Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Le Monde :: Asie :: Russie
Déformation professionnelle. || Haydée ♥
Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 4 Avr - 9:50

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

Après l'Australie, les choses ont été compliquées. Je crois que voir autant de destruction concentrée dans un seul quartier m'a retourné l'estomac. Un seul quartier, que je ne connaissais certes pas, mais qui se trouve au final plus près de l'endroit où je suis née que n'importe quel autre endroit où j'ai pu aller ces deux dernières années. Un goût amer se glisse sur ma langue rien qu'à y repenser ; il y a eu des victimes, dans l'immeuble touché par les explosions.

On pense souvent que je suis calme et composée, que j'arrive facilement à m'adapter, à encaisser, contrairement à Dave ; ce n'est pas le cas. Je suis nerveuse et incapable de m'adapter à quoi que ce soit, surtout pas à des situations d'urgence comme celles-ci. Dave était au Liban, il a connu ce genre de choses, c'était son quotidien ; son quotidien d'être en danger, mis à mal. Il s'habitue à tout, lui, ou quoi ? Quand tout était fini, il est retourné dans l'appartement, l'air de rien, pour finir sa bière. Pour finir sa bière. Est-ce que quelqu'un de normal ferait ça ? Cette fille, là, aussi, est-ce qu'elle est vraiment normale ? Est-ce qu'elle n'a pas été un peu secouée ? Est-ce que je suis la seule à avoir cette peur au ventre dès que je mets les pieds dehors, à présent ? Ou bien s'habitue-t-on au danger et à la crainte constante de se faire tuer ? Je ne veux pas devenir comme mon frère. Je ne veux pas devenir bar-...
Je devrais pas penser ça.

Ivan a quelques trucs à faire en Russie, en ce moment. Il y a l'anniversaire d'un membre de sa famille, une de ses grands-mères je crois, mais je n'écoutais plus très bien déjà à ce moment-là, je lui ai juste dit que je viendrai avec. Besoin de vacances, besoin de décompresser, de partir, de plus penser créannes, d'être tranquille bon sang. Et David qui continue à voir cette foutue pétasse. Tout m'énerve. Pour la comparaison, j'ai l'impression d'avoir un Lewis Steek miniature accroché à mon épaule et qui me dit "Bah alors miss Williams, on est pas contente ?" trois fois par minute.

Je suis calme, vous dis-je.

Le problème avec la Russie, c'est que cette foutue pétasse (sic) est russe. Enfin, russe, si seulement une créanne pouvait avoir une origine ! Est-ce que ce n'est pas un peu antinomique ? Bref, peu importe. Depuis que j'ai fichu les pieds à St Petersbourg je n'arrête pas d'y penser, et ce n'est pas faute de vouloir l'oublier en allant boire un café dans une petite boutique proche du centre.

Cette ville est belle, mais elle me déprime, je veux rentrer en Australie. Papa, pourquoi j'ai été appelée par un Dieu, hein ? Qu'est-ce que tu voulais de moi, Enki ?

Je soupire et porte la tasse à mes lèvres lorsqu'il me semble sentir la présence d'une créanne, non loin. Sens aux aguets, je me mets à tenter de la chercher des yeux, discrètement.

Bon sang, vous ne savez pas à quel point je déteste les déformations professionnelles.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Mer 6 Avr - 23:26
[Hrp : Mais il est très bien ton texte ! =)]

« Rmlrmlrlr » grognait Haydée dans son épaisse écharpe. Il fallait avouer qu'il était rare de la voir sous forme humaine. Et c'était très bien comme ça. Quand elle était jasmin, elle avait juste à rester tranquille, au soleil (de préférence) même si la pluie, de temps à autre, n'était pas mal non plus. Or là, pas le choix, pour errer convenablement dans les rues, elle devait bien prendre forme humaine... Ce n'est pas qu'elle n'aimait pas cette forme, bien au contraire, elle appréciait sa longue chevelure noire, ses yeux dorées et le parfum de sa forme végétale qui la poursuivait toujours, non, ce n'était pas cela. Quand elle prenait l'apparence du jasmin, elle ne se perdait pas, tout simplement. Ou si elle se perdait, ce n'était pas de sa faute. En temps normal, cela n'avait pas d'importance, mais il y avait ce rendez-vous. Haydée n'aimait pas être en retard et en ce moment, elle était partie pour l'être.

L'homme qu'elle devait voir lui avait offert un portable dernier cri au cas où elle se perdrait. Mais la jeune créanne avait un sens de la fierté un peu trop prononcé parfois (uniquement envers les personnes qui n'étaient pas amies avec elle or elle n'avait pas d'amis) et avait décidé de ne pas appeler. Pour faire plus authentique, alors qu'Haydée traversait une ruelle, elle avait jeté son portable par terre, pouvant ainsi prétexter la piètre qualité de cette chose. L'homme avec qui la jeune créanne avait rendez-vous ne lui en voudrait pas. Elle l'avait rencontré au hasard, dans l'aéroport alors qu'elle cherchait la sortie. Il l'avait aimablement guidée et avait, avec une certaine insistance, demandé où la revoir. Il n'était ni beau, ni laid, juste banal. Ce qui avait poussé Haydée à accepter c'était son compte bancaire bien garni que la jeune créanne projetait d'utiliser. Enfin, si elle réussissait à le trouver.
        Parfois, elle se demandait comment elle était arrivée là.

[Saut spacio-temporel une semaine plus tôt en France parce qu'on est trop douée et fantastique et géniale ! ]

Énième humain gisant sur le carrelage. « C'est triste à dire, mais ce jeu devient presque ennuyant. Il a fait la même chose que l'autre. Pas d'innovation dans la mort. J'suis triste, j'suis blasée. J'en ris, j'en pleure. Que faire ? ». Une lettre d'adieu sur la table, celle qu'il avait passé la nuit à écrire. D'accord, Haydée l'avait pas mal aidé. Elle lui avait même fait corriger les fautes. Le problème c'est qu'elle commençait à être à court d'inspiration, là. Ils était bien gentils de mourir mais innover pour le moment du dernier instant, ce serait bien aussi. Les grands états d'âme : si je meure, que va faire X ? va-t-on vraiment s'en apercevoir ? Ils seront bien contents, hein, depuis le temps qu'ils attendent ça ! » étaient les pensées les plus répandues. Et puis, il y avait quelque chose de plus important. La jeune créanne se posait à présent cette question qu'elle refoulait depuis maintenant trop longtemps : Qu'était-elle, au juste ? Parce que pour sa plus grande joie, elle n'était pas humaine, et ça, elle en était sûre. Elle ne vieillissait pas, pouvait changer de forme et n'était pas aussi insignifiante qu'eux. Elle n'était pas non plus un banal jasmin. Alors quoi ? Existait-il d'autres êtres comme elle ? Elle avait senti que certaines personnes avaient une aura étrange. Elle en avait même rencontré une. Mais elle n'était pas pareil qu'elle. Qui pourrait lui répondre ? Trop de questions, pas assez de réponses. D'ailleurs, Haydée avait peur de ne jamais en avoir, de réponses. Alors elle avait déambulé un peu dans cette maison morte et s'était souvenue que le propriétaire avait décidé de faire un voyage en Russie. Pourquoi la Russie ? Haydée aurait aimé dire « Allez savoir » malheureusement, elle le savait. C'est aussi pour ça que la jeune créanne s'était libérée de cet homme. La raison était ridicule, tout comme lui : il avait décidé d'acheter des chaussettes rouges avec le visage de Vlad dessus. Non, il ne faut pas se poser de question dans ces moments-là et c'est ce qu'avait très bien fait Haydée. Enfin, la Russie pourrait peut-être la remettre d'aplomb.

[Deuxième saut spatio-temporel, destination Russie, une semaine plus tard]

La jeune créanne leva les yeux au ciel et soupira. Il faisait beau même si un vent froid soufflait de temps en temps. Elle arriva sur une jolie place et décida de laisser tomber le vieux schnock. Après tout, elle avait assez couru partout, n'allant nul part. Le tourisme, c'était cool aussi. Prendre un peu de bon temps dans cette belle ville. Puisque cela faisait longtemps qu'elle n'avait pas pris forme humaine, cela faisait aussi longtemps qu'elle n'avait pas avalé d'aliments humains. Elle décida de fêter cela. « Pourquoi ne pas se prendre un café, hein ? Ou un thé... Faut voir ». Le jasmin ambulant entra donc dans une petite boutique qui faisait aussi office de café mais senti ce qu'il avait nommé une « SAEPNAR » ou « Singulière Aura Étrange et Pas Nette aux Alentours, Regarde » mais elle l'appelait aussi communément une « AB » ou « Aura Bizarre » (oui, c'était très recherché). Cette aura appartenait à une jeune fille blonde. Mais à la différence de toutes les personnes chez qui elle avait senti cette aura, celle-ci paraissait sur ses gardes. « Une chance ! Ça veut dire qu'elle sait peut-être quelque chose ! ». Les yeux brillants d'étoiles et d'espoir, elle s'avança vers la jeune fille et dit avec son plan dans les mains :

« Bonjour Mademoiselle, je me suis complètement perdue, pourriez-vous m'aider ? »
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 13 Avr - 21:24

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

Bon, peut-être que j'exagère un petit peu. Comment dire, ce n'est qu'une créanne ; rien n'indique qu'elle est dangereuse, pas vrai ? Ce serait légèrement embêtant… je crois. Mais pour le moment, elle est simplement proche, et si je peux la sentir c'est qu'elle ne doit pas être si puissante que ça... Tant mieux, quelque part. Allez, Alice, calme-toi. Calme-toi ! Tu es ici en vacances.

Le problème, c'est quand la créanne s'avance vers moi. Pas de doute permis, c'est bien elle ; je la sens qui s'approche et se plante devant moi. Je suis repérée ? Ou bien n'est-ce qu'un hasard ? Dans le monde des dieux et des créannes, où le moindre faux pas est fatal, ce genre de hasard hasardeux n'existe malheureusement pas.

Léger froncement de sourcils de ma part. Je l'observe de haut en bas, d'un oeil méfiant mais j'essaie de ne pas me rendre agressive. De simplement donner l'impression d'être… comment dire ? dérangée dans mes pensées ?

— Oh, bonjour...

Blocage. Arrêt sur image. Je suis tentée de l'attraper par le bras, ou de lui lancer une menace bien sentie du style "Si tu fais le moindre truc déplacé je te jure que tu le regretteras", mais je ne sais pas vraiment comment je pourrais m'y prendre. À part appeler Ivan à la rescousse... On croirait entendre une princesse en détresse, c'est pitoyable.

Un mouvement de la main pour remettre une mèche blonde en place, j'esquisse ce que j'arrive le mieux à faire ressembler à un sourire dans un moment pareil.

— Comment je peux vous aider ? Je ne suis pas du coin, si c'est pour le chemin, ce n'est pas à moi qu'il faut le demander.

Pourquoi toutes les créannes sont aussi belles ? On dirait vraiment des êtres sans imperfections. Ce fait me rend d'autant plus agacée que je fais le parallèle entre l'autre pouffiasse et la demoiselle face à moi. Courtoise, Alice. Si ça se trouve, elle n'est pas mauvaise... Ca existe, les bonnes créannes...

Une inspiration. Je ferme les yeux puis fait la moue et reportant mon attention sur elle.

— Désolée, je n'ai pas envie d'être désagréable. Je n'ai pas l'habitude.

Ou plutôt, j'en ai trop l'habitude. Je me méfie tellement, si vous saviez... Il suffirait que je la jauge mal et qu'elle ait une forme puissante pour faire de ce café un bain de sang... Ahhhg. C'est mon devoir de la guider si elle n'est pas agressive, cependant, non ...? Tss...

— Je vous écoute ?

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Jeu 5 Mai - 20:26
Haydée sourit. On put presque voir une auréole au-dessus de sa tête. C'était en général un très très mauvais signe.

   -Pas de problème ! Je m'appelle Haydée. En fait je suis venue vous parler justement parce que vous aviez l'air de vous méfier de moi. Pourquoi ? Je veux dire que je sens quelque chose d'étrange chez vous. Enfin, je veux dire que vous dégagez quelque chose de spécial, que j'ai déjà senti mais chez peu de personne, et je pensais donc que vous deviez savoir ce que je suis et peut-être m'éclairer sur la question...

 Le jasmin espérait que la jeune fille ne le prendrait pas mal. Elle avait vraiment besoin de réponses... Au début, elle ne s'était pas rendue compte de sa différence. Elle était apparue au milieu d'un chaos, de cris, de sang. Le liquide chaud l'avait éclaboussé et un peu apaisé une douleur immense. Cette douleur avait jailli en même temps que son existence. C'était d'ailleurs une des seules choses qui la rapprochait des êtres humains, la douleur du début. Et encore. Eux, ils avaient l'oubli. C'est donc ce liquide chaud et réconfortant qui l'avait accueilli dans le monde. Puis elle avait juste mimé l'homme qui avait le regard fou. Celui qui faisait peur aux autres. Qui s'élançait vers les bipèdes lâches hurlants dans tous les sens. Elle frappa. Encore et encore. Le gris du mur sale s'était teinté de rouge. Haydée le trouvait bien plus beau comme ça. Et décida de le repeindre entièrement. Mais au moment où elle allait affronter le type au regard fou, un son aigu et désagréable se fit entendre et augmenta son mal de tête. Une lumière froide, tantôt blanche tantôt bleue éclaira la scène, blessant ses yeux. Le bipède fou ne paraissait pas s'en soucier. Un policier sorti de la voiture et l'homme se rua vers lui. Pour se défendre, ou par habitude, le policier lui tira dessus et le fou s'effondra. Lorsqu'elle avait vu la voiture, le jasmin, par un instinct de survit, s'était enfuie dans les ruelles sombres. Elle avait froid et mal. La jeune fille était sortie de la ville et après avoir longuement errer sans but, s'était effondrée de douleur près d'un chêne. Le monde tanguait et elle avait besoin de s'accrocher à ce chêne, si grand, si stable, si doux. Ses yeux s'étaient voilés, l'espace s'était déformé et le jasmin s'était endormi. Le lendemain, un doux soleil réveilla la jeune fille. Ou plutôt, la plante. Haydée ne se soucia pas de sa métamorphose. La douleur avait disparu et les rayons du soleil s'étaient alliés à une brise fraîche. Tout était parfait. Au fur et à mesure des années, elle apprit à se transformer. Elle revint chez les hommes. Elle apprit à se fondre dans la masse, à suggérer des choses à ces faibles êtres. Un jour, il y eu pourtant un problème. Un bipède dégageant une chose bizarre ne succomba pas à sa suggestion. Il passa tout simplement son chemin, s'en même trop s'apercevoir du jasmin. Et ça, la jeune fille ne le supporta pas. On osait l'ignorer. Il fallait réagir. Après avoir senti cette aura bizarre, le jasmin commença aussi à se poser des questions. Sur elle. Elle paraissait être seule dans son cas. Cela ne la gênait absolument pas, au contraire, mais elle voulait quand même savoir. Au cas où. Pour éviter les mauvaises surprises. Et accessoirement, savoir s'il existait des informations sur ce qu'elle était.

Devant elle, la blonde la regardait avec un sourire forcé.

          -J'espère que cela ne vous dérange pas. En fait, je ne sais rien de ce que je suis. Ni de ce que vous êtes. J'aimerais beaucoup combler cette lacune.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mar 17 Mai - 23:17

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée


Détendons-nous. Elle n'a pas l'air agressive, elle sourit même... Malgré tout, mon corps, lui, refuse de la voir comme une personne normale. Pour moi, une créanne ne peut décemment pas aller voir un missionnaire pour lui demander de lui expliquer la vie. Pourtant, ça arrive, non ? La preuve... Sauf si on me prend pour une cruche ? L'idée d'être seule face à l'une de ces créatures fait se tordre mon ventre d'angoisse. Je me retiens de fermer les yeux pour reprendre ma respiration.

Elle ne fait que demander des renseignements, pas vrai ? Ce doit être un moment crucial ; selon ce que je lui dirais, elle l'interprétera comme une preuve de mon hostilité envers elle et les créannes en général. Est-ce que ce sera pour elle le signe que les missionnaires sont ses ennemis ? J'ai pas envie de créer ça, j'ai pas envie d'être à l'origine d'un ennemi de plus... C'est déjà assez difficile à gérer ces derniers temps pour tout le monde !

— Viens, assied-toi. Je peux te tutoyer ? Ce sera plus simple. Tu peux m'appeler Alice si tu veux.

Ce faisant, j'attends qu'elle prenne place à ma table et reporte ma tasse à mes lèvres. Détendue Alice, détendue. Je m'efforce de sourire, sens mes épaules s'affaisser un peu. Cesser d'être crispée, allez, allez.

— Je ne sais pas trop ce que j'ai le droit de te dire, ni comment l'expliquer. C'est un peu compliqué.

Un silence.

— Je suis désolée d'avoir eu l'air méfiante, mais certaines personnes… comme toi, dis-je en retenant les mots "créatures de ton espèce", sont hostiles envers les personnes… comme moi.

Sourire. Ne te loupe pas Alice.

— On nous a appris à faire attention, voilà tout. Je n'ai rien contre toi personnellement.

Encore une pause.

— On vous appelle des créannes... Tu peux te transformer, pas vrai ? Pour ma part, je suis là pour empêcher les mauvaises créannes de faire du mal aux autres.Tu n'es pas comme ça, pas vrai ?

Hésitation. J'ai peur, mais j'ai du mal à l'avouer. Peut-être parce que je ne sais pas de quoi elle est capable ? Je préfère autant qu'elle ne sache pas à qui elle a affaire. Que nous avons des pouvoirs, tout ça... Elle n'est pas obligée de le savoir.

C'est vraiment une discussion étrange... En même temps, je repense à des mots que prononçaient nos professeurs. « Des créannes en liberté sont des créannes dangereuses. »

Je m’efforce de ne pas déglutir. Est-ce que je devrai faire mon rapport à la Congrégation, ou bien dois-je enquêter sur elle moi-même ? Je sais très bien ce que me répondrait David. Fais ce que tu as à faire, Alice, et suis ce que tu penses être juste. M’ouais.

Merci Dave. Tes conseils servent vraiment à rien, même quand c’est moi qui me les fais.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Dim 12 Juin - 17:00
La jeune blonde, Alice, semblait toujours un peu méfiante, mais Haydée sentit quand même une mince amélioration. Toujours souriante, la plante répondit d'une manière joviale :

« Bien sûr que tu peux me tutoyer ! Enchanté, Alice ! »

Passons aux « choses sérieuses ». Enfin, Haydée allait apprendre des choses intéressantes. Fini de errer dans le seul but de se distraire. Elle prit donc une chaise et s'installa confortablement en face de son interlocutrice. La gérante de la boutique lui présenta diverses boissons et le jasmin choisit du thé vert. Parce que le thé c'est distingué, élégant, raffiné et ça sent bon. Comme elle. La seule chose qu'elle n'appréciait pas, c'est lorsqu'on lui proposait du thé au jasmin... Les gens qui lui faisait cette mauvaise plaisanterie le payait cher... Le thé humain était simple à faire mais elle ne l'avait jamais goûté. Elle préférait le laisser comme engrais aux plantes qui survivaient à son passage. L'air de rien, elle retint que certaines personnes de son espèce étaient hostiles à celles comme Alice. Ainsi, ils en existaient d'autres, des comme elle... Et d'autres personnes comme Alice. Ainsi, dans la phrase :

-On nous a appris à faire attention, voilà tout. Je n'ai rien contre toi personnellement.

Elle retint le « On » et le « nous ». Ainsi, il y avait une sorte « d'école » ? D'institution qui apprenait des choses sur les créannes et les gens comme Alice ? Puis elle mémorisa le nom « créanne » dans sa tête pour le rechercher plus tard. Cette conversation était décidément très intéressante.

-On vous appelle des créannes... Tu peux te transformer, pas vrai ? Pour ma part, je suis là pour empêcher les mauvaises créannes de faire du mal aux autres.Tu n'es pas comme ça, pas vrai ?

Oui, Haydée pouvait se métamorphoser en la plante la plus belle du monde, avec le parfum le plus enivrant qui puisse exister, en jasmin, tout simplement (Vous avez dit narcissique ? Narcissique ? Vous êtes sûr ? Non, vous avez dit magnifique, n'est-ce pas !). Mais cela, elle préférait le garder pour elle. Après tout, il n'y aurait plus de suspens si elle le lui disait.

-Créanne ? Pourquoi ce nom ? C'est amusant... Et vous, comment vous appelle-t-on ?

-Faire du mal aux autres ? Jamais ! Je suis philanthrope ! Sommes-nous nombreux ? Je veux dire, les créannes et les personnes comme toi.


Le jasmin avait dit cette phrase avec son éternel sourire. En le croyant vraiment. S'amuser n'était pas faire du mal aux autres, non ? Après tout, elle leur faisait l'immense honneur de participer à ses jeux. Et puis elle n'avait jamais joué avec des personnes qui avaient la même aura qu'Alice. D'ailleurs, jouerait-elle avec la jeune blonde ? La réponse était oui, mais quand, ça... Ce qui était sûr, c'est qu'elle attendrait d'avoir obtenu les informations qu'elle désirait avoir. Ensuite, c'était surtout le lieu qui importerait. Dedans ou dehors ? Peut-être dedans finalement. Il ferait moins froid.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 13 Juin - 16:19

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

La créanne est très attentive à ce que je dis ; peut-être même trop. C'est tellement difficile de ne pas lâcher d'information compromettante, mais en même temps, je suis bien trop angoissée dans le moment présent. Enki, pourquoi tu ne m'as pas fait Organisatrice ? J'aurais été beaucoup plus utile que Source ; j'ai l'impression de ne rien pouvoir faire si jamais il y a un souci... Il suffirait qu'elle soit en réalité dans un groupe de créanne, avec une créanne de rang supérieur que je n'aurais pas remarquée, pour me mettre dans une sale position.

J'essaie de rester détachée tout en parlant, malgré tout je bois de temps à autres pour me redonner contenance. À un moment donné, elle repose quelques questions qui me font tiquer. J'essaie de me laisser le temps de réfléchir avant de répondre, mais mon portable vibre dans ma poche. Pile ce qu'il me fallait ; je lui fais un signe en m'excusant, pour pouvoir regarder le message, et constate que c'est simplement une publicité de mon opérateur. J'en profite pour envoyer un sms à Ivan.

"Je suis au café T. Une créanne est avec moi, elle est curieuse, mais je sais pas quoi faire. Elle n'est pas agressive mais je me méfie."

Cette fois, je repose mon téléphone et lui renvoie un sourire.

— Désolée, c'était ma mère.

Puis je me cale plus confortablement avant de réfléchir à ses questions.

— Créanne, je ne sais pas bien... Probablement parce qu'elles sont créées à partir des sentiments des dieux, je ne sais pas bien. De quel sentiment es-tu issue, d'ailleurs ?

Puis je reprends, un peu dans l'idée d'un échange donnant-donnant :

— On nous appelle missionnaires. Je ne sais pas bien si nous sommes si nombreux, créannes et missionnaires, mais il est probable qu'il en existe beaucoup dans le monde, oui.

Un petit mensonge envoyé avec aplomb, un. Mon portable vibre et je le consulte une nouvelle fois.

"Sérieux ? Fais gaffe. J'essaie de me libérer pour venir."

Et un deuxième : "S'il t'arrive un truc, ton frère me tue."

Un sourire embarrassé - stressé et gêné à la fois. C'est assez probable, en effet...

— Je suis contente de ne pas être tombée sur une mauvaise créanne… rajouté-je sans pourtant en croire un mot. D'où est-ce que tu viens ?

Philanthrope... Les créannes vives sont souvent les plus dangereuses, parce qu'elles sont issues de sentiments qui les poussent le plus souvent vers leur nature la plus malsaine. Pourtant, j'aimerais vraiment y croire… Peut-être que je me fais simplement des films, voilà tout ?

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Lun 13 Juin - 20:17
Le jasmin sursaute. Cela devenait pourtant intéressant. Maudit portable. Haydée voit Alice répondre à son sms. Sa mère ? Elle ne comprenait pas vraiment l'importance que les êtres humains mettaient dans le mot « famille ». En fait, la plante ne comprenait tout simplement pas pourquoi les humains étaient si liés les uns aux autres. Et puis, elle s'en fichait pas mal. Beaucoup plus tard, elle devraient reconnaître cette erreur. Cette Grave erreur. Mais pour l'instant, elle souriait en haussant les épaules. Aucunes importance, du moment que la conversation continuait... En reposant son téléphone, Alice sourit. D'un sourire plus assuré. Le jasmin, avec une voix enjôleuse, demande alors :

-Une bonne nouvelle ?

- Créanne, je ne sais pas bien... Probablement parce qu'elles sont créées à partir des sentiments des dieux, je ne sais pas bien. De quel sentiment es-tu issue, d'ailleurs ?

Haydée n'a pas l'habitude d'être impressionnée. Elle est difficilement surprise. "Le self‑control, y'a qu'ça d'vrai ! Surtout si l'on veut être élégante et chic. Ou tout simplement avoir du charme. Imaginez : Les muscles avachis, sans sourire, l'air blasé ou stupide. Ça attire personne, ça !" Or là, à cet instant précis, ses sourcils noirs forment deux grands arcs sur son front blanc, ses yeux sont écarquillés et sa bouche corail forme un magnifique « O ». Bref, Haydée est ahurie. Puis soudainement, retrouvant le sourire et dans un rire, la plante répond :

-Des sentiments ? Les créannes naissent d'un sentiment ? J'avais imaginé pleins de choses mais pas ça !

Un nouveau rire sort de sa gorge mais celui-ci ne veut décidément pas s'arrêter. Quelque minutes plus tard, manquant de s'étouffer Haydée essaye vainement de se redresser et d'inspirer de l'air. Elle essuie une petite larme au coin de l’œil et dit à la jeune fille blonde :

-Excuse-moi Alice, hein, mais c'est tellement... si peu croyable...


Puis d'un air pensif apparut sur son visage.

-Je me demande aussi de quel sentiment je suis née... Je t'avoue que je ne me souviens pas de beaucoup de chose, et encore moins des choses désagréables...


Un léger frisson lui traversa le corps mais son sourire se maintient. Elle prend une gorgée de thé, histoire de se ragaillardir.

-Et toi, de quel sentiment penses-tu que je suis née ? Je suis assez curieuse de la savoir !


Et puis, une autre chose l'a interpellée. "Sentiments des dieux. Des DIEUX ??? W.T.F ?" La jeune plante, ou créanne, est surprise. Une fois de plus. La pauvre. En même temps, il faut la comprendre. Savoir qu'on est né d'un sentiment, c'est difficile à croire. Mais qu'en plus, ce sentiment est celui d'un dieu ! Là, faut avouer que c'est dur. Et elle en est même plutôt septique.

-Sentiments des dieux ? Hum, penses-tu vraiment qu'ils existent ? Et puis, il est difficile aujourd'hui de croire en plusieurs dieux... c'est plutôt la religion monothéiste qui domine... Ferais-tu partie d'une secte ?
, Haydée avait dit cela sur un ton amical et curieux.

-M'enfin, ce que je peux te dire avec certitude, c'est que je me souviens d'un humain. Pas de dieux.


Puis Alice dit un mot : Missionnaires. Le jasmin l'imprime dans son cerveau. Et la jeune blonde lui apprend encore que les missionnaires et créannes sont nombreux. Quel plaisir de le savoir. Enfin, elle saurait à qui appartiennent ces auras bizarres... Le portable d'Alice vibre une fois. Puis une seconde fois. Bien qu'Haydée ne le montre pas, elle sent qu'il se passe quelque chose. Le jasmin s'étire.

-Je viens de France ! De Paris. Et toi ?


Le jasmin ne mentait pas. Après tout, il fallait aller dans la capitale pour trouver un vol vers la Russie.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Lun 27 Juin - 16:20

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

Un sourire s'étire sur mes lèvres malgré mon envie de lui rétorquer que ce ne sont pas ses affaires, et je me contente de répondre un simple : "rien d'important, elle avait juste besoin d'un renseignement". Je préfère continuer sur les questions que la jeune créanne m'a posées, en pesant mes mots et les informations que je lui transmets. L'idée d'être née d'un sentiment semble la perturber puisqu'elle quitte son habituelle face enjôleuse pour une mine clairement surprise. Les dieux semblent être un concept qu'elle n'a pas encore assimilé, visiblement… À moins qu'elle ne soit justement  née d'un créateur ? Est-ce réellement une bonne chose que de parler de tout cela maintenant ?

— Et pourtant...

Moi aussi, lorsque j'ai été appelée vers Stockholm et choisie par Enki, je ne savais pas trop à quoi m'en tenir. Etais-je folle, ou bien me faisait-on une mauvaise blague ? Il a fallu que je quitte, comme bon nombre de missionnaires, mon pays natal pour aller m'exiler beaucoup trop près du pôle nord de la terre. Rien de très réjouissant, vous vous en doutez.

Plus elle parle, et plus son ton me paraît… cynique, amusé, un peu tranchant malgré son sourire et sa face que je jugeais pourtant tout à fait sereine et cordiale. L'instinct du missionnaire face à son ennemi naturel, je suppose.

— Je ne sais pas... De l'amusement, peut-être ? demandé-je sans réelle conviction, mais avec la certitude qu'elle ne pouvait pas représenter un sentiment calme.

Enfin, je secoue la tête.

— Ce n'est pas une secte ! soupiré-je. Il n'est pas question de croire en eux, puisqu'ils se sont eux-mêmes présentés à nous. Je comprends que ce soit difficile à assimiler...

Mes sourcils se froncent lorsqu'elle dit se souvenir d'un humain, et ma bouche se tord en une moue discrète.

— C'est donc cela... Tu es née d'un Créateur alors… ne pus-je m'empêcher de lâcher, avant de m'interrompre et de relever les yeux vers elle.

Il ne vaut mieux pas que je parle de ça.

— Ça arrive, parfois.

Il ne vaut vraiment mieux pas que j'évoque ce sujet-là. Je m'humecte les lèvres et renvoie un sourire.

— Je viens d'Australie. C'est un peu loin d'ici ! J'accompagne mon ami qui habitait dans cette ville, auparavant.

Ne pas parler de Stockholm. Ne pas parler de Perth. Ne pas parler du fait qu'il soit aussi missionnaire. Je suis en vacances.

— C'est un coin sympathique, souris-je encore en remettant une mèche de cheveux derrière mon oreille. Mais je m'ennuie un peu, donc si tu as des tuyaux, des endroits où aller, n'hésite pas, je suis preneuse... Et toi, tu es venue ici pour quoi, au juste ? Tu es toute seule ?

Il y a tellement d'hypocrisie autour de cette table, c'est terrible... Elle doit probablement s'en rendre compte aussi. Le problème est : quelle va être sa réaction si je pousse la curiosité trop loin ?

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Lun 27 Juin - 22:52
Alors comme ça, le jeune fille pensait qu'elle était née de l'amusement... Pourquoi pas ! Après tout, cela était même fort probable, puisqu'elle passait son temps à s'amuser avec les êtres humains. Le sourire sur les lèvres de la créanne illumina son visage. Elle porta une fois de plus la tasse de thé à ses lèvres et prit le temps d'en boire quelques gorgées. Il était délicieux. Effectivement, croire en l'existence de plusieurs dieux était compliqué. Déjà qu'avec un seul, personne n'était d'accord, mais si vous le multipliez, on n'était pas sorti de l'auberge, comme dirait l'autre. M'enfin, s'ils se présentaient au gens... Après tout, pourquoi pas mais la plante n'était toujours pas vraiment convaincue... Le fait qu'Haydée parla d'être humain fit légèrement tiquer Alice qui prononça le mot « créateurs » mais elle s'arrêta subitement. Avant de lâcher son « ça arrive parfois ». Haydée eu donc l'impression que c'était une sorte de fatalité. Que c'était du genre : " Bon, un simple d'esprit a fait une bêtise mais on le pardonne puisque c'est un simple d'esprit ". La créanne était toujours souriante. Le problème, avec cette Alice, c'est qu'elle lâchait les informations au goutte à goutte, sans jamais les développer, les expliquer. Cela était réellement frustrant. Plus elle avait de renseignements, plus le jasmin sentait des tonnes de recherches approfondies lui tomber dessus. Cela la désespérait de plus en plus. La plante n'était pas connue pour sa patience légendaire.

« L'Australie ! Eh bien, effectivement, ce n'est pas la porte d'à côté ! Sans vouloir être indiscrète, il fait chaud là-bas ? Parce que je t'avoue que le froid c'est bien, mais les pays chauds commencent à me faire rêver... Et pourquoi ton ami n'est pas avec toi ? C'est vraiment dommage de rester toute seule ici, sans savoir comment se divertir ! »

Cette dernière phrase avait été dite par le jasmin avec la plus grande sincérité et naïveté. S'ennuyer. Ce mot était d'une tristesse affligeante. Voyons, il fallait remonter le morale de la blonde. Parce que maintenant, la créanne était persuadée que la jeune humaine était triste. Peut-être qu'Alice ne le savait tout simplement pas encore, puisqu'elle semblait aller bien. Peut-être fallait-il la mettre au courant ? Haydée décida finalement que non. Parfois, l'ignorance est la meilleur des protections. Elle choisi d'être gentille avec la blonde. C'est triste d'ignorer sa tristesse. Le jasmin parla donc doucement avec une voix de velours.

« Pourquoi je suis venue dans ce café ? Parce que j'avais un rendez-vous avec quelqu'un mais je me suis perdue... Je suis donc venue demander mon chemin ! »

Puis prenant soudainement conscience que la blonde lui demandait sans doute pourquoi elle était venue en Russie et non pourquoi elle était venue dans ce café, Haydée reprit :

« Pour la Russie, c'est un secret ! »

La brune avait dit cela en faisant un clin d’œil amusé à Alice. Elle avait hésité à lui dire qu'un ami lui avait donner son billet – ce qui n'était pas faux du point de vu d'Haydée puisqu'elle considérait que tout ce que son dernier jouet avait lui appartenait - mais elle s'était dit « jouons la carte de la fille mystérieuse car ça, c'est classe ».

« D'ailleurs, je suis seule, moi aussi ! Puisque j'ai raté mon rendez-vous... Heureusement qu'il n'était pas vraiment important ! »

Puis, se penchant vers la blonde, elle lui murmura d'une voix basse :

« ça te dis qu'on s'amuse un peu ? »

Et sur ce, elle essaya de suggérer à la blonde de pleurer. Parce qu'avant de jouer, il fallait sortir toute cette tristesse inconsciente d'Alice.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mar 28 Juin - 17:46

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

HRP : Bon, je suis désolée d'avance pour ce post qui risque d'être nul, j'ai supprimé mon post par inadvertance alors que j'l'avais presque terminé du coup là j'ai un peu la mort T^T


En face de moi, la créanne semble assez… amusée par les théories dont je viens de lui faire part. Pour autant, j'essaie de me concentrer sur chacune de ses mimiques, chacune des expressions qu'elle arbore ; même derrière ce sourire lumineux peut se cacher quelque chose, j'en suis persuadée. Je ne suis pas tranquille depuis qu'elle s'est approchée de moi ; même les informations que je lui donne semblent piquer sa curiosité. En soi, j'ai dit cela un peu au hasard, tout comme j'essaie de ne pas me vendre - ne pas parler de la Congrégation, du fait qu'Ivan est missionnaire, ne pas parler des groupes de créannes... C'est tellement difficile à gérer comme situation ! J'aurais vraiment aimé un coup de pouce de la part d'un organisateur, là, actuellement, mais c'est un peu trop en demander, je crois...

Pour reprendre contenance, je me reconcentre sur ma tasse et bois tranquillement en l'écoutant réagir à mes paroles, petit à petit. Mes sourcils se froncent un peu lorsqu'elle insiste sur l'Australie, et je suis tentée de lui répondre que c'est un pays glacial du pôle Arctique pour ne pas qu'elle y mette les pieds.

— Oui, il y fait plutôt pas mal chaud, en fait ! Mais bon, c'est parfois caniculaire, l'Europe est bien plus tempérée, commencé-je, avant de continuer en parlant d'Ivan : Mon ami est dans sa famille actuellement, je tuais un peu le temps à côté. Un peu vainement, je l'admets...

Quelque part, son côté mystérieux m'intrigue et m'inquiète à la fois. Pourquoi est-elle venue, était-ce pour un meeting ? Elle dit qu'elle avait rendez-vous avec quelqu'un... Peut-être avec une autre créanne, en réalité ? Dans ce cas, elle me mènerait en bateau depuis tout à l'heure avec toutes ses questions, mais elle n'avait pas l'air d'être malhonnête, du moins pas sur ce point-là... Mon doigt tapote doucement contre la table, signe de ma nervosité grandissante, lorsque la question de savoir si elle est en contact avec un groupe de créannes - peut-être implanté en Russie, qui sait ? - germe dans mon esprit.

— Tu avais rendez-vous avec qui, un ami ? l'interrogé-je en feignant l'innocence.

Peut-être que j'l'ai vraiment (très) mal feinte, hein, ça je saurais pas vous le dire. Mais quoi qu'il en soit, je me contente de sourire. Pas un rendez-vous important, hein... Peut-être que ce n'est pas ce à quoi je pense, au final. Je m'inquiète peut-être trop...

En fait, j'ai juste commencé à penser ça que je perds mon sourire. Quelque chose cogne à la fenêtre de mon esprit, tout doucement, comme un petit animal duveteux ; c'est une présence désagréable qui me fait d'abord arborer une expression troublée, puis froncer les sourcils et plisser le nez. Mes yeux me piquent un peu et je ressens une forte envie de pleurer, comme ça, sans trop savoir pourquoi... Avant de comprendre. Je lève les yeux vers la créanne et, de toute la force de mon esprit, éjecte le sien loin de ma tête. Mes mains se posent sur la table alors que je lui lance un regard assassin.

— Qu'est-ce que tu essaies de faire ? Me manipuler ? Ça ne fonctionnera pas comme ça, sifflé-je en tentant de ne pas attirer l'attention sur nous dans le café.

J'essaie de me retenir de lui lancer le sucrier au visage, et me contente de me tenir prête à partir du café à sa poursuite si jamais elle s'enfuit.

Voilà ; j'avais raison de me méfier d'elle, hein. On se demande pourquoi nous méprisons autant les créannes, nous missionnaires ?

— Ne recommence plus jamais ça, ou tu comprendras pourquoi nous sommes choisis pour chasser les personnes de ton espèce.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Mer 29 Juin - 21:42
[HRP : ohhh c'est trop horrible quand ça arrive !!! En tout cas, il est trop bien ton poste, t'inquiètes pas ♥ ]

Alalala, la blonde s'en était rendu compte... Dommage. Maintenant, le jasmin était prévenu... Mais il fallait quand même lui expliquer que si elle avait fait ça, c'était pour son bien ! Parce qu'Haydée était une altruiste. Elle l'assumait totalement et elle le vivait plutôt bien.

« Allons allons, il ne faut pas se mettre dans des états comme ça ! Moi, te manipuler ? Mais pas du tout voyons ! Il faut juste faire sortir la tristesse qui est en toi ! Après on aurait pu s'amuser ! Tu n'aimes pas ça ? C'est impossible, on ne peut pas ne pas aimer se divertir... Je suis sûre qu'au fond de toi, tu rêve de jouer ! Après tout, la vie est un jeu ! »

La plante sourit de toute ses dents. Alice l'intéressait. Un peu de résistance changeait de ces gens sans aucune volonté, qui acceptaient tous ses caprices. Mais en même temps, ça l'irritait. Manque d'habitude, sans doute. Elle se leva et fit mine d'aller vers le fond de la boutique-café – là où se trouvait les W.C – mais à peine quatre pas plus tard, la créanne saisit soudainement une assiette vide traînant sur une table et la lança avec force sur Alice. Puis elle regarda l'être humain qui était assis et lui dit avec un sourire charmeur :

« J'espère que vous m'excuserez d'avoir pris votre assiette. »

De toute façon, il n'avait pas le choix. Le jeu avait débuté et lorsque le jasmin commençait à s'amuser, plus rien d'autre ne comptait. Un rire s'élança hors de sa gorge et ses mains applaudirent. S'adressant de nouveau à la blonde :

« Je crois que tu as raison, je dois sans doute être née de l'amusement ! Jouons, jouons ! »

Après tout, les pauvres humains aussi avaient besoin de distraction. La preuve, quelques fois, quand elle se baladait le soir dans les rues, des humains lui proposaient de jouer avec eux. Haydée ne refusait jamais. Comme ça, tout le monde était content. Et puis, repeindre les murs gris sales en rouge était aussi une bonne action. Elle rendait les villes plus vivantes et moins mornes. D'ailleurs, Haydée se demandait bien de quelle couleur devait être le sang de la missionnaire. Rouge carmin ? Coquelicot ? Grenat ? Pourpre ? Et s'il n'était pas rouge ? La créanne lança un regard soudainement suspicieux à la blonde. Si les missionnaires étaient choisis par les dieux, ils changeaient peut-être aussi de couleur de sang ? Peut-être serait-il vert ? Bleu ? Haydée adorait la couleur bleu foncée – bien que sa couleur favorite varia en fonction des jours –. La créanne se persuada donc que la couleur du sang d'Alice était le bleu roi. En plus, la blonde avait des yeux bleus, alors... Un nouveau sourire barra son visage et cette réflexion la fit frissonner de bonheur. Enfin une autre couleur allait apparaître dans sa vie ! Elle en pleurait presque d'émotion. Alice n'avait pas intérêt de la décevoir.

« Quelle est ta couleur préférée, Alice ? Dis-moi, dis-moi !!! Et quel est ton dieu ? »

La plante voulait absolument voir le sang de la blonde couler. Peut-être qu'elle accepterait de le lui montrer ? Et puis non, le jasmin voulait la surprise. Haydée chercha un objet tranchant autour d'elle. Tiens, sur la table, une fourchette traînait. La créanne n'était pas très entraînée au lancé de fourchette mais puisqu'elle n'était pas loin d'Alice... Autant essayer. Et puis ensuite, elles joueraient à la poupée ! Pour ça, il ne fallait pas trop abîmer Alice. Une jolie poupée blonde, dont les frêles membres se briseraient au fur et à mesure... Voir ce beau visage se tordre, grimacer doucement de douleur. Haydée lui apprendrait à sourire. Promit ! La plante n'était pas encore partie dans son hystérie mais elle avançait à un bon rythme sur la pente de sa folie.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Jeu 30 Juin - 11:03

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

HRP : T'inquiète <3 Par contre, Alice a les yeux verts mais c'est pas très grave xD


Tout mon corps se tend violemment lorsque la fichue créanne sourit en tentant d'expliquer la raison de son comportement. Je me glace et déglutis. Quelque chose dans son attitude, dans ses mots, dans sa voix, m'amène à penser que je n'aurais vraiment pas dû tomber sur une créanne comme elle. La vie, un jeu ? Sans attendre, je me lève à mon tour sans me déplacer, toujours appuyée sur la table. Qu'est-ce qu'elle fait ? Elle fuit ?

Pas le temps de réellement me poser la question, en soi ; elle m'envoie une assiette comme un frisbee et je recule violemment en me cognant contre la chaise derrière moi pour l'éviter. Mon coeur bat à tout rompre dans ma poitrine et mes yeux sont grands ouverts. Cette créanne est complètement folle !

Je laisse mes affaires sur place et me rapproche d'elle précautionneusement, après avoir demandé aux gens de sortir ou s'éloigner. Ils ne semblent pas tout à fait convaincu, plutôt persuadés d'assister à une simple rixe entre deux collègues ou amies. Merde, merde...

— Arrête ! Repose cette fourchette tout de suite !

Elle me l'envoya, le regard fou et le sourire hystérique de la folle en pleine crise. Je reconnais ce regard ; David avait le même, parfois, lorsqu'il pensait être encore possédé par cette créanne. La fourchette m'entaille un peu le bras au passage.

— Si tu veux jouer, on peut jouer, grogné-je, agacée de m'être fait avoir de cette manière par son petit jeu de l'innocence.

Ma mâchoire se crispa et, défaite, je ne pus que me résoudre à transformer ces humains innocents en médiums. Je me concentre et mes doigts tressautent un peu sous l'effort. Allez... Allez...

— Par contre, j'espère que tu n'avais pas de grands projets pour la suite, parce qu'ils risquent d'être avortés.

Les canalisations font un bruit monstre. Le robinet intégré au bar se met à couler comme si quelqu'un venait de l'enclencher ; l'eau, cependant, se met à léviter. Je fais suivre la direction que je veux faire prendre à un long filet liquide, que je tente de grossir. De la sueur se met déjà à couler le long de mon dos - pas l'habitude des masses d'eau aussi importantes. Et, d'un coup, j'abats la masse d'eau contre la créanne en espérant lui faire perdre l'équilibre. Avant que l'eau ne s'écoule totalement par-terre, j'essaie de garder une sphère de liquide contre son nez et sa bouche.

Ma respiration est rapide, saccadée déjà. Ce n'est pas la première fois que j'ai à me défendre contre une créanne, mais cette fois, elle m'effraie réellement - d'autant que je suis seule. Je ne sais pas ce qu'elle est capable de faire dans sa folie, et je ne tiens pas à la laisser blesser des non-conscients pour le savoir.

Les nouveaux médiums, eux, se sont déjà levés pour quitter les lieux en trombe, effrayés. Ah bah c'est pas trop tôt... J'envoie un jet d'eau en direction d'un type qui essaie de prendre une photo, et qui ne tarde pas à partir en courant lui aussi. Bon sang... Ces humains.

— Je suis missionnaire du Dieu de l'eau, alors souviens-t'en, sifflé-je.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Jeu 30 Juin - 12:33
[HRP : Désolée !!! Je suis une boulette ! ^^" ]

La plante était heureuse ! Chouette, la missionnaire voulait aussi jouer ! Au fond, le jasmin l'avait deviné depuis longtemps. Haydée n'entendit pas le bruit sourd qui envahi l'espace. Les yeux écarquillés et légèrement égarés, elle fixe intensément Alice qui se concentre. Elle regarde les doigts trembler. Le jasmin était fasciné. Que s'apprêtait-elle à faire ? C'est à cet instant précis que la plante se reçu une trombe d'eau qui la déséquilibra et la fit basculer. Elle se retrouva assise par terre, sans trop comprendre ce qui c'était passé. Elle eut envie de rire mais quelque chose l'en empêcha. De l'eau était restée sur sa bouche charnue et sur son nez délicat. La créanne se métamorphosa en jasmin pour faire disparaître l'eau puis reprit sa forme humaine en se relevant. Elle fronça les sourcils.

« C'est de la TRICHE !!! T'avais pas prévenue que vous aviez des pouvoirs ! »

Puis elle se mit à rire :

« Mais qu'est-ce que c'est drôle ! »


C'est à cet instant que la créanne aperçut le sang de la missionnaire. Rouge. Déception.

« C'est nuuuullll !!!!! Pourquoi ton sang il est rouge ? J'étais persuadé qu'il était bleu roi ! Mais non, rouge carmin. - Sourire du jasmin – Heureusement que tu as des pouvoirs pour rattraper ça... »

C'est alors qu'elle vit un peu plus précisément les yeux d'Alice. Verts. Comment avait-elle pu se tromper. Alors son sang aurait du être vert.

« Je suis sûre qu'on peut changer ça. Mais il faut peut-être enlever tout le rouge... » murmura la plante, pensive. Parce que rouge et vert n'allaient pas ensemble. Puis elle en conclut qu'il fallait essayer parce que sinon, elle ne le saurait jamais.

« Le Dieu de l'eau ? Alors il s'appelle vraiment dieu de l'eau... c'est nul comme prénom ! Du moment qu'il nous laisse jouer... »

Sur ce, Haydée s'empara d'une tasse et la lança sur Alice. La tasse fut suivi assez rapidement d'une théière. Puis elle saisit une table et se cacha derrière pour réfléchir à la manière d'approcher la jeune blonde. En réfléchissant, elle commença à murmurer sa comptine favorite. « Alouette, gentille alouette... ». Puis elle avisa un parapluie qui avait été laissé là par les clients du café. D'ailleurs, ils étaient où ? Rhoooo... La plante se releva avec son parapluie ouvert et regarda Alice les sourcils légèrement froncés.

« Alice, tu as fait fuir tous les clients ! Et s'il s avaient voulu jouer avec nous ? Tu sais, plus on est de fous, plus on rit ! Les pauvres... »

Puis elle s'avança vers la blonde et referma soudainement le parapluie qu'elle utilisa comme une épée. Comme ça, plus de mauvaise surprise.

« T'as vu, c'est trop bien ! Ça fait épée-bouclier ! »

En effet, la créanne s'amusa à appuyer sur un bouton qui ouvrit violemment le parapluie. Le jasmin aurait tout de même aimé avoir un objet tranchant sous la main. Elle adorait couper. Mais si elle voulait avoir Alice comme poupée, il fallait d'abord réussir à l'attacher. Si elle arrivait à l’assommer, peut-être que.... Les yeux d'Haydée se mirent à briller. Et  à chercher un objet lourd.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Jeu 30 Juin - 13:03

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

Elle croyait quoi, que j'allais lui dire aussi aisément quel joker j'avais encore dans ma manche ? Cela dit, quelque chose me rassure dans le fait que la transformation de cette créanne n'est qu'une simple fleur... Pas de dents pointues, pas de griffes gigantesques ; seulement son corps de femme et une plante que je peux écraser du pied si je le souhaite. De toute manière, cette fille est complètement tarée ; vous avez vu comme elle rit dans son coin ?

Du sang ? Je reporte mon attention sur mon bras et pose ma main dessus comme pour cacher la petite plaie.

— C'est bien plus amusant quand il y a des surprises, non ?

Pendant qu'Haydée parlait, je cherche autour de moi quelque chose pour me défendre, vainement. Je cours vers le bar en évitant les projectiles qu'elle me lance mais me reçoit un coup de parapluie au visage qui me fait chanceler.

— T'es vraiment une sale plaie, tu le sais, ça ?! Laisse les autres en dehors de ça !

Et en plus, elle parle beaucoup trop ! Sans attendre, je saute de l'autre côté du bar et lui lance assiettes et verres à mon tour. Je rechigne un peu à mettre le souk, mais quelque part, ce n'est pas comme si j'avais vraiment le choix, je ne veux pas me faire attraper par cette bestiole !

J'empoigne une spatule pour essayer de la faire reculer (mais bon, le parapluie contre la spatule c'est pas très équitable !), avant d'entendre le son distinctif d'une bouilloire derrière moi. Mes yeux s'illuminent et je l'ouvre pour pouvoir contrôler son contenu déjà brûlant. D'un geste brusque du bras, j'envoie la trombe d'eau bouillante vers elle, avant de lui relancer une tasse et une assiette avec une part de tarte dessus.

— Il s'appelle Enki, au passage, et il te dit bonjour.

J'attrape un des couteaux, encore enduit de gateau. Je n'aime pas la tournure que ça prend.

— Et toi, il est rouge ton sang ?

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.

Haydée
Messages : 59
Localisation : Marchant gaiement dans un champs fleuri.
Loisirs : Effeuiller une marguerite.
Humeur : Let's play !
avatar
Haydée

Personnage...
Pouvoir: Folie meurtrière... Niark, niark, niark
Dieu: Non renseigné
Age: 19 ? 21 ? Je vous laisse choisir !
Ven 1 Juil - 20:14
La plante soupira. Quelle mauvaise foi... Oui, c'était plus amusant quand il y avait des surprises mais là c'était de la triche. Un point c'est tout. Puis elle vit Alice courir vers le bar et entendit ses récriminations. Haydée était triste. Vraiment triste. Les larmes au bord des yeux, le jasmin dit :

« Pourquoi tu dis que je suis une sale plaie ? C'est pas vrai d'abord ! C'est mesquin et méchant de dire ça... »

Mais soudain elle comprit. La blonde ne voulait pas que les autres jouent avec elles parce qu'elle devait être jalouse. Ça devait être ça. Et c'est aussi pour cela qu'elle avait dit ces paroles blessantes. Le jasmin sourit. Et son sourire s'élargit lorsqu'elle vit Alice saisir une spatule.

« Héhéhé, en garde Nessie ! »

Puis les yeux de la blonde s'illuminent. C'était pas non plus prévu, ça. Serait-ce une forme de rayon-laser ? Au point où en était la créanne, elle croyait que tout était possible. En tout cas, c'était si impressionnant qu'elle faillit en lâcher son parapluie. Son beau parapluie.

« Ohh, Enki, c'est vrai que ça sonne mieux. Qu'il est gentil ! Tu lui dira aussi bonjour de ma part ! »


Puis elle vit fondre sur elle une masse d'eau bouillante. Haydée, oubliant son parapluie, se transforma en jasmin pour éviter cette dangereuse attaque et reprit sa forme humaine. Mais elle n'avait pas prévu qu'Alice avait d'autres armes. La plante eut juste le temps de protéger son beau visage avec ses bras qui reçurent une légère marque de tasse . Voulant protester contre cette violence faite sur sa beauté et sa personne, Haydée écarta les bras et... reçut une part de gâteau en pleine face, avec l'assiette collant encore le dessous de la pâtisserie. La sucrerie glissa ensuite à terre et l'assiette se brisa. La plante ouvrit la bouche pour goûter les morceaux de gâteau restés sur son visage mais fit une grimace. Elle n'aimait pas les aliments trop chocolatés. Barbouillée de gâteau, le jasmin dit en riant :

« Je vois bien que tu veux jouer à la dînette, mais tu ne préférerais pas la poupée ? Tu serais la poupée et moi, je m'occuperais de toi ! C'est une bonne idée, non ? Même si je dois avouer que les couteaux te vont bien... j'en serais presque jalouse... Et oui, mon sang est rouge. J'aurais aimé qu'il soit d'une couleur différente, doré par exemple, mais bon, il est plus beau que celui des êtres humains. C'est déjà ça. »

Elle allait récupérer son parapluie lorsque, reculant, elle se heurta contre une table. Ses yeux pétillèrent. Un objet lourd ? Mais il était juste là ! Un pot de fleur traînait sur la table. Pot en terre cuite. Ses habitantes étaient des plantes grasses. Pff, autant dire des petites coriaces. Parfait. Un rire la secoua un peu plus fort.
Voir le profil de l'utilisateur



Merci Dave !  ♥️

Dave
Messages : 1193
Localisation : DTC.
Loisirs : Casser des dents.
Humeur : Je crains qu'elle ne soit pas très lumineuse !
avatar
David Williams

Personnage...
Pouvoir: Astre (Dave) & Source (Alice).
Dieu: Utu
Age: 27
Mer 2 Nov - 16:30

Ce breuvage ne sera pas celui de la paix.
Ce n'était pas faute d'essayer, pourtant. (Non, je blague !)Alice ft. Haydée

HRP : Woooh ! Je suis désolée pour le retard :( J'ai eu trop du mal à me remettre sur Alice, désolée ;_; Mon post est vraiment naze en plus !


Elle a le caractère d'une enfant dans l'esprit d'une psychopathe, je comprends soudainement. Elle agit de manière totalement impulsive... C'est à la fois un avantage et un (très) gros désavantage. Il suffit de voir comment essayer de faire basculer la situation... Il ne faut pas que je réfléchisse de trop. Elle n'a pas trop l'air dans la réflexion, pour le moment ; simplement en proie à son instinct, ses envies, comme ça. Je me contente de lui balancer tout ce que je peux sous la main. Une exclamation de satisfaction m'échappe lorsque le gateau lui arrive en pleine tête. Ca, c'était bien fait pour elle, au moins.

Un peu essoufflée par mes efforts, j'observe Haydée en me cramponnant à un couteau comme si ma vie en dépendait - et ma vie en dépendait peut-être beaucoup, je ne saurais pas vraiment le dire.

— N'essaie même pas de me posséder, sale créanne, vociféré-je. Les humains ne sont pas tes jouets. Arrête de te croire meilleure que tout le monde !

Une fois de plus, je tente d'utiliser l'eau qui coule du robinet pour la faire foncer vers elle. La quantité d'eau que je contrôle me tire un long filet de sueur le long de la colonne vertébrale. Ma mâchoire se serre, violemment, alors que j'essaie de ne pas laisser échapper la masse d'eau. J'essaie de la maintenir en bulle autour de son visage, pour l'empêcher de respirer. Ma respiration se fait cette fois haletante ; je ne tiendrai pas longtemps.

— Ton sang n'est certainement pas plus beau. N'es-tu pas fait à notre image ? articulé-je malgré tout, tout en sachant qu'elle ne devait pas nécessairement m'entendre correctement. Toi et toutes les personnes de ton espèce… grondé-je encore.

Une vive douleur me vrille les tempes, et la bulle d'eau tomba en flaque inerte sur le sol. Un peu hébétée, je fixe Haydée en comprenant que j'arrive doucement au bout de mes pouvoirs.

Je pointe le couteau dans sa direction pour la tenir à distance, me retenant de trembler, un bras appuyé sur le dossier d'une chaise. Je ne veux pas mourir ici.

Voir le profil de l'utilisateur


S'illumine en #47032C.
Vogue en #67BBCE.



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Le Monde :: Asie :: Russie
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet