Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
A (un) cour de bonté - Enlil, son cloporte et son mille pattes
Enlil
Messages : 597
Localisation : Au dessus de tout
Loisirs : Te pourrir la tête
Humeur : Méprisable
avatar
Enlil
Mar 19 Juil - 23:50
Enlil observait de haut la congrégation. C'était étonnant de voir que malgré tous ces stupides esclaves il n'y ai pas que des médiums. Avec les incidents qui se faisait de plus en plus nombreux du aux créannes c'était incroyable qu'il reste encore de simples humains. Bon certes on pouvait suivre une certaine évolution chez les médiums mais bon .. Enki n'était pas encore venu s'agiter tel une algue dans son royaume alors c'est que la situation ne devait pas être trop grave. Bon même si ce n'est tout de même pas réjouissant. C'est fou ça. Cela prouve bien que les missionnaires et les pouvoirs divins ne sont plus ce qu'ils étaient. Bon après tout c'est vrai que les créannes des enfers et même les créannes anciennes ce n'est pas ce qu'il y a de plus simple m'enfin bon. S'il y a des missionnaires c'est quand même pour nous faciliter la besogne alors si maintenant c'est eux aussi qui font de la merde ..

C'est donc sur cette pensée qu'Enlil eut une idée. Enlil n'était pas particulièrement proche de ses missionnaires mais il avait un malin plaisir à les voir agir de près et à savoir quoi faire d'eux. Il ne s'agissait pas d'émettre une préférence ou même de s'impliquer dans leur formation. Oh non, certes non. Il s'agissait bien plus simplement de tirer quelque chose d'eux. De voir de quoi ils peuvent être capable et de savoir jusqu'où ils peuvent aller. C'est une chose passablement divertissante.

Le dieu descendit donc sur le petit sol si friable qu'est celui de la congrégation. Il se dirigea vers l'un des amphitheatres. Il frappa trois coups et rentra. Il fit un large sourire au professeur.

“Excusez moi de vous déranger je voudrais vous emprunter le petite Lynn Hiems s'il vous plait.”

Il regarda la salle et aperçu sa missionnaire. Il fit un sourire moqueur en coin. C'était un cas celle là. I lui fit signe de la main. Allez au pied Gamine quoi. Il fit un signe de tête au professeur et sortit en compagnie de la naine. Il la regarda de haut en bas.

“Ah non mais là ça ne va pas du tout hein.”

Il claqua des doigts et la gamine prit 20 centimètres. C'était le minimum quoi.. Il tenait pas à se montrer avec un cloporte pareil. Connaissant la connerie humaine certains serait cappable de demander si c'était sa fille ce serait domage de devoir tuer des gens pour de telle absurdités quand même non ?

Il reclaqua des doigts et ils furent dans la chambre de l'insecte. Il regarda autour de lui, eut un sourire moqueur et ouvrit le placard. Il lança à peu près tout par terre.

“Je sais qu'être missionnaire ne simplifie pas la vie de couple mais ce n'est pas avec une garde robe pareille que tu vas améliorer ça gamine hein !”


Il fit tourner son poignet et une élégante robe revêtit la jeune fille. D'un signe de doigt il remonta ses cheveux et d'un autre lui fit porter de charmants talons. Il finit par prendre petite par le poignet et en un instant ils furent téléporté à l'entrée d'un grand restaurant. Il sourit en coin en la regardant.

“Montre toi à la hauteur”

Il prit le bras de sa missionnaire et ils pénétrèrent dans l'espace. Deux majordomes de chaque coté s'inclinèrent et un tapis rouge menait à une table dans une alcôve qui leur était réservée dans le fond du restaurant. Ils furent mené à la table. Juste avant de s'assoir Enlil se figea.

“J'ai oublié une chose .. Mais quoi ? Ah oui !”

Claquement de doigt de nouveau et .. Oh ! Un second missionnaire. A leurs pieds ce pauvre Nabouh, triste petit mille pattes perdu dans le grand monde. Un mouvement de doigt et le voilà debout, un autre et le voilà correctement habillé et un dernier et le voilà correctement coiffé.

“Eh bien très cher après cette brève leçon de bonne manière, commençons gaiement. Je vous en prie, asseyez vous.”

Voir le profil de l'utilisateur






God's watching you:
 

Lynn
Messages : 388
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Mer 20 Juil - 11:23
J’avais presque oublié que c’était chiant d’écouter en cours. L’histoire du Panthéon… Enfin remarque c’était rigolo, dans le sens où je retrouve deux trois choses que je savais déjà. Parce que vous savez, mon gros bouquin de mythologie sumérienne, techniquement il est toujours dans ma valise.

Je jette un œil à mon voisin de gauche. Endormi. Ahh, pas très sérieux tout ça. C’est mal gamin, ton dieu va te taper sur les doigts si t’écoutes pas. Ah merde, c’est juste un médium c’est vrai. C’est pas une raison pour pas se sentir concerné. Pff.

A demi affalée sur ma table comme une baleine, je tourne à nouveau un regard vide vers le prof. Non mais les gars, qui se lève pour lui dire qu’il est carrément soporifique ce monsieur ?! Pas moi, il m’a déjà trop aspiré mon énergie pour ça. C’est pas facile vous savez…



Je me redresse brusquement, me cognant contre le dossier au passage –ça fait mal putain-, en la sentant, l’aura qui me fout toujours des monstrueux frissons dans le dos à chaque fois. Je tourne les yeux, soudainement parfaitement réveillée, vers la porte. Ah nan mais à chaque fois que je le vois, j’ai toujours l’impression que quelque chose va me retomber dessus à un moment ou un autre. Ah non mais Enlil ! J’ai été gentille ces derniers temps, je suis pas venue dans ton temple pour t’embêter, j’ai même commencé à écouter en cours et à m’entraîner avec Davy-chou, alors franchement j’mérite pas qu’on m’envoie des corbeaux sur la gueule en plein cours !

La porte s’ouvre, je me pince les lèvres.

Le mec à ma droite est tendu aussi. Lui aussi c’est un missionnaire d’Enlil. Je croise son regard. Mec, c’est toi ou moi. Honnêtement, j’suis désolée, mais j’espère que c’est pour ta pomme. Pas de solidarité quand on risque de se faire courser par des corbeaux.

Naaaaan mais j’ai rien fait de mal, ça peut pas être pour moi, si ?

— Excusez-moi de vous déranger je voudrais vous emprunter la petite Lynn Hiems s'il vous plait.

… ah bah si. Le mec à ma droite m’adresse un regard désolé.

Je hausse un sourcil en voyant le signe de la main d’Enlil. OK… je me lève, jette mes affaires dans mon sac, avant de suivre mon dieu.

Une fois dehors, dans le couloir, je parle.

Hé dites, c’est maintenant que j’essaie d’être assidue en cours que vous décidez de m’en sortir ? J’comprends pas bien votre logique pour le coup.

Cherche pas Lynn, cherche pas. Et- OH BORDEL DE MERDE. Je m’arrête, un peu déséquilibrée. Mon centre de gravité est plus à la même hauteur les gars.

OK j’avoue, j’ai toujours secrètement rêvé d’avoir une poussée de croissance soudaine, pour prendre au moins une dizaine de centimètres. MAIS LA JE SUIS CARREMENT VEXÉE QU’ON ME FASSE COMPRENDRE COMME CA QUE JE SUIS VRAIMENT TROP PETITE.

Je jette un regard hyper perplexe à Enlil.

Euh dites, vous faites quoi là ?

Wait on est dans ma chambre. Bon, bah tant pis pour les petits humains qui passaient dans le couloir et qui nous ont soudainement vus disparaître hein…

Non mais euuuuh allez-y démontez toute ma penderie ! fais-je, scandalisée.

MAIS C’EST QUOI CE BORDEL LA, J’COMPRENDS PAS.

— Je sais qu'être missionnaire ne simplifie pas la vie de couple mais ce n'est pas avec une garde-robe pareille que tu vas améliorer ça gamine hein !

Je reste sans voix.

Euh c’est bien gentil de vouloir vous préoccuper de ma vie de couple, mais euh je vais me débrouiller très bien toute seule hein. Vous faites quoi, là ? Et puis j’vous signale que vous m’avez fait prendre une vingtaine de centimètres, plus rien ne va m’aller là !

Une robe, longue derrière, plus courte devant, avec un dos nu –je sens le courant d’air passer-, remplace les habits que je portais aujourd’hui. Des talons, d’une hauteur que j’ai clairement pas l’habitude de porter, remplacent mes précédentes chaussures. Je hausse un sourcil. La dernière fois qu'il a décidé de m'habiller et me coiffer, c'était pour me marier à un gamin que j'avais jamais vu.

— Montre-toi à la hauteur.

Un restaurant. Immense. Avec des serveurs qui te font douze courbettes respectueuses avant de te dire bonjour.

Vraiment trop paumée, je le laisse me prendre par le bras et m’emmener vers une table dans le fond du restaurant.

Mon dieu reste sceptique un moment, avant de dire avoir oublié quelque chose. Il a oublié quoi ? Sa colonie de corbeaux ? Je m’en passerais bien !

Je hausse les sourcils en voyant Nabouh, un autre missionnaire d’Enlil apparaître sur la moquette. Autant qu’il s’amuse avec un missionnaire, bon. Mais deux, ça pue la mission foireuse.

Je jette un regard perplexe à mon camarade de misère. On ne s’était pas vraiment recroisé depuis la mission avec Ren-papillon. Puis je m’assois, selon les ordres d’Enlil.

Une fois que nous sommes tous assis, je me tourne vers mon dieu.

C’est quoi, toute cette mascarade ?



Voir le profil de l'utilisateur



Nabouh
Messages : 207
Localisation : Franchement... loin!
Loisirs : Embêter tout le monde et rire bien fort.
Humeur : Taquine
avatar
Nabouh Saifi

Personnage...
Pouvoir: Inventeur
Dieu: Enlil
Age: 17 ans
Mer 20 Juil - 15:40
Je n'étais pas allé en cours aujourd'hui, déjà, ça ne m'intéressait pas ( Sumer blabla si je voulais savoir quelque chose je pouvais demander à n'importe qui, même aux dieux eux-même, la déesse des paquerettes serait trop heureuse de m'écraser de son savoir ) et en plus, j'avais vraiment la flemme. Du coup, je restais allongé sur mon lit, fixant le plafond d'un regard éteint. Beaucoup de questions tournaient et retournaient dans ma tête ces derniers temps. J'avais eu l'occasion de réfléchir depuis ma dernière venue dans le temple d'Enlil, depuis mon combat avec la Ka', ma lutte mentale avec Haydée... Toutes ces choses qui m'étaient arrivées récemment me forçaient à remettre en cause toute ma vie, la vie tranquille que je possédais avant que ce fichu dieu ne mette tout par terre. Lui et cette maudite créanne, Oswald... Rien que d'imaginer ce nom me donne envie de tout balancer. Mais bon, déjà que je n'ai pas grand chose, si je détruit le peu que j'ai, qu'est-ce qu'il va me rester ? Qu'est-ce qu'il me reste déjà... ? Je poussais un long soupir. J'en avais marre de cet endroit, j'en avais marre de tout.
Un bruit dans le couloir attira mon attention et fit naître une grimace sur mon visage. Juste un ramassis de gmains faisant du raffut. acceptant le fait que je ne pourrais pas rester au calme, je me levais, de mauvaise grace, et sortit me dégourdir les jambes. enfin entre autres. A peine arrivé dehors, je créais mon fameux skate volant et partit slalomer entre les arbres de la cour, réfléchissant toujours à mon avenir, mes pouvoirs, ce que j'allais bien pouvoir faire demain.

Puis ce fut le drame. Je me préparais à esquiver à nouveau un tronc d'arbre, les mains dans les poches de mon bermuda-jean, lorsque mon corps fit une violente embardée. Le décor changea et, déstabilisé, je me tombais fesses à terre sur un sol plutôt moelleux. Je massais sans considération cette partie de mon corps lorsque mes yeux accrochèrent des serveurs, des tables, assez luxueuses au passage, ainsi que deux autres personnes... Que je connaissais. La première, Lynn, attira mon attention deux secondes, le temps que je la remette comme il faut car elle ne m'était pas inconnu.

-Tiens Salut toi! Ca faisait un bail!

Mon regard tomba alors sur la seconde personne et je ne pus retenir une grimace. Enlil. Non pas que je n'étais pas heureux de le revoir ( ce n'est pas le cas hein mais chut! ) mais disons qu'à chaque fois, ça se terminait plutôt mal pour moi, avec un goût prononcé pour le froid car il sait que je déteste ça. Je le vois claquer des doigts. Je me prépare à parler mais le changement est plus rapide. De "à l'aise", je passe à "moitié étouffé" dans un costume trois pièces immondes, qui ne me va absolumment pas! Et comme si ça ne suffisait pas, mes cheveux, d'habitude toujours en bataille, se retrouve plaqué sur mon crâne en mode james bond, bon chic bon genre... Bref tout ce dont j'ai horreur. Je me penche sur un verre pour voir mon reflet et ma grimace s'accentue.

-Ah! Mais Beurk! Je ressemble à un empaffé! Faudrait revoir vos goûts en matière de mode, vous avez des siècles de retard!

Oui je lui dis qu'il a mauvais goût et alors ? C'est vrai en même temps, regardez-moi! Moins naturel que ça, tu meurs! Je me retourne vers lui mais autre chose me chiffone. Je m'approche de Lynn, la toise quelque seconde, remarque à peine sa tenue plus que clinquante, me pose devant elle et fait un geste de la main entre nous deux, pour comparer nos tailles.

-T'as eu une sacrée poussée de croissance! T'as bu trop d'actimel ou on t'a aggrippé à un crochet ?

Parce que dans ma tête, elle était aussi petite que moi, peut-être davantage même. Mais avant que je n'ai le temps de creuser ce mystère, il nous enjoint à nous asseoir, ce que je fais, sans pouvoir résister. C'est pour ça que je n'aime pas les dieux... Et le libre arbitre alors ? Je rends son regard à Lynn, partageant son affliction et surtout son appréhension. Nous deux ici, ça ne peut pas être bon. Ca sent encore le coup fourré... ou alors il veut juste se foutre de nous.
Je hoche la tête en entendant Lynn.

-Je seconde! Ca rime à quoi tout ça ?



Voir le profil de l'utilisateur



Enlil
Messages : 597
Localisation : Au dessus de tout
Loisirs : Te pourrir la tête
Humeur : Méprisable
avatar
Enlil
Jeu 21 Juil - 9:58
Enlil regardait la jeune demoiselle. Il avait un fin sourire sur les lèvres. La situation était assez burlesque il fallait le dire. Au final ça l'amusait vraiment. Cette gamine n'avait visiblement pas peur de grand chose. Enfin si, on s'entait qu'elle avait peur de certaines choses mais en la présence de son Dieu étrangement elle se permetait des choses que peu de missionnaires jugés respectables se permettrait.

-Le cour allait bientôt toucher à sa fin et à ce que je sache tu ne t'y interessait pas plus que ça.

Quand ils furent dans sa chambre il ne dit rien. Ce n'était pas vraiment la peine. Il la regarda un sourire un peu moqueur sur les lèvres. Cette gamine était un vrai numéro. Une vrai piplette complètement insensée mais elle avait le mérite de ne jamais laisser tomber et ça pour le coup ça plaisait à Enlil. Du caractère, de l'inventivité et de la percévérence. Il claqua des doigts et mit tous les habits à la nouvelle taille de sa missionnaire.

-Je suis si généreux.


Puis vient le moment du restaurant. C'est amusant de voir ce qu'il peut se passer dans la tête d'un missionnaire. Elle est toute perdue la pauvre petite. Regardez là dévisager tout ce qui  bouge avec ses grands yeux de poisson mort. S'en est presque pathétique. Enfin bon. Un tête à tête à tête avec un poisson mort c'est ennuyeux alors pourquoi pas ramené une anguille deséchée, ça fera toujours plus d'action. C'est ainsi que le gros mille pattes arriva. Comme un boulet. Comme toujours. C'est étrange de voir comment l'âme de refflette pas toujours la personne hein .. Incroyable.

-Je t'en pris Nabouh, moi aussi je suis ravi de te voir.

C'est dingue ça. Ces missionnaires n'ont vraiment aucun respect. Jadis il respectait leurs dieux et les vénéraient et aujourd'hui ils les critiquent et n'en font qu'à leur tête. C'est dans ces moments là qu'on se dit qu'une petite remise à niveau s'impose. Histoire de remettre les points sur les I comme on dit, hein ?

Enlil s'asseoit et prend une inspiration. Il fait signe au serveur de lui apporter une bonne année de Château La Mission Haut-Brion, un vin qu'il avait découvert il n'y pas si longtemps. Une cinquantaine d'années environ. Il regarde ses missionnaire en souriant.

-Je tiens simplement à voir ce dont vous êtes capable. C'est mon droit.


Voir le profil de l'utilisateur






God's watching you:
 

Lynn
Messages : 388
Localisation : Avec moi-même.
Loisirs : Saupoudrer ta tête de paillettes ♥
Humeur : Joie et paillettes ♥
avatar
Lynn Hiems

Personnage...
Pouvoir: Inventeur, avoue t'es jaloux ! #ÇaRime
Dieu: Enlil
Age: 20 ans et toutes ses dents ~
Ven 22 Juil - 15:30
Je me tourne vers Enlil.
Hé j’peux savoir pourquoi lui vous êtes ravi de le revoir et moi vous venez juste pour foutre ma penderie par terre ?

C’EST CARREMENT PAS JUSTE.

Je hausse un sourcil face à Nabouh, lorsqu’il compare nos tailles. Puis je gonfle les joues et lui tire la langue, avant de croiser les bras. Honnêtement, j’crois que ça passe moins bien quand tu fais 1m75 que quand tu fais 1m55. C’pas ma faute, c’est des réflexes OK.

Je te merde. J’ai rien demandé, moi. Avoue t’es juste carrément jaloux parce que t’es plus petit que moi, le nain.

ROOOH LES GENS C’EST LA PREMIERE FOIS DE MA VIE QUE JE PEUX TRAITER QUELQU’UN DE NAIN.

Nous nous asseyons donc –Nabouh et moi hyper méfiants, cela va sans dire-, puis Enlil commande du vin. Beuaaaah, c’est pas bon le vin… moi je préfère le jus de pomme !

— Je tiens simplement à voir ce dont vous êtes capable. C'est mon droit.

…CA C’EST BEAUCOUP TROP FLIPPANT.

Dans un restaurant ? Vous voulez savoir qui est le plus gros mangeur de foie gras ? C’est pas super élégant.

Je croise les bras, à nouveau.

Vous pouvez nous observer comme bon vous semble tout le temps… vous voulez nous envoyer en mission ? J’espère que vous allez pas nous envoyer dans un truc censé être inaccessible, hein.

GENRE LE TITANIC LOL.

Qu’est-ce que vous voulez qu’on fasse, du coup ? Nous sommes tous les deux inventeurs. Enfin j’crois ? (je tourne les yeux vers Nabouh). Faut qu’on fasse apparaître la nourriture c’est ça ? Vous savez moi je gère mieux la création de paillettes. David Williams peut témoigner.

Je me tourne vers Nabouh.

Bon et toi ça va ? C’est dommage qu’on se croise pas plus que ça, j’suis sûre qu’on pourrait trop s’entendre. Ah et, je te l’accorde, les cheveux plaqués en arrière, ça te va pas très bien.

POURQUOI JE PARLE AUTANT ALORS QUE J’AI MÊME PAS BU PUTAIN.



Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet