Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Port
Tu sais que tu m'aurais presque manqué?! [ Speed Rp avec toi <3 ]
Aller à la page : Précédent  1, 2
Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Mar 15 Mar - 22:58
Je me resserre sous ma couverture ( quelle bonne idée j'ai eu! ), esquissant un vague sourire en l'entendant m'envoyer péter. C'était si prévisible. Je ne lui réponds même pas, me contentant de raconter la forme mythique de la créanne. Sa remarque me tire un rire léger:

-T'as pas tort... ça fait de moi un héros non ? Tu trouves pas ? demandais-je avec un air de pure vantardise.

Je l'écoute ensuite, rattrapant les quelques vêtements qui tentent de glisser au sol, me parler de son tatouage. Un fennec ? Cet horrible animal du désert qui schlingue ? Enfin, je dis ça, mais il y a beaucoup de nomades qui en font élevage d'après ce que j'avais appris. Mai spour lui ça représente quelque chose ? La réponse arrive vite. Je cligne un peu des yeux.

-Un totem... Comme les shamans ? Tu es religieux ?

Je demande car il n'en a pas l'air. Est-ce qu'il fait ça comme n'importe qui trouve un tatouage beau et se dit " oh dans mon horoscope ça va donc je le fais " ou alors est-ce qu'il adhère vraiment à une religion quelconque ? Imaginez une secte de fennecs! La guilde secrète du fennec!

Je réalise alors que c'est plus compliqué, qu'il est compliqué ( même si je n'en avais jamais douté! ). Il semble un peu perdu ce garçon, du moins pas sûr de lui. C'est étrange d'ailleurs... Il dégage des choses franchement différente par moment. Mais un détail m'intrigue et m'intéresse.

-Oh tu es allé au Liban ? J'y faisais mes études avant de venir! Tu y es allé en touriste ? demandais-je avec joie

Je suis surtout heureux de pouvoir parler d'un voisin de mon pays, pour penser à autre chose que ce froid qui me laboure la peau à coup de lance.




Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 16 Mar - 17:54

Là où tout a commencé

— Un héros, un héros, on va pas aller aussi loin, hein ?

Dave lâche un rire qui ne le réchauffe pas vraiment, mais qui lui tire un tremblement plus violent. Ils vont finir par congeler. Est-ce que ça n'irait vraiment pas plus vite s'il le prenait sur son dos et se mettait à courir ?

Dave fait un peu la moue et secoue la tête quand Nabouh l'interroge à propos du fennec.

— Pas vraiment. C'est des mythes. Enfin, j'admets que j'aurais plus eu tendance à croire à tout ce qui est animisme qu'à toutes les religions cheloues avec des dieux... Euh, sans vouloir te vexer, je sais pas si t'es croyant, essaie-t-il de se rattraper. Chacun a ses croyances propres. La réincarnation, tout ça, c'est un questionnement intéressant... Mon père aimait beaucoup ces histoires, il nous les a transmises à ma soeur et moi. C'est pas tellement que l'animal représente quelque chose par l'esprit, c'est juste pour se raccrocher à quelque chose. Comme on se raccrocherait à un super-héros, un personnage de film ou de livre… Mais c'est plus un souvenir, maintenant. Ça me rappelle un peu comment j'étais avant.

"Avant", hein. Qu'est-ce qu'il était avant, au juste ? Est-ce qu'il était réellement quelqu'un ?
Il s'humecte les lèvres, mal à l'aise. Il a l'impression de ne plus les sentir. Comme il a l'impression qu'il ne parle pas réellement de sa vie, mais de celle de quelqu'un d'autre.

— Euh. Ouais, j'y suis allé. Pas en touriste. Pour le taf.

Dave est mal à l'aise. Il a un vertige et essaie de ne pas s'arrêter, malgré sa poitrine qui se soulève plus vite. La lumière s'éteind. Il perd de son éclat. Il ne veut pas y penser, mais il l'a lâché si naturellement. Si naturellement, devant quelqu'un du pays qu'il a combattu.

Ça le rend malade.

— Allez, accélère un peu le pas. J'vais crever de froid.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Mer 16 Mar - 20:42
Il se moque encore de moi, mais pour tout avouer, j'ai si froid que je ne trouve même pas la force de répliquer. Je suis presque convaincu que ma bouche a gelé et que je ne peux donc plus parler. J'écoute donc en silence, pour une fois, son histoire avec les totems comme il dit. Je comprends vaguement à quoi il fait référence. Les croyances mineures sont souvent les plus attirantes... sans les détails! LOrsqu'il pensa peut-être me vexer, je secouai la tête et fit un effort pour articuler.

-Gnéé... Je ne suis pas croyant... Ma famille et presque tous mes amis oui mais pas moi, dis-je simplement.

Aussi parce que je ne pouvais donner aucune explication. C'est comme ça, je ne me suis jamais senti concerné par Dieu ou la religion, enfin jusqu'à arriver ici.
Je hausse les sourcils lorsqu'il me dit être venu pour le travail mais alors que je m'apprêtes à demander, il accélère le mouvement, manquant de ma faire gaméler au passage.

-Ca va, ça va, je viens!

Je retrouve ma stabilité et repars aussitôt avec mes questions. Tiens, ma bouche va mieux.

-C'est quoi comme travail ? Je sais je suis curieux, anticipé-je quant à sa future réaction.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 16 Mar - 22:38

Là où tout a commencé

Donc, il n'est pas croyant... Pas étonnant en soi. Enfin, pas qu'il y ait des stéréotypes ou quoi, chacun pense ce qu'il veut, mais Nabouh n'avait pas l'air du genre à se remettre entièrement à une puissance divine. Même avec son Dieu, le vrai. Enlil, il veut dire. Dave est un peu pareil, en soi ; sauf qu'il se remet entièrement à Utu, comme il s'est remis entièrement à sa patrie quand il est parti de chez lui. Il a besoin qu'on lui donne des ordres, qu'on lui dise quoi faire ; ce n'est pas une volonté masochiste, mais simplement qu'il ne sait pas quoi faire pour se rendre utile, pour se rendre vivant. Il vivait, là-bas, dans le sable ; il vivait, mais il a tué, il a tué et il tuera encore, et ce sang qui a coulé sur ses mains et sous ses ongles ne partira plus jamais, pas plus que celui qui a tapissé son esprit.

Il avance, évite un peu la question en lui disant de se grouiller ; il sait pas comment il réagirait, il le connaît pas tant, en fait. Dave a pas peur d'être jugé, mais il a peur de lui faire du mal. Il pensait qu'ils pourraient parler, continuer à s'ouvrir, comme ça ; c'est pas compliqué avec lui, c'est toujours sous couvert de blagues et de rire, sous couvert de sourires, malgré tout il y a des vérités qu'il n'a pas prononcées depuis longtemps. Il n'en a pas honte, ou peut-être un peu ; parce que c'est lui, et qu'il a honte de ce qu'il est...

— C'est... C'est compliqué, balbutie Dave pour la première fois, et il tente de lui faire comprendre que c'est à cause du froid, du claquement de ses dents, de sa langue qui s'engourdit.

Il regarde droit devant lui ; le port s'éloigne rapidement, ils avancent, la congré n'est pas loin. Est-ce qu'il a vraiment besoin de répondre ?

— J'ai été soldat là-bas, il souffle.

Dave essaie de garder le regard droit et franc, essaie de ne pas sourciller. Mais il ne veut pas se dérober, il le sait, il n'en a pas le droit.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Sam 19 Mar - 18:40
Il garde longtemps le silence. Je le regarde un peu bizarrement. Je sais que ce n'est pas un grand bavard, notre première rencontre me l'avait bien fait voir mais de là à sombrer dans le mutisme... Il ne m'envoie même plus ballader. Je suis tenter de le chatouiller, voire de le ripoter s'il continue, mais je me dis que je prendrais sûrement son poing dans ma figure, et là tout de suite, je n'en ai pas trop envie. Surtout que gelé comme je suis, c'est certain que je me casserai en deux!

Il lâche enfin un c'est compliqué. Je grogne légèrement, sans dire mot. Il tourne autour du pot. Peut-être qu'il n'a pas envie d'en parler en même temps... Je me prépare à lui dire de renoncer, que ce n'est pas grave s'il ne veut pas m'en parler, lorsqu'il me dit enfin ce qui le tracasse. Sans m'en apercevoir, je freine aussitôt, comme si je venais de recevoir un coup de massue dans la figure. Je ne sens qu'à peine le froid sur mon torse nu, je me contente de le regarder, perplexe.

-Soldat ? Mais tu es australien si je me souviens bien, pourquoi un soldat étranger irait ...

Je me tais, comprenant pourquoi il hésitait à me parler. Il y avait eut un cas particulier où le Liban avait fait appel à des soldats étrangers, dans le cas d'une "guerre" qui n'en était pas une. Je tremble, mais pas de froid. C'est de la colère, de la tristesse, de la rage, de l'incompréhension... un mélange de tout en fait.

-Tu... tu n'as pas fait ça hein ?

Je lui demande sans vraiment espéré quoique ce soit. C'est plus une question rhétorique qu'autre chose. Je serre mon poing si fort que mes jointures me font mal. Je connais la réponse et ça ne m'aide pas. J'avais de la famille au Liban durant cette période. Si ça se trouve il... Non je ne voulais pas y penser.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Sam 19 Mar - 19:45

Là où tout a commencé

La culpabilité. C'est toujours moche, la culpabilité, en fait. Elle apparaît soudainement comme ça, alors qu'on pensait s'en être débarrassés. C'est moche. Mais c'est comme ça. Quand on fait des trucs qu'on regrette, des trucs qu'on sait pertinemment qu'on regrettera, on n'a rien à dire, au final. C'est de notre faute. Il faut assumer. Assumer et garder le regard planté droit devant soi, ne pas ciller, ni mouvoir un sourcil, ne pas serrer les dents ni les poings, ne pas baisser les yeux. Il faut rester digne, et c'est bien souvent ça le plus compliqué.

Rester digne.

Rester fort.

Dave n'a jamais été fort. Il a toujours été faible, toujours été du genre à la cacher par la violence. S'il pouvait rester calme, s'il pouvait atténuer les battements affolés de son coeur, ça lui ferait certainement du bien. Beaucoup de bien. Mais ça ne fonctionnera pas. Pas si Nabouh fait cette tête, a cette voix, cet arrêt, ce mouvement de recul. Dave s'arrête et soupire, le regarde finalement. Il n'aurait pas du lui dire, en réalité.

L'Astre tremble encore. Il sait qu'il est en colère, et il a raison, au final... Il s'humecte les lèvres.

— Désolé.

Y a rien d'autre qui sort. Il tremble plus violemment, comme en réponse à ces mots qu'il n'aurait pas dû prononcer et qui ne signifient en fait rien. Mais qu'est-ce qu'il aurait pu dire de plus, en fait ? Juste quoi ?

— J'me suis engagé quand j'avais un truc comme... dix-huit ou dix-neuf ans je sais plus. J'ai. J'ai fait de la merde, j'assume pas tout. Mais j'avais besoin de me sentir utile à quelque chose. C'était mieux que de jouer aux racailles à la sortie du lycée ou de finir cocaïnoman, j'imagine.

Ca n'excuse rien, et il le sait. Il se débecte un peu plus de se trouver des excuses. Mais il explique. Il explique, et il s'excuse. Parce que des gens, il en a tués, là-bas. Peut-être des personnes que Nabouh a connu. Il ne sait pas. Il ne saura jamais. Il est désolé d'avoir participé à la guerre.

— Je sais pas quoi dire... soupire-t-il.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Sam 19 Mar - 20:05
Je le regarde fixement, sans parvenir à cligner des yeux, comme si j'avais bizarrement peur qu'il en disparaisse si je clignais un seul instant. Au fond, je ne pouvais même pas dire ce que je ressentais pour de vrai. C'était si confus, un tel mélange de sensation et de sentiments... J'avais perdu des amis lorsq de cette guerre, j'en perdais à chaque fois, j'en perdrais encore... Mais jusqu'à présent, je savais qui blâmer, je savais qui était mon ennemi. Je pouvais ainsi concentrer ma colère ou au contraire l'évacuer, en me disant qu'un jour tout changerait. Mais là...

Je secoue la tête ne entendant ses explications. C'est Dave. Je ne le connais pas si bien mais je n'ai aps envie de lui en vouloir. Ici, j'ai trop peu d'ami pour en perdre et puis... Je ne peux pas dire que je ne suis pas en colère parce que c'est faux. Je ne peux pas rester sans réaction.

-C'est injuste Dave...


Ce sont les premiers mots que je paviens à prononcer, bien malgré moi. Injuste parce qu'il a fait une chose horrible, injuste aussi parce que je devrais lui en vouloir mais je ne peux pas vraiment. Je l'aime bien au fond quand même. Je me gratte la tête, m'arrache limite les cheveux, en proie à une bataille intérieure intense. En même temps, je sens sa peine, je sens ses regrets... Du moins, il se dit qu'il aurait voulu faire autrement. C'était un soldat, il a fait ce que les soldats font.

-C'est pour ça que je n'aime pas les militaires. Ils ne réfléchissent pas au bien et au mal, ils se contentent d'obéir bêtement sans discuter les ordres.

Là, je blâmais les soldats ennemis de mon pays. Ces soldats qui nous persécutaient jour après jour, qui tuaient nos proches, faisaient de nos vies un enfer. Voilà maintenant qu'un de mes amis était comme eux, m'avait peut-être arraché mes proches.
Je secoue la tête. Je ne peux pas l'enfoncer. Ce que je fais ne sert à rien. Je m'avance à nouveau vers lui. Au début, j'hésite à lui coller mon poing dans la figure mais comme je le disais, ça ne servirait à rien, même pas à me soulager.
Je pose mes mains sur ses épaules.

-Ce qui est fait est fait. Ce n'est plus la peine de parler du passé. Tu n'es plus ce soldat maintenant. Du moins, pas pour moi, dis-je avec un petit sourire.

Ce ne fut pas un sourire facile, mais il était pourtant bel et bien sincère. Il me l'avait avouer, il regrettait... Je ne pouvais pas être moins courageux que lui. Tsss, c'est à cause de mon père ça!
Je me replace finalement sous la couverture, contre lui et continue d'avancer.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Sam 19 Mar - 20:30

Là où tout a commencé

Injustice. C'est quoi, l'injustice ? C'est quoi la Justice ? C'est quoi, ce que Utu a trouvé en lui, à part ce truc injuste, cette obéissance aveugle, ce comportement de chien ? Rien d'autre peut-être, rien d'autre, sûrement. Il ne juge pas, mais il ne comprend pas. Dave n'est pas quelqu'un de bien. C'est vrai, il est bête. Il ne réfléchit pas non plus. Ou peut-être qu'il réfléchit tant qu'il ne peut que s'empêcher de le faire davantage…

Les mains de l'Inventeur se posent sur les épaules de l'émissaire ; ce dernier le fixe en silence, il se contente de trembler de froid, de resserrer la couverture autour d'eux et de le tirer à sa suite. Il a plutôt raison. Mais en même temps, il ne sait pas à quel point il a tort.

— Nan, c'est faux. J'le suis encore. Sauf que j'suis un soldat au service d'un Dieu. Je sais pas si c'est censé légitimer cette cause pour autant.

Sourire amer.

— J'suis censé haïr les créannes pour c'qu'elles m'ont fait faire. Pourtant, il y en a certaines à qui j'arrive pas à en vouloir.

N'est-ce pas...

— On obéit stupidement. On exécute. On combat. On sert. On est utiles, mais utiles à quoi, au final…

"Je déteste ça."

— Pourtant j'sais faire que ça. Obéir bêtement. Suivre. C'est drôle, hein ?

"C'est pathétique."

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Sam 19 Mar - 20:53
Je l'écoute en silence. Il semble avoir ressassé ça pendant longtemps, comme si tout ce qu'il gardait en lui se déversait. C'était à cause de moi ? Est-ce que j'avais forcé sa barrière sans le vouloir ? Le pire, c'est que je ne parvenais pas à savoir ce qu'il ressentait vraiment au fond. Il y avait du regret mais pas totalement, de l'aversion mais pas entièrement non plus. Il était complexe. Est-ce que ce sont ce genre de raison qui l'avait troublé lors de son arrivée, lorsque je l'ai trouvé?

-Pas vraiment, répondis-je sur le même ton amer

Dieu ou pas, rien ne légitime le meurtre ou la tuerie. Pour moi en tout cas. Lui était convaincu qu'il était toujours pareil. Je n'en savais rien, je ne l'ai pas connu avant, mais pour moi, même si mon regard à changer sur lui, ce n'est pas en pire.

-Je ne me considère pas comme soldat de mon dieu... S'il a des problèmes, qu'il se débrouille, dis-je en boudant.

Les créannes... Je secoue la tête. Je ne savais pas quoi en penser.

-Haïr une personne pour ce qu'elle est, tout le monde n'en est pas capable. Même si ces personnes ont fait du mal... Crois-moi, je le sais. On est un peu bête parfois, dis-je avec tristesse.

Je détestais ces soldats qui faisaient de notre vie un enfer, et pourtant... Pourrais-je leur faire du mal ? Non, probablement pas. Ils ont une vie, une famille aussi. Ma rancoeur va davantage au pays qu'à ses instruments.
Ses derniers mots me perturbent. Je le regarde un peu bizarrement avant de lui adresser de nouveau la parole.

-Tu n'es comme ça que parce que tu te considères comme tel. Moi, par exemple, je suis un lâche, un grand froussard, j'ai une peur panique des armes et des combats... Mais je suis sûr qu'un jour, je serais plus que ça. J'y travaille tu sais ?

Je passe finalement mon bras autour de ses épaules ( oui oui ça fait très yaoi comme truc mais il s'en remettra, vous aussi ).

-Ne soit pas si fataliste mec. On a toute notre vie pour changer et progresser. On a tous les deux du boulot... Va falloir s'accrocher!

On pourra s'épauler Dave. Les amis sont là pour ça. Parce qu'aussi, personen ne peut surmonter ça seul, la solitude est trop puissante quand elle vous envahit.


Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Dim 3 Avr - 22:16

Là où tout a commencé

Parler. C'est censé faire du bien. Pas toujours. Là, il ne saurait pas vraiment le dire. Est-ce que c'est bien, mal ? Est-ce qu'il aurait dû se taire ? Il ne sait jamais à qui en parler ; à son psy, parfois, souvent, moins depuis qu'ils ont décidé d'espacer les rendez-vous. Il préfère parler de ce qui va, il préfère dire qu'il va mieux, il préfère dire qu'Utu est revenu et que ça le comble, qu'il y a Ka et que ça le rend bien, qu'il a trouvé une place et qu'il est heureux. Il n'est pas heureux, pourtant ; parfois, des petits moments de calme, de bonheur, qu'il savoure profondément. Et puis il se souvient, et son visage s'assombrit. Il n'aime pas y penser.

Nabouh passe son bras autour de ses épaules en essayant de le rassurer. En même temps, ça lui tient un peu plus chaud, et ça le fait sourire, un peu. Il est content de voir qu'il ne le repousse pas, qu'il ne cherche pas à le faire se sentir encore plus coupable.

— Tu m'étonnes qu'on a du taf...

Du temps, il sait pas trop s'il a la foi d'en avoir, mais il se dit que ouais, peut-être...

Un sourire. Sincère.

— Deal. J't'aiderai pour les armes, et tout ça. Tu m'aideras à plus être un suiveur ?

À ne plus être un soldat.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Lun 4 Avr - 20:08
Son sourire me rassure. Pendant un instant, j'ai eu peur qu'il s'énerve ( soyons honnête c'était probable) mais il semble l'avoir bien pris. De toute façon, mon but n'était pas de le vexer, bien au contraire. J'apprécie le fait qu'il se soit confié à moi, j'imagine la difficulté que ça devait représenter d'être avec moi, de me le dire... Il est courageux, je ne peux pas lui retirer ça. Je ne peux pas lui en vouloir non plus, je n'y arrive simplement pas. Je l'aime bien, et ce n'était pas sa faute.

Sa remarque me tire un sourire:

- Moi ça va, Enlil me fiche la paix en général. Mais... Je ne serais pas très utile pour le moment. Je ne suis pas super doué tu sais, dis-je en riant.

La suite me surprend un peu. Je resserre mon bras autour de ses épaules par instinct en m'imaginant avec une arme. Je ne serais pas capable, ce genre de chose me fait peur.

-Ok! Tu m'apprends à m'endurcir, et moi, je t'enseigne la liberté, dis-je avec un clin d'oeil taquin.

Je regarde alors autour de moi, cherchant à reconnaitre les environs. Je crois y arriver un instant, ça fait longtemps que l'on a quitté la ville, mais en fait, je suis encore perdu. Je n'ai jamais eu la mémoire des lieux. Quand j'y pense, je suis chancheux de l'avoir croisé.

-T'es sûr qu'on est dans la bonne direction hein ?
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 13 Avr - 18:00

Là où tout a commencé

Pas super doué, pas super doué, c'est lui qui le dit, hein. En même temps, quand Dave voit la manière avec laquelle il arrive à gérer ses pouvoirs - rapidité d'invention et tout le toutim - il se dit qu'il était vraiment naze, lui, même encore quelques temps avant son passage à émissaire. Est-ce que c'est pas plutôt étonnant que Dave soit passé avant Nabouh, alors que celui-ci lui parlait déjà de dieux et tout ça quand il avait foulé le sol suédois pour la première fois ? Il fait la moue mais ne dit rien. Hausse les épaules, simplement.

— La liberté, hein… souffle-t-il d'un air vague.

La liberté, quand on est au service d'un dieu c'est pas ce qu'il y a de plus réjouissant, en vrai...

Puis il roule des yeux.

— Nan, nan, je t'emmène dans un coin sombre, tu sais bien que c'est ça mon dada. Abruti…

Il se moque un peu, mais c'est pas méchant. De toute manière ils arrivent bientôt en vue de la forêt.

— Si on presse le pas, on peut encore atteindre la Congré rapidement.

Sur ce, il accélère la cadence.

— Au pire, on court. Mais tu arriverais pas à me battre.

En même temps, toi, tu triches.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Jeu 5 Mai - 15:57
Je l'entends vaguement répéter "liberté". Bah c'est pas si mal que ça la liberté, on y prend vite goût même. Après tout dépends de la liberté... Lui semble déjà avoir une certaine ouverture d'esprit, une certaine liberté de pensée, et n'est-ce pas déjà le plus grande que l'on puisse souhaiter ? Mais depuis que j'étais à la congrégation, je n'avais rencontré que des gens qui se souciaient de leurs dieux et leur volonté. A part peut-être Renzapatas...

-Oui tu verras, on s'y habitue vite!

Rentrant dans son jeu, je prends une mine choquée et le regarde comme s'il venait de m'avouer être un détraqué sexuel.

-J'étais sûr que c'était mon derrière qui t'intéressait... Je suis trop sexy pour que tu résistes, je ne peux pas t'en vouloir, dis-je avec résignation.

Je lui tire finalement la langue et, décidé à accepter son défi ( oui oui je sais que je n'ai aucune chance de gagner mais laissez-moi me la péter ), je sors de la couverture en frissonant et me met en position de départ.

-Ok mec! Prêt ? Partez!

Au dernier moment, j'enserre ses jambes grâce à une corde que je crée et part. Oui c'est pas légal... mais il n'y a qu'en trichant que les gens peuvent gagner.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mar 17 Mai - 23:20

Là où tout a commencé

Pfftt, mais qu'il est con ! Dave retient un rire et se contente de sourire en coin, encore parcouru de longs frissons. Il lui lance un défi pour attirer son attention sur autre chose et se décide à partir au démarrage annoncé par Nabouh.

Problème : ce sale petit emmerdeur est inventeur. La corde qu'il fabrique lui fait se péter la gueule, tête la première, et il se retient grâce aux fringues qu'il a encore dans les bras. Bon sang... Il grommelle un bon coup et se remet sur ses jambes avant de rattraper son retard avec un petit sprint version Astre. Il dépasse Nabouh sans trop de problème et lui fait un croche-patte.

— Connard va, j'devrais t'abandonner ici, râle-t-il avec un sourire en coin.

Il l'arrête en l'attrapant par le col et lui fourre ses fringues dans les bras et sur la tête.

— Ce qui n'est pas une mauvaise idée d'ailleurs. Tiens, cadeau. J'espère que tu retrouveras le chemin, mon chou.

Il lui fait un signe et reprend sa course jusqu'à la Congré, qui n'est vraiment plus loin maintenant. A cette vitesse, dans 10 minutes il peut être de retour pour lui balancer une couverture dans la gueule. T'façon, vu la vitesse à laquelle Nabouh avance, il s're encore sur le chemin quand il repassera...

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Mer 18 Mai - 17:03
Je voyais la victoire se profiler au loin, je le savais, je le sentais. Je courrais comme une gazelle pourchassée par un lion, j'avalais les kilomètres... En réalité je fis à peine quelques enjambées lorsque je fus méchamment fauché par une fusée blonde, qui en plus m'insulte. Je vois alors le décor virevoltais et je ferme les yeux dans l'attente du choc inévitable... Qui fut évité bizarrement. Je rouvre les yeux, tourne la tête à gauche, à droite. Je vole!!! Je lève alors la tête et voit Pamela, un sourire narquois aux lèvres, me retenir par le col. C'est vrai que je me sens un peu serré tout à coup.

-Non... NON tu peux pas me faire ça! T'oserais pas m'abandonner! Je t'aime bien tu sais, c'est juste que pour gagner tu vois... ATTENDS!

Trop tard, il avait déjà foncé à toute allure. Je fis preuve alors d'une véritable détermination, d'une virilité sans faille, preuve d'années de dure labeur : je fondis en larmes.

-Reviens! Je veux pas mourir ici! Reviens! Me laisse pas tout seul!

En plus, je remarque que mes vêtements sont tombés par terre, une fois de plus, donc que je dois les relaver. Ma couverture a disparu car je n'ai plus de force ( et que j'ai perdu ma concentration accessoirement ), de ce fait, je me retrouve torse poil dans le froid et commence à grelotter. Je me mets debout, marche deux mètres plus loin et m'affale contre un arbre en tremblant.

-J'ai compris... C'est l'heure de mourir.

Je ferme alors les yeux, offrant mon corps au froid et à la mort qui va bientôt se pointer. Peut-être que c'est Renzo qui va me faucher qui sait ?

-Allez viens! Je t'attends! J'ai pas peur!
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Ven 20 Mai - 13:50

Là où tout a commencé

Bon, allez, on s'grouille. Dave atterrit dans sa chambre et se change à toute vitesse, un peu essoufflé déjà, et les côtes bien douloureuses. Il s'emmitoufle dans un t-shirt à manches longues et un sweat bien épais, change de caleçon et de fut, avant d'emmener une couvert et le même montant de fringues dans un panier à linge. Il fait demi-tour, en espérant que son pote soit pas déjà mort de froid, et le retrouve à demi crevé contre un arbre. Ah bah putain.

— Euh, ça va, tranquille ? T'attends qu'Ershkigal revienne te prendre, c'est ça ? fait Dave en posant son panier par-terre, avant de retrouver enfin son souffle et lui lancer ses fringues. Tiens, habille-toi. J'ai pris une couvert, aussi.

Ouais nan, parce que bon, bâtard ok, mais pas trop non plus.

— T'as les lèvres bleues, mec.

Il se redresse et s'étire, souffle un peu de buée. Avoir couru a eu le mérite de le réchauffer un brin.

— Allez, bouge ton cul, on va choper la mort. Tu pourras mettre tes fringues dans le panier, rajoute-t-il en prenant la couverture, avant d'attendre qu'il se soit changé pour la lui mettre dessus.

Les hypothermies, ça pardonne pas.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Ven 20 Mai - 14:00
J'attendais en frémissant la sensation du métal de la faux qui perfore ma peau, mon corps, mon âme... Il y eut juste un choc un peu mou, qui eut le mérite de me réveiller. J'ouvris un oeil, genre difficilement, puis le second. Je vois alors Cendrillon, bien habillé, au chaud au moins... Je tâte le paquet qu'il m'a envoyé tout ne l'écoutant d'un air distrait. Ni une ni deux j'enfile ses habits, qui me vont plutôt bien. Il est plus maigrelet qu'on pourrait le croire. je flotte juste un peu au niveau des manches parce que je suis plus petit.

-Tu vois que tu es un vrai prince charmant quand tu veux, la narguais-je en grelotant.

Je sens alors qu'il me jette une couverture dessus, et m'y accroche avec délice. La chaleur ça a vraiment du bon. Je commence à attraper mes vêtements, avant de lui dire d'une voix lointaine:

-Je croyais que tu m'avais abandonné pour de bon...

Puis, avant de lui laisser le temps de répondre, je lui offre un grand sourire en lui tapotant gentiment l'épaule.

-Si tu étais vraiment inquiet pour moi, tu devrais même me porter je pense. Mes jambes peinent à me porter...

Je disais cela en gémissant faussement, jsute pou rme faire plaindre et le faire culpabiliser. Il a dit que j'avais les lèvres bleues ( ce qui est possible car je en sens plus du tout mon visage ) dooooonc il s'inquiète un peu aussi. Je commençais alors à avancer par petit pas, en criant de douleur de façon très exagérée pour l'agacer encore plus. Ouais j'ai la flemme de marcher... et lui il court vite.
Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Ven 20 Mai - 14:36

Là où tout a commencé

Putain, Nabouh... Dans le genre casse-burnes, on faisait pas mieux. Dave sourit en coin en l'entendant causer, puis se redresse en se disant que bon, s'il était cap de faire des blagues de merde, il pouvait tout à fait survivre à l'aprem. Il plante ses mains dans la poche kangourou de son sweat et hausse les épaules.

— Euh, ouais nan quand même pas. J'suis p'tetre un connard, mais j'ai des principes.

Comme celui de ne pas laisser crever quelqu'un de froid dehors alors qu'il est trempé, par exemple. Mais il peut comprendre que ce soit difficile à interpréter pour son pauvre cerveau indolent et engourdi par le froid. (Joke)

Il hausse les deux sourcils avant de le regarder de haut en bas.

— Crève, je vais pas te porter. T'as qu'à te frotter et courir un peu, ça te réchauffera...

Bon, ok, t'es p'tetre un connard sans principes moraux, au final.

— J'prends le panier, alors arrête de geindre et marche, râle Dave en fourrant les fringues de Nabouh dans le panier et en le prenant sous le bras, avant de foutre pousser l'inventeur du pied. On est presque arrivé en plus. Chochotte.

Ils ont pas l'air trop cons comme ça, nan, ça va ? Juste pour être sûr... Dave baille un peu.

— J'ai la dalle putain, grogne-t-il de mécontentement.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Ven 20 Mai - 14:55
Je retire ce que j'ai dis, ce mec n'a rien d'un prince charmant. Non seulement il m'envoie péter, mais en plus il refuse de me porter, alors que je suis aux portes de la mort. Je le hais! Bon c'est pas vrai mais je sais très bien faire semblant. Le preuve, je lâche un meuglement de boeuf et tourne la tête dans la direction opposée à la sienne... Jusqu'à ce qu'il me pousse du pied et que, les jambes gelées, je m'affale à terre comme une grosse merde. Je relève alors doucement la tête vers lui, le foudroyant du regard.

-T'es pas un connard non... T'es un sans-coeur! Un serpent! Tu fais semblant de me sauver pour mieux me tuer!

Je continue de chouiner comme un bébé tout en me relevant et continuant de marcher. Et en plus il me traite de chochotte ? Ok, là, il l'aura voulu. Il pensait que j'étais chiant ? Il va être servi, là je n'en suis qu'à 10%. Du coup je commence à parler de tout et n'importe quoi, sans pause, juste en enchaînant les sujets sans queue ni tête.

-J'espère que tu traiteras ta princesse mieux que ça, en plus sans mon canard entre les jambes, tu ne pourras pas l'impressionner avec cette partie de ton corps. Quoique je sais pas après tout; Plutôt bouleau ou sequoia ? Baisse qu'on voit un peu! De toute façon, les arabes sont les mieux lotis c'est bien connu... Oh regarde un drôle d'oiseau, ça existe pas chez moi. Tu crois que si on le grille c'est bon ? Mais je ne sais pas faire de feu, et puis faut le plumer, ça met longtemps à plumer un oiseau tu crois ?

Et blabla je continuais à dire tout ce qui me passait par la tête. Je grelottais au début mais bizarrement, je finis par m'exprimer beaucoup mieux. Parler ça réchauffe on dirait. D'ailleurs je n'ai plus du tout envie de dormir.

-Oh chochotte, la faim c'est pour les faibles.

Mon ventre gargouille au même moment, mais je fais semblant de n'avoir rien entendu. Avec un peu de chance, lui non plus n'a rien entendu. Une idée me vient alors à l'esprit.

-Tu sais quoi ? si on s'en sort indemne, pour te remercier, je te cuisinerai un truc de mon pays. Et pas de vannes, je suis un super cuisinier, anticipais-je avec fierté.

Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 13 Juin - 14:29

Là où tout a commencé

Pffftt mais qu'est-ce que mec est con ! Dave se retient de rigoler alors que Nabouh chiale comme un gosse - sauf qu'un gosse, c'est mieux, ça parle pas - quand il le pousse à bouger son cul pour se mettre un peu au chaud, malgré tout. Quand il commence à blablater sans respirer (mais est-ce que c'est possible, humainement parlant ???) Dave se retient de le laisser planter là... Il se contente de se tourner vers lui et de lui faire les gros yeux.

— Mais.

Il peut rien répondre d'autre, son cerveau a fait un blue screen of death. Il se passe une main sur le visage et se contente de lâcher :

— Putain, on va pas bouffer un oiseau sur le chemin... T'es un grand malade ! Avance et ferme-la !

Sympathie, as always. Non mais vous vouliez qu'il réponde quoi, là ?! C'est une vraie catastrophe ce mec ! Il se souvient pourquoi il lui avait foutu les jetons quand il venait d'arriver ici, putain.

— Puis tu peux te taire, t'as autant la dalle que moi. Mais j'accepte ta proposition, j'm'en souviendrai le moment venu, crois-moi, ricane Dave en continuant à traîner Nabouh à sa suite.

Ils arriveront bientôt en vue de la Congré ; là, il pourra l'abandonner pour un bon repas- Comment ça il pourrait lui proposer de bouffer avec ? Quelle idée.

— Y a quoi comme spécialités là-bas ? Des trucs qui te viennent particulièrement à l'esprit je veux dire.

"C'est pas comme si j'avais pas eu le temps de faire du tourisme, hein."

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Sam 18 Juin - 18:46
Je gonfle les joues comme un gamin et boude tranquilement après qu'il m'est fait la remontrance! Je me fous d'abord de lui après son "mais", à cause de son manque total de répartie, puis me renfrogne à nouveau lorsqu'il me sermonne. On dirait un père avec son fils casse-bonbon... Le vieux quoi!

-Bah c'est qu'une idée! Vous mangez bien des oiseaux vous... non ? Attends non t'es australien toi! Vous mangez pas les kangourous là-bas ?

Outre le fait que j'avais envie de dire quelques ocnneries, ma question était aussi motivé par une certaine curiosité. C'est vrai, je ne connaissais pas du tout l'Australie, les autres pays en général d'ailleurs, alors toute infos était bonne à prendre.

-T'es pas gentil... Si t'es comme ça avec moi j'ose même pas imaginer avec ta copine. Ca va finir en viol conjugal ça...

Oui j'avais faim. Bien sur que j'avais faim. Je crevais la dalle même dans ses vêtements trop grand. Mais sa confiance en mes capacités culinaires me fit plaisir. Je hochais la tête, préparant dans ma tête la recette de ce que je pourrais lui faire goûter.

-Le Knaffeh, c'est une sorte de dessert à base de fromage de chèvre doux sucré avec du miel et des cheveux d'ange. Ca peut paraitre étrange mais c'est franchement bon. Je pense que c'est ce que je te ferais... en plat je te ferais des feuilles de vignes farci au riz avec du safran et du poulet grillé. Ca te tente ? demandais-je avec enthousiasme.

Parler de mon pays et de mes origines me mettait toujours en joie. Il y avait plein d'autres spécialités en plus mais je n'avais pensé qu'à celle-là sur le coup. C'était notre marque de fabrique un peu.
Je lui adressais un regard discret. Le fait qu'il me parle de la Palestine après ce qu'il m'avait avoué plus tôt... Il s'en voulait vraiment hein.

-Dis Dave... Ca ta plairait de venir avec moi en Palestine un jour ? Je pourrais te faire visiter, tu rencontrerais ma famille, mes amis, tu verrais le camp où j'habite, les rues où je vis... Il y a des villes sympa là-bas tu sais.

Je n'osais rajouter " ça changerait sûrement ton regard sur ce pays, cela apaiserait peut-être tes souvenirs mon ami..."


Voir le profil de l'utilisateur

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mar 28 Juin - 10:31

Là où tout a commencé

Dave roule des yeux et fait la moue.

— Évidemment qu'on mange des oiseaux. Bon, et du kangourou aussi, mais ici y en a pas des masses, c'pour ça que vous en bouffez pas.

Paraît logique, hein ! Enfin, il dit ça, il dit ça, mais c'est vrai que le kangourou c'est pas mal. C'est une viande qui est somme toute assez parfumée, mais lui ça le choque pas, même s'il aime bien l'animal en tant que tel. Il aime bien les dindons aussi et il les bouffe, hein, alors bon… Puis c'est pas comme si c'était bizarre, en Chine, ils bouffent carrément des chats ou des chiens ! Mais là, c'est juste la situation qui s'y prête pas. Ils sont pas loin du réfectoire, quoi...

— Nan mais toi j't'aime pas, c'est pour ça que j'suis comme ça, ricane-t-il en lui foutant un coup de pied.

Il l'écoute lui parler du plat qu'il comptait lui préparer et hausse deux sourcils, avant de se corriger :

— Nan, j't'aime bien en fait, j'ai rien dit. Beaucoup même. On mange ça quand ?

C'est carrément s'adresser à l'estomac et non plus à l'homme, à ce niveau-là, j'vous le garantis. En parlant d'estomac, par ailleurs, celui de l'astre grogne assez violemment pour donner son approbation à son tour. Bordel, il a carrément un trou dans le bide maintenant, quand est-ce qu'ils arrivent à la cafèt' ?

Dave relève les yeux vers Nabouh quand il lui parle de la Palestine et il ne sait pas vraiment quoi répondre. Il se mord un peu l'intérieur de la lèvre sans répondre et acquiesce.

— La Palestine, hein...

Les souvenirs remontent encore et il les chasse d'une pensée.

— On pourrait se faire ça une fois, ouaip, répond-il simplement, sans réellement donner un "oui" définitif.

Il sourit en coin et, en voyant qu'ils arrivent en vue du restau U, il se dirige tout naturellement vers là-bas.

— Allez, on va grailler. J'ai carrément la dalle avec tes histoires de bouffe, là.

Merde, il avait pas dit qu'il le planterait là ? Bon, trop tard, t'façon... C'est pas comme s'il aurait réussi à s'en débarrasser, hein. Le Nabouh est une espèce d'oiseau spécialement collante, après tout !

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.



Page 2 sur 2
  Aller à la page : Précédent  1, 2
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Port
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet