Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: La Congrégation :: Bâtiment administratif
Level up ? [Dave]
Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Dim 6 Déc - 17:58
Nathan Duchemin
--- Secrétaire en chef de la Congrégation ---

Nath en voyait tous les jours, des lettres.
Elle n'avait jamais eu le temps de faire une formation en calligraphie de pharmacien mais elle était sûr d'être diplômée dans le domaine : personne ne prenait le temps de bien écrire, que ce soit les administratifs ou les Missionnaires en pleine mission, les langues et les lettres se mélangeaient comme une ratatouille trop cuite.
Seulement Nath ne s'en formalisait pas, tant qu'elle savait ensuite à qui déléguer la demande, le contenu de façon rapide et l'expéditeur elle devinait aisément ce qui devait s'en suivre. Cependant, ce qu'elle redoutait le plus, c'était les enveloppes non identifiées, le plus souvent aux couleurs étranges ou ornées de motifs sumériens d'une grande finesse, sans annotations, sans nom. Juste des enveloppes qui semblaient être là depuis longtemps et qu'elle n'avait pas vu. Seulement elle n'était pas dupe, elles étaient belles et bien arrivées toutes seules.
Elle avait fini par s'y habitué, avec le temps. Elle les ouvrait le ventre un peu noué et s'attendait à absolument tout de ces lettres, elle avait même reçu un mouton, une fois, dès la lettre ouverte il s'était précipité dans sa corbeille pour y manger le papier.
Quand elle vit donc l'enveloppe brune aux ornements dorés posée seule, au milieu de ses papiers habituelle, elle ne se fit pas priée et abandonna ses préoccupations actuelle pour l'ouvrir d'un coup sec.
L'écriture qu'elle y vit était souple et chaleureuse, et -comble du bonheur- parfaitement lisible.


"Je sollicite la réunion du Conseil des Émissaires pour :
Proposer le passage à Émissaire de mon Missionnaire David Williams.
Utu."

Ouf, pas de mauvaise nouvelle. Et écrit de façon claire, courte, concise, elle aimait bien.
Elle s'en alla vérifier immédiatement les états de service de ce David et trouva cela assez complet : les rapports étaient bien écrits, apparemment il n'était pas là depuis plus de deux ans, avait de bonnes notes partout et avait déjà effectué 2 missions en plus de celle demandée par son Dieu. Amplement satisfaisant pour le présenter... Problème, c'était de plus en plus dur de réunir le Conseil au grand complet, et généralement on ne fait pas patienter les Dieux même une semaine.
Elle soupira. Bon, elle avait que ça à faire, de toutes façons. Elle se mit donc à courir aux quatre coins de la Congrégation pour trouver ses membres et passa des coups de fils pour joindre ceux en mission.
Elle reçut un oui de Renzo, un oui de Levy, un non de Jake, un "je m'en tape, mais tellement" de Steek et un accord et soutient de Klimt. L'avis de Klimt était d'ailleurs le seul qui la surpris et le seul qu'elle prit en compte, le seul vraiment valable en fait. Bon par contre, personne n'avait envie de s'occuper de son épreuve de passage, évidemment. Elle comprenait que Renzo et Steek avaient bien d'autres choses à faire, et les autres avaient leurs missions... Comme si elle n'avait jamais de boulot, bien sûr.
Elle soupira. Encore fallait-il qu'il accepte, évidemment.
Elle décrocha le microphone du bâtiment de cours et parla d'une voix calme.

" Monsieur David Williams est attendu dans mon bureau à l'intercours de 10h. Je répète, Monsieur David Williams est attendu dans mon bureau à l'intercours de 10h"

Elle aimait la façon dont ça avait le don d'en faire flipper certains. Mais ce jeune homme avait déjà été appelé ainsi une fois, il n'allait sûrement pas flipper deux fois.
Elle repris sa paperasse jusqu'à l'intercours et attendit le jeune homme. Lorsqu'il frappa elle lui demanda d'entrer et avant même qu'il n'ai pu ouvrir la bouche, elle parla.

_ David Williams, ton Dieu vient de nous contacter, il pense que tu es prêt à passer au rang supérieur, soit le rang d’Émissaire. Sache que la Congrégation impose pour cela une épreuve, te sens tu prêt ?

Hm. Peut-être aurait-elle d'abord du lui demander si il savait en quoi consistait tout ça...
Ouais, plus tard.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Dim 6 Déc - 23:12

Level up, what ?
Le soleil n'a jamais vraiment disparuft. Nathan

En ce moment, c'est une véritable catastrophe. Rectification : tout a toujours été une catastrophe depuis que les dieux se sont insinués dans la vie de David. D'abord par une créanne qui l'a possédé, il y a longtemps maintenant ; puis en choisissant sa sœur comme missionnaire et en l'éloignant de leur Australie natale. Enfin, lui-même est devenu missionnaire ; il a rempli sa mission, pas avec brio mais un peu gauchement, comme il l'a toujours fait. Il est comme ça, Dave ; un peu à l'ouest, inattentif. Pourtant, il est dévoué. Il aime son job mais s'en plaint, parce que c'est comme ça, qu'il râle toujours, de toute manière. Il est un peu con, un peu raide. Toujours trop sérieux.

Les cours, il le dit tout le temps, mais il aime pas ça. Ça l'empêche pas de bosser à la bibliothèque, parfois, avec sa frangine, Warren ou Timéo. Comme ça, il peut parler un peu avec Fray, avant et après, et il lui conseille des livres, ils échangent quelques mots. Il se maintient à niveau, mais c'est pas grâce à lui et son assiduité légendaire, c'est surtout grâce à Alice qui lui explique tous les cours qu'il a loupé. Au moins, ça l'occupe...

Ce matin-là, il assiste au cours de philosophie avec un demi intérêt notable. Autour, des missionnaires et des humains normaux. Depuis le temps, il commence à reconnaître quelques têtes. Lorsque le haut-parleur interrompt le cours pour cracher son annonce, il se tend imperceptiblement sur le banc. 10h ? Un nouveau rendez-vous ? Encore pour une mission ?

Les quelques têtes de missionnaires qu'il connait et repère se tournent vers David. Les humains, eux, ne bougent pas ; ils ne savent pas. Alice lui lance un regard inquiet, Warren, à côté de lui, interrogateur. Alors il se tortille sur sa chaise, mal à l'aise, et attend la fin de l'heure. Comme d'hab, il remballe rapidement ses affaires, s'excuse auprès de ses compères et s''éloigne en direction de l'administration.

Il balance, Dave. Il trépigne et appréhende à la fois ; veut partir, s'éloigner, et rester ici. Il en a assez de bouger, sa dernière mission ne remonte pas tellement, au final ; il pèse le pour et le contre, se demande s'il va accepter ou refuser. L'espace d'un instant, il s'interroge sur le sujet de la visite en elle-même. Peut-être que ce n'est pas pour ça ? Il grimace un instant en songeant à de nouvelles heures de colle. (Parce qu'il a été un peu traumatisé, et que. Voilà. Dave, normal, quoi.)

David arrive, frappe à la porte et entre dans le secrétariat lorsque mlle. Duchemin le lui permet. Il la salue respectueusement en se plantant devant son bureau, retenant son agitation en serrant ses mains dans son dos.

— David Williams, ton Dieu vient de nous contacter, il pense que tu es prêt à passer au rang supérieur, soit le rang d’Émissaire. Sache que la Congrégation impose pour cela une épreuve, te sens tu prêt ?

L'Astre cligne des yeux, la commissure de ses lèvres tressaute en une légère grimace. Quelque chose s'arrête en lui.

En fait, il y a plusieurs associations de mots qu'il ne comprend pas. Comme "ton Dieu vient de nous contacter", "Émissaire" et "épreuve." "Prêt", aussi. Mais il s'est déjà arrêté bien avant. Une indicible fierté, une indicible tristesse. Une peur insurmontable.

S'il devait répondre immédiatement, il dirait que, si c'était bien à lui qu'elle le demandait, il y avait de très fortes chances d'obtenir un non direct et définitif. Il ne répond pas tout de suite, prend d'abord le temps de se calmer. Émissaire, c'est la classe.

C'est la classe, mais tu sais que tu ne le mérites pas.
Et puis, il est où, Utu ? Il est où ? Pourquoi il te fait passer un tel message s'il est parti ?


Le missionnaire a beaucoup de mal à y croire, d'autant que son ventre s'est décidé à se tordre dans tous les sens. Il cherche à s'ancrer au regard de la secrétaire, le pouls plus rapide, la respiration plus rythmée. Quelque chose à quoi se raccrocher, vite. Ses sourcils se froncent.

— Je sais pas bien, lâche-t-il, nerveux. Il me semble pas que je sois...

Tais-toi.

Il s'interrompt et se reprend. Prend une inspiration. Ses mains tremblent un peu, mais elles sont toujours dissimulées dans son dos. Il a tellement de questions, trop, sûrement, mais il se contente de demander :

— C'est quoi le genre d'épreuve à remplir ?

En fait, il ne sait pas s'il a envie de savoir.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mar 8 Déc - 0:27
David Williams ne ressemblait pas au descriptif de son dossier, physiquement, du moins.
Son dossier évoquait en effet quelques problèmes d'ordre psychologiques sûrement dus à une possession de Créanne, mais ça ne se voyait pas, le jeune homme de 25 ans était fort, bien bâti, avait le regard et la tenue d'un militaire bien en forme. Et pour être guerrière, Nath savait à quoi ressemblait un militaire. Elle se disait que Utu devait commencer à diversifier son genre de Missionnaires et elle comprit pourquoi il l'avait choisi lui.
Il sembla sourciller, à peine, lorsqu'elle évoqua le sujet de son Dieu. Il était vrai que c'était dur à croire, quelque part. Utu était parti, banni à jamais dans son propre royaume, avec les lois du monde. Ce qui procurait beaucoup de problèmes à beaucoup de personnes, et pas forcément humaines. Une chose semblait sûre aux yeux de Nath, la lettre avait été programmée. il était impossible qu'Utu puisse continuer d'influer le cours des choses de là où il était, mais les Dieux sont malins, surtout un Dieu capable de voir l'avenir, et donc de programmer des événements en laissant un peu de son énergie derrière lui. Il n'était pas improbable que la lettre ait toujours été sur son bureau mais qu'elle ne soit apparue à ses yeux que lorsque le temps serait décidé. Malheureusement, ça ne voulait donc pas dire que Shamash allait refaire surface.
David sembla hésiter, commença une phrase un peu vacillante. Il ne semblait pas quoi ? Être la bonne personne ? Elle n'en savait que trop rien, en réalité, elle suivait le parcours d'un grand nombre de Missionnaires, il lui était dur de se faire un avis sur tous individuellement.
Il s'interrompit pour le plus grand bonheur de la secrétaire en chef et décida de reprendre, avec quelque chose de plus tangible, de plus marqué, de plus sûr. Comme un militaire, quelque part.

— C'est quoi le genre d'épreuve à remplir ?

Même la syntaxe n'était pas tout à fait appropriée, c'était le genre de question à laquelle elle s'attendait. Il avait peut-être réalisé que la demande venait de son Dieu, et donc de quelqu'un de supérieur à sa volonté. C'est pour ça qu'il vaut mieux en faire ses amis.
Elle le regarda attentivement et parla sur un ton monocorde, sans vraiment sourire ou montrer une quelconque expression.

_ Le genre d'épreuve qui fera passer l'affrontement avec une Créanne Ancienne pour une récréation.

Elle laissa passer un temps, sachant très bien qu'à chaque fois qu'elle prononçait cette phrase, ça faisait un effet bœuf, un gros flip. Ensuite, elle devait se montrer plus réaliste et exposer tous les points.

_ C'est à ça que nous formons tous les Missionnaires, dans l'idéal. Cependant, l'épreuve est certes très dangereuse mais on ne cherche à tuer personne, on peut donc tout à fait échouer et retenter sa chance plus tard. Ou refuser maintenant et la redemander.

Nouvelle pause, elle déplaça un dossier.

_ Ce doit être un choix pris en toute connaissance des risques. Et les risques sont les suivants : si armes il doit y avoir, elles seront chargées avec de vraies balles, si manipulation mentale il y a, elle sera réelle et si dégâts il y a, ils t'enverrons sûrement à l'hôpital. Et nous ne ferons pas de cadeaux, évidemment. Le rôle d’Émissaire n'est pas qu'un titre, il est un réel engagement dans la vie et l'action de la Congrégation, comprends bien que tout le monde ne passe pas Émissaire un jour.

Elle pensa que tout était dit et se tue.

_ Si tu veux quelques jours pour réfléchir, j'attendrais ta réponse en cours ou à ce bureau.

Cette fois, elle avait tout dit.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mar 8 Déc - 10:54

Level up, what ?
Le soleil n'a jamais vraiment disparuft. Nathan

Il sent qu’il est jaugé. Le moindre de ses gestes, le moindre de ses mouvements est étudié. En face de lui, la femme ne bouge pas vraiment, n’exprime rien. Lui non plus n’exprime rien, mais ce n’est pas par dépit. Son visage se lisse et reste figé dans la même expression indifférente, sûrement pour ne rien laisser paraître de son trouble. S’il commence à l’exposer, il sait qu’il ne pourra pas se contrôler. Alors il serre ses mains l’une dans l’autre, enfonce ses ongles dans sa chair pour s’imposer le calme, pour tenter de contrôler sa respiration qui n’aurait autrement pas tardé à devenir frénétique.

Il veut parler. S’arrête. Puis pose sa question. Aller droit au but. Réfléchir après. C’est ce qu’il aurait probablement aimé faire, s’imposer cette non-réflexion sur le moment pour ne pas parasiter un entretien qui donnait déjà l’impression de ne pas être à sa place. L’évocation de l’épreuve-même l’effraie ; car si Dave est récemment reparti en mission, il n’oublie pas dans quelles circonstances se sont déroulées la première, en Corée. Sauf que là, son Dieu ne serait plus là pour l’aider et créer des illusions autour de lui. Ce qu’il vivrait serait réel.

Quelle cruauté. L’évocation de son Dieu a fait naître en lui un espoir ténu, un mince filet qui scintille et auquel il se raccroche avec désespoir. Il l’avait presque oubliée, mais la douleur de l’absence et de l’abandon lui reviennent alors en plein visage. Il les encaisse, comme il peut. Il les encaisse, en se retenant de clore les yeux. Sûrement se dit-il qu’il y a encore une chance ; que s’il a pensé à lui, avant ou maintenant, c’est qu’il y a une chance qu’il revienne. Quel intérêt de faire passer Émissaire quelqu’un qui n’a plus personne à servir ? Il s’y accroche plus fermement, resserre encore sa prise sur ses mains. La tension se voit dans ses épaules, ses bras tout entiers. Il respire.

—  Le genre d'épreuve qui fera passer l'affrontement avec une Créanne Ancienne pour une récréation.

Un sourire cynique s’étire sur les lèvres du missionnaire. Il s’efforce de réfréner la peur qui lui noue le ventre et lui assèche la bouche, de ne pas penser à Ka, surtout pas, surtout pas maintenant. Pourtant, il y pense. Il pense à elle, ses camarades créannes, son mari ou allié. Eux sont forts. Il réfléchit. Les mots de Nathan Duchemin font un chemin jusqu’au fin fond de sa conscience. Dans un monde où il côtoie des personnes bien plus fortes que lui, il vaut mieux se prémunir. Rien que pour les dissuader de lui arracher la tête immédiatement.

Il l’écoute attentivement, soudainement bien plus intéressé. Il prend toutes les informations qu’on lui donne, et continue à se dire que de toute manière, ça ne pourra pas être pire que ce qu’il a déjà vécu.

Elle s’interrompt. Lui laisse un délai supplémentaire. Il attend. Il sait que s’il ne répond pas « oui » maintenant, il ne reviendra jamais dessus. Par couardise. Alors il respire, détaille le visage inexpressif de la femme en face de lui. Il aurait bien aimé pouvoir lui tirer un demi-sourire, tout de même. C’est plus agréable. Mais il sent que le moment ne sera pas agréable du tout. Elle le met déjà dans l’ambiance, un peu. Enfin, de toute manière, la préparation psychologique, ça marche pas avec lui. S’il faut qu’il se pisse dessus, alors il se pissera dessus et c’est tout.

Pourtant, le pouvoir en lui-même, ça ne l’intéresse pas, et ce point le fait hésiter. Un grand pouvoir implique de grandes responsabilités. David n’est pas responsable. Il est maladroit, échoue souvent, prend de mauvaises décisions. Il est humain, après tout. Il connait ses faiblesses, il sait ce qui l’effraie, et tout cela lui semble parfois insurmontable.

Mais si Utu pense qu’il en est capable, où qu’il se cache à présent, alors il le fera.

— Non, dit-il. Ce sera pas nécessaire.

Il s’humecte les lèvres. Sa voix a légèrement déraillé, il a la gorge trop sèche. Inspiration.

— J’irai. Dites-moi quand et où, et j’irai.

Il ne mourra certainement pas ; le problème est que ce n’est pas la mort qui l’effraie à ce point.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mer 9 Déc - 0:21
Il hésite, elle pense.
Il hésite et c'est normal, ça ne se voit dans aucun de ses gestes, il se contrôle, il sait qu'elle l'observe, qu'elle a l'habitude, qu'elle sait déceler ça chez les gens, ça a même été son boulot, pendant longtemps. Elle sait que son regard le perce, mais il n'en montre rien, elle le trouve doué, il aurait pu être un guerrier. Sûrement Utu l'a t-il choisi pour ça, après tout il y en a plein des militaires mais qui irait s'intéresser à celui là en particulier : problèmes psychologiques mais malgré tout une loyauté sans borne.
Et comme elle ne devait pas non plus montrer de faiblesses, elle se cillait pas. Temps qu'il cherchait à se protéger de son regard, il ne pensait pas à essayer de la percer, et elle trouvait cela appréciable. Mais son hésitation ne dura pas bien longtemps. Il refusa le délai de réflexion. La plupart faisaient ça avant de revenir sur leur décision, mais elle sentait qu'il n'était pas de ceux là. Enfin elle l'espérait, ils avaient plus que tout besoin de bons Émissaires en ce moment, les dernières pertes avaient été... Un peu catastrophiques, notamment en Chine et au Mexique, les terrains de chasse de Mercutio et Eugène. Néanmoins, il n'était pas question de lésiner sur la qualité pour autant. Il était inutile d'accorder un rang à quelqu'un qui n'en avait pas le niveau juste pour combler des cases, un Émissaire était un gage de maîtrise et de qualité, tout de même.

— J’irai. Dites-moi quand et où, et j’irai.

Elle a un petit sourire, plus rassurant, maternel. Elle a lu son dossier, elle sait déjà quoi faire. Et elle va avoir besoin des meilleurs inventeurs et d'un petit temps de préparation. Qui servirait probablement de pression psychologique, en plus de cela.
Elle mit ses mains croisées devant elle et se détendit très visiblement, allant même jusqu'à un soupir satisfait.

_ Dans ce cas je te donne rendez-vous ce vendredi, en Zone d'entrainement 3 à 14h. Sois à l'heure, évidemment.

Elle écrivit rapidement sur son ordinateur en demandant aux surveillants et professeurs de la Zone d'entrainement de fermer le hangar 3 pour la semaine.
Avant qu'il ne sorte, elle le retint simplement.

_ David ? Je pense que tu as fait le bon choix.

Et elle ne pouvait pas dire ça de tout le monde. D'assez peu de gens, en fait.



HRP : Je lance le RP en zone d'entrainement dès que possible >.> Avec les règles de l'épreuve et les contraintes de jeu, ça sera sûrement un mélange rp/speed rp, tu verras >.>
Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Bâtiment administratif
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet