Poster un nouveau sujet Répondre au sujet
 :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Et sinon, dans "pokéstop" il y a "STOP", non ? [May ! ♥]
Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Mar 30 Aoû - 23:00
Les doigts tapotant le volant, j’attends que le feu tricolore repasse au vert. Je prends rarement la voiture en fait, seulement quand je devais sortir de Stockholm. Là je venais de déposer ma sœur dans une ville pas très loin pour un stage, ça lui évitait de prendre le train.

Je tourne un instant les yeux vers la forêt, à ma droite. Là-bas, plus loin, je sais que se cachent les murs de la Congrégation.

De ce que j’en entends, ces derniers temps il se passe des choses incroyables qui ne s’étaient jamais produites avant. Comme si tout s’accélérait, incontrôlable, tant au niveau de la Congrégation qu’au niveau des dieux. Les Créateurs, l’Eclipse, les créannes des Enfers, Lloyd, le retour d’Utu… je ne sais pas pourquoi, mais j’ai l’impression que quelque chose nous échappe, à nous missionnaires. Ça nous dépasse. C’est au niveau des dieux, nous ne pouvons pas saisir tout ça. Mais d’une certaine manière, je crois que c’est oppressant, nous ne savons pas ce qui va nous tomber dessus.

Un coup de klaxon me fait sursauter ; je fais un geste de la main au niveau du rétroviseur pour m’excuser auprès du conducteur derrière moi avant d’appuyer sur l’accélérateur. Je me reconcentre sur la route. De toute manière, ces questions quant à la Congrégation, on en parle suffisamment avec Tyarisse pour pas qu’en plus j’y pense sans cesse le reste du temps.

Par la fenêtre ouverte à ma gauche, la voix forte d’un adolescent parvient à mes oreilles.

« PUTAIN MAIS FONCE J’TE DIS, Y A UN PIKACHU LA-BAS, REGARDE TON TELEPHONE UN PEU !!! »

Du mouvement sur ma gauche. J’écarquille les yeux, je pile pour éviter de renverser un groupe de trois jeunes qui traversaient la route bien à côté du passage piétons tout en donnant par réflexe un grand coup de volant quand un mouvement dans mon champ de vision m’alerte qu’une voiture qui évitait aussi les jeunes imprudents me fonçait dessus.

Trop tard.

Je suis projeté contre mon siège tandis que l’impact fait bouger ma voiture de manière à ce qu’elle soit perpendiculaire à la route. Des coups de klaxon fusent. Je reste quelques instants assis, les mains crispées sur le volant, le visage plus pâle que d’ordinaire. Finalement je me reprends et tourne précipitamment la tête vers l’autre voiture.

Rah, merde !!

J’ouvre la portière qui s'en sort étonnamment bien avant de me lever et de m’approcher du conducteur –enfin de la conductrice.

Je suis désolé, est-ce que vous allez bien ?!


Voir le profil de l'utilisateur



Messages : 9
Localisation : Sur la route
Loisirs : Rêvasser et tailler du bois
Humeur : Optimiste !
avatar
May Mendel
Jeu 1 Sep - 21:55


Les nombreuses heures de route de la journée commencent à se faire sentir, surtout dans mon dos... Je devrais peut-être faire une pause ? Je ne suis pas tout à fait sûre d'être au bon endroit, les panneaux indiquant Stockholm ont disparu, est-ce que je me serais trompée de route... Ah non, c'est bon ! Je ne suis pas habituée aux noms des villes suédoises, mais il semblerait que j'approche enfin de la capitale ! Je dois être rendue dans la périphérie de la ville, ou dans une commune à côté.

J'oublie la fatigue et je ressens de nouveau l'enthousiasme des premières heures de mon voyage. Arriver, enfin, dans cette ville inconnue qui m'attire de façon étrange, a quelque chose de grisant. J'ouvre les vitres pour profiter de l'air frais, et j'allume la radio. Je ne comprends pas un mot de suédois, mais rien ne m'empêche de chantonner du yaourt sur l'air de ce morceau de pop commerciale réjouissante !

Le rythme entraînant qui s'écoule du poste de radio est soudain perturbé par de grands cris incompréhensibles. Ils retentissent tout près, mais je n'arrive pas à savoir d'où ils viennent, ni ce qu'ils signifient...
Merde ! Un groupe d'adolescents s'élance et traverse la voie. J'étouffe mes jurons dans un grognement, la pédale de frein répond mal, je fais un un écart, j'évite le plus lent des trois jeunes. Je m'arrête enfin.

"Oh-ho."

Le choc me précipite mon corps en avant. Je retombe lourdement contre mon siège, en me cognant l'arrière du crâne. Après quelques instants troubles, je me penche et prend ma tête entre mes mains. C'est gamin, mais je peux pas m'empêcher de lâcher un "Aïe-euh!" sonore. Je frotte vite le haut de mon crâne, je vais sûrement avoir une belle bosse, mais rien de grave...

Merde et merde, j'étais censée m'arrêter bien plus tôt, pas finir ma course contre... contre l'autre voiture ! Merdoume, l'autre conducteur... Je grimace et j'essaie de sortir... Et c'est là que je me rends compte de tout ce qui se passe autour :

1) Le bruit des klaxons. Et si il y a du monde pour klaxonner, c'est que...
2) La route. Je suis pas du tout là où je suis censée être ! Merdoume, je dois gêner toute la circulation ! Et la voiture que j'ai emboutie... Elle est pas non plus censée être dans ce sens-là !
3) Et le type qui s'approche non plus n'est pas censé être là. À moins que...

Au moment où j'ouvre la portière, il s'arrête à ma hauteur. Très pâle, mais en un seul morceau on dirait. Faites que ce soit lui, l'autre conducteur ! Il me pose une question... mais impossible de comprendre ce qu'il dit. Pas étonnant, mais franchement pas pratique. Je lui sors le seul mot de suédois que je connaisse :

- Tak ?

Je ne suis pas sûre que dire merci serve à grand chose dans cette situation, mais autant être poli quand on est impliqué dans un accident. Je sors complètement de ma voiture, un peu sonnée, anticipant l'ampleur des dégâts. Mais très vite, je suis rassurée : c'est pas très joli à voir, ces carrosseries amochées, mais c'est pas dramatique.
Je me retourne vers le jeune homme brun. Est-ce que tous les suédois sont aussi grands que la légende le prétend, ou est-ce que tout le monde me paraît immense puisque je suis petite ? Toujours est-il que je lève mon visage vers lui pour demander :

- Est-ce que tu parles anglais ? (ce qui serait quand même plus probable que tchèque) Je ne comprends pas le suédois, désolée !

J'aimerais prendre le temps de m'assurer que tout va bien aussi de son côté, et m'excuser comme il faut, mais on va finir par créer un embouteillage si on reste ici sans rien faire, et le bruit sporadique des klaxons commence à m'agacer.
- On devrait peut-être essayer de déplacer les voitures, non ? Moi, c'est surtout la carrosserie qui en a pris un coup, ça devrait aller. Et toi ?  Je peux aider à la pousser, si tu veux !

Je ne vais pas me laisser démonter, on va trouver quelque chose ! Ce n'est pas comme ça que j'imaginais mon arrivée à Stockholm, mais si les deux véhicules emboutis au milieu de la route sont les derniers obstacles à franchir pour atteindre cette ville qui m'attire étrangement, je peux me débrouiller pour en venir à bout !
Je lance un grand sourire au jeune homme, et les poings sur les hanches, je déclare :

- Allons-y ! c'est parti !

Voir le profil de l'utilisateur

Alex
Messages : 366
Localisation : Stockholm, toujours.
Loisirs : Observer le ciel nocturne.
Humeur : Heureuse.
avatar
Alexander Aestas

Personnage...
Pouvoir: Poussière
Dieu: Nanna
Age: 23 ans
Dim 4 Sep - 14:11
Je reste un peu surpris lorsqu’elle me dit merci. Est-ce que j’ai loupé quelque chose, là ? Finalement je tourne les yeux vers sa plaque d’immatriculation. Oh. Une étrangère. C’est pour ça. Au même moment elle sort de la voiture avant de me demander si je parlais anglais. Je hoche la tête.

Oui bien sûr, désolé je n’avais pas vu que vous n’étiez pas d’ici.

Je tourne la tête et adresse un regard noir à une personne en voiture qui commence à s’énerver et à nous cracher des insultes. Non mais t’es con ou quoi, tu ne vois pas qu’il y a eu un problème ?!

Finalement, je me retourne vers la jeune femme, acquiesce à nouveau.

Non c’est bon, c’est juste la carrosserie, elle peut rouler.

Techniquement nous sommes en ville, alors nous ne roulions pas très vite, ce n’est pas comme si je m’étais mangé une barrière sur l’autoroute.

Bon, tout le monde va bien, alors je laisse mes épaules se détendre et réponds à mon tour à l’enthousiasme de la jeune femme par un sourire. Tous ne sont pas aussi enjoués et aimables après un accident…

Suivez-moi, je vais trouver un parking.

Je remonte donc dans ma voiture après avoir adressé quelques gestes d’excuses aux gens qui étaient bloqués derrière moi. Heureusement, la rue est assez large, et me permet de faire demi-tour ; je repasse devant l’étrangère et sa voiture, avant de reprendre la route, en direction, comme dit, d’un parking en face d’un supermarché que je savais non loin.

Un ou deux kilomètres plus loin, nous finissons par enfin pouvoir nous garer, loin de l’agitation de la route ; je sors à nouveau de la voiture, pour m’approcher de la demoiselle.

Je passe une main dans mes cheveux à l’arrière de mon crâne, un peu embarrassé.

Je suis vraiment désolé, j’ai été surpris par ces jeunes qui, semble-t-il, ont oublié l’existence des passages piétons… Vous êtes sûre que vous allez bien ?


Voir le profil de l'utilisateur



Page 1 sur 1
 
Les Chroniques de Sumer :: Stockholm :: Centre commercial :: Les allées
Poster un nouveau sujet Répondre au sujet