Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Collines
Une discussion autour d'un thé, ça vous va ? [Miss Ka Jehms ~]
Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Jeu 3 Déc - 20:12
Assis dans l’herbe douce, je fixais l’immense villa se dressant un peu plus loin, perdue au milieu des collines. Là, c’était notre destination du jour. Je ne savais pas exactement ce qu’on venait faire ici, je savais juste qu’Azur souhaitait s’entretenir avec quelqu’un. Il me semblait que c’était une créanne, mais je n’en étais pas certain. Pour qu’Azur souhaite la voir, probablement devait-elle être importante. Miss Katharyna Jehms.

Je me remis debout, et m’approchai de la maison.

* * Azur * *

Katharyna Jehms était de retour à Stockholm. C’était ce que les rumeurs disaient.

Miss Jehms avait disparu de la surface du globe pendant de longs mois. Je ne m’étais guère intéressée à l’excuse qu’elle avait fournie à la presse, il était évident qu’elle avait été inventée de toutes pièces. Non, non je crois plutôt qu’elle s’était vue attribuer une mission. Par un individu isolé ou par le Conseil des créannes ? Je ne le savais pas trop. J’avais beau être spécialisée dans la communication et les missions d’espionnage, je n’avais pas pu mettre la main sur ces informations, pas tout du moins.

Dans tous les cas, Miss Jehms commençait à se faire un nom dans le monde des créannes. Je ne savais pas si elle était indépendante ou si elle était sous la directive de l’une des trois créannes membres du Conseil. Je ne savais pas quel était son but.

En attendant, tout allié créanne est précieux. Surtout si c’est quelqu’un d’influent. C’est pourquoi je voulais la voir, aujourd’hui. Parler pacifiquement avec elle. De ses projets, de ses alliés éventuellement.

Perchée sur l’épaule de mon petit Leaf, toujours sous mon éternelle forme de faucon, je le laisse s’approcher de la grande demeure. J’avais cru entendre des échos comme quoi Miss Jehms fréquentait de près les dieux. J’avoue que je ne savais pas pourquoi ces derniers fréquentaient une créanne d’aussi près. Pour la tenir à l’œil, peut-être ? Je n’avais jamais entendu parler d’une créanne attirant autant l’attention du Panthéon. C’est aussi bien pour ça que cette demoiselle m’intriguait.

Leaf sonne alors à la porte d’entrée.

* * * *

Azur semblait pensive. Elle gardait ses yeux fixés sur la maison, mais son regard semblait presque vide. Je ne saurais dire si elle était inquiète ou si elle réfléchissait simplement.

Arrivé devant la porte, j’inspirai doucement ; puis levai la main et appuyai sur le bouton de la sonnette.

Je m’inclinai légèrement en avant face à la personne qui ouvrit la porte, l’un de mes plus beaux sourires dessiné sur les lèvres.

Bien le bonjour. Je me prénomme Leaf, et je souhaiterais parler à Miss Katharyna Jehms.

Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Jeu 3 Déc - 22:43
** Oswald **

Ca faisait quatre jours que ça durait. En général je ne m'énerve vraiment pas facilement. J'arrive dans presque tous les cas à tourner la situation à la rigolade mais là j'avoue que c'était loin d'être possible. Vous savez parfois dans les bandes dessinées pour symboliser l'ambiance pesante et sombre il y a un nuage de fumée autour des personnages. Eh bien là on sera asphixié. J'en ai vu des ambiances de merde mais alors là c'est assez impréssionnant. Il y a longtemps quand l'autre grand con et Gerty s'engueulait le climat était horrible. Mais on vivait tous dans la même baraque. Là il n'y a que Katharyna et a elle seule elle pourrait nous faire croire qu'on est aux portes de l'enfer. Non mais je vous jure.

Je soupire résigné. Bon allez nouvelle tentative. Chêne me lance un regard inquiet. Putain mais c'est flippant. Même lui est affecté. Merde quoi .. Bon allez si Anzu est à l'intérieur et qu'elle est encore vivante ça ne peut pas être trop mauvais. Hein ? Noooon. Ca ne peut pas être si mauvais. Je pousse la porte et offre un grand sourire aux deux femmes. Aucune d'elle ne lève les yeux. Bon okay.. Sympa.. Merci. Elles continuent de parler.

-Non tu vois là tu peux pas faire ça Kat. Fais ça là plutôt.

-Ah oui oui. Tu as raison. Okay et là ?

-Là je me suis arrangée pour que tu ais un jour de libre pour respirer un peu.

-Je ne veux pas.

-Pardon ?

-Je ne veux pas j'ai dit ! Débrouille toi pour que je sois overbooker. Je rentre je tombe de sommeil. Je ne veux pas avoir le temps de penser.

-Mais Kat c'est n'importe quoi ..

-Tu as quelque chose à redire peut être ?

-Mais ..

-Oh ! Ma chère Katharyna ! Comment va ?


Paf. Heureusement que depuis quatre jours j'ai appris à esquiver toute sorte d'objet. J'ai l'impression qu'à chaque fois qu'on se parle elle essaye de me balancer un truc à la figure. Mais bon .. C'est une activité de jeune couple marié comme une autre hein. Je lui offre un grand sourire en me relevant après avoir ramassé le carnet. Je le tends à Anzu qui sort en me faisant une grimace pour imiter Katharyna. C'est quand même trop mignon qu'on soit toujours là alors qu'elle nous traîte actuellement un peu comme de la merde. Bon okay de la merde de qualité mais de la merde tout de même.

-Alors ma chère Kathy. Quoi de neuf ?

-Cesse donc de m'appeler comme ça.

-Rooh c'est bon. Tu vas pas en mourir.

-OSWALD ! Je t'ai dis que je ne voulais pas l'entendre dans ta bouche ! C'est compris ?!

-Oui oui .. Bon alors tu vas te décider à en parler ?

-Parler de quoi ?

-Bah .. A ton avis nunuche ?

- Je ne vois pas de quoi tu parles.

-Un charmant blond qui te fait tourner la tête.

-Je ne vois toujours pas de quoi tu parles.

-Bon Kathy arrête de faire ta gamine tu commences sérieusement à me gaver là ! Parle bon sang !

-Mais putain de merde tu veux que je parle de quoi ?! Hein ?! Qu'est ce que tu veux que je te dise ?!

-Mais dis moi ce qui ne va pas à la fin ! Dis moi ! Tu veux que je fasses quoi moi là ? On s'est pas marié pour que je te regarde vider toutes les bouteilles de la maison et te tuer à des boulots humains que je sache !

-Et alors ?! Ca change quoi pour toi ?! Ah oui c'est quand même moins amusant ! Bah oui monsieur s'emmerde là ! C'est pas comme dans tes parcs avec tes attractions de merde ! Ah ça non !

-Mais putain Kathy ! Arrête te ruminer tout là ! Crache le morceau une fois pour toute ! On va pas avancer comme ça !

-MAIS PUTAIN DE MERDE OSWALD ! ARRETE DE M'APPELER KATHY ! Oh et puis tant que j'y suis .. CASSE TOI ! JE VEUX PLUS TE VOIR !


Putain je vais lui défoncer sa race ..

-AH AH ! T'as cru que t'allais te débarasser de moi comme ça mais alors là tu peux toujours rêver ! On a fait ce chemin ensemble et je laisserais pas une histoire de merde réduire la cote de mon meilleur cheval !

-C'est ça ! Je ne suis qu'un putain de cheval pour toi ! C'est ça hein ! Mais .. mais je t'emmerde ! Ca t'as bien fait marrer l'autre fois ! En fait t'en avais même juste rien à foutre c'était rien de plus qu'un vulgaire spectacle pour toi hein !

-Ah mais c'est ça ! En fait tu m'en veux.

-Je te demande pardon ?

-Ah ah. T'es géniale ! Tu m'en veux pour ce qu'il s'est passé avec David .. Ahah mais ma pauvre .. Tout est de ta faute. Je n'ai rien fait moi. Je t'ai juste accompagné. C'est toi qui a mal joué.


Oh .. Elle ne dit rien. Aurais je pointé du doigt la vérité ? Ahahah ! C'est trop drôle. Elle est tellement incapable de se gérer quand ça concerne ce garçon. Je ferais mieux de l'éliminer. Ce serait un problème de moins et on aurait plus qu'à continuer. Elle ne saurait pas se suicider, ça réglerait tout. Elle me ferait presque de la peine. Je m'approche d'elle. Rompt la distance et la prend dans mes bras. Je lâche un sourire qu'elle ne voit pas. J'ai gagné.

-Allez ma chérie. Va te préparer on va sortir un peu prendre l'air et voir ce que tu vas faire de constructif durant tes jours de libre.

A cet instant j'aimerais tant être dans son esprit pour savoir ce qui s'y passe mais ce serait trop risqué. Est elle en colère ? Est elle triste ? Quoi qu'il en soit je sais vers qui ses pensées vont. Toujours le même. Je déteste ce garçon.

Alors que je profitais de cet instant de puissance Anzu rentra, fit éclater sa bulle de bubble gum.

-Y'a deux créannes à la porte. Je leur ai dit d'attendre. Elles veulent voir Ka.

Cette dernière se dégagea de mon étreinte. Elle jeta un regard à son reflet, se recoiffa brièvement et alla au salon où nos invités avaient été amené par Anzu. Elle leur sourit et s'assit. Je me plaçai à ses cotés, une main dans son dos. Oh, un frisson. Je sais que dans des moments comme ça elle ne sait pas si elle doit me haïr ou m'aimer. Cette pauvre enfant. Qu'elle m'aime ça vaudra toujours mieux qu'un autre.

-Bien le bonjour. Que me vaut cette visite ?

Elle les regardait avec méfiance. Ne jamais se fier à une créanne même si nous nous prénommons soeurs parfois, l'hypocrisie n'en est pas moindre.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Ven 4 Déc - 21:51
On nous fit entrer dans la demeure, où l’on nous indiqua de patienter dans un vaste salon. Je ne pus m’empêcher d’observer les moindres détails, peu habitué à pénétrer dans ce genre de bâtiments. Des meubles finement sculptés, des murs agréablement décorés, chaque parcelle de cette maison semblait valoir une véritable fortune.

Alors, la maîtresse de la maison entra dans la pièce, nous adressant un sourire. Je me penchai un peu en avant, saisit délicatement son poignet afin que mes lèvres viennent effleurer le dos de sa main. Il me semblait que c’était un geste de respect, plutôt peu employé.

Enchanté, mademoiselle… ou devrais-je dire madame ? Je me prénomme Leaf.

Je me redressai ensuite, et l’observai un peu tandis qu’elle s’asseyait. Grande, blonde, élégante, des yeux d’un bleu éclatant. C’était une belle femme, je ne pouvais pas le nier.

Cependant, quelque chose me perturbait. Ce qu’elle dégageait, ce qui émanait d’elle. C’était tellement… puissant. Différent de ce que dégageaient les créannes que j’avais pu croiser. D’ailleurs, son compagnon possédait cette même aura terrifiante.

Anciennes.

Oui, ce devait être cela. Des Anciennes. Notre forme la plus puissante, que j’étais très loin de posséder. Il ne me semblait même pas qu’Azur possède un tel pouvoir. En fait, je ne savais pas si on pouvait dire que cela se « possédait ». Le statut d’Ancienne s’acquérait, mais je ne savais pas trop comment.

— Bien le bonjour. Que me vaut cette visite ?

J’adressai un sourire aimable à la jeune femme. Pourtant je me mis à paniquer intérieurement. Que devais-je lui dire ? Je ne savais pas pourquoi Azur avait tenu à ce que l’on vienne ici… et elle ne prenait jamais sa forme humaine… alors…

Eh bien… disons que…

* * Azur * *

Des Anciennes. Allons donc. J’étais plutôt rarement surprise, mais là je devais bien avouer que j’étais prise au dépourvu. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit devenue aussi puissante. Je ne m’attendais pas à ce qu’elle soit accompagnée d’une seconde Ancienne non plus. Hm… il allait falloir être prudente. Même si techniquement Miss Jehms n’avait qu’une dizaine d’années tandis que moi j’en avais deux-cents, elle était plus puissante que moi, désormais. Chacun de mes mots allait compter.

Je perçois la panique de mon petit Leaf. Ah, oui, il ne sait trop que faire en cet instant. Evidemment, il ne devait pas comprendre l’importance de la situation. Il devait aussi sentir la puissance de ces deux créannes, sans en comprendre vraiment la nature. Des Anciennes, mon petit Leaf, des Anciennes.

Bon, allons-y alors, avant que mon adorable petit blond ne dise une bêtise en voulant bien faire. Je saute de son épaule, et avant de toucher le sol je reprends forme humaine. Je ne l’avais pas reprise depuis le moment où j’avais trouvé Leaf.

J’esquisse une révérence face au couple, avant de leur adresser un sourire poli.

Ainsi donc les rumeurs disaient vrai. Miss Katharyna est de retour à Stockholm. Vous me voyez honorée de vous rencontrer ; je m’appelle Azur.

Je fais une autre révérence face à l’homme à ses côtés.

Bonjour. Je ne m’attendais guère à ce que Miss Jehms soit accompagnée, surtout par quelqu’un d’aussi puissant que vous. Je suis ravie de faire votre connaissance !

Nouveau sourire.

* * * *

Azur quitta mon épaule, et… et reprit forme humaine ?! Je ne m’attendais pas à… à cela…

A dire vrai, je ne l’avais vue qu’une seule fois. Juste après ma naissance. Et en vérité, je n’en avais que de vagues images floues, j’avais l’impression de la redécouvrir. Cela faisait des mois que je voyageais avec elle, je découvrais enfin sa forme humaine. Elle était dos à moi, alors je me contentai d’observer ses cheveux courts, d’une couleur blanche, argentée. Elle portait une simple robe bleue, simple mais toutefois élégante. A moins que ça ne soit dû à sa prestance naturelle.

Décidemment, Azur me fascinait. Sa voix douce et légère s’éleva à nouveau :

Je souhaite simplement discuter avec vous. Nous sommes dans le même camp, n’est-ce pas ? Si vous acceptez de vous entretenir avec moi… avec nous

Elle se tourna un peu vers moi, et je me perdis dans le bleu profond de ses yeux.

…nous en serions très honorés.

Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Mar 8 Déc - 16:23




Oswald était a mes cotes comme toujours depuis que nous avions fait ce pseudo pacte. Il avait une main dans mon dos et l'autre sur ma cuisse. Quand j'ai entendu parler d'Oswald pour la première fois c'était par gerty. Ils étaient tres lies de ce que j'ai cru comprendre. Des 5 qu'ils étaient gerty était surement la plus forte et Dimitri le plus faible. Si vert étai leader et respectée dim n'en était pas plus sous fifre. Il était respecté comme les autres. C'était lui qui s'occupait de tout ce qui concernait l'extérieur. Il était la couverture, l'alibi en quelques sortes. Il y avait les deux autres mecs et Oswald. C'était assez courant qu'ils se chamaille mais rien de bien grave. Et puis en général il le faisait par le billet de manipulations ce qui était bien plus divertissant. Et un jour tout a commencé a aller de travers. Ils agissaient pour eux même et non pour le groupe. Ce fut une dissoute progressive qui s'acheva sèchement sur un accident toi particulièrement fâcheux. Pauvre brun ténébreux.

Je jugea du regard mes deux invités. Ca ne m'était encore jamais arrivé qu'une creanne vienne me demander une alliance. Enfin une fois. Une gamine qui est venue en courant les yeux noyés dans ses larmes pour me demander de l'aide. Pauvre lupus.. Elle n'était pas assez polie pour que je l'aide comme il se doit du coup elle est morte. Je vous dirais bien quelle n'a pas souffert mais ce ne serait pas forcément vrai. Ceux là ne viennent pas me supplier. Ils ne viennent pas me faire des courbettes. Tout comme moi quand j'ai sonné a la porte d'Oswald pour la première fois, ils sont là par intérêt. Je souris. Cela devrait donc être facile de savoir ce qu'ils pensent. Intéressant ..

Je me retourne vers Oswald, lui depose un baiser sur le bout de ses lèvres, une caresse sur la joue. "Mon chéri peux tu aller nous chercher de quoi nous réhydrater ?". Un regard insistant. Je ne tiens pas à ce qu'il croit que maintenant c'est lui qui a le dessus. Je suis peut être faible, c'est peut être moi qui ai signé le contrat mais sans moi il sera toujours là bas. Pourtant il ne bouge pas. Tss.. toujours la même chose. Je suppose qu'il tient trop à savoir qui sont nos hôtes.

Le jeune garçon se présenta et balbutia quelque peu. Si mignon. Il semblait si jeune, si faible.. Charmant. S'il est là ce n'est certainement pas de son propre chef. C'est l'autre créanne. Elle est plus puissante. Plus vieille. Si le jeune blond tout perdu donne envie de lui faire des câlins. Le faucon blanc lui paraît tout de même plus froid et terriblement moins accessible. Leaf .. Si touchant. Si simple. Il continua de balbutier. Je lui fit un sourire encourageant. Allez courage petit. Dans quelques secondes ton amie va se décider à se montrer de peur que tu fasses une bourde. C'est comme ça que Gerty faisait avec moi.

Ca ne manqua pas. Une fraction de seconde après je faisais face à une charmante femme. Habillée simplement, des cheveux scintillant et des yeux envoutant. Belle créature il faut l'avouer. Son corps doit peut être même avoir plus de valeur en tant qu'humain que bestiole. Pourtant un col de plumes planches ou des floritures de chapeau avec de pareilles plumes ce serait magnifique. Elle fit une révérence et un bref sourire. Elle a de bonnes manières. Elle a de l'expérience. Ca se voit. Que fait elle avec un pareil juvénile ?

-Ainsi donc les rumeurs disaient vrai. Miss Katharyna est de retour à Stockholm. Vous me voyez honorée de vous rencontrer ; je m’appelle Azur.

C'est pas comme si je l'avais annoncé à la presse non plus hein. Je reste tout d'abord sans broncher puis daigne esquisser un sourire en coin. Azur. Charmant. Froid. Glacé. Elle s'incline devant Oswald.

-Bonjour. Je ne m’attendais guère à ce que Miss Jehms soit accompagnée, surtout par quelqu’un d’aussi puissant que vous. Je suis ravie de faire votre connaissance !

Nous sourions. Elle ne lit pas la presse people elle. Etre trop souvent un piaf ça ne réussi pas toujours miss. Il faut faire attention. Oswald hoche la tête et lâche un « De même » et part vers la cuisine. Mon attention se reporte donc sur mes deux hôtes. Je fais tout de même un signe à Chêne de rester calme. Non mais je le vois avec sa main sur sa dague hein. Faut pas croire. Je m'installe un peu mieux et croise les jambes. Je ne dis toujours rien. J'attends une réponse. Je manque de laisser échapper un rire en voyant la tête du jeune homme. Il ne doit pas la voir souvent en humaine son mentor vu sa tête..

-Je souhaite simplement discuter avec vous. Nous sommes dans le même camp, n’est-ce pas ? Si vous acceptez de vous entretenir avec moi… avec nous.. nous en serions très honorés.

Oh le nous est difficile à lâcher. Ahah. Etrange duo.

-Azur & Leaf donc. Charmant.

Oswald revient avec un plateau de diverses boissons. Cet homme sait effroyablement bien faire des cocktails. Je saisis le verre qu'il m'a préparé. C'est toujours le même. C'est le meilleur. Il se rassoit à mes cotés et reprend la même position. Un frisson me parcours le dos. Je me laisse faire.

-Je ne vois aucun problème à ce que nous parlions. Ce serait même un plaisir. C'est toujours une joie de rencontrer de nouvelles têtes dont la façon de penser est proche de la notre.

Je pose ma main sur le genou de mon mari. Sourire.

-Dites en moi un peu plus sur vous. Oh et prenez vos aises, servez vous.

Je leur désigne le plateau d'une main las et continue de sourire. Je lâche un instant la femme des yeux et fixe le jeune blond. A croquer. Anzu nous rejoint et s'assoit sur l'acoudoir du canapé.






Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Dim 13 Déc - 17:27
L’homme s’éclipsa quelques instants, pour revenir avec un plateau couvert de boissons.

— Je ne vois aucun problème à ce que nous parlions. Ce serait même un plaisir. C'est toujours une joie de rencontrer de nouvelles têtes dont la façon de penser est proche de la nôtre.

Je reportai mon attention sur la créanne blonde, qui nous invita à prendre nos aises. Je lançai un regard embarrassé à Azur, ne sachant trop que faire. Un mouvement de la tête dans ma direction à peine perceptible, puis elle s’installa avec grâce dans un fauteuil. La grâce d’un oiseau. Son aisance, je ne pouvais pas espérer l’égaler. Avait-elle toujours été comme ça ? Etait-ce naturel chez elle, ou l’avait-elle acquis de par son expérience ? Bon sang, je connaissais si peu de choses sur elle… je ne connaissais rien de son passé, rien de sa naissance, rien de son… origine. Je ne savais pas quel dieu m’avait donné naissance, je n’avais que des souvenirs très flous de ces quelques jours qui sont pour moi à l’origine de tout. Mais elle… elle, elle devait bien savoir, pour elle. De quelle émotion était-elle donc née ?

Elle ne m’avait jamais fait part de tout ça. Probablement avait-elle ses raisons, mais cela faisait… quatre mois maintenant que nous vivions constamment ensemble, et, comme elle est là depuis ma naissance, elle sait tout de moi, et je devais bien avouer que c’était vexant qu’elle ne me fasse pas suffisamment confiance pour me parler à moi aussi.

Je m’assis également dans un fauteuil, quand je sentis le regard de la belle créanne blonde peser sur mes épaules. Je lui adressai maladroitement un sourire poli.

* * Azur * *

Je devine à l’expression de son visage que mon petit Leaf est un peu perdu, un peu dépassé par tout ce qu’il se passe. Laisse-moi faire, Leaf.

Je souris à Katharyna tandis qu’elle nous invite à nous installer. Percevant le malaise croissant de mon petit blond, je prends les devants et m’exécute, pour lui indiquer qu’il pouvait réellement s’asseoir. Il est si mignon, tellement perdu avec tous ces gestes qu’il devait ou pas exécuter. J’ai l’habitude des jeunes créannes, mais Leaf est particulièrement attaché à l’idée de s’intégrer à ce monde. C’est pour ça qu’il prend tout ceci plutôt à cœur.

Je me retourne vers la créanne Ancienne. Lui en dire un peu plus sur moi ?  Je ne peux pas tout lui dire. Certainement pas sur les détails de ma mission. Je ferme les paupières le temps d’une seconde, dressant autant de barrières que je le puisse dans mon esprit. Oh bien sûr, je n’empêcherai jamais une Ancienne de pénétrer dans mon esprit. Mais quand on est spécialisé dans la communication et l’espionnage dans le monde des créannes, on apprend à contrôler ses propres pensées et émotions, parce qu’on sait qu’elles ne sont jamais réellement à l’abri.

Eh bien… je suis née du flamboyant Soleil, il y a de cela un peu plus de deux cents ans…

J’esquisse un mince sourire en fixant la femme, guettant sa réaction. Pour peu que les échos que j’avais reçus fussent vrais, elle était liée de près à Utu.

… mon rôle est… entre autre, de guider les jeunes créannes, ne pas les laisser perdues après leur naissance. Vous devriez savoir ce que c’est…

Je tourne la tête vers Leaf, lui adresse un doux sourire.

Vas-y Leaf, présente-toi.

Il fallait bien qu’il prenne un peu d’assurance, ce brave garçon.

* * * *

C’était donc ça. Ainsi, c’est sa mission de rester avec moi. Son travail. Elle l’avait fait avec bien d’autres créannes avant moi, et me laisserait probablement en plan au bout d’un moment pour aller en « guider » d’autres. La jalousie qui envahit mon cœur manque de me faire grimacer. Ainsi, pour elle, je n’étais rien d’autre qu’un bébé créanne perdu. Elle ne me voyait même pas comme ce que les humains appelaient un « ami ». C’était pour ça qu’elle ne me disait rien sur elle. C’est affreusement blessant, tout ça…

Je sursautai tandis qu’elle me demanda alors de me présenter. J’oubliai mes idées noires sur le moment, et lui jetai un regard un peu paniqué. Elle m’encouragea d’un hochement de tête, et je me retournai vers Katharyna, me redressant un peu.

Je m’appelle donc Leaf et… je suis né il y a à peu près quatre mois… par conséquent, pardonnez-moi mais je n’ai pas grand-chose à dire, à moins que vous ne me posiez des questions… Je préfère laisser la parole à Azur…

Je lui jetai un regard, espérant qu’elle la reprendrait vite, la parole.

Ella m’adressa un sourire, avant de détourner le regard.

Et vous, miss Jehms ? Que nous autorisez-vous à savoir sur vous ?

Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Mar 16 Fév - 1:59
Je suis assise sur le sofa. Oswald à mes cotés. Un parfait couple. Même physiquement nous allons parfaitement ensemble. Les shootings sont merveilleux. Ses cheveux ébènes et mes cheveux ors. Nos tailles à peu près similaires, sa carrure non trop imposante, la mienne fine et élancée, nos visages à ce qu'on dit sans défaut. Même dans la vrai vie on avait l'air d'un couple hollywoodien complètement faux là vous savez. En soi c'est vrai, tout est faux. Tout est faux mis à part le mariage et la fortune. Mais le moindre sourire, la moindre affection ou parole, tout est faux. C'est un jeu. Un jeu qui me plait de moins en moins mais où je suis le pion principal et dont je n'ai pas intêret à perdre la partie.

Oswald m'entoure les épaules d'un bras et me colle un baiser dans le cou. Je lui caresse la joue et d'un doux mouvement de tête lui fait signe que "Non mon chéri pas devant les invités" ou de "Calme toi salle beyte !" mais avec élégance car il ne s'agirait pas que quiconque se doute que cela n'est qu'une magnifique mascarade. Ce jour arrivera déjà bien trop tôt. Je n'ose même pas imaginer ce qu'il va se passer à ce moment. Ca me fait un peu peur. Je retiens une grimace en imaginant de possibles scène. No way. Je ne préfère pas imaginer le futur pour le moment. Vivons l'instant présent, c'est bien aussi.

Je regarde Azur. Puis Leaf. Puis de nouveau Azur. Elle parle. Elle est très disciplinée. Polie. S'en est presque écoeurant mais bon, c'est quand même plaisant de se faire respecter. Elle parle je l'écoute. C'est donc une créanne d'Utu. Eh bien elle doit se sentir un peu chez elle ici. L'essence d'Utu est un peu partout ici. Tiens maintenant que j'y pense Oswald aussi est d'Utu. Bref. Et elle s'occupe de jeunes paumées. Eh bien. La belle vie ma fille. C'est vrai qu'heureusement qu'il y a des gens comme toi qui servent d'hospice. Moi j'aurais plus tendance à faire un Zoo mais après comme on dit chacun ses passions hein. Il faut de tout pour faire un monde.

Et le gosse donc. Le mignon petit truc à adopter ? Oh .. Ah oui c'est une crevette encore le petit. Il n'a pas grand chose encore dans le bide. Pauvre chouchou. Si tu ne meurs pas bientot tu verras que la vie de créanne n'est pas ce qu'il y a de plus facile. Courage j'aurais tendance à dire. Oui c'est ça courage. Bon, à moi de parler ? Allons donc ! Parlons donc !

- Je n'ai pas de questions pour le moment je crois. Je suis donc Katharyna Jehms, j'ai à peu près 9 ans. Je suis mannequin et actrice. J'ai été élevé par une créanne ancienne, tuée par la congrégation il y a de ça 7 ans. Je suis issue d'Inanna et hum .. Je ne sais trop quoi vous dire d'autre ..

Oswald bougea un peu.

-Pour ma part je suis Oswald Belphegor. Je connais cette demoiselle qui est maintenant ma femme depuis sa naissance. Je suis tout comme vous chère Azur issu d'Utu mais je cumule plus d'années à mon compte.

Il y eut un silence. Je fis un geste du bras et désigna mon équipe rapprochée.

-Et voici ma chère équipe qui m'accompagne depuis ces derniers mois.


Je pense un instant et me penche en avant. Oswald glisse ça main le long de mon dos. Ah le con, il sait que je suis sensible ici.

-Chère Azur dites moi, qu'est ce qui vous a pousser ainsi à aider les jeunes âmes ?


C'est toujours intéréssant à savoir. Gerty n'était pas désintéréssée elle pour sa part. Je m'en souviens bien.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Leaf
Messages : 84
Localisation : Quelque part dans les bois.
Loisirs : Voyager.
Humeur : Plutôt... neutre.
avatar
Leaf

Personnage...
Pouvoir: Entrer dans ta tête mon cher !
Dieu: Nin Hursag
Age: Bien plus jeune que toi...
Sam 12 Mar - 23:46

* * Azur * *

L’homme esquisse souvent des gestes tendres envers Miss Jehms. Je ne dirais pas que Katharyna y est insensible, mais elle n’en semble pas particulièrement enchantée. Je me demande quel intérêt elle trouve en l’amour. Je veux dire, c’est un noble sentiment, bien sûr. Mais j’avais eu tendance à imaginer Miss Jehms plus… stratégique, disons ? A considérer chaque relation comme une stratégie. Après tout, comment penser autrement lorsque l’on sait qu’elle fréquente les dieux alors qu'elle est censée être leur ennemie ? Peut-être me trompé-je, mais je ne pouvais m’empêcher de penser que d’une certaine manière elle cherchait à se protéger. Ou alors elle éprouvait un réel amour envers tous ces individus, ce qui est possible aussi, mais auquel cas je ne pourrais pas affirmer que je la comprends. L’amour ? Je crois que dans mon esprit ce n’est plus qu’un mot. Le sens, je ne le connais pas. Et c’était peut-être mieux ainsi ; sinon je suppose que je risquerais de me détourner de ma mission.

Enfin, peu importe, je ne suis pas là pour analyser les états d’âme de Miss Jehms, cela ne regarde qu’elle.

L’élégante blonde se présente, mentionne son passé. Presque à mon grand étonnement, elle ne semble pas réticente à parler à de parfaits inconnus. Je ne m’attendais guère à une telle facilité de dialogue. Tant mieux, aurais-je tendance à dire. Enfin, je n’avais qu’à espérer qu’elle ne modifierait pas la vérité à son avantage. Une simple manipulation des mots peut changer tellement de choses… j’étais bien placée pour le savoir.

Je me tourne vers l’homme à ses côtés, qui avait pris la parole :

— Pour ma part je suis Oswald Belphegor. Je connais cette demoiselle qui est maintenant ma femme depuis sa naissance. Je suis tout comme vous chère Azur issu d'Utu mais je cumule plus d'années à mon compte.

J’esquisse un sourire.

L’âge amène l’expérience n’est-ce pas ? Votre culture et votre savoir doivent être impressionnants, je présume. D’où venez-vous, si je puis me permettre ? Je serais curieuse d’avoir une discussion avec vous, un de ces jours. J’aime parler de l’histoire avec des créannes qui l’ont vécue.

C’était vrai, cela m’intéressait. Il était particulièrement intéressant de parler avec une créanne venant d’un pays étranger au nôtre. Ainsi que de discuter des grands événements de l’histoire de l’humanité, avec parfois des points de vue différents. Ah, je me souviens de longues conversations sur la Révolution française, ou sur les grandes avancées technologiques ! Oui, passionnant, vraiment.

Je salue d’un hochement de tête « l’équipe » de Katharyna, puis reporte mon attention sur elle.

— Chère Azur dites-moi, qu'est-ce qui vous a poussé ainsi à aider les jeunes âmes ?

Un petit rire cristallin franchit mes lèvres. En voilà une question intéressante !

Ah, cela remonte, vous savez ! Disons que c’est de par ma nature compatissante. Et par des rencontres… j’ai appris que les créannes n’étaient pas mes ennemies. A leur naissance, elles sont perdues et ne savent pas vers quoi se diriger, comment penser. Comment se défendre, aussi.

Mon Maître m’avait dit qu’il était important d’expliquer aux jeunes créannes à se méfier des missionnaires. Car il en allait de leur survie.

C’était pour ça que j’étais là. Pour aider les créannes à vivre.

* * * *

Je me sentis un peu mal en entendant Azur parler ainsi. Peut-être n’aurais-je pas dû prendre mal ses propos, plus tôt. Au fond… elle ne voulait que notre bien, n’est-ce pas ?

Après un coup d’œil circulaire, je reposai les yeux sur Miss Jehms.

Mais… vous arrivez à concilier votre nature de créanne avec des activités humaines ?

J’étais franchement étonné, je dois dire. J’avais tendance à penser qu’une créanne ne pouvait pas s’intégrer à la vie humaine dite « normale »… pour moi, dès qu’une créanne rencontrait un humain, elle en venait indéniablement à dévoiler son identité…

Enfin… peut-être cela ne s’appliquait-il juste qu’à moi…

Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Jeu 21 Juil - 0:48
Ka demeurait droite, une regard simple posé sur ses invités et un fin sourire sur les lèvres. Elle ne perdait rien à chaque action des deux petits en face d'elle. La femme était sans aucun doute la tête pensante et la plus assurée des deux. L'autre était encore une petite bête encore mal habile qui découvre ce qui l'entoure. C'était un charmant spectacle. Semblable à celui d'une louve adoptant un petit moineau.

Elle lanca un bref regard à Oswald voir ce qu'il pouvait bien ressentir de la situation. Très franchement.. Il a l'air de s'en battre totallement les couilles. Visiblement il avait totalement conscience que celles ci ne représentaient en rien une menace et visiblement elles n'étaient pas assez puissantes non plus pour l'intéresser. En gros elle pouvaient au mieux servir d'homme à tout faire ou d'animal de compagnie. Pas sûre que l'idée leur plaise.

A vrai dire c'est Azur qui la laisse la plus sceptique. C'est une belle femme et elle semble bien sûre d'elle, dans ce cas là Ka est bien placée pour savoir que ce n'est pas toujours bon signe. Au moins elle leur a fait l'honneur de leur montrer sa forme humaine c'est qu'elle ne les sous estime pas il faut croire. Tant mieux surement. Elle l'écoute distraitement et laisse Oswald parler. Son attention se porte plutôt sur le petit homme.

-C'est sûr que quand on dépasse les 100 il est dificile de ne pas avoir l'expérience qui va avec. Je suis américain de base pour ma part. Mais j'ai beaucoup voyagé. J'ai rencontré Katharyna en Russie, là où elle est née. Eh bien écoutez pourquoi pas. J'adore les ragots de l'époque.

Un fin sourire s'étira sur le visage de Katharyna. Oswald n'était vraiment pas sérieux, mais alors là vraiment pas. Elle pose ma question à Azur et son rire manque de lui tirer une grimace. Cette femme à des tendances beaucoup trop parfaite, s'en est horripilant.

-Des rencontres ? Quelles rencontres ?

A coté le petit renardeau lui posait une question. Elle eut un rire doux, brièvement amusée. La question n'était pas bête. Même plutôt bien posée et tout à fait justifiée pour une jeune créanne comme celle ci.

-Eh bien oui j'y arrive. Je ne suis pas concidérée encore comme une menace par la congrégation. Et puis toutes les humains de sont pas cappable de détecter mon aura de créanne. D'autres encore n'en ont rien à faire. Et quand il y a un problème je peux tirer avantage de ma possession. De ce que je me souvienne, non je ne crois pas avoir déjà eut de problèmes pour ça.

Elle garda ce sourire un peu maternant en le regardant. Il était craquant ce renard.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Collines
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet