Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: La Congrégation :: Zone d'entraînement
Boom boom tchac !
Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Dim 13 Déc - 22:41
Nath n'était pas particulièrement excitée, ce qui n'était pas le cas d'un bon nombre de ses collaborateurs Émissaires. Il n'était pas très courant qu'une personne décide de vouer une grande partie de sa vie à son Dieu, la plupart finissaient leurs études, et, parce que le Dieu ou l'élu n'étaient pas convaincus, n'étaient jamais rappelés autrement que dans de petits projets ou pour des interventions.
Les Émissaires eux par contre, c'était autre chose. Ils pouvaient être appelés à l'aide, à combattre n'importe quand et n'importe où, ils devaient pouvoir agir rapidement, efficacement, et la plupart du temps venir en aide à des équipes en difficulté. Et qui dit difficultés dit situations délicates, donc danger.
Et c'était justement le but de l'épreuve. Préparer ces jeunes personnes au danger. Au danger souvent inattendu, au danger mortel, quel que soit les circonstances. Il ne s'agissait pas d'en faire des paranoïaques ou des espions surdoués, mais de les préparer à ne pas mourir. Déjà que les Missionnaires n'étaient pas nombreux et les Dieux beaucoup moins puissants qu'à la belle époque...
Enfin, elle espérait que ça se passe bien pour lui, même si... Elle regarda le quadrillage qu'elle avait tracé au sol. Mouais. Elle espérait qu'il avait gardé ses réflexes militaires.
Elle attendit donc, avec quelques Émissaires venus donné un coup de main, l'arrivée de David Williams. La scène étant aussi ouverte aux élèves curieux, elle avait fait installer une estrade, mais un peu plus loin, puisque cette fois l'épreuve risquait d'être un peu... explosive.
Lorsqu'il fut entré, elle l'accueilli d'un sourire et d'un geste de bras avenant, pour qu'il s'avance vers elle. Elle ne lui demanda pas si il s'était bien reposé, si il se sentait d'aplomb, bref, elle n'allait pas le border non plus. Elle le scruta simplement du regard.

_ Bienvenue David Williams. Tu vas aujourd'hui passer l'épreuve qui déterminera si tu es digne d'être accueilli au sein des Émissaires. Tu mettras ta vie en danger pour la Congrégation et si tu réussi, ça ne sera que la première d'une longue série.

Elle marqua une pause, se retourna pour prendre du matériel derrière elle et les tendit à David en les énumérant.

_ Tu auras le droit à l'équipement suivant : un gilet pare-balle, des gants, des protections pour les avants bras, une épée, un pistolet courte distance, un bouclier et un casque. Tu es libre de les utiliser ou non, mais lorsque tu auras commencé, tu n'auras pas forcément l'occasion de venir chercher ce que tu as laissé. Au contraire, certains finirons par t'encombrer.

Elle les étala devant lui, au sol, avant de faire le tour du quadrillage qu'elle avait tracé au sol. Un quadrillage immense de 15 cases par 15, un mètre carré par case. Elle alla se placer dans le coin supérieur droit, case 0 ; 1.

_ Bien. Une fois ton choix fait, je t'expliquerai les règles de ton épreuve.

Parce que souvent, on ne pouvait pas savoir à quoi on allait être exposé, et donc quoi prendre pour se prémunir. Et encore, elle était gentille de lui fournir du matériel militaire. Il aurait très bien pu se retrouver avec un simple cure-dents.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 14 Déc - 0:46

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

S'il avait su qu'il y aurait un public, David n'aurait jamais accepté cette épreuve de passage. Jamais. Pas qu'il soit spécialement timide, mais s'il y a bien une règle à laquelle il ne déroge pas, c'est celle-ci : on ne meurt pas en public. Eventuellement seul, dans son coin, comme un pauvre clochard abandonné ; mais pas devant des dizaines d'yeux scrutateurs qui espèrent à la fois la victoire et la défaite. Pour le spectacle, vous voyez.

Il a pas mal regretté d'avoir accepté, au courant de la semaine. Le pauvre a même fait une crise de nerfs, le jeudi soir, dans son lit. Son coussin a douillé, mais qu'est-ce que vous voulez ; c'était l'insomnie et le coussin ou les somnifères et le mur. Il valait mieux éviter les somnifères la veille d'une épreuve importante. Pas par crainte de ne pas se réveiller, mais il sentait qu'il aurait besoin de tous ses réflexes. Il ne voulait aucunement voir sa vigilence ralentie par une drogue quelconque.

Du coup, il y est allé. Il a grignoté un peu, avant, parce que Tim et Warren l'ont bien forcé ; mais il était si tendu qu'il a bien cru qu'il allait vomir son repas.

Toute envie de gerber de stress s'est envolée à peine la Zone d'entraînement 3 passée. À la place, une vive envie de se tirer une balle le prit.

Il s'avance comme un robot vers mlle. Duchemin, qui lui fait signe. D'où, bienvenue ? Elle aurait pu lui dire bonjour, si déjà. Ah, mais non, bien entendu, ce jour n'est pas bon du tout, elle veut éviter les mauvaises interprétations !

"Je note."

David veut partir en courant. Le pire, c'est qu'il pourrait. Il irait super vite, en plus, hein. Mais il se sent tellement dépité qu'il ne peut s'empêcher de rester sur place, à contempler le quadrillage au sol, à écouter d'une oreille distraite les propos de l'Emissaire - il a vaguement compris les mots "danger" et "vie", et se dit que ces mots ne devraient pas être placés dans la même phrase de manière aussi légère.

Puis elle lui désigne son matos, et il le regarde avec le ventre noué. Putain. Putain mais qu'est-ce qu'il fout là... Utu, tu l'aimes pas, c'est ça ? Non parce que sincèrement, il commence à se demander si c'est pas juste une manière de se débarrasser des mecs les plus relous. Ou alors son Dieu était mort et la Congrégation se débarrassait des preuves.

M'ouais. Pas trop convaincu.

Il commence à prier le soleil de le sortir de là - quelque chose comme "Sérieusement si vous aimez vos missionnaires et je suis sûr que vous aimez vos missionnaires hein je vous juge pas je sais que vous êtes occupés mais s-i-l-v-o-u-s-p-l-a-i-t là c'est abusé on dirait que je me prépare à faire la guerre du Vietnam, mais vous m'avez bien r'gardé ?" (Parce que Dave ne sait pas penser lentement - il sait ne pas penser du tout par contre - et que la ponctuation existe pas dans sa tête)

Il la regarde se placer. Bug. (Là, vous voyez, c'est le genre de moment où il ne pense pas du tout et où la stupeur se lit dans son regard. Le matos, Dave. LE MATOS.)

Dave rigole nerveusement. Puis il attrape le gilet pare-balles, qu'il met avec la force de l'habitude ; puis il met les gants, les protections pour les bras, et il prend le casque sans le mettre. Parce qu'il est littéralement en train de se chier dessus et que le quadrillage ne lui dit vraiiiment rien qui vaille. Ca le rassure. Il s'y cramponne et sourit d'un air crispé.

Enfin, il attrape le pistolet, vérifie qu'il est chargé, et lève les yeux vers Nathan. Il a hésité à prendre le bouclier, il avoue. Mais bon, "certains finiront par t'encombrer", seriously ? Il va pas prendre l'épée et le bouclier si on lui dit ça, il est pas complètement masochiste non plus le pauvre mec.

— J'suppose que c'est bon...

Il bloque à nouveau sur le quadrillage, qu'il observe avec appréhension - avec crainte, en fait, mais il préfère autant se donner l'impression que tout va bien aller.

Bon ben. C'est parti hein...

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mer 30 Déc - 20:04






Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Bien bien.
Elle avait hâte que ça commence. Si lui ne supportait visiblement difficilement cette tension, elle non plus. Après tout, c'était une guerrière, il ne fallait pas l'oublier. Pour les guerrier, on pourrait penser que trop peu d'entrainement fait perdre de l'expérience, mais c'est faux. Ca développe surtout une très grande frustration. Très très grande. Une frustration qui rend le combat d'après plus puissant, plus fort, qui fait perdre le sens de la douleur et qui procure une incroyable sensation de plaisir.
C'était pour ça que c'était Klimt sur le terrain et elle derrière un bureau. C'était un moyen de s'assurer qu'à la moindre mission en extérieur, elle serait plus performante que jamais. Ha, et dire que là elle ne devait pas se donner à fond.... Quel gachit. Elle remplirait les papiers pour une mission solo dès la fin de ce passage, ça la détendrait un peu de tous ces papiers. Et de Steek il était vraiment ingérable en ce moment, un vrai gamin en manque de sucre.
Elle se plaça, mit des gants et regarda le choix de son nouvel élève. Hm, pas mal, elle aurait sûrement pris moins, mais elle n'avait besoin de rien. Il était donc temps d'énnoncer les règles.

_ Bien. Comme tu peux le voir, il y a un objet au centre du cadrillage, c'est une balle tout ce qu'il y a de plus banal. Il faut que tu la récupères. Bien évidemment, je suis censée t'en empêcher, j'ai le droit de te menacer avec tous types d'armes, blanches ou à feu.

En gros, tu vas devoir courir, et vite mon coco.

_ Tu as jusqu'à 30 minutes.

Nath tira alors un coup en l'air.
Signe du départ.
Si elle avait oublié une précision ? Elle ne voit pas de quoi vous parlez.


(le carré rouge représente l'objet, la croix le placement de Nath, Dave peut entrer par là où il veut)
 

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 30 Déc - 21:52

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

Ce quadrillage le rend dingue, très honnêtement. Il va péter les plombs avant même que son épreuve ne commence, c’est certain ; il y a mlle. Duchemin qui semble trépigner d’impatience, de là où elle se trouve. Ok, du calme Dave, tu peux le faire. C’est pas parce qu’elle tire une gueule flippante en parlant haut et fort pour annoncer les modalités de l’épreuve à venir que. Bien. Donc. Donc. Quoi ?

Récupérer un objet au centre du quadrillage, d’accord. Certes. C’est une putain de balle. C’est juste une putain de balle de merde. Et « bien évidemment », elle doit l’empêcher de la récupérer. C’est génial. Merveilleux. Il le sent mal, franchement. Il le sent franchement très TRES mal. Il a un rire grinçant, un peu cynique. Cool.

« C’est vraiment génial dites-moi. Donc je vais crever jeune, c’est cool. On marquera « Il n’a pas couru assez vite » sur mon épitaphe. »

Il prend une grande inspiration et acquiesce, son casque toujours en main. Il s’approche du quadrillage. Trente minutes hein… Comment il va s’en tirer ? Elle est quoi, elle ? Guerrière, c’est ça, non ? Il risque de morfler sévère. Il s’imagine déjà bouffer la poussière, criblé de balles. C’est une mort presque chouette, en soi. Sauf si on considère qu’il y a un public et que son exécution (c’est une exécution déguisée en fait) se fera au vu et su de tous.

Bon. Essayons d’aller vite. Une nouvelle inspiration ; le tir de départ. Il active son pouvoir pour courir jusqu’au centre du quadrillage.

Il va pas trop trop aimer, j’crois.


La direction qu'il prend...:
 

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Ven 8 Jan - 20:14






Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

HRP : désolée pour le retard, j'ai enfin retrouvé ma fiche xD

C'était décidément un rapide. Après une brève hésitation, il se jetait dans le tas comme ça, sans même tâter le terrain ? Pff, amateur. Elle réprima un sourire à l'excitation qui montait. Ça n'était pas plus mal, il n'aurait pas osé posé un pied s'il avait su. Maintenant qu'il était lancé, il avait intérêt à s'accrocher.
Mais Nath ouvrit grand les yeux. Et bien, quel chanceux, vraiment quel chanceux, il y avait de quoi le dire. Passer entre 5 bombes, sérieusement ? Et n'en toucher aucune ? (bien que ça se soit joué à très peu ? Là elle ne pu s'empêcher de ricaner. Et il fonçait droit vers l'objet. Devait-elle le laisser faire ? Ho non, même si elle aurait voulu, elle ne pouvait pas, tout de même. Il fallait courir plus vite que ça, enfin !
Un shuriken apparu dans sa main et partit presque aussi vite vers l'astre... Qu'il loupa, pour venir s'encastrer en plein milieu de la bombe en 5-J, juste au devant de Dave. Boom.
Elle fit tourner un autre shuriken dans sa main, attentive aux mouvements de l'Astre.

_ Deux types de mines, trois types de dégâts. Hyper sensibles aux poids.

Elle n'avait pas besoin de faire plus long.
Elle aurait pu rajouter qu'elle avait elle même fait ces mines, qu'elle connaissait donc parfaitement leur emplacement... Mais ça n'était pas nécessaire. N'est ce pas ?


(le carré rouge représente l'objet, la croix le placement de Nath, Dave peut entrer par là où il veut)
 

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Dim 10 Jan - 14:17

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

Oh putain de merde. OH PUTAIN DE MERDE. Il savait que c'était pas bon, mais là, c'est encore pire que ce qu'il croyait. Le shuriken se plante juste devant lui et il a le bon réflexe de vouloir dévier de sa trajectoire vers la droite. Bon réflexe tu parles. L'explosion donne une impulsion plus forte à son changement de trajectoire, en l'envoyant un peu plus loin que ce qu'il aurait souhaité et lui faisant perdre son équilibre. Il se cramponne à son casque.

Une balise "CHAMP DE MINES" s'allume dans sa tête, avant même qu'elle ne prenne la parole. Il n'a de toute manière pas le temps de faire attention à ce qu'elle dit ; ses oreilles sifflent un peu à cause de l'explosion et il est un peu occupé à autre chose, là. Cette peur qu'il enfouit au plus profond de lui ressurgit et le submerge ; sa respiration se fait plus rapide, chaque parcelle de son attention, si elle n'a pas déjà été totalement réquisitionnée avant l'épreuve, s'oriente vers ce foutu quadrillage qui veut sa mort. Avant de toucher le sol et de se rattraper dans une simili roulade accélérée, il a simplement le temps de penser qu'il aurait vraiment dû mettre son casque avant d'y aller. Maintenant, autant s'y cramponner comme si sa vie en dépendait, c'est pas très loin de la vérité.

Pitié que ça n'explose pas.


Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Jeu 28 Jan - 21:55






Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Ça y est.
Elle le voit, il a saisit le danger, il s'est tendu, maintenant il est concentré à 100%.
Elle sait que c'est dur, elle le voit vaciller, elle sait qu'il hésite, même une fraction de seconde. Que son état d'esprit change, c'est cela qu'elle aime dans le combat, le moment où l'adversaire comprend, où sans rien dire il améliore sa garde, il se fait plus à l'écoute, à tel point même que la circulation de son propre sang dans ses oreilles l'insupporte.
Même si ce n'est pas elle qui combat, elle le sent, elle sent cette excitation, elle a presque envie de se lancer sur le terrain. Mais c'est trop tôt. Elle le regarde, essayer simplement de contourner. Il continue à courir. Mais il ne court certainement pas assez vite. Elle le regarde derrière ses lunettes. Clairement pas.
La bombe en 9 ; i explose lorsqu'il la frôle et l'éjecte [dans la direction que tu veux].
Nathan ne bouge pas, attentive.

 

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mar 2 Fév - 0:11

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

Il va mourir. Il le sait, il le sent, il n'aurait pas dû accepter. Il a peur, Dave, il a la peur qui pulse à ses tempes et qui agite son coeur, il a l'adrénaline qui le fait suer ; chauffe, chauffe tes méninges Dave, tu vas crever sinon, mourir déchiqueté par les déflagrations, te déchirer la tête et les membres contre le sol, comme un putain de pantin.

Le sol se rapproche, il peut pas réagir ; juste se rattraper comme il peut, s'exploser contre le sol, se faire envoyer valser d'un autre côté, encore. Il se fait totalement ballotter entre les différents souffles des explosion, comment il peut faire ? Se remettre sur ses jambes ? Réagis Dave, réagis putain, tu veux crever comme ça ? C'est le moment de te battre, de te déchirer pour toi, pour te prouver ce que tu vaux, pour leur prouver ce que tu vaux. Bouge-toi le cul !

L'explosion qui suit est puissante. La poussière vole dans ses yeux malgré ses bras qu'il met devant lui en protection, et il tente de se rattraper lourdement au sol une fois de plus. Dave râcle le sol, sent les flammes lui brûler la peau, la poussière se coller aux brûlures. L'odeur de chair cramée lui chatouille les narines et il grimace.

Les protèges-coudes font leur travail. Le casque échoue à côté de lui. Il est sonné, un peu. Il halète déjà ; c'est la peur, la douleur, l'énergie qui bouillonne ; il sait pas comment faire, il lutte, il lutte si fort, contre lui-même, contre les points de lumière qui dansent devant ses yeux et les sifflements dans ses oreilles.

Ses doigts sont un peu brûlés, déjà. Pourtant ils sont toujours serrés desésespérément autour de la lanière de son casque, par-terre. Il n'entend plus rien. Essaie de se remettre debout, en fixant mlle. Duchemin, et il chancèle un peu.

Il se sent faible, mais il ne veut pas perdre.

Il met le casque.

Il faut qu'il courre. Qu'il réfléchisse. À la place, il sort rapidement son flingue et tire dans la case d'à côté (k;11). Elle n'explose pas. Il peut repasser par là. Cette fois, il se remet à courir en sens inverse.

Il faut qu'il courre plus vite.


Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Lynn
Messages : 388
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Mar 2 Fév - 18:45


On pourrait croire qu'il ne se passe jamais rien à la Congrégation. Enfin, ça c'est quand tu la regardes de loin. Quand tu passes en touriste à côté, en fait. Non parce que déjà, à moins qu'on te raconte que c'était un petit kiff de l'architecte, tu peux pas croire que la présence du cratère soit normale. Imagine juste la conversation du paysagiste avec le monsieur qui conduit les tractopelles ? « Bonjour je voudrais que vous creusiez un trou en plein milieu de la pelouse s'il vous plaît. Comment ? Ce que je souhaite mettre par-dessus ? Ah mais rien ! On laisse le trou au milieu, c'est un nouveau concept ! »

Bref. On pourrait donc croire qu'il ne se passe jamais rien à la Congrégation. SAUF QUE NON ! Quand il y a un prêtre-roi qui passe Émissaire, j'vous assure que ça se sait. Non seulement parce que toute une partie de la zone d'entraînement est interdite d'accès aux personnes non-concernées, sauf du côté spectateur, donc tu sais direct qu'il se passe quelque chose, mais aussi parce que les potes des prêtres-rois concernés ne tiennent jamais leur langue.

Est-ce que Dave a des amis d'ailleurs ? Oh, grande question ! Enfin bref, j'avais pas cours aujourd'hui, du coup je suis venue jeter un œil. Et là qu'ai-je vu ? Davy-chou se préparant à se faire exploser la gueule, si c'est pas mignon ! Bon déjà autant vous dire que la première chose que je me suis demandé à été « Euuuuh mais Utu est pas censé être absent ? Comment ça s'fait que ses prêtres-rois puissent quand même passer Émissaire ? » ... Et puis je me suis dit que c'était pas très important de savoir ça, pour moi en tout cas, et je me suis assise dans les gradins pour regarder.

N'empêche, ça doit piquer, ces explosions là. J'aurais jamais cru voir un Davy volant (ahah ça ressemble à "tapis volant") un jour. À un moment il décide de mettre son casque —bonne idée, ça lui libérera une main—, puis il tire dans une des cases pour voir si elle explose. C'est bien Davy-chou, tu te reprends en main ! Il se met à courir. En fait, au fur et à mesure des bombes qu'il fait péter, il s'éloigne de l'objet qu'il est censé récupérer. BON C'EST LOGIQUE EN MÊME TEMPS MAIS BON.

Je lève alors le poing en l'air, genre trop déterminée tu vois, puis hurle :

VAS-Y TÊTE À PAILLETTES ! FAIS TOUT PÉTER !

Fais tout péter. Ahahah, c’est le cas de le dire ! J’suis drôle pas vrai ?



Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mar 2 Fév - 23:30


Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Elle se demande si elle a encore besoin d'agir ou s'il va se mettre à tout déclencher tout seul. A courir dans le tas forcément... Généralement les gens confrontés à des bombes restent immobiles après la première explosion. Ils observent attentivement les alentours voir s'il y a quelque chose qu'ils ont manquer, et aussi essayer de ne pas se pisser dessus de peur, en passant.
Lui avait juste foncé dans le tas. Bon, on est Astre ou on l'est pas, et quand on l'est on pense souvent que ça va plus vite quand on court.
Elle lui laissa donc un instant de répit lorsqu'il battit en retraite, forcé par une explosion.
Elle le regarda se relever lentement, sonné. Elle le regarda aussi mettre son casque, parce qu'elle s'étonnait vraiment qu'il ne l'ait pas mis plus tôt. Elle entendit une jeune fille crier dans les gradins et se fit la remarque que ce n'était peut-être pas très intelligent de tout faire péter, mais bon. Peut-être voulait-elle sa mort, qui sait.
Elle le vit se saisir de son arme et tirer dans une case. Et rien ne se passa.
Elle sourit en se disant qu'il commençait enfin à comprendre.
Elle sortit de manière ostensible des poignards de lancé, afin de lui montrer qu'elle n'allait pas le laisser être lent. Quand même pas.

 

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Jeu 4 Fév - 21:40

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

Dave entend quelqu'un hurler dans les gradins, et crispe un sourire en reconnaissant, difficilement, la voix de Lynn. Ses oreilles souffrent un peu et il a de la poussière collée sur tout le corps. S'il en trouve dans son caleçon à la fin de l'épreuve, ça va barder. Enfin, pour ça, il faudra petit un qu'il survive à l'épreuve, petit deux qu'il ait encore un caleçon à son issue et petit trois qu'il ait encore la totalité du bas de son corps. C'est que ça va pas être pratique pour courir si une bombe lui explose les deux jambes.

Il repart donc en sens inverse. Il n'a pas le temps de voir un poignard de lancé lui arriver droit dessus ; une longue estafilade lui barre horizontalement le bras droit. Il ne la sent pas de suite, juste une sorte de picotement acide, avant que la douleur ne parvienne réellement jusqu'à son centre nerveux. Serrer les dents. Il dévie machinalement sa trajectoire vers la gauche. Il observe les monticules de sable dans le sol, les endroits où les bombes ont explosé ; il essaie de ne pas sortir de son quadrillage mais la déviation, alliée à la vitesse, le fait bien dépasser l'objet qu'il doit récupérer. Il essaie d'accélérer pour s'en sortir, en tentant de décrire un arc de cercle pour faire demi tour. Accélérer. Il n'a pas eu le temps de tirer.


Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mer 6 Avr - 0:22
HRP : Vraiment je m’aplatit pour le retard T-T Je vais essayer d'être plus rapide pour ce sujet, il arrive en priorité donc si tu veux répondre rapidement te gênes pas je vais essayer de maintenir le rythme ;p




Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Ce serait mentir si elle disait qu'elle n'avait pas de peine pour lui.
Certes, elle avait été nommée pour choisir son épreuve, elle avait lu dans son dossier qu'il en avait déjà pas mal bavé (mine de rien), mais elle admettait n'avoir pas du tout laissé d'erreur possible pour cette épreuve. Il fallait évidemment montrer que passer Émissaire, ça n'était définitivement pas pour tout le monde, que ça demandait du courage, de la concentration, une force mentale inébranlable et une dévotion hors du commun. La plupart des Émissaires recevaient du plus un coup de pouce de leur Dieu sur la fin de l'épreuve, coup de pouce sur lequel David Williams ne pourrait pas compter, malheureusement. Elle avait sûrement oublié de calculer ça dans ses paramètres d'ailleurs, et même si elle ne remettait rien en doute, elle avait tout de même quelques scrupules.
Si bien que quand la lame qu'elle avait envoyé toucha le Missionnaire, elle ne put s'empêcher de froncer les sourcils. Il ne l'avait ni vu ni senti arriver à cause de la fumée. Mais vu comme il se relevait, à l’affût, elle vit qu'il avait compris le trucage essentiel de ce jeu : une fois que les bombes ont explosé, elles forment un chemin irrégulier mais sûr.
Et si il avait compris ça, c'est qu'il faudrait bientôt le forcer à passer à la vitesse supérieure, littéralement. Elle s'en voulait un peu, mais voir cet homme réussir sans l'aide de son Dieu une épreuve de ce niveau, ça la faisait aussi trépigner d'impatiente. Car pour elle, il ne faisait aucun doute que Dave était prêt. Cela faisait un moment qu'elle ne suivait ses mouvements que parce qu'ils étaient ralentis par les bombes.
Et elle le vit foncer. Malheureusement, lorsqu'il entama son demi-tour, une bombe puissante explosa, déplaçant l'objet par la même occasion. Il avait pris du mauvais côté. La bouche de la guerrière se tordit alors qu'elle se concentrait encore. Il n'était pas chanceux pour sur, il n'avait pas l'aide de son Dieu dans une épreuve aussi importante, mais il y était presque. Presque...
Une mitraillette apparu dans sa main. Un Astre peut courir très vite, même sur l'eau pour certains. Pendant un très court instant certes, mais ça devrait suffire, ça devrait suffire à le faire sortir de là.
Elle tire quelques coups en l'air, histoire de le prévenir du danger à travers la nouvelle fumée. Il ne doit sûrement pas encore voir que l'objet s'est déplacé.

_ Plus vite ! Plus vite, oublie les bombes, va plus vite !


Une petite aide, à la place de Utu.
C'était la seule chose sur laquelle il allait devoir se concentrer si il voulait s'en sortir. Les bombes étaient après tout susceptibles mais elles ne devaient pas poser de problèmes pour les Astres. Elle commença à tirer à la mitraillette, un peu dans le tas. Maintenant c'était elle le vrai danger, les bombes, il ne devait plus s'en préoccuper. Il devait courir, courir très vite.

 

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 13 Avr - 14:19

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.
run boy runft. Nathan

Il va mourir. Dave sent son coeur s'emballer en même temps que ses jambes et son souffle, il sent l'adrénaline prendre tout son corps une nouvelle fois. Il sait que ça peut exploser à n'importe quel moment ; que la moindre erreur lui sera fatale. Il est seul, seul dans cette arène, sans un Dieu à prier, sans aide à appeler. Il est seul, et de toute manière, il n'a pas le temps de se concentrer sur quoi que ce soit d'autre. Tout va inifiniment vite ; lui, les explosions, les bombes, même Nathan, au final. Tout va vite, il n'y a que le monde qui est ralenti autour, comme si rien d'autre n'existait réellement, comme si c'était un autre monde. Est-ce que c'est un autre monde ? Est-ce que ce n'est pas seulement un rêve ? Il pourrait se réveiller maintenant, nan ? Allez, c'est pas grave ; réveilles-toi et recommences tout, réveilles-toi ; tu verras, c'était qu'un cauchemar.

Non ?

La bombe explose, et il sait en entendant le déclic qu'il doit accélérer. Tout se joue à la demi-seconde près ; il n'y pense même pas, même pas quand la poussière se soulève, quand le souffle chaud se propage, ni même quand il sent la violence de l'explosion le pousser vers l'avant. Il va plus vite, tellement vite qu'il a l'impression d'avoir vu le temps se ralentir, le temps de quelques centièmes de secondes, tellement vite qu'il se retrouve à courir de toutes ses forces aussi loin que possible du coeur de l'explosion. Une nouvelle roulade douloureuse, il se remet sur ses jambes et reprend sa course.

Il tousse, il y a la poussière tout autour de lui, dans sa bouche et ses poumons, dans ses yeux ; il se les essuie du t-shirt, il ne voit rien ; il croit qu'il est sur une case qui a déjà explosé tout à l'heure, mais il n'est pas certain. Il cherche l'objet au sol, devant lui et derrière lui, il tousse encore, crache presque.

Des coups de feu percent la barrière de ses tympans, entre le brouillard assourdi du monde autour de lui. Son corps se tend à nouveau, violemment, presque, alors qu'il n'a toujours pas récupéré son souffle ; il réagit immédiatement, cherche la source du bruit, essaie de se repérer. Où est l'objet ? Vite, il faut le finir vite. Echapper aux balles. Son gilet pare-balles ne les arrêtera pas ; il en a vu beaucoup, des soldats, finir transpercés malgré leur protection. La balle éclate mais ne sort pas ; le choc est atténué, un peu, mais la douleur est là. Si elle touche ses jambes; il a perdu ; si elle touche sa tête, il est mort.

Il préfèrerait presque crever que perdre, maintenant qu'il en est là où il est.

Elle lui hurle de courir. Plus vite ? Oublier les bombes ?

Elle tire. Elle tire et il se ravise. S'il pouvait vivre et gagner, ce serait peut-être mieux, au final.

Dave se remet à courir, vite, plus vite encore ; il prend une direction random, court dans le tas, zigzag un peu ; il ne veut pas mourir. Il a des trucs à vivre encore, nan ? Pourquoi il mourrait ici ? C'est injuste.

Les balles soulèvent plus de poussière encore, il peut suivre la direction qu'elles prennent par le filet de sable qui monte dans les airs. Il court, il court au hasard ; des bombes vont exploser, mais il doit les oublier. OUBLIER LES BOMBES MAIS OUI BIEN ENTENDU C'EST SÛR QUE C'EST SIMPLE
MAIS QU'EST-CE QU'ELLE A FUME
SADIQUE
SADIIIQUE
bref

David sait parfaitement qu'il va crever. En plus, pas moyen de trouver cette foutue balle avec la poussière qui l'entoure. Il aurait pas dû accepter.
NEVER EVER.
Il va vraiment plus avoir de jambes. (Il sait pas encore si ce sera au sens littéral ou pas, d'ailleurs.)

hrp : oh tkt c'est pas grave xD jtm, merci d'avoir rep <3 je sais que t'as du taf
au passage, euh
si tu veux qu'il se prenne une balle ou une bombe à un moment donné vas-y, j'ai fait un peu du random pour la carte, mais c'est un peuuuu pour illustrer là où il est cap de passer xD donc en gros, ben... si tu veux raccourcir le chemin, etc, 'fin bref, voilà... c'est du yolo o/ o/

#jesuisunbourrin

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mar 17 Mai - 23:06




Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Si The Flash avait réellement existé, il n'aurait sûrement pas pu rivalisé avec les Astres de la Congrégation.
Dave était parti. Il s'était mis à courir. Vite. Nath gardait les yeux grands ouverts. Elle se pinçait les lèvres de bonheur, l'adrénaline n'arrêtait pas de monter. Elle avait l'impression de le voir glisser sur le sol. Les bombes n'étaient pas encore assez rapides pour le suivre, malgré leur extrême sensibilité, elles explosaient trop tard.
Mieux encore. Elle ne le voyait plus. Elle ne pouvait suivre son mouvement qu'au son des bombes. C'était la danse macabre de la lumière. EN tant que guerrière, elle ne pouvait pas ne pas apprécier le spectacle. Tout son corps voulait la pousser dans le terrain. Elle n'en pouvait plus d'attendre. Le petit ne faisait que fait péter les bombes. Il ne tentait pas encore d'obtenir l'objet, sûrement que créer une trajectoire lui demanderait trop de réflexion et le ferai de ce fait ralentir...
Il n'avait pas encore atteint ce point. Le point culminant de course. Celui où sa course devenait une extase, où le temps semblait s'adapter à lui. Celui où tout le reste ralentissait pour lui faire presque arrêter, un instant, le temps. Le point culminant du pouvoir de Utu, la limite entre la lumière et l'ombre.
Nath en avait entendu parlé, vaguement. Elle rapprochait vaguement ça de l'idée d'un très long combat, l'adrénaline qui la conduisait au bord de la mort... Mais des moments comme ça, elle les comptait sur les doigts de la main. Ils étaient tellement rares.
Elle voulait le pousser jusque là. Aujourd'hui. Maintenant.
Elle se lança sur le ring. Tout droit, évitant les bombes qu'elle avait placé. Direction, tout droit sur l'objet. Elle tirait à grand coup de rafales sur l'objet.
Allez. Viens gamin. Viens la défier, si tu l'oses.

 

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 18 Mai - 0:13

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.
run boy runft. Nathan

La surditéééé, c'est pas une fatalitééé~
On devrait inventer un jingle pour les passages à émissaire. Genre "avant t'étais debouuut, des jambes t'en as plus qu'un bouut~"... Non, ça ferait pas fureur, vous pensez ? Je sais pas, je me pose des questions. Davy, lui, il se pose pas de question, je vous avertis cash : son cerveau est totalement concentré sur l'optique "courir pour ne pas mourir", et encore, je suis pas certaine que l'ordre qu'il donne à ses jambes soit aussi élaboré. Ce doit probablement ressembler à "COURS" "DROITE" "GAUCHE" "BOMBE".

À un moment donné, quand toutes les bombes autour de lui ont explosé et qu'il court pendant un moment sans sentir le souffle chaud d'une explosion qui lui chatouille les jambes, il se rend compte qu'il est légèrement excentré. Par légèrement excentré, j'entends qu'il voit se déplacer Nathan beaucoup plus loin, et qu'il est tout proche de l'endroit par où il est entré au début du massacre.

Son souffle est saccadé ; respiration, allez, respire. T'as les poumons en feu mais c'est pas le moment de t'arrêter, sinon t'es foutu. Cette folle a une mitrailleuse dans les mains, t'as envie de crever ? Moi j'ai pas envie que tu crèves, alors bouge ton cul, connard.

Honnêtement, il est pas très conscient de ce qu'il se passe autour de lui. Tout s'embrouille, se mélange, le décor se déplace aussi vite que lui, c'est à en avoir le tournis. Vivre, vivre ; c'est quoi vivre, au juste ? Sentir son coeur au bord de ses lèvres, sentir son sang palpiter, tout son corps le lancer ? Il vit, il vit putain, et il va gagner ce combat, parce qu'il ne veut pas avoir fait tout ça pour rien. Il ne veut pas avoir donné à ce point de lui-même pour au final se dire "j'ai fait ce que j'ai pu, mais ce n'était pas assez". Si c'est pas assez, c'est qu'il n'a pas assez donné. S'il n'a pas assez donné, c'est qu'il y a encore du chemin à parcourir. Dans tous les sens du terme.

Il la voit, les coups cessent de pleuvoir sur lui. Le nuage de poussière se concentre en un seul point. Elle veut qu'il se jette directement là-dedans, quitte à en crever ? C'est ça, le but ? L'amener au bout du bout, totalement ? Si c'est ça...

Il ne s'arrête pas de courir ; s'il s'arrête, c'est la mort, et il en a peur, plus que ce qu'il ne le laisserait entendre. C'est peut-être parce qu'elle a si longtemps été une amie fidèle, prête à lui tendre la main ; peut-être parce qu'elle a toujours été celle qu'il aurait pu s'infliger de lui-même, qu'il a infligée aux autres. Aujourd'hui, il ne veut pas mourir.

Il s'avance sans savoir ce qu'il fait, mu par l'instinct ou l'intuition, par ses jambes qui le portent ; il passe derrière Nathan pour avoir le temps d'avoir un champ de vision plus large, fait le tour par le haut, voit l'objet.

Son regard s'illumine. Le terrain aussi. Ce n'est plus un champ de mines, c'est un concert de Johnny au Stade de France ; projecteurs et phares allumés, en plein dans le visage de Nathan pour la déconcentrer, qu'elle dévie son tir de quelques mètres.

Il file vers son objectif, mais il n'arrivera pas à éviter les balles et il le sait. C'est maintenant ou jamais, il se sent presque à bout.

De toute manière, on n'a pas dit qu'il fallait finir entier.



HRP : post encore long pour pas grand chose : il zigzague et remonte vers le haut, la contourne par la droite de la grille et se dirige vers l'objet ! (j'avoue : le grillage me fait chier xD)
désolée pour la qualité, j'ai pas relu donc il reste peut-être des fautes !

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Mer 18 Mai - 23:37


HRP : Révélation, la grille me fait chier aussi, au final xD Je te dirais juste si ça fait boom, mais on va dire qu'il a atteint une vitesse suffisante pour que ça fasse plus boom >.>



Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Nath aimerait bien maintenir le feu sur la cible.
Elle aimerait bien le viser, aussi, mais elle doit admettre l'évidence : il va trop vite. Non, ça n'est pas ça en réalité, ça n'est pas la vitesse. C'est la lumière. Cette lumière qu'il émet l'éblouie totalement, elle ne peut fixer son regard nulle part. Certes elle a l'habitude des flashs en soirée, mais là, le flash est permanent.
Elle ferme donc les yeux. Elle a mémorisé le terrain, ça ne devrait pas poser de problème. De plus, son sens développé du danger la préviendra s'il approche trop. Elle déploie une dernière stratégie, lorsqu'elle se sent assez proche de l'objet. Elle arrête de tirer. Elle sait que le dernier affrontement ne peut se faire que comme ça. Elle baisse faussement sa garde, elle prévoit son angle d'attaque.
Et ça n'y manque pas, il voit une ouverture, il fonce. Enfin ça, Nath ne peut que le sentir, et encore. Ses yeux sont toujours fermés, elle sait juste qu'elle s'approche de l'objet.
Non. Sa main n'est plus qu'à quelques centimètres. Son mouvement, en pleine lancée. D'une main, elle déclenche les dernières bombes, qui se situent derrière elle, sur les bords du terrain (Nath n'a actuellement aucun moyen de savoir exactement où est Dave).
Elle n'hésite pas. Sa main fonce vers l'objet. Et si elle l'attrapait en premier ?
Ce serait sûrement la défaite du garçon.
Quelques secondes. Quelques centièmes de secondes.
Allez, montre nous que tu es un Astre.
Montre nous que tu peux aller bien plus vite que ça.
Montre nous à quel point tu peux te rapprocher de l'arrêt du temps.
 

Voir le profil de l'utilisateur

Warren
Messages : 433
Localisation : In your bed honey ♥
Loisirs : Se retourner sur les jolis garçons~
Humeur : Toujours bonne voyons~
avatar
Warren Dawson

Personnage...
Pouvoir: Charmeur~
Dieu: Inanna
Age: 25 ans
Ven 20 Mai - 18:32
Je ne sais pas si je plains Dave ou si je le jalouse en ce moment. Enfin avant que ça commence déjà je le plaignais un peu j'avoue. Parce que vu son état ce matin ça allait pas être simple. J'sais que Utu et le taf de missionnaire est très important pour lui. Ca me dépasse un peu. C'est sûr qu'on choisit jamais vraiment mais on peut par contre choisir de s'y investir ou pas. Lui il a eu les couilles de le faire et je le respecte pour ça.

Mais bon autant je sais pas il y a une espèce de sentiment puéril à l'idée qu'il va devenir plus puissant. C'est un peu comme regarder un ami sauter une classe quoi. Enfin ça c'est avant de voir qu'il va devoir se battre à priori. Honnêtement je souhaite à personne de se retrouver face à Nathan, elle est du genre très flippante.

Enfin je pensais que ça allait juste être un combat au début. Et puis y eu les bombes. Je savais que ça pouvait être un peu violent parce que je me doute que pour débloquer un stade de pouvoir il faut une situation critique. C'est comme ça qu'on les obtient de toute façon. Mais là je sais pas… C'est vraiment dangereux. C'est une situation où il peut finir gravement blessé.

Moi ça me sert le coeur de le voir courir comme ça alors que tout explose. Je veux qu'il y arrive parce que Dave le mérite. Il est dévoué à Utu et rien que pour ça il mérite qu'on lui fasse confiance mais ça… C'est pas de la confiance c'est juste cruel. C'est remettre un mec qui est encore fragile psychologiquement dans un champ de mine. C'est cruel. Je ne vais pas crier des encouragement comme la gamine que j'ai vu pas loin. Je vais juste le regarder courir, attraper cette balle.

J'sais que c'est pas sympa de ma part. Il mérite que je l'encourage aussi. Je le ferai pas. J'ai jamais cautionné cet endroit, ce qu'ils font, leurs méthodes. Même si c'est nécessaire. Je veux juste qu'il s'en sorte, qu'il y arrive. J'ai envie de le voir sourire aussi parce qu'il aura réussi et qu'il en sera fier. Pour lui-même. Je serre les poings, enfonce mes ongles dans mes paumes. Je déteste cet endroit et je déteste les dieux. Dave devrait pas avoir à risquer sa vie pour ça. Pour moi c'est tout ce que je vois et j'arrive pas à penser à autre chose même si lui le voit différemment.

Tout à l'heure j'irai le féliciter. J'espère qu'il ne verra pas que je trouve ça dégueulasse.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Ven 20 Mai - 19:30

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

run boy run
Son tir dévie enfin. Lui s'est entouré de lumière, il croit qu'il brille, en fait, mais il en est même pas certain ; plus certain de savoir si c'est lui ou des lumières qui dansent autour de lui, au point de lui bloquer en partie la vision à lui aussi. Il voulait juste rendre sa vision difficile ; il s'en pensait pas capable, pas maintenant que tout lui semble si difficile, comme si même respirer paraît impossible ou une épreuve, mais il l'a fait. Peut-être qu'il y arrivera, au final ; il a une bouffée d'espoir qui monte, qui le prend tout entier. Cette bouffée d'espoir qui le maintient vivant, qui lui donne le courage de rester debout, d'aller plus vite, plus vite encore.

Lorsqu'elle se jette vers l'avant, à l'aveugle, il se demande si elle n'est pas complètement folle. Elle s'avance, pourtant elle n'y voit rien ; il lui suffirait de lui tirer desssus, juste comme ça, pour que ça s'arrête, que tout s'arrête, qu'il puisse retrouver la chaleur de sa couette et le calme rassurant du silence. Pas ce silence sifflant comme un bruit blanc, pas ce silence tranchant comme une lame, rompu par les battements désordonnés et vaincus de son coeur à l'agonie, mais un silence cotonneux et doux, un souffle d'air frais sur sa peau brûlée.

Il se concentre pour continuer sa course, en se promettant qu'elle ne s'arrêtera pas. Il pense à Utu et se dit qu'il devait en avoir marre de courir à longueur de journée, lui, et que c'est sûrement pour ça qu'il est parti. C'est épuisant, de toujours courir, courir et fuir, courir pour lui, ou courir pour les autres, courir pour vivre, ou courir pour gagner. Lui aussi, il aurait bien besoin de vacances ou de repos. Rentrer chez lui, sous le soleil, un soleil qui n'en est plus vraiment un, mais un soleil quand même, qui croyait en lui, un peu, ce soleil qui l'a appelé avant de mourir, si loin, si loin encore.

Il y a Nathan qui s'élance, main vers l'avant, après avoir cessé de tirer ; il y a son autre main, ce geste comme au ralenti, avant que la terre ne s'effrite, que la poussière ne se soulève. Il voit l'explosion du coin de l'oeil bien avant de la ressentir, cette fois ; il la voit gonfler, l'onde de choc se propager, le souffle chaud s'amener jusqu'à lui, lentement mais avec force. On dirait une vague, de celles qu'il voyait chez lui, à Perth, et qui font rêver les surfeurs aguerris. Mais cette vague-ci est maligne et mauvaise, elle est ardente et appelle la fin. Et si ce n'est pas la sienne, ce sera au moins la fin du combat.

Vif, Dave retire son casque. Il a l'impression de retrouver une partie de ses fonctions mentales, que son cerveau n'est plus aussi comprimé dans un endroit aussi exigu. Il voit toujours Nathan qui fond vers l'objet, ce minuscule truc qui ne veut rien dire et qui pourtant l'a amené jusqu'ici, dans cet état. Il aimerait bien pouvoir dire qu'elle fonce vers lui, mais il n'en est même plus certain ; elle est comme retenue par les fils du temps, comme cette bombe et la poussière, comme le soleil qui n'avance plus qu'au ralenti dans le ciel. Il vise l'objet d'un geste ; la balle roule, recule de quelques pieds, poussée par le casque, à la vitesse d'une limace.

Dave fait une roulade lorsque le souffle lui parvient. Il agrippe Nath au passage et la tire par le bras, l'obligeant à se coucher ou au moins se baisser pour éviter de prendre l'explosion de plein fouet, et, dans son mouvement, alors qu'elle tombe vers l'avant, attrape la balle de l'autre. Le souffle vient.

Déséquilibré, il fait un roulé-boulé et atterrit face contre le sol, un peu plus loin, tête dans le sable. Il tousse et se redresse sur un coude, les membres tremblants, le visage crasseux de la poussière collée à sa peau. Il sent sa jambe droite qui le brûle, probablement cramée par une explosion qu'il n'avait pas anticipée, et une partie de son pantalon collé à la plaie. Son bras se dérobe et il se laisse aller, la joue sur le sol, à crever là en attendant de retrouver son souffle.

Le silence est toujours sifflant, mais cette fois-ci douloureusement apaisant. Les lumières se sont éteintes, ne laissant place qu'à la poussière qui volette encore dans les airs avec insouciance.

Le moment est passé. Le temps s'écoule à nouveau. Dave a cessé de courir. Il est vivant.

Et la balle, elle, est toujours enfermée dans son poing.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Messages : 119
Localisation : Quelque part
Loisirs : Changer...
Humeur : Changeante
avatar
PNJ
Lun 23 Mai - 16:15


Groupe : Missionnaire
Rang : Émissaire
Dieu : Inanna
Statut : Secrétaire du Directeur (plus Vice Directrice en fait)
Age : 27 ans
Passions / Loisirs : Travailler / Faire la fête
Caractère : Stricte / Dévergondée
Physique : BIEN FOUTUE PUTAIN
Divers : Quand elle se sert de ses pouvoirs, elle fait peur.
NATH

Il y a les faibles et il y a les forts.
Seuls les humains ont le loisirs de croire que les faibles et les forts sont égaux. Et on ne parlait même pas d'un problème de société, mais un problème d'équilibre des forces. Le confort de croire, le confort d'espérer qu'on peut changer son avenir n'était permis uniquement par l'existence des Missionnaires. Personnes ne pouvaient croire un instant que les Dieux étaient compatissants. La part qui souffrait de leur domination, de leurs épreuves, les Missionnaires en somme, étaient choisis avec précaution, et ils portaient sûrement le fardeau que les 7 milliards d'autres humains ne voulaient pas porter.
Et devenir fort, ce n'était pas une partie de plaisir.
Devenir fort, c'était même dur, c'était atrocement dur et douloureux. Et injuste. Souvent très injuste. Nath n'eut même pas le temps de comprendre ce qu'il se passait. Il n'y eut qu'un flash. Elle se sentit projetée sur le côté. Elle entendit vaguement une explosion, ses oreilles sifflèrent. Elle eut l'impression que son bras se détachait de son corps à cause de la soudaine vitesse. Elle cru un moment qu'il l'attaquait, mais elle ne pouvait rien faire. Elle attendit que le choc passe, et se sentit voler, rouler, avant de faire tourner son corps pour se réceptionner sans douleur.
Elle se releva très vite la tête pour savoir où était l'Astre. Si il se prenait une bombe de plein fouet, il risquait de se blesser gravement, et même si la Congrégation possédait d'excellents médecins et que les bombes étaient prévues pour faire des dégâts localisés et donc limités, elle ne voulait prendre aucun risque. Elle aurait arrêté l'épreuve si elle avait vu un quelconque.
Mais voilà, Dave était fort.
Dave était très fort.
Il était là, allongé, par terre, serrant fermement dans sa main... La balle. Nath sourit, se redressa rapidement, et siffla trois fois.

_ ÉPREUVE TERMINÉE, SECOURS MÉDICAUX DEMANDÉS !

Immédiatement, les médecins les plus proches qui observaient sur les côtés de la grille sprintèrent vers l'Astre, avec des mallettes de soin et un brancard, des Organisateurs à leurs côtés pour identifier au plus vite les blessures, un golem pour les possibles plâtres temporaires et des télékinésistes pour soulever le corps sans causer de douleurs. Un tel combattant méritait cela. Même si, en situation réelle, il n'aurait pas autant de luxe. Ça n'était que le début.
Avant qu'ils ne terminent le premier check up de soins, Nath s'approcha de lui, lui pris la main, doucement, l'aida à détendre sa main, pour qu'il arrête de se crisper sur la balle. Elle se doutait qu'il n'aimerait pas la lâcher, elle ne le força donc pas à le faire.
Elle attendit qu'un diagnostique soit fait, ce qui pris à peine 3 minutes. On lui indiqua que sa peau était endommagée, deux côtes étaient fêlées et qu'il avait des difficultés à respirer, mais globalement, il pouvait se tenir debout. Bien.
Les médecins le remirent sur pied. Juste pour un instant. Elle se tourna vers David Williams, souriante. Elle pris le poignet de sa main qui tenait toujours l'objet. Elle se tourna vers le public, leva le bras de l'Astre qui tenait l'objet.
Le silence se fit.
Puis elle leva son autre bras. L'index et le majeur levés. Le V. Le V de victoire.
Une clameur de joie se leva du public présent, et notamment des Émissaires, qui devaient sûrement compatir à la douleur de l'épreuve. Elle maintint encore les bras levés, jusqu'à ce que la boule se mette à briller. Briller d'une lumière réconfortante. Un vrai rayon de soleil, comme on en voyait plus dernièrement. Elle lâcha le bras de l'Astre. Après tout, cette énergie lui était destiné.
Nath battit un peu en retraite, pour le laisser profiter de sa victoire.

_ Bravo, David Williams. Tu es désormais Émissaire à la Congrégation.

Un Astre, par les temps qui courent...
Nath était vraiment heureuse, pour une fois.

Voir le profil de l'utilisateur

Lynn
Messages : 388
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Lun 23 Mai - 20:48
Ça explose de partout. A droite, à gauche, et tellement que Dave, et bah on le voit plus. Enfin. Disons que dès que la madame elle décide d’intervenir dans l’histoire –« hey, coucou c’est moiiiii ! »-, Dave il se transforme en lampe torche. Ou en tout cas y a trop de lumière pour qu’on puisse vraiment piger ce qu’il se passe. Je pige juste que la madame fait exploser d’autres bombes, après avoir tiré beaucoup de balles. Nan mais madame, votre but c’est de le tuer Dave ou quoi ? Nan parce que tout ça c’est pas très gentil… le but c’était pas de tester qu’il était assez fort pour pouvoir le faire passer un rang au-dessus ? Non parce que s’il finit avec une jambe et un bras en moins ça risque d’être plus compliqué d’aller sprinter pour aller faire la chasse à la créanne.

Lorsque les dernières bombes ont fini d’exploser, il faut attendre un moment avant que le nuage de poussière retombe et qu’on puisse voir ce qu’il se passe. Je me mets debout –parce que merde le type devant moi a sa tête pile devant la tâche sombre que forment les silhouettes de Dave et de l’examinatrice-, plisse un peu les yeux. OK. OK, alors de ce que je vois, quand j’entends « SECOURS MÉDICAUX DEMANDÉS », et baaaah ça me plaît moyen quand même. Non mais ils lui ont pas vraiment arraché une jambe quand même ?! Je hausse un sourcil.

Temps de malaise, où les médecins s’agglutinent autour de Dave. Et toi, comme un con, BAH TU SAIS PAS CE QU’IL SE PASSE, c’est-à-dire qu’actuellement ton pote pourrait être mort, étalé dans la poussière que tu pourrais pas le savoir. Non mais, ça va pas être possible là les gens…

OH, DU MOUVEMENT. Dave est debout, bon point. Et… PUTAIN MAIS C’EST QU’IL TIENT LA BALLE EN FAIT. La madame lève le poing de tête à paillettes. Silence dans le public. Hey, tension extrême…

Un signe. Un seul. Et pouf, c’est l’explosion –lol, encore ?-.

Sourire débile de ma part, et j’avoue que je ne peux m’empêcher de sautiller sur place de joie.

David a réussi, ça pète la classe !!

Maintenant, il pourra faire encore plus de paillettes. Et ça, c’est beau. (Surtout que actuellement là tout de suite il brille pour de vrai, du coup ça renforce encore plus ma conviction.)



Voir le profil de l'utilisateur



Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 13 Juin - 15:37

Leçon numéro 2 : Apprendre à courir.
Encore plus vite.

run boy run
Il a du sable dans l'œil. En fait, il a du sable partout, techniquement, mais là, plus particulièrement, son oeil droit est dans le sable. Et ça pique, putain. Il pourrait vous faire une liste non-exhaustive de tous les endroits qui le lancent, pour être tout à fait exact, mais il se dit que ça prendrait trop de temps, et sa tête a décidé de se mettre en pause. Il commence à peine à recouvrir son ouïe, et encore, le terme recouvrir est un peu trop fort pour correspondre à la réalité. Au moins, se dit-il, il est vivant et presque entier. À moins qu'il n'ait perdu sa jambe. Mais ça aurait été difficile de courir sans, donc il suppose qu'elle est encore rattachée à son corps. Ses côtes, aussi. Son visage est roussi et collant de poussière et de transpiration. Ce n'est vraiment pas classe, il souffre, mais franchement, il se sent presque vaguement mieux. Presque et vaguement parce qu'il kifferait bien faire un petit somme de 40 jours, actuellement, de préférence dans un endroit plus chaud que le glaçon qui lui sert de pays d'accueil.

Il resserre un peu ses doigts autour de la balle, comme pour se prouver qu'elle est vraiment là. Il observe son poing fermé d'un œil trouble mais brillant, sans réussir à laisser les quelques mots qui veulent traverser son esprit atteindre le seuil de sa conscience.

"J'ai gagné. Je suis vivant."

Dave a à peine le temps de buller que des mecs en blouse s'approchent avec des brancards et un nécessaire de soin. Il lève les yeux vers eux, sans bouger, parce qu'aucun muscle ne semble vouloir répondre à l'appel - et il n'est pas non plus certain de vouloir qu'ils répondent, ces muscles. Qu'on lui foute la paix, qu'on le touche pas ; laissez-le se remettre sur ses jambes tout seul bordel, vous voyez pas qu'il galère déjà à respirer correctement ?

Son corps quitte le sol et en atterrissant en douceur sur le brancard, il comprend pourquoi il voulait pas bouger ; c'est juste que ses côtes sont dans un état pitoyable. Il espère qu'il a pas la cage thoracique complètement défoncée. C'est mauvais pour les poumons. S'il a plus ses poumons, et s'il a plus ses jambes, il pourra plus courir, pas vrai ? Ça aurait servi à quoi qu'il se défonce autant ? Il se demande... Ce sont de bons médecins ? Ils s'occuperont de sa jambe, hein ? Il grimace en sentant qu'on le manipule, qu'on décolle ses vêtements de ses brûlures. Faut qu'il puisse à nouveau courir, le reste, il s'en fout, au final.

Quand Nathan s'approche, il lève les yeux vers elle et lui lance un sourire tordu, à mi chemin entre le "hé j't'ai battue tavu", la fierté et la douleur. Il essaie de se redresser un peu pour se redonner une contenance et grimace plus franchement, tousse un peu, grimace encore en se tordant à moitié de douleur, puis laisse tomber. Bon, tant pis. Plus tard. Laissez lui quelques minutes pour retrouver son souffle sans qu'il crache ses poumons, ce serait cool.

La fatigue l'envahit un peu et il desserre sa prise sur la balle, sans la lâche pour autant - son regard consterné fait parfaitement passer le message auprès de Nathan. Il a bataillé pour l'avoir. Il a bataillé, maintenant, il la garde.

Quand le bilan est fait, bien qu'il n'ait pas vraiment entendu de quoi il en retournait, on l'oblige à se redresser. À se remettre sur ses jambes. Non, vous savez, ces trucs tremblants qui n'ont plus aucune force, et qui risquent de se dérober sous son poids, là ? Ben voilà. Il leur lance un regard désespéré ("nan s'il vous plaît pitié laissez-moi mourir dans un lit, c'est bien un lit") mais rien à faire ; Nathan soulève sa main, la lève vers le public en faisant un signe de victoire. Il fixe dans la même direction, perdu.

Là, il se souvient qu'il est pas tout seul dans cette arène. Il se souvient qu'y a un public, qu'y a Alice qui est déjà descendue de l'estrade et qui a l'air de chialer, au loin ; il voit Warren, il voit les cheveux de Lynn, il croit reconnaître Timeo, quelques potes d'amphi, des partenaires d'entraînement, des gens qu'il a croisés ; il les reconnaît, il sait qu'ils ont vu, qu'ils étaient là, et d'un coup, tout s'efface et devient flou ; il a ses épaules qui tressautent un peu quand il sent l'énergie émaner de la balle, qu'il serre plus fort encore, à s'en faire mal, cette énergie qui l'apaise un peu et soigne vaguement sa douleur, ainsi que les blessures les plus profondes. Il a un sourire tordu, tordu mais heureux, laisse retomber son bras le long de son corps pour observer la balle lumineuse. Il se passe une partie non brûlée et non couverte de poussière de son bras sur le visage pour l'essuyer - il a de la poussière dans les yeux, de la poussière et du sable, ça pique et ça fait mal, mais pas autant que la joie qui lui broie littéralement la poitrine à l'en faire chialer.

Derrière, il entend vaguement Nath parler. Alors, avant de quitter le terrain pour se faire soigner, avant d'être congratulé et de s'écrouler dans les bras de sa frangine, de ceux de ses potes, avant qu'on ne lui foute la paix une bonne fois pour toutes, il se contente de lui rétorquer :

— Hein ? Vous avez dit quoi ?...

#surdité

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Zone d'entraînement
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet