Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Le Monde :: Europe :: Europe de l'Ouest
Kadastrid♥ ou comment déclencher une altercation rayon yaourts
Astrid
Messages : 48
Localisation : Loin de vous
Loisirs : Méditation
Humeur : Incertaine
avatar
Astrid O'Dell

Personnage...
Pouvoir: Isolement
Dieu: Nanna
Age: Ta grand-mère dans un corps d'ado
Dim 13 Mar - 14:09

Lorsqu’Astrid sorti, seule son abondante chevelure semblait s’échapper des couches successives de vêtements, écharpes et sacs accumulés sur son petit corps. Malgré une lumière plus vive et un ciel plus bleu que tous ceux qui s’étaient succédé ces derniers mois, elle avait préféré recouvrir presque toute surface de peau (quoiqu’il fut peine perdue de trouver un bonnet seyant sa masse capillaire). Ce n’était pas tant pour se protéger du froid, relatif de ce début de mars, que pour créer ainsi une sorte de barrière physique entre elle et le reste du monde.
En effet aujourd’hui était jour de courses. Astrid avait remis cette corvée à plus tard depuis maintenant presque deux années. Elle se nourrissait exclusivement sous sa forme animale, cela la dispensant d’acheter sa nourriture et depuis qu’elle avait fait installer Internet dans sa demeure, ses passages en ville étaient devenus, à sa plus grande satisfaction, de plus en plus rares.
Rares, mais pas inévitables cependant.
C’est pourquoi, après avoir dressé une liste de toutes les tâches nécessitant une expédition en territoire humain et avoir longuement réfléchie à la façon la plus rapide de s’en acquitter, elle avait pris la route en direction de la ville la plus proche.
Bien que sa vieille camionnette eu un peu de mal à démarrer le trajet se déroula sans encombre d’ordre technique. Il ne lui fut pas non plus ardu de se réapproprier les réflexes de la conduite. Non, ce qui faisait la difficulté du voyage était cette lutte interne contre l’envie de faire demi-tour, la sensation de gêne, la répulsion ressentie à la vision d’autres véhicules, d’habitations, de piétons, de leurs regards.
Premier arrêt : le supermarché. Ce n’était pas forcément le choix le plus logique, mais les grandes surfaces ont l’avantage non négligeable qu’elles n’impliquent que très peu d’interactions sociales. De quoi ménager une transition en douceur.
C’est tout de même les dents serrées et les mains crispées sur le cadi qu’Astrid pénétra dans le bâtiment.
Tête haute, mais évitant tout contact visuel, elle se pressa d’un rayon à l’autre, ne se permettant de s’attarder que dans ceux restés déserts.
Rayon yaourts. Des choses excessivement sucrées et périssables, toutefois un tel effort méritait bien d’avoir une alternative au poisson cru pour quelques jours.
Alors qu’elle tendait une main encore gantée vers des crèmes dessert à la vanille, elle senti qu’on lui touchait l’épaule.

-Excusez-moi, vous avez fait tomber votre écharpe.


Voir le profil de l'utilisateur



Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 16 Mar - 17:39

C'est la St Patrick !
Hé, ça aurait pu être pire nan ?ft. Astrid & Ka

Parfois, Dave se demande à quoi pense Kat. C'est pas qu'il lui fait pas confiance, mais quand même, parfois, elle abuse. Là ? Ils sont à Cheltenham. C'est un peu le bordel, elle l'a emmené là pour assister à une course hippique, ou il sait plus quoi. À une course hippique. Seriously. David a vraiment une gueule à aimer mater des chevaux courir dans le sable ? Franchement pas, et vous auriez bien raison de le penser. Nan mais bon, voilà, faut pas trop lui en demander à la p'tite dame : elle avait envie d'un truc, elle leur a payé les billets d'avion - oui, vous avez entendu : un avion. pas de jet privé, pas d'hélicoptère : par contre, fallait pas abuser, c'était quand même une première classe, hein - et l'entrée, et ils y sont allés. Vous voulez que Dave soit honnête ? C'était chiant. Mais la perspective de pouvoir profiter de la St Patrick avec sa bien-aimée créanne l'enchante malgré tout. (C'est une bonne poire, on lui en veut pas trop pour ça.)

Le truc, c'est qu'ils sont restés tellement longtemps dans leur hippodrome sans bouffer que la plupart des bars du coin se sont retrouvés envahis de monde à cause de la fête ; ils n'avaient rien bouffé depuis des heures et en plus, ils n'avaient même pas de bière. Tu parles d'une St Patrick de merde. Sans attendre, Dave attire Kat dans un supermarché malgré ses réticences ; il chope un pack de bières au passage - il sait qu'elle va râler, c'est évident "Mais on pourrait aller s'installer à une terrasse, ou bien à l'hôtel/chez une connaissance, tu sais, j'ai beaucouuup de connaissances..." mais il s'en fout un peu, lui ça lui va bien aussi - et de quoi manger un peu. Rien de faramineux. Il traîne un peu au rayon yaourts, observe les rayonnages et voit une écharpe par terre. Une rouquine avance avec son caddie, et Dave se dit que ça ne peut que lui appartenir. Il l'attrape et l'interpelle, effleure son épaule de sa main pour attirer son attention. Il sait qu'elle est une créanne, mais pas assez forte pour espérer le mettre en danger. De toute manière, il sait qu'il a un tigre enragé derrière lui s'il y a un problème - et il n'y aura aucun problème, n'est-ce pas ?

— Hé, 'scuse ? T'as fait tomber ton écharpe.*

Il ne prend pas la peine de sourire, se contente de la lui tendre.

— Enfin c'est bien ton écharpe, hein ?

Le blond regarde par dessus son épaule pour repérer Kathy. Elle est passée où, encore ?


HRP : *(Ouais, booon, je change un poquito mais Dave n'est clairement pas aussi poli xD t'façon en anglais c'est quasi la même...)

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Astrid
Messages : 48
Localisation : Loin de vous
Loisirs : Méditation
Humeur : Incertaine
avatar
Astrid O'Dell

Personnage...
Pouvoir: Isolement
Dieu: Nanna
Age: Ta grand-mère dans un corps d'ado
Sam 26 Mar - 15:48

Une main. Une main sur son épaule. UNE MAIN SUR SON ÉPAULE. Une main humaine sur son épaule de Créanne, sans prévenir, alors qu’elle avait le dos tourné. Son semblant de rempart venait d’être salement broyé sous le poids de cet infâme infime contact et des mots l’accompagnant.
Garder son calme. Non, le calme n’était pas le problème. Astrid est calme. Toujours. Le problème était cette désobligeante intrusion. Ne plus être insoupçonnée. Ne plus être invisible. Ne plus être inconnue. Subir le poids étouffant de la présence d’autrui, son regard, ses pensées, sa proximité. Ne plus être seule.

-Enfin c’est bien ton écharpe, hein ?

Mais c’est qu’il en remet une couche !
Fuir. Ce n’était probablement pas la meilleure solution, mais réfléchir plus longtemps imposait d’endurer quelques secondes de plus cette indésirable compagnie. Inconcevable.
Courir. Courir sans prendre la peine de vérifier s’il la fixait toujours. Courir malgré le manteau trop long. Le bout du rayon n’était qu’à quelques mètres et avec lui la promesse de retomber dans la douceur de l’anonymat solitaire.
En réalité Astrid trottinait plus qu’elle ne courrait, il ne s’agirait pas d’attirer l’attention indésirable d’autres clients.
Pas d’interpellation. Il devait regarder ailleurs. Cela la soulagea de se rendre compte qu’elle n’était finalement pas devenue un centre d’attention.
Une sensation d’humidité froide contre sa main droite l’amena à remarquer qu’elle tenait encore le paquet de crèmes dessert vanille. Ce qu’il en restait plutôt. Le plastique d’un des pots avait cédé sous la pression et son gant était imbibé d’une bouillie jaunâtre qui gouttait graduellement sur le carrelage terne du supermarché. Son pardessus et ses chaussures aussi étaient agrémentés de constellations poisseuses. Peu-importe.
Elle émergeait avec apaisement du rayonnage réfrigéré, abandonnant cadi et écharpe -un maigre sacrifice pour une éminente tranquillité- lorsqu’elle se heurta brutalement contre ce qui se révéla être une grande blonde.


Voir le profil de l'utilisateur



Ka
Messages : 1328
Localisation : Tout là haut dans le ciel où'j chatouille les hirondelles !
Loisirs : Bblblblbllblb.
Humeur : Badass.
avatar
Ka Jehms

Personnage...
Pouvoir: Laisse moi dévérouiller ta caboche, on va s'amuser
Dieu: Inanna
Age: On ne demande pas son âge à une dame !
Sam 2 Juil - 23:16
Au départ ce n'était pas prévu comme ça. Ka avait eu un rendez vous et puis un autre. Des propositions aussi et encore d'autres propositions. Bref tout un programme c'était fait. Ca faisait beaucoup quand même. Non mais c'est vrai quoi. C'est pas qu'elle n'avait pas l'habitude de tout ça hein ! Non non non ! Bien au contraire. La miss avait l'habitude de tous ces voyages, ces rendez vous, ces faux sourires et tout le blabla. Mais le truc qui rentrait dans l'équation là c'est qu'elle était sensée avoir un mari mais qu'elle avait surtout un amant dont elle avait le plus grand des mals à se passer. Là une fois encore ce n'est pas qu'elle n'en avait pas l'habitude. Bien au contraire. Lui avait ses missions et ses trucs chelous avec les dieux et elle avait ses shootings et tournages aux quatre coins de la planète. C'était un peu leur quotidien de ne pas se voir mais  il fallait le dire, on ne peut pas toujours mentir même quand on est une créanne et qu'on s'appelle Katharyna Samaël Jehms, elle y tenait à son petit blond. Elle y tenait beaucoup et l'affection qu'il lui offrait semblait lui apporter quelque chose de plus que l'émotion première dont elle était faite de base, ce qui dans ce cas, était une sensation plutot agréable. Bon sauf que du coup de temps à autres cela provoquait certains manques.. Ca c'était moins agréable. Mais voyons le premier coté positif ! Elle avait quelqu'un qu'elle aimait et qui l'aimait aussi vraissemblablement ! N'est pas magnifique ça ?! Si si ça l'est ! (bon s'ils pouvaient avoir une relation simple ça le serait encore plus.)

Oswald avait du retourner réglé une affaire financière aux Etats Unis et Katharyna avait était invité en Angleterre par un comte anglais qui avait prété une fois sa demeure pour l'un de ses tournages. Sachant qu'Os ne serait pas dans les pattes elle n'avait pas résisté à l'idée d'harceler David pour qu'il vienne avec elle. Elle n'avait pas du tant forcer pour qu'il vienne. Héhé, elle était fière. Elle ne s'en cachait pas ça se lisait sur son visage du moment où il avait accepté au moment où il était arrivé. Bon ce dernier avait un peu tiré la gueule en voyant le pourquoi ils avaient été invité. Le comte en question était un grand amateur de course hypique et son comté était juste à coté d'un des plus grands rassemblement hypique européen. Ka était contente. Elle avait fait des paris, elle en avait gagné. Elle avait gueulé elle avait rit et avait même presque motivé Dadou a avoir une réaction face au spectacle. D'un autre coté elle le secouait comme un prunier le pauvre homme.

A vrai dire ce qui réjouissait le plus le garçon n'était en rien la course hypique mais bien la saint Patrick. Alors que Ka réfléchissait activement à comment on peut fêter la Saint Patrick elle se laissait guider par David dans .. OH DAMN ! Un super marché ?! Mais mais .. Pourquoi ?  Quelle était cette foutue idée ? Enfin c'est nimporte quoi ! Ils pourraient aller s'installer à une terrasse, ou bien à l'hôtel ou même chez une connaissance ! Elle en a plein ! Pourquoi aller au supermarché pour faire les courses ..? M'enfin il l'a dit lui même non ? C'est jour de fête .. En plus si c'est pour acheter des bierres.. Bon du coup Ka laisse son petit chéri filer et va à la découverte des autres rayons. Elle va bien trouver un truc pour donner un peu de.. AH ! Bon c'est pas de la super qualité mais ça devrait faire l'affaire. Ka prit donc deux bouteilles de champagne, des sushis et deux trois trucs qui avait l'air sympa.

Elle mit un instant a retrouver David. Quand elle le vit elle ne put s'empêcher une grimace. Non parce qu'il est moche hein ! Non non ! La dessus il n'y a rien a dire c'est un très bel homme avec un corps qui la satisfait pleinement ! Non la grimace est plutôt adressée à la petite chose a qui il parle. Bon y'a peut être un brin de Jalousie mais c'est surtout parce que c'est une créanne en fait qu'elle tire la gueule. Enfin tirer la gueule. Disons que l'ombre d'un instant elle a eut une aura noir mais que maintenant elle arbore un beau sourire TV pour venir se glisser comme il se doit dans la conversation. La petite rousse n'eut pas l'air bien polie et en partant elle croisa la route de Ka. Enfin croisa.. Heurta plutot. La Russe la regarda toujours avec le sourire.

-Excusez moi mais je crois que vous êtes un peu sâle. Il semblerait que votre séjour au rayon yaourt ne vous ait pas ravie.

Voir le profil de l'utilisateur





Dark side of the queen wuesh :
 

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Dim 14 Aoû - 17:49

C'est la St Patrick !
Hé, ça aurait pu être pire nan ?ft. Astrid & Ka

Okay... Dave comprend pas trop pourquoi la créanne s'enfuit comme ça - c'est qu'à force de traîner avec Ka il aurait presque tendance à oublier qu'ils sont censés être des ennemis ancestraux, m'enfin, on va pas trop lui en vouloir ok - et esquisse un geste pour la retenir. Au final, il la retrouve un peu plus loin, face à Kat. Il soupire un peu, se rapproche en entendant Ka lui dire qu'elle était visiblement bien crade... Et Dave hausse un sourcil, avant de constater effectivement les tâches de yaourt au sol et sur les vêtements de la rouquine. Dure vie, pauvre petite. Il en aurait eu de la peine pour elle, mais il aimait pas trop courir après les gens. (Ouais, c'est du cynisme, je crois !)

— Ah, Kat, t'es là, je te cherchais, fait Dave, avant de se planter face à elles.

Il baisse les yeux vers la rousse et lui tend son écharpe en soufflant bruyamment.

— Bon, tu la récupères, ton écharpe ? Je vais pas te courir après pendant dix ans, et je vais pas te bouffer... C'est plutôt elle, la spécialiste, en général, ricane Dave en pointant Ka d'un doigt distrait.

Il se moque juste un peu, rohhhh. Si on peut même plus rigoler... Enfin bref, il fouille dans la poche de sa veste et lui tend un paquet de mouchoirs en prime. J'crois qu'elle lui fait vraiment passablement pitié, ça faisait tellement longtemps qu'on avait pas eu peur de lui qu'il se demandait ce qu'il devait faire pour qu'elle attrape cette foutue écharpe sans foutre le camp en laissant du yaourt dégouliner partout.

Regard vers Kat. Wow, le regard froid qu'elle lance à la créanne, c'est dingue...

— Bon, sinon, j'ai trouvé des bières, rajoute Dave pour détendre l'atmosphère à l'attention de Ka.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Astrid
Messages : 48
Localisation : Loin de vous
Loisirs : Méditation
Humeur : Incertaine
avatar
Astrid O'Dell

Personnage...
Pouvoir: Isolement
Dieu: Nanna
Age: Ta grand-mère dans un corps d'ado
Mer 17 Aoû - 17:07
Sous les couches de tissus et de yaourt Astrid n’était que crispation. A sa droite l’humain bourdonnait en agitant ses membres. Bien que méfiante, elle ne lui portait pas plus d’intérêt qu’elle ne l’aurait fait pour une mouche. Tant qu’il ne s’approche pas la peine de tenter de l’écraser.
A sa gauche, un rayon où quelques badauds observaient ce curieux tableau. Mais toute l’attention de la rouquine avait été dédiée à la créature marmoréenne qui la surplombait d’au moins une tête. Elle devait presque se tordre le cou pour planter son regard dans les prunelles sibériennes de sa congénère.
Si de l’extérieur on aurait pu la croire subjuguée, silencieuse et immobile, son visage naturellement figé dans une expression avenante, à l’intérieur son esprit était tiraillé de mille questions et possibilités.
Certes ce n’était pas la première créanne à croiser sa route. Astrid en avait déjà rencontré quelques-unes au cours de son existence, pourtant jamais sous forme humaine. Du reste elle les avait évités avec mépris et irritation, la plupart étant des choses imbéciles : poisson, insecte, plante et notamment ce mouton-trèfle qui, après s’être métamorphosé sous ses yeux, l’avait fixée de nombreuses minutes l’air absent.
Cependant, celle-là avait l’air un peu plus vive d’esprit. Même si tout son être criait de fuir la petite créanne se faisait violence pour rester sur place. Il s’agissait là d’une découverte troublante, intrigante et prometteuse. Peut-être que si elle …
Soudain son champ de vision se trouva obstrué par un rideau de maille pourpre et mauve. A sa droite l’humain brandissait son écharpe dans un geste agacé. Astrid recula instinctivement. Il se rapprocha. Elle recula encore. Son dos heurta un rayonnage. Il se rapprocha encore.
Ce n’était pas de la peur, mais un malaise, un profond dégoût qui encombrait sa gorge. Elle fit alors une ultime tentative.
L’ensemble de six pots de plastiques jaunâtre connu quelques instants de vol en totale liberté avant de cogner contre le crâne du nuisible.
Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Le Monde :: Europe :: Europe de l'Ouest
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet