Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Ce n'est pas du muguet que je veux t'offrir...! [Tya ♥]
Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Dim 1 Mai - 7:51
Avec un petit sourire sur les lèvres, je dépose sur la table de la salle à manger une lettre, ainsi qu’un écrin.

Nous sommes le 1er mai. La fête du travail, tout ça. Mais ce n’est pas pour ça que je suis là. Aujourd’hui, c’est l’anniversaire de Tyarisse. Lorsque j’avais appris sa date de naissance, je me souviens qu’elle m’avait dit, d’un ton peut-être un peu amer ou ironique, que c’était le seul jour où sa mère ne travaillait pas.

Enfin, peu importe. Ce matin, ordre divin oblige, Tyarisse avait dû se rendre à la Congrégation pour accomplir sa punition suite à l’incident au temple d’Enlil. C’était pour ça que son appartement était désert. Nous nous étions mis d’accord pour nous retrouver à la fête qu’elle avait organisée le soir-même ; ça nous laissait le temps de faire ce que nous avions à faire de notre côté. Pourtant, mon cadeau, je voulais le lui donner sans public autour. Je n’en ai pas honte, mais je n’ai pas envie d’entendre un quelconque commentaire de la part de ses amis ; cette idée m’embarrassait un peu.

Dans l’écrin, se trouve un bracelet. Classique, je suppose… une légère et fine chaîne dorée, à laquelle était suspendu un petit bijou en forme de clé de sol.

Et puis il y avait la lettre.


Le 1er mai 2016

Tyarisse,

En ce jour si spécial, je te souhaite un joyeux anniversaire. Je te souhaite également tout le bonheur du monde, tu le mérites tellement.

Tu es une fille extraordinaire, si joyeuse, énergique et ouverte aux autres. Pour ces points, tu es mon total opposé, peut-être est-ce grâce à cela que nous nous sommes rapprochés. Qui l’aurait cru, en nous voyant tous les deux pendant cette heure de colle ? Finalement, tout n’a été qu’une suite de hasards… et nous voilà, tous les deux. Bientôt cinq mois que nous sommes ensemble, n’est-ce pas ? J’ai l’impression de te connaître si peu, et tellement à la fois. C’est un peu étrange comme sentiment… Enfin, peu importe. Ne parlons pas de moi ; aujourd’hui c’est ton jour, c’est toi la princesse.

Tu trouveras donc dans cet écrin un bracelet. Pourquoi une clé de sol ? Eh bien, parce que je pense qu’au fond c’est la musique qui nous a rapprochés. S’il n’y avait pas eu cette histoire de concert, penses-tu que nous nous serions revus après cette heure de colle ? Peut-être pas… et d’ailleurs, je te dois toujours des cours de solfège, je crois ? Il faudrait que l’on joue ensemble, un de ces jours.

Je vais éviter de m’attarder sur une lettre de trois kilomètres de long… ! De toute façon, tout ce que je pense, tu le sais déjà, non ? Tu sais toujours dire ce que je pense, non seulement parce qu’il est facile de lire en moi mais aussi parce que tu commences à me connaître. L’attention que tu me portes me touche beaucoup, même si au début ça me gênait un peu. Peut-être que je te donne l’impression de ne pas beaucoup te parler, contrairement à toi… je te dirais bien que j’en suis désolé, mais tu m’en voudrais d’encore m’excuser pour rien, pas vrai ? En tout cas, si je ne suis pas très bavard, ce n’est pas que je ne veux pas te parler ; loin de moi cette idée. Je suis juste… moi ? Mais tu le sais déjà.

Peut-être que je ne te le dis pas assez –auquel cas je tacherai d’y remédier-, mais aujourd’hui, à commencer par cette lettre, tu l’entendras beaucoup : je t’aime, princesse.

Joyeux anniversaire, encore une fois. On se retrouve à ta fête ce soir !

A ce soir,

Alexander


Encore un sourire de ma part. Je ressors la clé de ma poche, me détourne de la table puis sors de l’appartement.



Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet