Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Port
Le vent et la mer. ••• Seren, Urhan & Neal ♥
Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Mar 16 Aoû - 11:44

Voilà un moment que j'aperçois cette créanne-poisson étrange rôder aux alentours du port. J'ai déjà eu l'occasion de l'observer, mais mon apparence de chouette doit énormément la perturber, je crois. Peut-être a-t-elle peur que je n'essaie de la gober ? C'est assez amusant à envisager. Pour le moment, j'ai souhaité la laisser s'habituer à ma présence, humaine comme chouette, afin qu'elle ne me file pas entre les doigts. Nous avons échangé quelques mots l'autre jour, avant qu'un bateau impromptu ne l'effraie et ne le la pousse à fuir... Depuis, j'attends de la revoir, mais elle ne se montre pas.

Avec un soupire, je bats doucement des jambes dans le vide, au-dessus de l'eau sale du port. C'est un peu devenu un rituel quotidien ces derniers jours, après un passage éclair sur le rebord de la fenêtre de Warren. Souvent, il n'est pas là ; ça m'attriste un peu, et je ne sais vraiment plus quand passer, ni où le trouver. Au final, je crois bien qu'en quelques semaines, on ne s'est vus que deux ou trois fois.

Je lève mon visage vers le ciel, puis vers l'eau, en essayant de sonder ses profondeurs, mais il n'y a pas la moindre trace d'une créanne… Finalement, je saute de la rembarde pour rejoindre le bitume, longe les quais un moment, sans but précis. Je déteste quand on me trouble comme ça dans mes habitudes, mais j'apprécie trop Warren pour lui faire part de ma déception.

Finalement, vers la sortie des quais, j'aperçois deux personnes ensemble, et leur aura m'indique clairement que ce sont des créannes... Perturbé, n'ayant pas vraiment l'habitude d'approcher des créannes déjà en groupe - déjà parce que je suis en infériorité numérique, et ensuite parce que j'admets me sentir vaguement agressé dans ces moments-là - j'hésite à aller vers eux. De toute manière, elles croiseront bien mon chemin… J'espère juste qu'elles ne sont agressives. Ce serait plus sympathique, tout de même. En les croisant, malgré tout, je leur lâche un sourire et un salut léger. Je crois que je vais aller me chercher quelque chose à manger, j'ai un peu faim...

Voir le profil de l'utilisateur



Urhan
Messages : 181
Localisation : Nul part et tout de même là
Loisirs : Compter les jours et les heures déffiler
Humeur : Étrange...
avatar
Urhan

Personnage...
Pouvoir: Guépard du Sahara
Dieu: Inanna
Age: 157 ans
Mar 16 Aoû - 13:43
Voilà sept jours qu’ils étaient ensemble. Leur relation était plutôt ambiguë. C’était peut-être de l’amitié, ou une sorte de couple, ou plutôt encore une simple promesse de soutien. L’impotence dans cette drôle d’histoire s’était qu’ils ne s’étaient pas quittés depuis.

Ce matin-là, Seren lui avait littéralement sauté dessus alors qu’il dormait. Pour lutter contre se réveil brutale, le roux avait poussé une sorte de grognement, puis avait mis le coussin sur sa tête pour empêcher toute nuisance extérieure. Urhan avait l’impression d’avoir à faire à un gamin de sept ans qui bassinait à ses parents quelque chose alors que ceux si était en train de dormir tranquillement il y a quelque seconde de cela. Il ne fallait pas oublier que Urhan tenait des traits des félins. Dormir, s’était l’un de ses trucs, vraiment. Cependant, la créanne blond insistait et se mis presque à créer dans ses oreilles un « Je veux sortir d’ici et réveille-toi espèce de gros paresseux ! ». Urhan grogna une nouvelle fois et n’écouta pas plus ses râlements extérieurs.

Toutefois… Il fut très rapidement réveillé. La créanne prit sa cheville droite puis… Tira très fort dessus pour le tirer du matelas ou il dormait. Paf, yeux écarquillés, le roux était sous le choc, les fesses sur le bois. Urhan soupira, reprenant un peu ses esprits, puis se redressa. Se mettant en tailleur sur le sol.

« Bon… Où veux-tu aller… ? »

Il eut le droit à un grand sourire et la créanne se mis à énumérer des tonnes et des tonnes de choses, impossible à faire en une journée. Tout en même temps que Seren lui donnait ses envies, Urhan enfila le pantalon qu’iel lui avait acheté il y a cinq jours de cela, un pantalon skinny noir avec une légère brillance. Par contre, comme haut, il prit quelque chose… D’un peu moins dénudé. Il enfila son ancien haut noir moulant sans manche. Ce vêtement lui allait bien, confortable et cela allait avec son bas. Puis, il enfila sa paire de rangers. Il avait gardé son pressing dragon, qu’il trouvait parfait. La seule chose qui différé de la dernière fois au centre commercial était donc son haut et le maquillage noir de ses yeux qu’il n’avait pas remis depuis. Il avait fait pour une fois une légère coiffure. Il avait tressé une de ses mèches, près de son oreille droite. Ça lui arrivait de temps en temps de tresser ses cheveux.

Urhan se fit trainé dehors après s’être changé. Le pas fut régulier mes assez pressé. Vrais semblablement, la créanne était trop impatiente et avait beaucoup trop attendu le roux pour marcher à une allure convenable. Ils arrivèrent au port, et Urhan eut un long bâillement digne des chats. Il vit un rocher assez plat au bord de l’eau, doré par le soleil. La créanne s’imagina en train de flâner sous sa forme animale à cet endroit-là… Cependant, il ne pouvait faire cela malheureusement. Il n’était pas un simple chat, c’était un guépard. Hors les guépards n’avaient rien à faire dans un endroit pareil. Urhen se faisait toujours tirer par Seren, qui lui tenait la main et lui, il suivait derrière, somnolant encore.

Seren désirait allait manger quelque chose dans une boulangerie/pâtisserie au bord du port de ce qu’il avait compris.
Il n’y avait pas foule aujourd’hui, ce qu’apprécia Urhan. L’aire ici, était moi nauséabonde qu’en ville. S’est pour ça qu’il acceptait facilement de venir dans le coin. Finalement, le roux sortit de sa somnolence en remarquant une aura semblable à la sienne. Une créanne. Alors, il ouvrit un peu plus les yeux, se redressa un peu plus et observa. Son impression était bonne. Ils passèrent devant une autre créanne qui leur fit un petit signe et un sourire. À ce geste, instinctivement, le roux lui rendit son sourire. Ça en devenait presque une maladie ça… Bien sûr, en la voyant, il ne put s’empêchait de penser à son recrutement de créanne. Mais… faisait-il l’affaire ? Si ce n’était pas le cas t’en pis, mais renforcé ses liens avec d’autre créanne ne pouvait qu’être bénéfique pour lui.

Finalement, Seren et Urhan arrivèrent à la boulangerie, très peu de temps après avoir croisé la créanne. En fait, juste après l’avoir croisé. La file pour l’achat de quoi que ce soit de la boutique, sortait jusqu’à l’extérieur. Seren avait le don de choisir toujours les boutiques, de nourriture ou de vêtement, populaire.
Voir le profil de l'utilisateur


Urhan theme song:
 

Seren
Messages : 33
Localisation : Somewhere
Loisirs : [PEGI 18]
Humeur : Asked a vampire out for a date but he said I'm not his blood type.
avatar
Seren

Personnage...
Pouvoir: Créanne de la Joie
Dieu: Inanna
Age: 19 ans en apparence, 41 ans en réalité
Mar 16 Aoû - 22:24
Debout très tôt le matin, Seren avait quelque peu forcer Urhan à se lever lui aussi, pour une raison très simple : marre de cette grotte miteuse. En plus, iel pouvait payer un super appart', mais à tous les coups son compagnon refusera.

Iel fut ravi.e de voir qu'il mettait les vêtements qu'iel lui avait offert, même s'il abandonna le crop-top. Dommage, son partenaire était teeeeellement sexy dans ce haut ! Enfin, iel ne pouvait pas vraiment le forcer.

Le ciel était bleu, l'air était frais, le vent doux, une parfaite journée pour sortir ! Tout d'abord, direction cette fabuleuse boulangerie du port, très réputée pour ses viennoiseries.

Pressé.e, Seren dévorait les mètres les séparant de la ville, la main d'Urhan dans la sienne. Il ne voulait pas sortir aussi tôt, c'était évident. Et assez drôle, comme s'il restait un ou deux morceaux de sa forme animale quand il était humain. Ses paupières papillonnait alors que lea blond.e le traînait derrière iel, prenant soin de ne pas le faire trébucher.

Sur le port, il y avait bien plus de mouettes que d'humains. La foule était éparse, et peu bruyante, ce qui devait plaire à son compagnon. Malgré le peu de temps passé en sa compagnie, la Créanne commençait à le connaître ! Toutefois, la devanture de la boutique était noire de monde, contrastant fortement avec le lieu presque désert.

Soudain, juste avant d'arriver au bout de la file, Seren sentit... Quelque chose. Iel tourna la tête, et vit un jeune homme sourire à iel et à Urhan, ainsi que les saluer timidement. Cette sensation... Cette personne serait-elle comme iel ? Et comme son compagnon ?

Lea blond.e fit volte-face, sans remarquer qu'iel tenait toujours sa main, lui déboitant presque l'épaule au passage. D'un geste ample et voyant, iel rendit le salut, souriant de toutes ses forces à l'inconnu. Puis, d'un pas vif, remonta à sa hauteur.

"Salut toi !" Sa voix était enjouée et chaleureuse, rassurant souvent les genTes effrayé.e.s par sa carrure de géant.e. "J'ai senti un truc dans mon ventre là, j'ai cru une seconde que j'avais des crampes, mais c'est parce que t'es comme nous hein ? T'as l'air seul, tu veux de la compagnie ? C'était pour ça le petit signe de main ?"

Voir le profil de l'utilisateur


Seren n'est pas une femme, ni un homme. Iel est genderfluid. Merci de lea genrer au neutre (iel, lea, etc...). Si vous avez des questions sur le langage neutre, demandez-moi !

Elyon & Co
Messages : 172
Localisation : Go2losto
Loisirs : It's tea time !
Humeur : Macbeth.. Juste ça.
avatar
Elyon Madgadeus
Mer 17 Aoû - 0:55
-NEAL ! REVIENS ICI ! REND MOI CE POULET PUTAIN ! NEAAAAL !

Gros blanc.

-ELAJAH ! SI TU VEUX PRETENDRE QUE CEST NOTRE FILS LE MINIMUM SERAIT DE L'EDUQUER PUTAIN !

La tête d'Ela qui passe dans l'entrebaillement de la porte avec un brosse à dents dans la bouche et les cheveux en pétard.

-Alorsh déchà tu baisshes d'un tonsh- Enshuite chuis encoresh en calbutsh et pour finir hum.. chai mon invitésh d'hier encore au lich - Alech ! Bonne journech !

Elyon le regarde. Elle reste immobile. Ensuite elle trépigne sur elle. Avant elle était blasée. Maintenant elle a plus tendance à s'énervée et a être une grosse pute avec ses créannes. Elle a toujours voulu qu'Elajah et Neal la laisse un peu respirer et lui foute un peu la paix sauf qu'ils ont descidé ça d'un coup ces cons là alors forcement elle a encore un peu de mal à s'y faire quoi ! Bon et puis avoir un enfant à charge en plus on peut pas dire que ce soit réjouissant .. Enfin bon ..

-EH BIEN TU BOUFFERAS PAS !

-M'en fout j'ai un rencard.


-CONNARD !

-Moi aussi je t'aime ma chère créatrice !


***

A maintenant quelques kilomètres un varan courrait dans les rues de Stockholm un poulet dans la gueule. Neal aimait bien le poulet mais son estomac en demandait beaucoup et en se moment Elyon l'avait puni parce qu'il avait bouffer toutes les courses du mois en une nuit. ALors il était sensé chasser pendant au moins une semaine sans quoi il ne pouvait pas revenir à la maison. Eh beh il avait chassé .. Mais il avait chassé dans le frigo. Elyon avait pas kiffé des masses la blague alors il était parti. Mais avec le poulet quand même.

Aujourd'hui il n'avait pas vraiment d'obligations. Bon après ce n'est pas comme s'il respectait les obligations non plus hein mais bon.. Dans l'idée quoi ! Dans la forme comme on dit ! Donc la le projet c'était de trouver un endroit sympa pour bouffer la volaille.

Le varan regarda tout autour de lui et sa destination lui vint presque comme une évidence. Bah là où il pourra faire trempette après quoi ! Si c'est pas génial ça ! Il continua toujours en sautillant trop content et impatient de bouffer ce poulet quoi. C'est là qu'il sent un truc un peu étrange. OH mais .. OOOOH ! OOOOH ! OOOOOOOOOOOOH ! Il accelère comme un taré. MAIS ! Mais ! Maiiiiis  ! Il le connait lui ! Il le connait ! C'est Naaaaaooooooooooo ! (Bon en vrai y'a deux autres créannes à coté mais y'a poto Nao quoi ! Y'A POTO NAO MERDE ! )

Et ce qu'il devait arriver, arriva. Un varan tenant un poulet de grande surface dans la gueule s'écrasa sur la pauvre asperge qui se tenait là et qui n'avait rien demandé. Neal était content mine de rien. Il avait croisé Nao plusieurs fois à la congré depuis leur rencontre et c'était un mec pas compliqué assez drôle et pis il avait de belles plumes aussi !

Voir le profil de l'utilisateur




gnuuuh:
 

Nao
Messages : 477
Localisation : Entre ciel et terre.
Loisirs : Me nourrir d'étoiles.
Humeur : Douce, mais déterminée.
avatar
Nao

Personnage...
Pouvoir: Tu veux vraiment voir ?
Dieu: Nanna
Age: Très vieux.
Mer 17 Aoû - 13:34

Pour être honnête, je ne m'attendais pas vraiment à obtenir plus que ce que la créanne rousse m'a rendu ; c'est à dire un salut discret et un sourire. Et ça m'aurait convenu de cette manière-là ! Pour autant, la créanne blonde - j'ai un peu un doute sur le fait qu'elle soit une femme ou un homme en l'apercevant, du fait de son apparence… cela dit, elle était vraiment gigantesque  - fait demi tour de manière assez virulente pour me parler. Je me retourne à demi en comprenant que c'est à moi qu'on s'adressait, et j'étire un sourire embarrassé.

— Euh, bonjour ?

Que dire d'autre... La créanne parle vraiment trop. Au passage, j'ai l'impression qu'elle vient de manquer d'arracher le bras à son... ami ? Compagnon ?

— Ah, je voulais juste vous saluer, je lâche en m'empourprant, embarrassé. Par contre, tu tords un peu le bras de ton ami, non ?

Juste comme ça, une constatation sans grande conséquence. Je renvoie un sourire chaleureux aux deux créannes, sans trop savoir si je devrais me méfier ou non, mais la joie qui émane de la créanne blonde me rend plus serein.

— On est un peu pareils je pense, oui, continué-je ensuite, avant d'entendre un bruit étrange.

On dirait quelque chose de gros et grand qui court et qui grogne. Hum. J'ai déjà entendu ce bruit quelque part. Je n'aime pas beaucoup ça... Une expression de… pas vraiment d'inquiétude en fait, ni d'exaspération, mais un petit mélange entre les deux passe un instant sur mon visage, alors que je me retourne lentement. Avant de me manger un varan lancé à pleine vitesse et un poulet cru en pleine tête. Je tombe à la renverse en lâchant un petit cri - absolument peu viril, merci bien - et essaie de le faire dégager d'au-dessus de moi. Le choc fut rude, croyez moi.

— Mais ! Neal ! Faut que t'arrête de sauter sur les gens comme ça, tu vas vraiment finir par en tuer un ! Et arrête de piquer dans le frigo d'Elyon, tu veux ?! Elle va encore te lancer un plat à tarte dessus, râlé-je pour la forme, malgré tout pris de légers spasmes de rire.

Je relève les yeux vers les deux créannes et observe la vision des gens aux alentours qui nous regardent... Genre trop bizarre. Hum, faudrait vraiment qu'il se retransforme le p'tit bout d'hyperactif, là.

— Euh, il est pas méchant, hein... Promis, tenté-je de me justifier vainement en tapotant la tête du varan. Par contre, tu devrais vraiment pas te balader en ville sous cette forme, tu fais peur à tout le monde, là...

Bon, il a déjà essayé de me bouffer, mais je crois qu'il aime vraiment la volaille. Puis bon, c'est un gentil gars... Même s'il me fait flipper, des fois. Je vous raconte pas la tête des gens quand un varan me tombe dessus à la Congrégation...

Voir le profil de l'utilisateur



Urhan
Messages : 181
Localisation : Nul part et tout de même là
Loisirs : Compter les jours et les heures déffiler
Humeur : Étrange...
avatar
Urhan

Personnage...
Pouvoir: Guépard du Sahara
Dieu: Inanna
Age: 157 ans
Mer 17 Aoû - 16:53
Alors qu’Urhan détourna son regard de la créanne inconnue, sa trajectoire fut soudainement changée. Seren s’était vivement retourné et avait entrainé le son bras avec. Urhan lâcha une grimace à la douleur procurée. Il ne put bougeait. Il avait l’impression que s’il bougeait, il allait vraiment se déboiter l’épaule et… Ce n’était pas agréable du tout ça. Urhan ne fit pas très attention aux paroles échangées entre les deux, il était plus concentré sur sa douleur-là et à essayer d’attirer Seren qui n’avait d’yeux que pour ce parfait inconnu. Pourtant, enfin, cet inconnu rappela à l’ordre Seren. Iel s’exécuta de suite, délivrant le bras d’Urhan. ENFIN ! Un défaut que Seren pouvait avoir était surement son inadvertance.

Urhan put enfin se redresser, tournant son épaule pour la débloquer un peu de ce mouvement soudain. Le roux dévisagea la créanne inconnu en face d’eux. S’était un petit moustique, mais plutôt sympathique. Toutes les opportunités étaient bonnes à prendre, même dans ses rangs les petits moustiques avaient leur place. Ils suffisaient juste que les personnes aptes à le rejoindre dans sa vengeance, soit fidèle.

Soudainement, Urhan perçoit un son pas très net. En tout cas, ce n’est pas un son habituel. Il cherche du regard, et finalement, il trouve la source de se son étrange lorsque celui-ci atterrit littéralement sur le pauvre petit inconnu moustique. Urhan lève un sourcil en voyant… Cette chose… Ce gros lézard. S’il était en félin, il n’aurait pas hésité à le prendre par la queue et à le manger.
Il observa intensément cette grosse bestiole. Si sa mémoire était bonne ça devait être un varan, dangereux soi-disant passant à l’état sauvage. Mais ce truc-là n’est pas sauvage, c’est plus un toutou qu’autre chose. Alors, il se baisse vers le moustique, oui s’est comme ça qu’il le nomme dans sa tête, et approche ses mains de l’animal en folie. Hop ! D’un geste rapide, il prend le varan par le haut du corps et le soulève. Urhan se redresse, et tient la bête à distance, toujours un sourcil lever, puis il lui sourit. Un varan, ça serait sympa dans ses rangs.

-Un varan dans le port… Tu sais ce n’est vraiment pas une bonne idée. A part si tu veux te retrouver enfermé derrière les barrières d’un zoo. Crois-moi, j’en ai fait l’expérience, c’est vraiment pas drôle du tout, annonça Urhan dans un sourire quelque peu forcé pour lui montrait comment il avait ADOOORE être enfermé et être traité comme une bête de foire.

Urhan ne lâcha pas sa prise, et observa les griffes de l’animal. Oui, il pourrait très bien faire l’affaire lui aussi.
Voir le profil de l'utilisateur


Urhan theme song:
 

Seren
Messages : 33
Localisation : Somewhere
Loisirs : [PEGI 18]
Humeur : Asked a vampire out for a date but he said I'm not his blood type.
avatar
Seren

Personnage...
Pouvoir: Créanne de la Joie
Dieu: Inanna
Age: 19 ans en apparence, 41 ans en réalité
Jeu 18 Aoû - 14:31
Cette Créanne inconnue semblait franchement gênée du comportement ouvertement amical de Seren. Pourquoi faire un signe de la main si ce n'était pas pour qu'iel lui réponde ? Ce n'était pas très logique. Lea blond.e remarqua alors, grâce au jeune homme en face, qu'iel devait certainement faire mal à Urhan, le pauvre. Mais qu'il ne s'inquiète pas, iel comptait bien se rattraper, ufu.

Ses yeux s'écarquillèrent en voyant le gros reptile trottiner une volaille apparemment crue dans la bouche juste derrière l'inconnu. Fallait-il le prévenir ? Tout de même, ce serait pas très gentil de ne pas le faire... Mais ça serait aussi tellement moins drôle ! Un dilemme cornélien prenait place dans l'esprit de Seren. Et finalement, le temps qu'iel arrive à une conclusion, le lézard avait sauté sur la Créanne inconnue. Tan pis ! Ou tant mieux ?

Un varan. Et pas un petit. Le cri pathétique du jeune homme fit légèrement pouffer lea blond.e, qui s'arrêta en observant les alentours. Ça, c'était ce qu'on appelait se faire remarquer. Littéralement toute la population du port nous observait, et on dirait bien que cette femme appelle la police. Ou les pompiers. Quelque chose qui ressemble à ça quoi. Cet animal allait finir dans un zoo à coup sûr s'iels ne partaient pas, de préférence avec le reptile redevenu humain.

Urhan tendit le bras vers le lézard et l'attrapa par la nuque, un sourcil levé, le tenant tout de même à bonne distance de lui. Il exprima les pensées de Seren sur le zoo, insinuant qu'il avait passé un séjour plus ou moins long dans une cage. Cela ne devait pas être très agréable.

Pour se faire pardonner de l'épaule et aussi par pure envie, la Créanne passa ses bras autour du cou de son compagnon, l'enlaçant par derrière et posa sa tête sur la sienne. Elle lui caressa distraitement le torse tout en lui parlant de sa voix douce, et sensuelle pour l'occasion.

"Tu comptes aussi tenter de le recruter ? Et ce mec aussi ?" Seren désignait le jeune homme. "Faudra penser à investir dans une maison plus grande. Et moins miteuse aussi. Même s'ils viennent pas d'ailleurs. J'espère que tu captes les messages subliminaux."

Iel termina évidemment sa phrase par un baiser sur sa joue, ainsi qu'un sourire espiègle.

Voir le profil de l'utilisateur


Seren n'est pas une femme, ni un homme. Iel est genderfluid. Merci de lea genrer au neutre (iel, lea, etc...). Si vous avez des questions sur le langage neutre, demandez-moi !



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Port
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet