Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
"Je t'aime plus qu'hier, moins que demain." [Tyarisse ♥]
Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Dim 14 Fév - 15:35


La St Valentin. Une fête qui m’a toujours indifféré, parce qu’elle ne me concernait pas. Au collège et au lycée, parfois certains élèves organisaient des distributions de fleurs ou des trucs du genre, parfois arrangeaient des coups entre les élèves qui le demandaient. J’avoue que j’avais tendance à fuir ces trucs-là.

Mais c’est différent, aujourd’hui.

Cela faisait presque deux mois que j’étais avec Tyarisse. Je ne dirais pas des mois de pur bonheur, il ne s’était pas passé que des trucs positifs depuis. L’épisode du temple faisait partie des trucs pas très joyeux, évidemment. Tyarisse avait été punie, par conséquent nous nous voyions moins souvent. Elle me manque, je l’avoue.

Enfin. J’avais tâché toute la matinée de ne répondre que très évasivement à ses messages, sans pour autant les ignorer, je ne voulais pas la vexer en ne lui répondant pas. Cependant, je tenais à garder un effet de surprise.

C’est d’ailleurs pourquoi je me suis installé dehors, dans le parc situé juste au pied de son immeuble. Si je voulais garder un minimum cet effet de surprise, je me voyais mal aller sonner à sa porte en disant « hey, j’ai une surprise pour toi ! »… Je pose mes affaires au sol.

C’était un cadeau qu’à l’origine j’avais prévu de lui offrir pour Noël, mais au final ça m’a pris pas mal de temps –et encore, il n’était même pas totalement terminé-, du coup je me retrouvais à le lui montrer à la St Valentin. Je me sentais un peu coupable d’avoir mis autant de temps, et puis surtout de faire un seul cadeau incomplet pour deux occasions différentes… enfin, la connaissant, je doute qu’elle m’en veuille beaucoup pour ça… enfin j’espère.

Je m’accroupis, afin de sortir mon violon et mon archet de l’étui, puis me redresse avant de caler l’instrument sur mon épaule. Je jette rapidement un œil à la fenêtre que je sais être celle de son salon. Une lumière est allumée, je sais qu’elle est là.

Je n’aimais pas tellement l’idée de me donner en spectacle dehors en plein jour, mais bon tant pis. Je  me remémore pendant quelques secondes les premières notes de la musique, puis commence à jouer. Les premières notes sont les plus difficiles à jouer, mais dès que je les jouais correctement le reste de la mélodie venait tout seul. Enfin encore heureux que je la connaisse par cœur maintenant après tout, après tout le temps que j’ai mis pour composer ne serait-ce que deux minutes de cette musique…

Je me concentre afin de, non seulement ne pas me tromper dans la mélodie, mais aussi pour ignorer les regards des petits curieux qui passent par-là, vu que j’avais tendance à faire des fausses notes quand je me sentais observé.

Ils ne comprendront pas cette mélodie, elle ne s’adresse pas à eux.

Elle est pour elle, et pour elle seule.

Et elle l’entendra, je le sais.



Voir le profil de l'utilisateur



Tyarisse
Messages : 348
Localisation : A la croisée des chemins
Loisirs : Cogner, aimer, pleurer
Humeur : En perpétuel mouvement
avatar
Tyarisse Fent

Personnage...
Pouvoir: Guerrière
Dieu: Inanna
Age: 22 ans
Dim 14 Fév - 15:37
Dimanche 14 février... Un dimanche pas vraiment comme les autres. Voilà maintenant plusieurs semaines que je mettais en application mes corvées quotidiennes et maintenant que j'en avais fini je comptais bien me reposer.... C'est que c'est pas simple de reconstruire un temple sans rien ni personne pour t'aider.
Mais à côté du fait que je ne pouvais plus voir Alex ce n'était rien.

Il me manquait cruellement. Surtout aujourd'hui.
C'était sensé être le jour des amoureux, un jour entre lui et moi où on passerait notre temps à se câliner.
A la place, j'étais en train de déprimer, mon pot de glace sur les genoux simplement vêtu de mon pyjama qui se comportait d'un short et d'un de ses T-shirt.

Il n'y avait rien de bien intéressant à la télé si bien que je l'éteignis avant de remettre la glace au congélateur. Un coup d'œil sur mon portable me permis de voir qu'Alex ne m'avait pas encore répondu et je me laissais tomber en arrière sur mon canapé.

Quelle journée de merde.

Sur cette pensée un musique commença. Du violon.
Machinalement je me levais et je partis en direction du bruit.
Quelle ne fut pas ma surprise en découvrant au pied de mon immeuble, juste devant a fenêtre Alexander.

J'ouvris la fenêtre et l'écoutais jouer, absorbée.

La mélodie m'était inconnue mais elle était si belle. A travers elle, j'avais l'impression qu'il me parlait et je me sentais émue.
Je savais à quel point il avait horreur de jouer devant les autres et pourtant cette fois il le faisait.
Il le faisait pour moi...

A peine le morceau terminé je me précipitais vers ma porte oubliant que je n'étais pas en tenue pour sortir et que je n'avais même pas de chaussures.
A ce moment précis, je m'en moquais, je voulais juste le prendre dans mes bras et lui dire que je l'aimais.

Ce que je fis quelques secondes plus tard.
Je me fichais des regards des autres ou du froid qui me mordait la peau j'étais heureuse. Heureuse et définitivement amoureuse.

Je passais mes bras autour de son cou et l'embrassais tendrement avant de blottir mon visage dans son cou et d'inspirer son odeur.

- J'ai faillit tomber dans les escaliers et renverser une mamie tellement j'ai voulu aller vite, plaisantais-je.

Je caressais sa joue, émue.

- C'était magnifique Alex, merci...
Voir le profil de l'utilisateur



Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Dim 14 Fév - 17:30


J’ai la présence d’esprit de ranger le violon et l’archet, le temps qu’elle descende me rejoindre. J’ai bien fait, parce qu’elle se jette littéralement dans mes bras, plaquant ses lèvres contre les miennes. Finalement, elle prend la position que j’avais l’impression être sa position favorite, à savoir blottir son visage dans mon cou.

— J'ai failli tomber dans les escaliers et renverser une mamie tellement j'ai voulu aller vite.

Un rire léger, attendri, franchit mes lèvres alors que je passe mes bras autour de sa taille.

Au moins tu as eu la présence d’esprit de passer par les escaliers, te connaissant tu aurais pu essayer de passer par la fenêtre, plaisanté-je à mon tour.

Je frissonne lorsque sa main gelée vient caresser ma joue, sa voix me murmurant remerciements et compliments. Je recule un peu, avise rapidement comment elle était habillée pour qu’elle ait aussi froid.

C’est dans cette tenue que tu m’accueilles ? fais-je avec un rire en avisant son pyjama et ses pieds nus.

Je crois qu’elle ne s’attendait pas à ce que je vienne, manifestement.

Je prends son poignet.

Allez viens, tu vas attraper froid comme ça.

De ma main libre je récupère mon violon, puis entraîne Tyarisse avec moi.

Une fois à nouveau au chaud dans son appartement, je me retourne vers elle, un sourire aux lèvres.

Dis, tu m’autorises à te coiffer les cheveux ?

Je n’ai pas encore eu l’occasion de les lui coiffer, à elle. C’était un truc que j’aimais bien faire,  j’ai plutôt l’habitude de ceux de Lily, ils sont plus longs que ceux de Tyarisse. Et puis je sais que Lily adore que je lui touche la tête, alors peut-être que c’était le cas de la brune aussi.

Je la regarde s’installer dans son canapé, je viens alors me placer derrière elle. J’entreprends alors de démêler avec mes doigts les quelques nœuds que sa chevelure avait, avant de commencer à les tresser.

Tu ne t’attendais pas à ce que je vienne, j’ai l’impression… j’espère que ça ne t’a pas trop énervée, que je ne réponde qu’à peine à tes messages… je voulais te faire la surprise, à dire vrai…

Je me concentre sur ma tâche, mes gestes se faisant aussi précautionneux et doux que possible, je ne veux pas lui faire mal.

Et… pour ce qui est de la mélodie, elle n’est pas complètement terminée, je suis désolé. A l’origine j’étais censé la faire pour Noël, mais ça m’a pris pas mal de temps… je te la jouerai en entier quand je l’aurai terminée, promis. Ah, et il va de soi que je compte bien un jour t’entendre la jouer au piano…

J’esquisse un mince sourire. Je ne l’entendais que trop peu à mon goût jouer du piano. Je jouais assez souvent du violon devant elle, plus que devant Lily j’ai l’impression. J’aimais bien jouer devant Tyarisse, j’avais l’impression qu’elle était plus facilement touchée par ce que je jouais que ma sœur ne l’était.



Voir le profil de l'utilisateur



Enlil
Messages : 597
Localisation : Au dessus de tout
Loisirs : Te pourrir la tête
Humeur : Méprisable
avatar
Enlil
Mar 16 Fév - 14:51
- INTERVENTION CELESTE N°1 -


Enlil apparut. Enfin il apparut .. façon de parler. Disons qu'il était présent mais pas visible quoi. Ina était partit courir maquer un thon avec une baleine et lui avait préféré errer pour trouver bien plus divertissant. Il reconnut une aura. La gamine de la soirée costumée là. La crétine qui a niqué son temple. Il s'approche. Ooh comme c'est mi.. "Dis, tu m’autorises à te coiffer les cheveux ?" WAAAAT ?! Mais Nanna fait quelque chose de tes missionnaires ! Il hésite un instant oubliant les fadaises autour de lui. Il fallait qu'il intervienne. Ce pauvre couple lui faisait de la peine. Il s'approcha de la demoiselle et commença à écrire en sur son front " /!/ BEYTE " il se retourna vers le garçon et inscrit "LE RUTH". Il hésita a faire plus et se dit que plus tard peut être. Il partit.

- FIN DE L'INTERVENTION CELESTE N°1 -

Voir le profil de l'utilisateur






God's watching you:
 

Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet