Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: La Congrégation :: Temple d'Inanna
♥ Divine sanction. || Tyarisse ♥
Inanna
Messages : 554
Localisation : Allongée entre les racines d'un arbre centenaire.
Loisirs : Semer des têtes et faire couler le sang. Détruire la moindre parcelle de bonté sur cette terre.
Humeur : Prête à faire chavirer ton cœur, mon cher et tendre... ♥
avatar
Inanna

Personnage...
Pouvoir: Infini.
Dieu: Inanna
Age: La Beauté est éternelle.
Mer 10 Fév - 17:41
Ma petite entrevue avec Enlil m'a laissée quelque peu amère. L'idée de devoir perdre mon précieux temps pour secouer les puces à ma chère guerrière ne m'enjaille pas réellement, mes chers. Aussi, dans la matinée lors d'un de ses cours, je lui fais parvenir une vision ; sa tête s'affale élégamment sur sa table dans un paf sonore. J'espère qu'elle aura une bosse en plein milieu du front.

Elle atterrit immatériellement dans un décor semblable à celui de mon royaume spirituel ; je suis assise sur un banc de marbre blanc dans mon somptueux jardin. En arrière-plan, nous pouvons voir un temple semblable à celui de la Congrégation, plus grand, plus grandiose encore. Le soleil s'y reflète délicatement. Des fleurs discrètes ornent l'endroit, çà et là, mais c'est le centre du jardin qui attire toute l'attention : des sculptures végétales, d'un vert pur et sombre, qui épousent les formes d'êtres humains. Certains sont vêtus comme des guerriers, d'autres comme de simples humains.

Je me contente de lever vers elle des yeux indifférents, et lisse doucement les nombreux voiles rose pâle qui composent ma robe. J'arrange ma coiffure de perle distraitement.

— Eh bien, bonjour Tyarisse. J'espère que je ne te dérange pas. Ton cours était intéressant ? Ennuyeux ?

D'un geste de la main, je balaie ces banalités.

— Je t'apprécie beaucoup, Tyarisse, comme tous mes missionnaires ; mais tu n'es qu'une humaine. Et les humains ont des règles à respecter.

Une créanne moineau vient se poser sur le bout de mon index, mon visage parfait tourné vers l'oiseau. Je fais ma bitchasse jusqu'au bout, que voulez-vous.

— Sais-tu pourquoi tu es ici ?

Je lui conseille fortement de ne pas chercher à être désagréable, autrement ma clémence pourrait ne pas être au rendez-vous aujourd'hui.

Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Sam 13 Fév - 10:45
La tête appuyée sur ma main je griffonnais sur ma feuille. Le cours en lui même aurait pu être intéressant si je n'avais pas en tête toutes ses questions.
Mon voyage en Australie m'avait fait le plus grand bien il faut l'avouer surtout ma rencontre avec Sacha.

Un sourire étira mes lèvres en repensant à elle.
Sourire qui disparut bien vite parce que je me sentis comme happée hors de mon propre corps.
Le noir se fit d'un coup et je sentis ma tête partir en avant pour me retrouver finalement dans un endroit... Divin.

Je fronçais les sourcils et regardais autour de moi. C'était magnifique. Subtil et élégant à la fois.
A ce moment là je compris parfaitement où j'étais.

Prenant une inspiration je relevais la tête pour faire face à Inanna en personne.

- Eh bien, bonjour Tyarisse. J'espère que je ne te dérange pas. Ton cours était intéressant ? Ennuyeux ? Je t'apprécie beaucoup, Tyarisse, comme tous mes missionnaires ; mais tu n'es qu'une humaine. Et les humains ont des règles à respecter.

Je déglutis mais ne dis rien. De toute façon je n'avais rien à dire. Je savais que j'étais là pour une raison et je savais aussi que je l'avais mérité. De toute façon, tout dans son attitude me faisait comprendre que je n'avais pas intérêt à ouvrir la bouche sans qu'elle ne m'en donne expressément l'ordre.

- Sais-tu pourquoi tu es ici ?

Reprenant une inspiration, je tâchais de me tenir droite, pas sûre que perdre son temps avec moi lui fasse plaisir alors j'allais éviter de ressembler à un mollusque.

- Je pense en effet... Mais je vous avoue que je suis un peu surprise de vous voir. J'aurais pensé qu'Enlil aurait voulu me punir en personne pour ce que j'ai fait...

Mais je n'allais pas m'en plaindre. Je préférais largement être face à quelqu'un que je respectais plutôt que face à quelqu'un que je haïssais.
Voir le profil de l'utilisateur



Inanna
Messages : 554
Localisation : Allongée entre les racines d'un arbre centenaire.
Loisirs : Semer des têtes et faire couler le sang. Détruire la moindre parcelle de bonté sur cette terre.
Humeur : Prête à faire chavirer ton cœur, mon cher et tendre... ♥
avatar
Inanna

Personnage...
Pouvoir: Infini.
Dieu: Inanna
Age: La Beauté est éternelle.
Sam 13 Fév - 15:59
Pas de réponse au sujet du cours ? Non, elle ne veut pas ? Que se passe-t-il, ressentirait-elle de la peur à mon égard ? Pauvre petite humaine... Elle reste coite face à moi, n'ose pas prononcer le moindre mot de peur de me déplaire. Pourtant, j'aime qu'on me déplaise ; cela rend les échanges beaucoup plus intéressants, n'est-ce pas Warren ? Nabouh ? Mes petits, mes tous petits...

Le moineau va se poster sur mon épaule et je consens enfin à accorder un peu d'attention à ma missionnaire. Tu as raison, tiens toi droite ma chérie, je n'aime pas les limaçons, contrairement à Enlil.

— Enlil ? En personne ? Voyons, c'est moi ta déesse. Je ne vais pas laisser un autre dieu me retirer le plaisir de voir ton visage se décomposer lorsque je t'annoncerai ta sanction.

Lentement et délicatement, je me lève. Je lisse mes voiles pour les remettre en place et glisse une mèche de cheveux auburn derrière mon oreille.

— Viens, suis-moi, ma chérie.

Pieds nus, j'avance dans mon jardin, entre les sculptures merveilleuses qui se dressent çà et là.

— Sais-tu qui ils sont ? l'interrogé-je avec une douceur mielleuse.

Elle me dira non, bien entendu. Elle ne peut pas le savoir. J'effleure du bout des doigts la courbe d'une jeune femme, vêtue d'une tunique légère.

— Celle-ci s'appelait Andromède. Elle était d'une beauté saisissante, ce pourquoi je l'ai choisie comme charmeuse.

Puis je continue. Un sourire tendre s'étire sur mes lèvres.

— Ahh, celui-ci... Mon tendre Achille... Au talon si fragile. Un guerrier formidable.

Je reporte mon attention sur Tyarisse.

— Ils sont ici parce qu'ils ont honoré mon nom dans le monde des hommes et auprès des autres dieux. Toi, si tu continues sur cette voie, tu ne feras que l'inverse : me discréditer.

Mon sourire se fait plus acéré.

— Alors dis-moi, Tyarisse, réponds à ma question. Pourquoi es-tu ici aujourd'hui ?

Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Ven 26 Fév - 18:58
Je regarde le moineau sur sa main se poser sur son épaule et je ne dis rien. Son regard me met mal à l’aise et je ne dis rien. Son regard me met mal à l’aise et pourtant j’ai pas envie de paraître plus faible qu’elle ne le pense, si c’est possible.

- Enlil ? En personne ? Voyons, c'est moi ta déesse. Je ne vais pas laisser un autre dieu me retirer le plaisir de voir ton visage se décomposer lorsque je t'annoncerai ta sanction.

Sa réplique me fait froid dans le dos. Bah voyons, je me disais bien que c’était trop beau pour être vrai. Etre sympa c’est tellement désuet de nos jours.

- Viens, suis-moi, ma chérie.

Serrant les dents, un peu agacée, je la suis. « Ma chérie » et puis quoi encore. Le jardin est magnifique et les sculptures le sont tout autant.

- Sais-tu qui ils sont ?

- Non, lui répondis-je.

J’étais fascinée par les détails.

- Celle-ci s'appelait Andromède. Elle était d'une beauté saisissante, ce pourquoi je l'ai choisie comme charmeuse. Ah, celui-ci... Mon tendre Achille... Au talon si fragile. Un guerrier formidable. Ils sont ici parce qu'ils ont honoré mon nom dans le monde des hommes et auprès des autres dieux. Toi, si tu continues sur cette voie, tu ne feras que l'inverse : me discréditer.


Je déglutis difficilement, affrontant son regard. Prudemment je lui dis alors :

- Ce n’était pas mon attention, je ne voulais pas vous discréditer.

-  Alors dis-moi, Tyarisse, réponds à ma question. Pourquoi es-tu ici aujourd'hui ?

Son sourire me glaça le sang et je sens un frisson me parcourir.

- Parce que j’ai esquinté le temple d’Enlil. Le fait que je ne regrette rien ne doit pas arranger les choses...
Voir le profil de l'utilisateur



Inanna
Messages : 554
Localisation : Allongée entre les racines d'un arbre centenaire.
Loisirs : Semer des têtes et faire couler le sang. Détruire la moindre parcelle de bonté sur cette terre.
Humeur : Prête à faire chavirer ton cœur, mon cher et tendre... ♥
avatar
Inanna

Personnage...
Pouvoir: Infini.
Dieu: Inanna
Age: La Beauté est éternelle.
Lun 18 Avr - 11:57
Elle a peur, la petite ; agacée, aussi. Tu n'aimes pas les jolis surnoms que je te donne ? Pourtant, c'est affectueux, j'aurais très bien pu l'appeler "petite idiote" ou "jeune écervelée". Je ne l'ai pas fait, mais j'aurais peut-être dû, qui sait ?

Mon sourcil se hausse délicatement lorsqu'elle me dit n'avoir pas voulu me discréditer. Je l'interroge, et sa réponse me tire un rire léger. Léger, mais un brin agacé malgré tout. Je ne le montrerai pas. Mon visage reste lisse, terriblement hypocrite dans ce sourire doux que je lui renvoie, comme en miroir à ma colère. J'apprécie cependant de pouvoir glisser mon regard dans le sien, chose qui n'arrive pas souvent lorsque je me trouve dans une telle position.

— En effet. J'aurais bien passé l'éponge, ou, tout du moins, t'aurais simplement assignée aux travaux de rénovation de son temple… Enlil souhaitait une petite contrepartie, en échange de cette attaque frontale contre sa divine personne.

Mon dieu, je vais gerber de la guimauve et des bons sentiments, je le sens. Bro, t'es vraiment relou. Doucement, je glisse ma main sur sa joue pour la caresser.

— Ma chérie, tu vas répondre de tes actes et entièrement refaire par la force de tes petites mains tout ce qui a été détruit ce jour-là dans le temple de mon cher frère.

Sourire.

— Il pourra te demander de recommencer s'il estime que le travail a été mal réalisé. Tu n'auras évidemment pas le droit de recourir à une quelconque aide extérieure.

Je tapote sa joue. Sourire.

— Évidemment, tu devras te rendre au temple deux heures par jour en semaine, et trois heures le week-end et les jours fériés. Je t'impose aussi le même nombre d'heures d'entraînement supplémentaires.

Battement de cils. Sourire.

— Si tu vas voir ton petit missionnaire de Nanna avant d'avoir effectué tes travaux aux temples, tu auras une mauvaise surprise. Échéance à minuit. Tu n'auras qu'à te faire appeler Cendrillon, ma douce.

J'éloigne ma main et replace une mèche de cheveux derrière mon oreille.

— Je suis sympathique, je te laisse le loisir de t'entraîner après. Je suis l'Amour, tout de même. Il serait triste de rendre malheureuse ma merveilleuse missionnaire.

Allez, et comme je suis une gentille maman, la punition ne sera effective que quelques semaines. On va dire quatre, à peu près. Sauf si elle m'énerve entre temps. Et au moins, elle progressera vite la petite ! Je serai fière d'elle !

— Si tu ne remplis pas tes heures, tu auras quelques… problèmes.

Sourire.

— Je crois que je n'ai rien oublié ?

Moi, avoir oublié de préciser que la moindre parole insultante envers moi-même ou Enlil se retrouvera respectivement punie d'une attaque de lianes et d'une pluie d'oiseaux vengeurs ? Non, ce n'est pas mon genre. Pas du tout. Je l'ai prévenue pour le reste, laissez-moi m'amuser un peu, aussi.

J'ai envie de voir la pluie d'oiseaux, damn.

Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Ven 26 Aoû - 2:05
Quand la sanction tombe c'est pas que je m'en fous, mais je me dis que de toute façon je savais bien que j'allais y passer un de ces quatre. C'est comme un pansement, il faut l'arracher vite et fort.

Rénover le temple, ok. C'était limite prévisible. Par contre le coup de la "divine personne" y a un côté mélioratif qui correspond pas à Enlil. Nan lui j'ai que des mots plutôt insultants et pas très gentils qui me viennent pour le qualifier. Le v'la en plus qui va se la jouer maître de chantier. Autant dire que je suis pas prête de l'avoir fini son putain de temple à la con.

Cendrillon... Nan mais on aura tout vu. Le fait de pas pouvoir être avec Alex comme je l'entends m'agace. Profondément. Mais je sais que j'ai pas le choix alors il va bien falloir serrer les dents. J'espère juste que ça sera pas comme ça ad vitam eternam.

Le plus horripilant dans cet entretien c'est l'attitude faussement maternelle d'Ina. Non pas que je sache vraiment ce que c'est mais tous ses petits gestes, ses sourires, ses mots doux. Tout est faux.

Ca me fait d'autant plus enrager que je sais que ma vie est entre ses mains.

- Si vous avez fini, je crois que j'ai du pain sur la planche...

Fronçant les sourcils j'ose lui poser une question que j'ai envie de lui poser depuis longtemps.

- Pourquoi moi au juste ? J'ai rien demandé à personne enfin je veux dire, j'ai rien de spécial alors juste... Pourquoi ?

Les voix de dieu sont impénétrables je sais mais on l'a pas non plus souvent en face de soit donc autant en profiter.
Voir le profil de l'utilisateur



Inanna
Messages : 554
Localisation : Allongée entre les racines d'un arbre centenaire.
Loisirs : Semer des têtes et faire couler le sang. Détruire la moindre parcelle de bonté sur cette terre.
Humeur : Prête à faire chavirer ton cœur, mon cher et tendre... ♥
avatar
Inanna

Personnage...
Pouvoir: Infini.
Dieu: Inanna
Age: La Beauté est éternelle.
Ven 30 Sep - 13:36
La réaction de ma jolie missionnaire est amusante, quoique légèrement décevante. Elle reste stoïque, cependant, je suis au moins ravie de constater qu'elle fulmine au fond d'elle. Bien, très bien ; qu'elle pense bien ce qu'elle veut. J'aurais pu laisser Enlil se charger de sa punition lui-même. Elle n'aurait même plus été dans un état suffisant pour se plaindre de quoi que ce soit. De toute manière, je sais très bien que mon cher frère ne la laissera pas tranquille de sitôt, et surtout qu'elle n'est pas au bout de ses surprises. Bah... Qu'importe, après tout. Les humains font des erreurs ; qu'ils les paient. Je ne suis pas ici pour gérer le bien-être de mes missionnaires, bien que leur état de santé m'inquiète bien plus grandement.

Aussi, il vaut mieux se mettre à dos une petite humaine plutôt que le chef des dieux, n'est-ce pas ? Surtout en cette période troublée... An...

Qu'adviendra-t-il de moi, s'il venait à revenir, au juste ? Pour être tout à fait honnête, la chose m'effraie bien plus que je n'aurais su l'avouer. Vivre six mille ans sans lui était une bénédiction. Malheureusement, avec toute cette histoire avec Lloyd et Ershkigal, avec Nanna et Utu...

Tous autant qu'ils sont, je les déteste. Je les déteste car ils ont tous participé à ce que son retour approche, et pèse comme une menace au dessus de nous ; et Utu, lui qui peut voir dans l'avenir, ne peut qu'entrevoir celui qui nous paraît aussi incertain. S'il était manipulable, peut-être aurais-je pu tenter de lui soutirer quelque information... Pour le moment, il n'en est rien. Alors je prends le parti de, malheureusement, garder les pieds campés bien au sol, et prendre les décisions les moins destructrices pour moi même. Je n'aurais jamais cru pouvoir dire cela, mais il semblerait qu'Enlil soit un allié que je ne peux pas me mettre à dos.

Il le sait et en joue. Nous le savons tous deux. Quelle situation ultimement imbécile ! Enfin...

L'air est resté silencieux pendant que je songeais. L'humaine Tyarisse m'observe, en attente d'une réponse qui ne vient pas.

— Pourquoi quoi ? lâché-je finalement. Pourquoi tu as été punie ? Ou plus simplement, pourquoi tu as été choisie ?

Mon ton est calme. Je garde l'apparence sereine, mais au fond de moi, quelque part, très loin du visage lisse que je laisse entrevoir, je doute. Je doute de moi, je doute de mes missionnaires. Pourtant, comme on ne peut expliquer pourquoi l'on aime le jaune ou le bleu, je ne peux expliquer une chose si évidente pour moi.

— Tu as bien vu les statues, non ?

Le silence plane encore. J'essaie de me raccrocher à ces mots et à ces visages auxquels je crois.

— Chaque missionnaire est porteur en lui d'une force particulière. Toi aussi, tu es forte. Tu es impulsive et parfois brute, mais tu te bats pour les choses que tu aimes. Je n'ai pas la prétention de dire que tu te battras pour moi avec toute la ferveur que j'espérerai, car je me doute des griefs dont tu me tiens responsable. J'ai changé ta vie, et je le sais.

Une légère moue, vaguement enfantine.

— Comprends-tu, il y a quelque chose qui m'inspire chez chacun d'entre vous. Un espoir, une chose cachée qui demande à éclore... Comme un bourgeon, je continue en ouvrant la main, tandis qu'un bourgeon de pivoine pousse au creux de ma paume. Les humains sont fragiles, mais ils sont animés de passions. Plus que tous les autres, je crois… j'aime la passion, j'avoue. J'aime la passion car c'est ce qui m'anime moi aussi.

Mes yeux viennent rencontrer à nouveau ceux de la missionnaire. Je tends la main, comme pour l'inviter à saisir cette fleur.

— Si je ne te punissais pas, Enlil le faisait à ma place. Au moins, je suis certaine de contrôler un tant soi peu la situation.

Toujours, le silence plane.

— Cette réponse te convient-elle ?

Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Dim 2 Oct - 15:06
Tout est calme, silencieux. A la limite de l'oppressant.
Je n'ai rien à faire ici, ce n'est pas mon monde... Pourquoi ? Cette éternelle question qui me martèle le crâne m'en donner envie d'être saoule pour ne plus y penser, pour la laisser dans un coin dans mon esprit en espérant que si je n'y pense pas trop un jour elle partira.

Est ce que seulement il y a avait une réponse à cette question qui pourrait mettre fin à tout ça ? Est ce qu'il y avait un moyen que tout revienne comme avant ? Est ce que j'avais réellement envie que tout retourne à sa place ? Non.
Tout ce que j'avais vécu depuis ma mission était devenu une part propre de mon identité, sans mes pouvoirs, sans les rencontres que j'avais faite, sans Alex qu'est ce que je pourrais bien être hormis une coquille vide ?

Alors qu'est ce que je voulais au juste ? Pourquoi est ce que je n'arrivais même pas à répondre à une question comme celle ci ?!
Se laisser tomber à genoux, pleurer, crier, se cogner la tête de toutes ses forces ne changeraient rien. Je devais juste laisser le temps faire ce qu'il avait à faire... Avais-je encore la possibilité d'être l'actrice de ma propre vie ?

La vue du bourgeon dans la main d'Inanna me serre le coeur et j'hésite longuement avant de le saisir le plus délicatement possible. J'ai peur que tout se brise. Encore.
Ses mots glissent sur moi et je relève finalement les yeux vers elle.

A quel moment la conversation a-t-elle pris un tel tournant ? Là encore je n'ai pas de réponse...

- Je n'attendais pas de réponse en particulier... C'est juste que... Je suis désolée. Désolée de voir que vous avez eu confiance en moi, une confiance que je ne mérite pas et que je n'ai même pas en moi...

A peine les mots franchissent-ils mes lèvres que je serre les dents. Cette même lutte interne reprend de plus belle, me trouvant pathétiquement larmoyante. Je devais bien avoir une piètre estime de moi pour me laisser aller comme ça mais tant pis. A quoi bon lutter ?

Si une personne devait bien connaitre le visage de l'autre c'était sûrement Ina...
Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: La Congrégation :: Temple d'Inanna
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet