la mission. Enfin, c'est de ma faute aussi...

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Lun 28 Déc - 19:06
Kat... Je ne sais toujours pas qui elle est. Dave m'en a parlé quand ils étaient en coloc. Plus j'y repense, plus je me dis que je devrais. J'ai l'impression qu'elle le rendait un peu heureux. Et Dave bah... C'est pas qu'il soit vraiment malheureux mais ces derniers temps il a besoin qu'on lui en donne du bonheur je trouve. Il me fait un peu de la peine à le voir un peu tristoune comme ça. Mais bref, ne pensons pas à tout ça.

-Ha, désolé alors. Enfin elle est pas morte au moins ?

La délicatesse et le tact d'un éléphant dans un magasin de porcelaine. C'est beau vraiment. Je devrais me reconvertir en déprimeur professionnel. Ca aurait de l'avenir en plus ! Genre se faire payer pour déprimer les gens que d'autres aiment pas. "Votre collègue vous insupporte ? Essayer le déprimeur pro ! Déprimeur pro s'engage à clouer vos amis ou vos voisins pénibles dans leur lit avec une bonne dépression ! Existe en format une journée à un an."

Je lui fais un petit sourire d'excuse. J'espère qu'il va pas mal le prendre. Un jour faut que je mette un filtre entre mon cerveau et ma bouche. Genre un qui est efficace parce que là c'est pas encore ça. J'acquiesce quand il parle de sortir. Je le regarde prendre de quoi se faire un bandage en jetant un oeil discret à sa plaie. Ca n'a pas l'air trop grave. Ca ne saigne plus au moins.

-Ca va franchement. Je crois que je commence enfin à m'habituer à tout ce qui est les pouvoirs et les créannes. J'ai revu un ami, enfin quelqu'un que j'avais croisé pendant ma mission en Hongrie. Ca m'a fait du bien de parler avec lui, d'avoir un avis extérieur.

J'espère seulement qu'il ne prendra pas mal le fait que j'ai partagé mes états d'âme avec Nao et pas avec lui. J'avoue que je ne saurais pas trop comment me confier à Dave. On n'a pas vraiment ce genre de relation tous les deux.

-Sinon en parlant de Tim je le croise de temps en temps. Il est vraiment sympa comme type. Même si j'ai l'impression qu'il a du mal avec moi.

Je rigole un peu et me passe une main sur la nuque avant de fourrer mes mains dans mes poches. On y va ?

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Ven 22 Jan - 16:52

Entre les ombres

Ahahahaha. "Elle est pas morte, au moins ?" Il a envie de rigoler en l'entendant dire ça de cette manière, comme si c'était pas grave, comme si ce n'était qu'un détail. Au fond, c'est pas faux ; elle n'est pas morte, et c'est quelque chose qui devrait le réjouir plutôt que le désemparer davantage. Mais David ne sait pas ce qu'il aurait voulu, ou peut-être qu'il ne peut simplement plus l'admettre. Il l'aime mais c'est difficile. Difficile d'aimer une créanne...

Warren, en face, s'inquiète un peu, mais il a l'air d'essayer de se focaliser sur autre chose, lui aussi. Dave ne sait pas trop comment il fait, à toujours avoir l'air joyeux comme ça. Il sait qu'il ne l'est pas toujours, mais l'engouement n'est pas son fort, clairement. Enfin, ça, on commence à s'en rendre compte avec le temps. Toujours est-il que Warren, lui, est plutôt pragmatique comme gars. Quelque part, c'est une chance. Il aimerait bien être capable de faire la part des choses, lui aussi, mais c'est malheureusement difficile.

David se découpe de large bandes de sparadrap, met un peu de coton en dessous et se le colle sur la main. Il la fixe un peu, ouvre et ferme le poing en grimaçant. Pas très agréable, d'autant que le mouvement est légèrement empêché ; mais tant pis. Puis il acquiesce, lentement.

— Il a pas du mal, enfin. C'est compliqué. Il est pas vraiment du genre réservé mais il a du mal avec les gens un peu dynamique, je pense. J'ai l'habitude avec ma soeur. Lui a pété les plombs avec Lysiane cet automne. Même si t'es clairement pas à leur niveau, hein. Elles sont chiantes. C'est des meufs.

Il attrape sa veste et son écharpe qu'il s'enroule autour du cou.

— C'est cool en tout cas… C'est qui, c'est un missionnaire ? l'interroge-t-il en se demandant s'il a pu le croiser déjà.

Puis il s'étire et se dirige vers la sortie de la chambre.

— J'crois que je m'habituerai jamais à toutes ces histoires. Les pouvoirs c'est trop surréaliste, et pourtant c'est bien ancré dans le réel. J'veux dire, j'l'ai bien vu pendant ma mission… C'était pas cool.

Dave sourit faiblement, ricane un peu.

— Et les créannes sont juste des manipulatrices. On peut clairement pas leur faire confiance, quand bien même elles nous disent être de notre côté.

Il pense à Kathy comme il pense à Lysiane, pour le coup. Les deux se sont bien fichues de lui, à des niveaux différents cependant. Il s'en remettra bien, mais il déteste ces situations-là. Elles sont détestables pour qui ne les maîtrise pas.

— Enfin bon. Tu voulais aller où ? J'te suis.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Sam 23 Jan - 14:49
Je ris un peu. Ouais j'avais remarqué que Tim était un peu mal à l'aise avec mon côté... Extraverti ? Honnêtement j'suis pas du genre à me refréner si on me fait pas la remarque directement en plus. Mais bon j'peux essayer de faire un effort je suppose ?

-J'espère bien que je suis pas aussi chiant que des meufs, je rigole.

En vrai les filles c'est pas trop mon kiffe en règle général. Fin je suis pas non plus misogyne ou phobique des femmes hein attention ! Seulement j'aime pas les filles, c'est tout. Je les supporte à la limite mais j'ai du mal à m'en faire des amies. Alors qu'en général elles m'aiment bien en plus. Ca doit être mon côté bonne copine. Mais en fait... Si ça se trouve c'est pour ça que j'aime pas Inanna à ce point. Vous imaginez ? Cette déesse c'est la personnification de la femme. Forcément que j'allais pas l'aimer. Bon après elle est quand même très reliée au plaisir. J'avoue, ça je respecte à mort parce que c'est important. Mais quand même...

Je suis Dave en dehors de la chambre. J'hésite à lui répondre cash sur la nature de Nao. Surtout quand après il reprend sur les créannes en disant qu'on ne peut pas leur faire confiance. Je sais pas trop comment il prendrait le fait que j'apprécie beaucoup Nao. Surtout en sachant qu'il a environ 200 ans et que c'est une créanne de Nanna. C'est compliqué. Je fourre mes mains dans mes poches sans répondre à sa question au final, mal à l'aise.

-J'pensais à faire un tour en ville si ça te dit. Se balader un peu sur le port puis on pourra aller boire une bière ou un chocolat suivant l'heure.

Et voilà, j'ai perdu ma bonne humeur. Souris un peu Warren. Il a l'air de se sentir mieux c'est pas le moment de le refaire déprimer.

-T'sais des fois je me dis que j'ai vraiment un pouvoir pourri quand même. Fin à mon niveau je le trouve particulièrement inutile sur les missions de terrain.

C'est surement pour ça que mon club est un truc de stratégie. Rigolez pas hein, mais l'autre jour j'ai réussi à gagner une partie d'échec contre un autre mec bah j'étais content.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Sam 23 Jan - 17:03

Entre les ombres

Un sourire un coin, cette fois. Discuter avec Warren l'aide un peu. Sortir de sa chambre aussi. Il s'éloigne un peu de cette ambiance malsaine qui le bouffe de l'intérieur ; les couloirs froids de l'internat le réveillent un peu, il se sent plus vivifié... Plus vivant peut-être aussi. Il s'étire, doucement pour ne pas se faire mal, essaie de se motiver. Allez, il n'y a pas de raison que les choses aillent moins bien maintenant. Une inspiration. Il lance un sourire à Warren. Essaie de prendre un regard plus assuré. Il ne l'est pas forcément, mais maintenant il veut faire cet effort-là. Il ne va pas non plus se contenter d'attendre que son ami lui remonte le moral ; déjà, il est venu, alors il se doit au moins d'avoir l'air un minimum normal. Pas forcément de bonne humeur, mais... Se contrôler. Ne pas parler que de trucs déprimants. Tous ces trucs-là.

Il a l'impression que quelque chose cloche, quand il reprend la parole, d'ailleurs. Warren fourre ses mains dans ses poches et ne répond pas, se contente de parler un peu plus tard. Dave acquiesce un peu. Une bière, ça lui dirait bien. Quoique. Il hésite. Il ne boit pas souvent d'alcool. Il n'aime pas. Mais une bière, ça ne fera pas de mal ? Si besoin, il y aura Warren. Pas pour le ramasser à la petite cuillère, mais plutôt pour le forcer à rentrer. Au calme.

— Ça me va comme ça. Ça nous dégourdira un peu les jambes, ajoute-t-il avec un demi sourire.

Pouvoirs. Inutilité… David pourrait dire la même chose des siens. Ils ne servent qu'à fuir. Vaguement à donner des coups de malade dans la tête, mais voilà, faut déjà réussir à s'approcher des créannes. Et c'est pas forcément pratique pour sauver quelqu'un quand il s'apprête à se faire bouffer.

— Je pense pas qu'il soit inutile. Tu peux forcer les créannes à t'écouter. En fait, si elles possèdent quelqu'un, tu peux aussi sauver cette personne. J'veux dire… Une possession, ça fait vraiment mal. Surtout si la créanne est puissante. T'es un soutien précieux. Les poings ça marche pas toujours. Pour avoir des infos, forcer aux calmes les non-conscients, tout ça. Te dévalorise pas, c'est pas inutile. Sinon, les miens servent à rien non plus. Ah, si ! Courir, youpi.

Dave sourit en coin.

— Tu peux t'entraîner avec moi, si tu veux.

Il se demande si ça ne pourrait pas l'aider, une fois. Pour justement apprendre à contrer l'action des créannes qui s'insinuent dans sa tête. C'est un peu le même type de pouvoir, la persuasion… Il se dit qu'il a bien envie d'essayer.

— Mais me fais pas faire de la merde si jamais, hein, il rigole.

Essayer de reprendre comme si de rien n'était. De sourire, malgré la plaie béante. Dehors, il neige. Six mois sont passés…

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Ven 29 Jan - 20:02
L'air un peu plus frais du couloir me fait du bien. La sensation de froid me donne un petit coup de boost au cerveau. La chaleur de la chambre de Dave était pas vraiment comme celle que j'avais l'autre jour quand Nao est venu dans la mienne. C'était plus un espèce de malaise, comme un état larvesque. Alors autant j'ai rien contre la flemme de temps en temps autant là... Enfin je sais pas ça me semblait un peu désagréable. Finalement il accepte la petit sortie et j'acquiesce avec un sourire, content. Je me sens mieux.

Je ris doucement, un peu touché. C'est vrai que pour éviter les possessions ce pouvoir est utile. Enfin au moins pour limiter les dégâts. Mais dans ce cas le soucis vient surtout de moi je crois. Moi je suis faible un peu. Je ne sais pas cogner, ni vraiment courir. Alors je suis peut-être pas fait pour rester en vie ? Je hausse un sourcil. S'entraîner ?

-Tu veux dire que tu voudrais que je t'entraîne à résister à mon pouvoir ?

C'est pas bête en fait comme idée. Si la possession des créannes marche aussi un peu comme ça c'est même une foutue bonne idée. Je ris un peu.

-Tu imagines tout ce que je pourrais te faire faire d'ici à ce que tu résistes complètement ? Faut que je prenne des vidéos si on fait ça.

Je lui renvoie un sourire espiègle, très fier de moi. C'est vrai que ça peut être très intéressant, pour nous deux. Ca m'aidera à renforcer mon pouvoir et lui l s'entraînera à y résister. J'aime ça.

-Tu voudras bien m'apprendre à frapper en échange ? Je demande, un peu gêné.

Je dois vraiment être une vraie tafiole comme on dit. Jamais appris à frapper correctement. Si j'essaye de foutre un pain à qui que ce soit je me bousillerai surement les doigts. Même Alice serait capable de me mettre au tapis c'est dire...

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Jeu 4 Fév - 22:18

Entre les ombres

David roule des yeux en l'entendant parler, et se dit que vraiment, il n'a pas tout compris au film. Un sourire en coin se forme sur ses lèvres et il hausse un sourcil en l'entendant. Des vidéos ? Non mais ça va, tranquille, tout doux mec, il va pas y avoir de vidéo du tout. Sauf de Warren, attaché à son radiateur, peut-être. Comme vengeance. Il ne doute pas qu'il réussira facilement à le maîtriser, malgré le fait que Warren fasse quelques centimètres de plus que lui. Enfin, c'est aussi - sûrement - parce que le missionnaire d'Inanna se tient plus droit que l'astre.

— T'as de l'espoir, mec. Jamais t'utilises tes pouvoirs sur moi si t'as ton portable en main, je te préviens. J'ai déjà foutu la tête de types qui me revenaient pas dans la cuvette des chiottes, j'aurai aucun remord à le faire avec toi, ricane Dave avec un sourire en coin.

Puis il continue en poussant la porte de l'internat pour sortir du bâtiment. Il sort juste son paquet de clopes de sa poche, son briquet et s'en allume une. Il tend le paquet à Warren pour lui en proposer une.

— En fait, je te proposais d'apprendre à utiliser tes pouvoirs sur moi. Si ça t'aidais pas, je serais pas assez maso pour te le proposer, une possession de créanne est déjà assez douloureuse comme ça, merci bien.

Il râle un peu. Passe machinalement sa main gauche sur son bras droit, là où Timeo l'a blessé avant de l'assommer.

— Se faire posséder par une créanne est pas une partie de plaisir, d'autant que je doute que ton pouvoir soit semblable. Sauf si tu peux aussi entrer dans la tête des gens ?

Dave fait la moue.

— Enfin, t'inquiète, ça me gêne pas de t'apprendre à frapper. Dis-moi juste quand tu veux qu'on aille en Zone d'entraînement, par contre.

Puis il hausse un sourcil.

— Sauf si tu veux y aller maintenant.

Ca le défoulerait bien, le p'tit Davy, en fait.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Ven 5 Fév - 17:56
Je fais la moue, ricane un peu. Il est sérieux là ? Ouais il est sérieux. Tch, crétin va. Pas que ça m'étonne spécialement de lui, après tout si je me rappelle bien il a été militaire, mais la tête dans la cuvette… Haha, ouais j'ai eu ça assez souvent dans ma vie et c'est clairement pas sympathique.

— Et moi qui pensait qu'on était amis, je grommelle.

Ca ne passe pas trop en réalité. Même pour plaisanter en fait. J'pense pas que c'est méchant venant de lui, juste une blague en fait, mais ça j'ai du mal à l'avaler. Un peu comme voir quelqu'un traiter un mec de tafiole. Moi je m'en fous, parce que c'est ma défense et que c'est recherché, mais ce genre de menace me rappelle trop les insultes qu'on m'a craché à la gueule quand je suis parti de chez mes parents. C'est un peu douloureux. Je prend une clope dans le paquet qu'il me tend en acquiesçant.

Je n'ai jamais été possédé par une créanne, et j'espère que ça n'arrivera pas. Simplement des essais mais jamais de contrôle forcé qui aurait réussi. Peut-être qu'un jour je demanderai à Nao de me montrer pour voir si j'y résiste. Mais on verra si je lui fais assez confiance pour ça. Je pense que oui. Je secoue la tête doucement.

— C'est pas vraiment comme de la télépathie en fait. C'est plus… De la persuasion ? Ca ne marche pas toujours très bien en fait et j'ai du mal à le contrôler. Des fois ça agit sans que je m'en rende compte ou bien l'inverse.

Très embarrassant quand tu donnes un ordre à quelqu'un et qu'il te regarde avec un air méprisant parce que ça n'a pas marché. Je grimace un peu, hésitant. Maintenant ? Je ne sais pas trop… Enfin on a rien de vraiment mieux à faire et c'est sûr que ça nous occuperait mais je suis pas certain d'être prêt.

— On peut essayer ? Enfin faudra être gentil avec moi je suis carrément une quiche en self défense.

A ce stade là c'est même pire qu'une quiche je crois.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Sam 13 Fév - 14:44

Entre les ombres

À côté de lui, Warren se renfrogne. Il voit son visage qui se ferme, sa mâchoire qui se crispe, et il comprend qu'il a dit un truc qu'il n'aurait pas dû dire. Ce genre de choses devraient être gardées pour lui. Mais depuis ce qu'il s'est passé avec Alex, il l'a en tête, il ne sait pas vraiment quoi en penser, et au fond il aurait besoin d'en parler. Il n'en a pas parlé à Tim mais à son psy, et s'il n'était pas censé le juger, il sentait qu'il y avait un blocage, parfois. Il le comprenait, aussi, ce n'était pas le problème, mais il se demandait s'il y avait vraiment quelque chose à comprendre.

Dave se passe une main sur la nuque et soupire.

— Je plaisantais. Tu sais que je le ferai pas. Le prends pas comme ça.

Dehors, Warren accepte sa clope et ils continuent à discuter. Warren essaie de lui expliquer comment fonctionne son pouvoir et Dave acquiesce. Ouais, il comprend un peu. En soi, les créannes font ça aussi. Même si ça fonctionne à un niveau différent ; l'un est inhérent à l'esprit, l'autre à la parole...

Le blondinet roule des yeux.

— Je vais pas te frapper, c'est bon. Y a des punching-balls pour ça. Ou des missionnaires de Nanna, grimace-t-il. Mais ils remuent trop.

Joyeux souvenir que celui de son combat contre Alexander. Il préfère ne pas y penser et laisse ses pensées flotter un peu.

— Comment ça se fait que tu échoues quand tu essaies de persuader quelqu'un ? C'est la concentration, la difficulté à sentir ton pouvoir ?

Il eut envie de rajouter "tu peux toujours aller prier ta déesse, au pire, au moins la tienne est encore là" mais tu te retiens. Il le prendrait mal, d'autant qu'il ne l'aime pas et la traite régulièrement de connasse.

Dans tous les cas, Dave le guide naturellement vers la Zone d'entraînement. C'est un bon lieu pour expier, se dit-il...

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Mar 1 Mar - 21:34
Je souris doucement, hausse les épaules. Je crois que j'ai surréagi. Pas vraiment super cool pour lui. Après tout c'est juste de l'humour je devrais pas me braquer comme ça. La fumée acre me remplit les poumons, j'expire doucement. Je fume rarement mais ce n'est pas quelque chose qui me dérange. J'ai rarement eu les sous pour ça et puis bon c'est pas trop mon genre. Je tiens un peu à mes poumons. Enfin une fois de temps en temps c'est pas ça qui va me tuer non plus.

Je ris doucement quand il parle de prendre des missionnaires de Nanna comme punching-balls. J'imagine qu'il fait allusion à celui avec lequel il s'est battu. Même si j'avoue que ça me fera surement du bien de me muscler un peu et d'apprendre à me défendre je me vois mal fire ça sur une vraie personne. Je suis trop pacifiste pour ça je suppose.

— C'est une bonne question j'y ai jamais vraiment réfléchi...

Je fais une moue un peu pensive. Je n'y ai jamais vraiment pensé sous cet angle mais est-ce que le fait de ne pas avoir la foi peut influencer mon pouvoir ? J'avoue qu'en le regardant comme ça ça expliquerait pas mal de choses. Je soupire doucement.

— Tu crois que si j'arrête de la traiter de tous les noms mon pouvoir sera plus efficace ? Ou bien c'est juste une question d'entraînement ?

J'imagine qu'il faut savoir faire la part entre inné et acquis. Je remarque qu'au final il nous fait marcher vers la zone d'entraînement. Bah, après tout pourquoi pas, tant qu'on y est. Je crois que cette question mérite réflexion quand même.

— Pour revenir à ta question, je pense que c'est aussi une question de méthode peut-être. Enfin comment dire… Persuader quelqu'un qui a déjà une tendance à faire ce que tu lui demande c'est facile. C'est comme quand tu as envie d'une glace mais que tu ne veux pas la prendre pour certaines raisons. Et bien dans ce cas, je pousse juste vers une inclination naturelle.

Je reprend une bouffée de cigarette en continuant de réfléchir.

— Donner un ordre à quelqu'un qui n'a pas du tout envie de faire ce que tu lui dis c'est autrement plus compliqué. Tu avais bien vu avec cette créanne à Londres, ça m'avait pris au moins dix minutes pour avoir un renseignement approximatif.

Je grimace un peu au souvenir de la mission. Cet endroit était horrible.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 16 Mar - 18:32

Entre les ombres

Discussion sur les dieux ; généralement, ce n'est pas le sujet à aborder avec Dave. Cette fois il ne dit rien, il sait qu'il a mis Warren mal à l'aise plus tôt et il préfère fuir la conversation précédente, pour ne pas se donner l'impression de faire un énième retour en arrière. Quelle idée, mais quelle idée d'agir de la sorte ? Il aurait été tellement simple pour lui d'avoir tracé son chemin normalement, comme un enfant et pas comme une brute... Il regrette, Utu qu'il regrette ; et il se demande même quelle Justice il y a à l'avoir pris comme missionnaire, lui qui n'est ni juste ni vertueux, lui qui n'aime qu'en haïssant et qui détruit en détestant.

Il se passe une main froide sur la nuque et se tire un frisson ; mais il reprend ses esprits et c'est ce qui compte, c'est ce qui compte : sortir de sa tête, sortir de ses pensées, s'accrocher au présent et à Warren, Warren comme point d'ancrage, Warren comme réalité. Le présent est ici et maintenant, le passé est derrière et loin, le futur, en revanche, il peut se construire, et il le sait.

— Ouais, commence par ça. Et par t'entraîner, rajoute-t-il en roulant des yeux. Ça viendra pas comme ça. C'est pas en un claquement de doigts. C'est comme un muscle, ça s'entraîne.

Les gens qui lui disaient "non, je ne peux pas faire de sport je ne tiens pas" l'ont toujours exaspéré - sans doute parce que déjà petit, il avait tendance à courir partout et dans tous les sens. C'était un moyen pour lui d'extérioriser un peu ce qu'il ressentait, parce qu'il était timide, comme gosse, en fait. C'était Alice qui savait s'exprimer, pas lui. Ça avait toujours plus ou moins été le cas.

— Hmm. Je vois le genre, ouais. Entraîne-toi franchement à le faire. Ou tourne-le de manière à d'abord destabiliser le mec, ou lui faire croire que l'idée vient de lui. Les créannes font un peu pareil. J'sais pas si t'as vu Inception. Tu fais germer l'idée, le mec en face fait le reste ? Ou quelque chose comme ça… Si ça bloque, c'est p'tetre parce que c'que tu veux lui faire faire est trop gros. Y aller par étape, p'tetre. Pour faire parler quelqu'un, c'est toujours plus facile de lui demander de petites choses avant, des choses qui sont pas très coûteuses. Et après, tu enchaînes avec quelque chose de plus coûteux, donc ta demande.

Détourner les yeux. Il lisait un peu, au lycée, Davy, avant de quitter le cocon familial. Sa sœur aimait bien lui parler de tous ces trucs psycho et philo qu'elle lisait dans des magazines ou des bouquins. Et même rien que son comportement. Elle agissait naturellement de cette manière. Manipulatrice. Elle n'a jamais été mauvaise, mais elle ne se laissait pas faire. C'était une battante, hein, mine de rien...

Dave pousse la porte de l'infirmerie, salue l'infirmière et traverse le couloir vers la salle d'entraînement, notamment la salle. Ça caille trop pour rester en extérieur. L'endroit lui rappelle des souvenirs, comme à chaque fois qu'il y met les pieds. Il soupire et va chercher un sac de frappe dans un placard, qu'il traîne et accroche à son crochet. Puis il enlève sa veste, s'étire un peu.

— Tu mets tes poings comme ça, explique David à Warren, en lui montrant les gestes à faire. Si tu frappes trop fort quand t'as le pouce dessous, tu peux te le péter. Ça fait pas de bien. Si tu veux mettre des gants ou des bandages sur tes mains, fais-le direct, parfois la peau claque quand on est pas habitués et qu'on y va trop fort.

Rassurant, as always.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Mer 16 Mar - 22:34
Comme un muscle... J'étire un sourire amusé. J'ai jamais été très sportif, je crois que ça se voit. Je préférais mater mes copains en sport que faire des pompes. Mais je suis assez mince naturellement comme mec donc j'en ai jamais eu trop besoin pour garder la ligne. Je rechigne pas non plus à faire de l'effort et je pense que j'en suis capable simplement... Je suis plus intellectuel qu'autre chose. Faire du sport en soi ne m'a jamais motivé. C'est comme pour tout je pense.

J'écoute ce qu'il me dit par rapport aux idées et honnêtement ça fait sens. Je crois que ce pouvoir n'est définitivement pas fait pour agir dans l'urgence. Bien sûr ça peut le faire dans certaines circonstances mais chaque fois que j'ai réussi à l'utiliser correctement c'est quand j'ai pris mon temps pour ça. C'est bien pour l'espionnage, l'infiltration, l'interrogatoire éventuellement. Pas pour le combat.

- Je crois que je vois ce que tu veux dire ouais. C'est clairement pas un pouvoir de terrain je crois. Ou alors pas à mon niveau en tout cas. Ca demande trop de temps.

Je le suis dans les couloirs, passe devant l'infirmerie avant d'entrer dans une salle d'entrainement. Je fronce un peu le nez, légèrement incommodé par l'odeur de transpiration refroidie. Je n'aime pas trop ça. Mais Dave a aussi raison. Je dois être capable de me défendre tout seul. Je ne peux pas rester toujours planqué derrière les autres et compter sur eux pour me porter. J'enlève ma veste et retrousse mes manches pendant qu'il va chercher un sac de frappe dans un placard.

Je le regarde faire, essaye de bien comprendre ses gestes, sa posture. C'est plus compliqué que j'imaginais. Et ça explique que j'ai eu l'impression de me défoncer les mains chaque fois que j'ai voulu frapper quelqu'un. Je serre les poings, tente de reproduire son mouvements plus lentement pour savoir si je le fais correctement.

- Comme ça ?

Je grimace à l'idée de me faire mal si je m'y prend pas bien. Ouais toujours une chochotte Warren, ça a jamais vraiment changé.

- Quand je pense que mon père m'a toujours encouragé à faire ce genre de chose... Dire qu'il aura fallu que je me retrouve ici pour le faire par moi-même c'est assez ironique.

Enfin il faut dire que c'était un peu un crétin.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 16 Mar - 23:31

Entre les ombres

Pas un pouvoir de terrain ? Dave est pas tout à fait d'accord avec ; certes à son niveau il ne peut pas faire grand-chose, mais en soi, Dave n'est pas vraiment mieux lotti. Il peut courir, augmenter sa vitesse et donc la force des ses coups, mais en soi, ce n'est pas ça qui le sauve. Ce n'est pas ça qui le prémunit contre les attaques extérieures. Peut-être aurait-il mieux faire d'être annulateur, au final. Il aurait moins souffert. Beaucoup moins. Il n'aurait pas eu à subir tout ça, et peut-être que ses pouvoirs auraient été utiles, si ce n'est aux autres, au moins pour lui-même. Ca aurait déjà été quelque chose de moins à surveiller. Sa santé mentale aurait été préservée. "Et celle des autres aussi", songe-t-il en pensant à la cicatrice sur son bras.

Ils rentrent et installent le matos pour l'entraînement. L'air et lourd et renfermé, mais Dave a tellement l'habitude que ses narines ne font même plus la différence ; il y a un net inconfort à l'arrivée, puis ça passe. Sans parler de choses étranges, j'veux dire, j'vous ai vus, berdol. Bref.

Warren essaie de reproduire les gestes de Dave, lentement, et on voit qu'il a peur de se faire mal. Dave soupire un peu, se passe la main sur la nuque. Il n'est pas vraiment aidé, hein... C'est pas grave, il fera avec. Même s'il sait qu'il est loin d'être un bon prof, ni même un prof patient.

Il lui montre et donne un coup dans le sac.

— Tiens ton bras plus comme ça. Faut pas hésiter. Pense que c'est la tête d'un mec que tu détestes, ça t'aidera à frapper dedans.

Dave se recule et le regarde faire, plante ses mains dans ses poches.

— C'est pas ironique, tu sais. Si t'es là, c'est aussi parce que c'est nécessaire, c'est plus la même situation qu'avant. T'es pas obligé de le faire, mais faut pas t'aplatir. Tu n'es pas faible, mais une créanne, en face, te fera pas de cadeau.

Une pause. Il hésite.

— Ca me ferait chier que tu te fasses buter, honnêtement.

C'est une façon de dire "j'te kiffe mon poto", mais Dave est pas très effusions d'amour, hein. Ca j'pense que tout le monde l'avait capté.

— Allez, essaie de frapper. Faut mettre plus de force dans tes coups. Les retiens pas. Le punching-ball a pas mal. Et toi, si t'as peur, mets des bandages.

Il le répète, encore une fois. Parce que c'est pas une honte, que les boxeurs mettent tous des bandages pour pas se déchirer les mains. Et qu'à vouloir trop bien faire, on finit toujours par se faire mal. L'infirmerie est là pour ça, mais quand même.

— Tu dois essayer de mettre ton poids dans tes coups. C'est pas que dans les bras.

Là, le missionnaire d'Utu se place à côté de lui et lui montre un peu. Il sent le punching-ball encaisser les coups, et soupire finalement. Une séance défoulage, hein ? C'est toujours mieux que rien.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Dim 3 Avr - 19:24
J'ai tellement l'impression d'être pas doué avec ça. Mais Dave est quand même assez patient. Il ne se moque pas au moins. Après je suppose que c'est dur de pas être agacé par mon attitude aussi. Il me remontre le geste et je souris en coin. Un mec que je déteste hein ? Vous croyez que Inanna le prendra mal si je scotche un dessin d'elle sur le sac de frappe pour m'entraîner ?

Je frémis, reproduit le geste de Dave avec plus de force. Ca fait un peu mal aux jointures mais la sensation est pas si désagréable. Je crois que je comprends comment certaines personnes peuvent aimer faire ça pour se défouler aussi. Je souris un peu, touché. Dave est pas trop du genre à étaler ses sentiments donc je comprends ce qu'il veut dire.

- Moi aussi ça me ferait chier je crois. Que tu te fasse tuer je veux dire. Je t'aime bien.

Je le regarde frapper un peu. Les bandages m'ont l'air d'une idée. J'y penserais la prochaine. Pour le moment ça va. Je recommence à frapper le sac avec plus de force. Avec tout le poids du corps ok... Les épaules et la respiration.

Je frappe le sac plusieurs fois, un peu plus concentré. Ca me fait du bien de juste penser à ça, ne pas me laisser aller à gamberger comme je le fais trop parfois. En même temps je songe que ouais, j'ai pas envie que Dave meurt tué en mission par une créanne un peu belliqueuse. Je m'arrête de frapper et stabilise le sac d'une main.

- Tu crois vraiment que ça me servira ? Fin j'suis une crevette quand même faut pas se mentir. Même si j'avoue qu'en face d'une créanne enfant ça peut servir.

Mais c'est un peu honteux non ? Je ne sais pas. Je suis un pacifiste convaincu mais d'un autre côté je sais qu'il ne faut pas se leurrer, la plupart des créannes n'attendront pas qu'on les remarque pour nous sauter à la gorge. Je sais qu'ils ne sont pas tous comme Nao mais j'ai pas envie d'y penser.

- Merci de m'aider en tout cas.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 13 Avr - 18:36

Entre les ombres

Bon, on va passer l'effusion d'amour, hein ? Ok ? Nan, mais parce que bon, c'est gênant un peu, quand même... Dave toussote un peu et préfère se reconcentrer sur la leçon. Warren se remet à frapper le sac avec plus de vigueur et Dave l'observe faire. Putain, dire qu'il a failli y passer pendant sa dernière mission est un euphémisme... C'est hyper badant en fait. Dire que c'est, genre… sa première année de service ? Quelle merde, mais quelle merde. Si c'est comme ça toute sa vie, va vraiment falloir qu'il ait une bonne assurance vie si jamais il s'décide à se caser.

Ou au moins pour que sa soeur puisse être posée, parce que la famille, personne n'y croit, et surtout pas lui. (Dire qu'elle aussi est prêtre-roi, quelle merde, mais quelle meeeerde...)

Il s'arrête, un peu essoufflé, et tourne son regard vers Dave... qui finit par soupirer d'exaspération. Il lui lance un regard plus dur, pas violent, mais suffisamment pour l'interpeller.

— Bon, écoute Warren. Tu vas commencer par arrêter de te dévaloriser, déjà, tu seras sympa. Crevette ou pas, c'est pas en te disant que tu peux pas le faire que tu y arriveras, ok ? Alors bouge-toi un peu, entraîne-toi régulièrement et tu te muscleras. C'est en pratiquant qu'on y arrive, pas en restant les bras et la mâchoire ballante. Ton pouvoir ne te sert pas à cogner ? Peu importe, apprends à le faire. Quand tu te seras entraîné avec tes pouvoirs aussi, ou plutôt quand tu commenceras peut-être enfin à les utiliser, tu arriveras à quelque chose. Tu peux détourner l'attention de tes ennemis, encourager tes alliés ; tu crois que ça n'a aucune importance ? Tu crois vraiment que c'est rien ?

Dave soupire, et place ses mains à plat.

— Tape dedans.

Puis haussement de sourcils.

— Si tu le fais pas, c'est moi qui te frappe.

Parce qu'il n'y a qu'une manière de motiver quelqu'un qui ne veut pas se battre : c'est le pousser dans ses retranchements et l'attaquer directement. Et il sait parfaitement que Warren est au courant qu'il en est capable.

Promis, il tapera pas trop fort.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Jeu 28 Avr - 21:07
Je souris en coin et ne retiens même pas un petit rire. Même pas ironique le rire. C'est juste que… Enfin parfois ça se voit tellement qu'il a fait de l'armée. J'ai presque été tenté de lui répondre un "oui sergent" sonore juste pour rire. Mais je crois qu'il l'aurait peut-être mal pris donc j'ai fermé ma grande gueule.

Je hausse un sourcil, regarde ses mains devant les miennes. Il essaye de m'aider je crois. Je suis pas vraiment du genre à réagir aux provocations et à la violence en principe seulement il a raison. Je dois savoir me défendre puisque je n'ai aucun atout de la part d'Inanna pour ça. Je ferme mon poing et frappe dans sa main aussi fort que je peux. Je pince les lèvres. Ca fait mal.

Je ne réagis jamais aux provocations en général. Pas quand elles me sont directement agressées. En réalité il y a peu de choses qui arrivent à me mettre réellement en colère. Je peux me sentir blessé ou vexé voire agacé mais ça va rarement plus loin. Parce que pour être en colère il faut avoir de l'ego, de l'honneur. Moi je n'en ai pas. Ca ne m'a jamais gêné de m'écraser devant les autres pour ne pas me faire frapper. J'ai trop d'instinct de survie pour être fier, trop de dégoût de moi-même aussi surement.

— Tu sais t'y prendre pour motiver les autres toi, je fais en frappant encore ses mains.

Je sais très bien qu'il aurait aucun scrupule à me frapper en fait. Mais c'est de ça que j'ai besoin aussi, quelqu'un qui est là pour me pousser en avant. Tant pis si c'est dégueulasse de le faire de cette façon. Au fond c'est pas ça l'important. Il faut juste apprendre à canaliser la peur c'est ça qui marche. Ne pas réagir comme le lapin pris dans les phares de la voiture ou juste s'enfuir. Parfois affronter le danger même rien qu'un instant ça permet de s'en sortir mieux. On s'en fout d'avoir peur si on peut s'en servir et le contrôler.

— Tu te rappelles à Londres ? L'extincteur…

Je retiens un rire au bord des lèvres. Dit comme ça c'est ridicule et sur le moment j'étais mort de trouille mais maintenant ça ressemble presque à un bon souvenir.

— Y a bien qu'un cinglé comme toi pour penser à utiliser un truc pareil en face d'une bande de créannes enragées.

C'est affectueux hein ! Genre grand sourire et tout. J'espère qu'il va pas le prendre mal il frappe plus fort que moi et je tiens à mon nez.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Sam 11 Juin - 13:46

Entre les ombres

Il semblerait que Warren réagisse plutôt pas mal à ses paroles. Ce qui n'est pas plus mal, parce que, bien que Dave n'aurait pas particulièrement hésité à lui coller un pain en pleine poire, il aurait cependant préféré ne pas avoir à le faire. Il rit néanmoins, un rire un poil amusé, en fait. Dave hausse un sourcil et lui lance le regard qui signifie clairement "Quoi, t'as quelque chose à dire, p'tite teub ?". Quoi qu'il en soit, Warren frappe enfin et Dave encaisse. Il ne bronche pas alors qu'en face, Warren grimace dès le premier coup.

Dave l'encourage d'un signe de tête, lui dit de ne pas serrer autant son poing, puis de recommencer. Est-ce qu'il sera capable de se mettre en colère, un jour ? Vraiment, il voulait dire. Peut-être qu'il lui fallait juste autre chose pour se canaliser ? Dave le faisait par la rage, la haine, mais aussi le devoir et l'honneur, par son instinct de survie. Comment on fait pour activer un instinct de survie inexistant chez quelqu'un ? Ou plutôt de transformer la réponse en défense et non en fuite ?

— On va dire que j'ai eu de bons professeurs, je grommelle. Quand j'étais à ta place, enfin, quand je suis entré à l'armée, j'ai aussi eu des moments de doute pendant lesquels je pouvais pas avancer. On a tous ça. Parce qu'on se rend compte dans quoi on est embarqués...

Puis il s'interrompt, se tait et garde le silence un instant. Ce serait débile de nier qu'il a peur, lui aussi. Mais il faut des gens pour le faire, et si eux ont été choisis, c'est que ceux qui l'ont fait pensent qu'ils en sont capables. Même si Dave a un peu de mal à comprendre en quoi, encore.

Warren évoque Londres et un sourire moqueur s'étire sur les lèvres de l'ancien militaire. Moqueur mais aussi un peu gêné.

— Eh, j'suis pas cinglé, ok ? J'ai juste essayé de voir ce qu'on pouvait utiliser à notre avantage… vaguement. Tu as qu'à apprendre à te servir d'une arme ou de tes pouvoirs, ça m'évitera de devoir être sur ton dos pour te protéger, ricane-t-il en haussant un sourcil.

Ouais, il se moque, mais en même temps… C'est pas totalement faux.

— On peut pas toujours compter que sur les autres, mais ça veut pas dire qu'on peut pas se servir de ce qui est autour de nous.

Le visage de Dave reprend une expression plus neutre.

— Bon, arrête de causer et frappe, je vais vraiment finir par t'en mettre une.

No violence.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Jeu 30 Juin - 14:32
Il me demande de recommencer et je souffle lentement par le nez avant de réarmer mon poing. Je recommence plusieurs fois. Dave a beaucoup changé depuis qu'on s'est rencontré je trouve. De chaton perdu il s'est changé en chat sauvage. Honnêtement je peux pas dire que le changement est si désagréable. Enfin... Il a au moins réussi à se dynamiser je dirais.

J'acquiesce doucement. A le voir comme ça j'ai un peu de mal à l'imaginer face à un instructeur tout de même. On est tellement différents tous les deux que je me demande comment il pu avoir besoin de quelqu'un pour s'endurcir. Je freine des quatre fers depuis le début. Je suis comme un enfant qui boude parce qu'on l'a emmené marcher et qui n'aime pas ça. Et ça me ralentit vraiment. Je n'arrive pas à fait autrement que me figer sous la terreur et ça m’empêche de profiter de ce que je pourrais avoir.

Je roule des yeux en riant. Genre je suis inutile ! Bon j’admets que j’ai vu mieux en terme de puissance de feu mais je reste résolument non violent. Me défendre si on m’attaque oui, porter une arme c’est hors de question.

- Utiliser l’environnement ouais. Je devrais mettre ça sur mon CV : « manie très bien l’extincteur et le marteau brise-glace ».

Je rigole et lui tire la langue avant de frapper encore ses paumes. Tellement de violence honey, déstresse toi. Je tente de le frapper encore plusieurs fois, d’augmenter la force de mes coups et leur fréquence. J’ai mal aux jointures, la prochaine fois je mettrais des bandages. Si un jour on m’avait dit qu’un ex-militaire australien m’apprendrai à frapper…

- Je ne veux pas prendre d’arme, j’annonce en fronçant les sourcils. Tant pis pour l’attaque, de toute façon je suis un soutien ça ne me servirait pas à grand-chose.

Je continue de le frapper plusieurs fois avant de me reculer en massant doucement mes phalanges engourdies. Ça fait pas trop du bien.

- Puis de toute façon, tu me verrais combattre avec un flingue toi ? Je risquerai plus de tuer mes équipiers qu’autre chose, je fais en riant.

Les armes à feu, très peu pour moi. Même si c’est des créannes, l’idée de tuer directement me révulse.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Dim 3 Juil - 21:24

Entre les ombres

Bon, là, c'est le moment où Warren devrait arrêter de mater Dave bête comme ça. Genre "Ah ouais, toi, t'avais besoin de te faire recadrer ?"... Ben, pas si étrangement que ça, ouais. Il était un peu moins mou que certains, mais il était surtout trop sûr de lui ; quand on va à l'armée, c'est pour être brisé, et pouvoir se reconstruire là-dessus. Apprendre ses limites, jusqu'où on peut aller ; Dave ne compte pas vraiment faire de même avec Warren, mais parfois il se dit que ça ne lui ferait pas de mal, des séances intensives comme ça. Puis il le regarde, soupire et a envie de se pendre.

Le coup du CV le fait rigoler un peu - étrangement - alors qu'il se remet à frapper avec plus de force. Parler lui fait du bien aussi, même si c'est pour dire de la merde. Et Dave, en face, ça lui fait du bien de pas penser.

Il grimace en recevant les coups sur sa coupure - il est reconnaissant à Warren de plutôt concentrer ses coups sur sa main gauche. Et, comme il sent qu'elle lui fait de plus en plus mal, il abandonne et lui présente uniquement sa main gauche.

— J'm'en tape que tu te voies pas avec un flingue, faut au moins que t'apprennes à t'en servir. Si t'es face à une créanne qui veut ta peau, crois-moi, t'auras parfois pas le choix.

Le regard de Dave est plus dur. Il repense à la mission, à Timeo.

— C'est pas seulement question de pas être en position d'attaque, mais comment tu vas faire si t'es séparé de ton groupe ? Tu vas te laisser trucider ? T'es suicidaire à ce point ? J'crois pas, nan. Tu seras juste un poids pour tes coéquipiers s'ils sont obligés de te surveiller toi et les créannes.

Un soupir.

— Une arme ça sert pas qu'à tuer, tu sais. Si tu sais viser, tu peux viser la main, le bras, la jambe. Pour l'empêcher d'avancer, lui faire lâcher prise. Mais pour ça faut s'entraîner. Il est pas question d'avoir ou non des habiletés de tir ; avec le temps, on apprend, c'comme pour tout. Comme pour les coups. Après, y a d'autres armes… Mais le tir, de nos jours, c'est la base.

Il désigne les mains de Warren et finit par se masser la paume droite, toujours grimaçant.

— Y a des bandages dans l'armoire si tu veux. Par contre faudra continuer sur les sacs, j'ai la main défoncée...

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Page 1 sur 2
  Aller à la page : 1, 2  Suivant
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Internat
Poster un nouveau sujet Ce sujet est verrouillé, vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.